CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR - THE AVENGERS
Bonjour,
Soyez le(la) bienvenu(e) sur le forum français de référence concernant Chapeau Melon et Bottes de cuir !
.
ATTENTION : Afin de pouvoir rester avec nous et éviter d'être automatiquement désinscrit au bout d'un mois, il vous est demandé au minimum de vous présenter dans le fil adéquat : http://avengers.easyforumpro.com/t145-presentez-vous
.
Merci ! Et bon forum !!

Muriel Baptiste

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Muriel Baptiste

Message  Dearesttara le Sam 24 Nov 2012 - 21:35

Tu pourrais dans ce cas t'accorder deux ans de répit supplémentaires pour le sortir en 2045, lors du 50e anniversaire de sa mort. Cool

Dearesttara
Empereur
Empereur

Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Muriel Baptiste

Message  Patricks le Dim 16 Déc 2012 - 0:12

Bizarrement, le film "Nino, une adolescence imaginaire de Nino Ferrer", sorti en avril 2012, n'est toujours pas sorti en DVD, j'aimerais beaucoup le voir. L'idée biopic imaginaire est en tout cas géniale.
avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

INTERVIEW TELEMAGAZINE 30 DECEMBRE 1972

Message  Patricks le Mer 6 Mar 2013 - 21:12

Interview très intéressante : Muriel nous parle du tournage de "Interrogatoires" qui ne figure pas dans sa filmographie connue. D'autre part, elle ne s'est pas entendue avec ses collègues des "Rois maudits". Pas étonnant que les comédiens de cette série que j'interroge depuis 2005 soit si peu loquaces.

Légende de la photo : Grâce aux "Rois maudits", Muriel a prouvé qu'elle était autre chose qu'une petite mignonne.

MURIEL BAPTISTE : LA REINE MARGOT LUI A FAIT PERDRE SEPT KILOS

Muriel Baptiste, l'éclatante Marguerite de Bourgogne des "Rois maudits" surnommée "La reine Margot" est victime de son succès. Elle ne s'en plaint pas, mais elle n'a plus une minute à elle. Entre les tournages et les répétitions, elle passe son temps dans les studios, dans les trains ou les avions.

Muriel vient à peine de terminer "Le bâton dans la fourmillière" (1) avec Michel Le Royer qu'elle entreprend déjà une dramatique de la série "Interrogatoire" pour la première chaîne.

"Les Rois maudits" sont pourtant un tournage dont elle se souviendra longtemps.
"C'est un rôle qui me change complètement de ce que j'ai fait jusqu'alors", explique-t-elle, "J'avoue que j'ai eu très peur avant et pendant. Il a fallu un mois pour que je m'impose. C'est bien simple, j'ai perdu sept kilos. Le plus angoissant, c'est que je ne savais pas du tout ce que j'allais faire, sinon que je devais sérieusement m'enlaidir, ce qui n'est jamais agréable."

"Et puis surtout au début l'ambiance n'était pas fameuse. Tous les autres comédiens pensaient que je ne ferais pas le poids. J'avais du mal à garder ma confiance en moi.. Si l'on ajoute que Claude Barma, le réalisateur, est très exigeant et n'hésite pas houspiller les comédiens... Mais j'ai tenu bon, et finalement , tout s'est bien terminé".

"La première fois que je me suis vue enduite de colle et de bouchon noirci, pour incarner la reine dans sa prison, je me suis fait peur moi même. Je ne savais pas si je devais rire ou pleurer, et puis j'ai ri. C'est amusant d'être moche de temps en temps. Pourvu que ce ne soit pas définitif! Mais je suis bien heureuse d'en être passée par là, car j'ai pu prouver que je suis capable de jouer autre chose que les petites mignonnes".

Vedette à part entière de la télévision à vingt-quatre ans, Muriel Baptiste a déjà derrière elle une carrière de comédienne consommée. Elle a fait beaucoup de chemin depuis son premier rôle, "Gigi" de Colette, qu'elle a joué un an en tournée et une saison à Paris et qui fut suivi immédiatement du feuilleton "La princesse du rail" que nous avons revu cet été à la télévision. Mais c'est la dernière grande série télévisée "Les dernières volontés de Richard Lagrange" qui lui a appris à marquer vraiment un rôle de sa personnalité.

Aujourd'hui, elle le déclare sans ambage, elle ne veut plus être uniquement une actrice, elle se veut comédienne à part entière, qui aborde tous les genres. C'est pourquoi son prochain rôle est pour la première fois un rôle... comique. (2)



Télémagazine n'indique pas lequel de ses journalistes a interviewé Muriel.


(1) La série a été diffusé sous le titre "Le premier juré", celui indiqué par Télémagazine est le titre du roman dont s'inspire la série.
(2) Sans doute "Un curé de choc".

avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Muriel Baptiste

Message  Patricks le Jeu 7 Mar 2013 - 23:21

Plus je regarde toutes les vidéos laissées par Muriel Baptiste, plus je trouve qu'elle n'a jamais été aussi séduisante que dans "L'affaire Bernadi de Sigoyer", 2e téléfilm d'une anthologie commencée en novembre 1973 avec "L'affaire Bougrat" et que l'éclatement de l'ORTF stoppera.
Dans "La Princesse du rail", Muriel porte toujours la même robe de gitane du 2e au 25e épisode.
Dans "Les Rois maudits", belle au début, elle est enlaidie lors de son emprisonnement dans le 2e épisode (et tondue lorsqu'elle est convaincue d'adultère à la fin du 1er)
Dans "Les sultans", elle fait très "gamine". Ses tenues, robe rose au début lors de la dispute avec son père, robe bleue lorsqu'elle se fait passer pour la maîtresse de son père Louis Jourdan, blouson de cuir marron lorsqu'elle se sauve avec Daniel Gélin (puis se sauve de peur de Léo/Daniel Gélin à la différence du roman où son personnage Kim devient la maîtresse de Léo.
Par contre, elle est sublime dans "Bernardi de Sigoyer", le commissaire la fait entrer et asseoir sur un fauteuil rouge (un piège puisque la femme de Sigoyer a été étranglée sur ce fauteuil), elle entre sans perdre son sang froid, elle est alors vêtue d'un ensemble vert : jupe et chemisier.


Lorsqu'elle s'asseoit, le seul point négatif sont ses chaussures (l'action se passe en 1945 période de crise), au lieu de talons aiguilles, elle a des sortes de galoches de paysans.




Dans les scènes suivantes, Sharon Stone dans "Basic Instinct" avant l'heure, elle défie le commissaire, nous la voyons tantôt baisser les yeux, tant fixer l'officier de police, lorsqu'il la reprend en disant "Vous pouvez dire Bernardi", elle lui rétorque "Monsieur de Bernardi".


Les beaux cheveux de Muriel ont repoussé depuis "les rois maudits". Ils retombent en cascade sur son chemisier.
Lorsque le commissaire lui demande depuis quand elle est la maîtresse de Sigoyer, elle lui répond : "peu de temps après mon arrivée, il est venu un soir dans ma chambre".

Sur cette photo, elle baisse les yeux, mais ce n'est qu'une posture, puisqu'elle va défier le commissaire en le fixant avec insolence. (tout en racontant un flot de mensonges qui vont conduire Sigoyer à la guillotine).
L'histoire est authentique, puisque ce film est une reconstitution. Muriel y incarne Irène Leblond.



Elle alterne alors les yeux baissés/les yeux levés, puis avec une arrogance inouïe défie le policier, c'est assez flagrant avec le mouvement de tête qu'elle fait ici.



Irène est d'origine modeste (une bonne) mais avec ce jeu de tête et ce port altier, elle retrouve une attitude qui rappelle la reine Marguerite de Bourgogne, narguant Robert d'Artois jusque dans sa prison.



Dans l'interrogatoire de Bernardi, il dit la vérité et nous voyons la scène du meurtre, telle qu'elle s'est sans doute passée, Irène en bonne (toujours aussi craquante) sort un pistolet et abat Mme de Sigoyer qui voulait la frapper, étant la maîtresse de son mari et mère d'un fils adultère.

Etrangement, la police et les juges croiront Irène avec sa version du meurtre, une séance sado maso qui aurait mal tourné.

Le mari s'amuse à étrangler sa femme sous les yeux d'Irène



La balle tirée par Irène ne sera pas retrouvée, les juges croiront Irène, et Bernadi perdra la tête au sens propre.

Muriel, habillée mais provocante, est ici infiniment plus craquante qu'en princesse Hélène dans "Lancelot du lac", tout simplement parce qu'Hélène est une jeune pucelle (qui ne l'est plus après la nuit avec Lancelot) mais parfaitement naïve et amoureuse, tandis qu'en garce, elle est irresistible.

avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Muriel Baptiste

Message  Dearesttara le Jeu 7 Mar 2013 - 23:43

Le fait qu'elle soit issue du théâtre contribuait sans doute à sa recherche du détail : elle joue au cil près, au port de tête près. Admirable, mais objectivement, toute comédienne un tant soit peu talentueuse sait jouer de cette manière. Ce qui n'enlève rien à cette analyse filmique détaillée de cette scène. J'aurais tendance toutefois à la préférer lors de sa première apparition dans Les Rois Maudits ou bien lors de la scène d'amour (Normal, je n'ai vu que cette série dans sa filmo).
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Muriel Baptiste

Message  Patricks le Ven 8 Mar 2013 - 7:34

Première apparition dans "Les Rois maudits"


Elle est très belle, mais plus amoureuse que sexy



Dans la scène d'amour, la caméra ne montre pas sa nudité



Alors que dans "Les poisons de la couronne", Monique Lejeune (clémence, seconde femme de Louis X) se dénude.

Par contre voilà une scène où Muriel est assez émoustillante




Sa robe moulante y est pour beaucoup.
avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Muriel Baptiste

Message  Invité le Ven 8 Mar 2013 - 10:54

Patricks a écrit:Dans les scènes suivantes, Sharon Stone dans "Basic Instinct" avant l'heure, elle défie le commissaire, nous la voyons tantôt baisser les yeux, tant fixer l'officier de police, lorsqu'il la reprend en disant "Vous pouvez dire Bernardi", elle lui rétorque "Monsieur de Bernardi".
Shocked Nous n'avons pas dû voir le même film. C'est vraiment une obsession. J'ai revu hier The Spy Who Loved Me (pour la première fois en VO grâce à Estuaire), et rien que dans ce film, je pourrais remplir dix pages de photos de Barbara Bach et Caroline Munro, habillées, semi-déshabillées, mais dans tous les cas, plus sexy, expressive et émoustillante que celles que tu nous proposes de MB.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Muriel Baptiste

Message  Estuaire44 le Ven 8 Mar 2013 - 10:56

grand souvenir de la robe de soirée de Barbara Bach, l'un des sommet de la saga dans ce genre.
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Muriel Baptiste

Message  Patricks le Ven 8 Mar 2013 - 12:32

Barbara Bach et Sharon Stone montrent quand Muriel suggère. Moi je trouve Muriel avec ses airs sainte nitouche (ce qu'elle n'était pas au quotidien) infiniment plus séduisante.
Sur cette photo de 1964, elle pose avec des talons hauts. Je la trouve vraiment suggestive.



Henri Spade au téléphone en janvier 2006 m'a raconté qu'en 1966, Muriel squattait la villa de Renée Saint Cyr à Grasse, les garçons défilaient. Elle avait beaucoup de succès. Sur le tournage de "La Princesse", elle a eu une aventure avec Jacques Santi (qui selon Christian Marin n'a duré que jusqu'à la saison 1 des chevaliers du ciel tournée la même année). Interrogé en 2006 au téléphone, Georges Lautner (fils de Renée Saint Cyr), n'avait aucune anecdote à me raconter à part me dire qu'il avait rencontré Muriel chez sa mère. Né en 1926, il avait 40 ans à l'époque et ne devait pas vivre chez sa mère.

Je pense que si vous voyiez Sharon Stone et Barbara Bach sans maquillage, au réveil, vous déchanteriez.
avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Muriel Baptiste

Message  Invité le Ven 8 Mar 2013 - 14:06

Patricks a écrit:Je pense que si vous voyiez Sharon Stone et Barbara Bach sans maquillage, au réveil, vous déchanteriez.
Ma femme est un mélange des deux et je ne pousse pas des cris d'orfraie au réveil. Very Happy
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Muriel Baptiste

Message  Estuaire44 le Ven 8 Mar 2013 - 14:08

Avec moi, les dames ne s'endorment jamais.
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Muriel Baptiste

Message  Dearesttara le Ven 8 Mar 2013 - 14:21

Qu'est-ce qu'on peut dire après ça ? Razz
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Muriel Baptiste

Message  Patricks le Sam 23 Mar 2013 - 20:59

Quel dommage que code quantum et le docteur Sam Beckett ne soient qu'un feuilleton. Si Sam existait, je lui demanderai de vite me conduire au 28 mai 1966 (et je ne reviendrai pas à notre époque)

28 mai 1966

avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Une maladie fulgurante surgie en trois mois

Message  Patricks le Mer 8 Mai 2013 - 11:54

Voici des images qui datent de l'automne 1973 (fin sept, octobre ?), Muriel reprenait le chemin des studios après avoir consacré son année au théâtre avec la pièce "Les quatre vérités" aux côtés de Marthe Mercadier.

Elle tourne un épisode de la série comique "Un curé de choc" avec Jean Sagols et Claude Rollet qui sera diffusé le 24 juillet 1974 mais ce n'est pas son dernier tournage, en effet, elle tourne une dernière fois en janvier 1974 pour la station de la 3e chaîne de Marseille "L'affaire Bernardi de Sigoyer".

En l'espace de trois mois, ce n'est plus le même visage, et après "Bernardi", Muriel ne reviendra jamais.






Trois mois plus tard

avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Muriel Baptiste

Message  Dearesttara le Mer 8 Mai 2013 - 12:25

N.d.D ! Shocked C'est rude ! J'ai du mal à croire que ça a pu arriver aussi rapidement.
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Muriel Baptiste

Message  Invité le Mer 8 Mai 2013 - 13:11

Patricks a écrit:avec Jean Sagols
L'as-tu contacté?
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Muriel Baptiste

Message  Patricks le Mer 8 Mai 2013 - 13:16

Non, pas trouvé ses coordonnées, les archives du film/CNC deviennent réticentes à donner des coordonnées aux particuliers.
En juillet, je m'atèle à ma seconde bio, espérant cette fois trouver un éditeur.
avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Muriel Baptiste

Message  Invité le Mer 8 Mai 2013 - 13:24

Tu n'as pas bien cherché. Il a joué dans deux épisodes des Brigades du Tigre. Il fait partie de ceux qui ne m'ont pas répondu, pour l'instant j'espère !
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

PLAINTE CONTRE X - 1

Message  Patricks le Dim 28 Juil 2013 - 22:28

En 1964, Muriel tourne sous la direction de Philippe Ducrest "Plainte contre X", un téléfilm policier, dans laquelle elle tient le second rôle.

Le premier rôle, également féminin, est assuré par Christiane Lénier qui incarne Victoria de Montaillac. Elle est la grande soeur de Lisbeth (Muriel Baptiste).

Victoria vient d'apprendre le décès de sa mère Irène (Hélène Duc) qui se serait suicidée apprenant qu'elle avait une tumeur au cerveau.

Victoria rejoint donc le domaine familial de Compiègne, "La Renaudière", qu'elle a quitté, fâchée avec sa mère.

Dès la première scène, Victoria tombe sur Lisbeth. La jeune femme avait caché dans un cabanon une photo de sa mère en cible avec des balles de fusil. Lisbeth la surprend.

Les deux soeurs s'adorent. Leurs retrouvailles sont chaleureuses. Après Lisbeth, Victoria va voir son père Hubert.









Dernière édition par Patricks le Mer 31 Juil 2013 - 17:23, édité 1 fois
avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

PLAINTE CONTRE X - 2

Message  Patricks le Lun 29 Juil 2013 - 18:17

Victoria retrouve avec une certaine froideur son père, Hubert de Montaillac (José Luis de Villalonga), médecin, avec laquelle elle ne s’entend pas. Elle apprend que son frère Claude s’est marié avec une certaine Pascale.
Berthe, la domestique, est repartie dans sa famille à Compiègne.
Tous les personnages fument, que de cigarettes !
Le père a convoqué sa fille pour la succession, et pas pour l’enterrement qui a déjà eu lieu.
Victoria n’aime plus son père et ne veut pas rester. De bien tristes retrouvailles.

Lasse, Victoria quitte son père, sort dans le parc, et rejoint dans une autre aile du château sa sœur Lisbeth.
Les deux sœurs complices et un peu fofolles retrouvent un tronc d’arbre avec lequel elles s’amusaient. Elles se mesuraient en enlaçant la circonférence du tronc.
Lisbeth explique à Victoria que depuis son départ, elle s’ennuie et que l’endroit n’est vraiment pas très rigolo.

-Es tu heureuse avec Gérard ? demande Victoria.

Cela ne semble pas être le cas. Ce gros nounours ne pense qu’au domaine. Mais « c’est un homme solide, un homme solide c’est rare tu sais ».

Lisbeth n’aimait pas sa mère et plaide la cause de leur père, en vain.

Arrive Gérard (Roger Fayard) qui ne pense qu’à … travailler, le fou ! Couché à 21h en hiver, levé aux aurores, n’accordant aucune attention à autre chose qu’au domaine. On se demande bien comment Lisbeth/Muriel a pu épouser cette « chose ». D’ailleurs, Victoria surprendra sa sœur en compagnie du fils d’un riche armateur dans un dancing.
Victoria avait un amoureux au pays, qui est devenu notaire, Ferry (Philippe Mareuil).

Après cette longue scène avec Muriel, c’est la rencontre entre Victoria et Pascale (Maria Tamar), la jeune femme que son frère Claude a épousé.

A suivre…









avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

PLAINTE CONTRE X - 3

Message  Patricks le Mar 30 Juil 2013 - 18:51

PLAINTE CONTRE X – 3e épisode

Après avoir fait la connaissance de Pascale, sa belle-sœur, Victoria retrouve son père qui la demande d’urgence.  L’inspecteur de police Sautereau (Jacques Morel)  arrive, le commissaire Mattei  (Daniel Crohem) lui ayant annoncé sa visite. Une lettre anonyme accuse un meurtrier d’avoir assassiné Irène . Et ce suite à un coup de fil anonyme (Il se révèlera que c’est Claude, le frère de Victoria et Lisbeth qui en est l’auteur). La justice conseille à Hubert de Montaillac de porter plainte contre X.

Très vite, Sautereau prend son rôle très à cœur : il tombe amoureux de Victoria.

Sautereau s’étonne qu’Hubert, médecin, ait fait appel à un confrère pour soigner sa femme Irène.
Nous subissons une longue scène sans le joli minois de Muriel Baptiste.

Sautereau ne croit pas au suicide. Avec son arrivée, le téléfilm prend une tournure policière.

Pendant ce temps, Victoria affronte son frère Claude (Pierre Derome). Elle lui reproche son train de vie. Il dépense sans compter en vivant aux crochets du domaine.

Claude ne s’entend pas avec le mari de Lisbeth, Gérard. Victoria s’étonne que la domestique fidèle du domaine, Berthe, soit partie.

Claude ne comprend pas que Victoria soit revenue après deux ans. Elle veut désormais s’occuper du domaine.
Sautereau parcourt le domaine, des bûcherons manquent lui faire tomber un arbre dessus ! Il échange des amabilités avec Victoria et lui parle de son enquête.

En fouillant la cabane, il trouve les balles, la cible, qu’enfant, Victoria avait caché. Lorsqu’il montre cette photo à toute la famille réunie, Lisbeth éclate de rire « tu n’as jamais su dessiner ». Lisbeth est allanguie par terre et son père la sermone.

  - Lisbeth, ton rire est inconvenant.

Sautereau brandit la cible et les balles. Lisbeth tente de faire taire sa sœur pour son bien, mais elle avoue enfant avoir haï sa mère.

Fin de la scène, Victoria se rend à présent chez la domestique Berthe.




avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Muriel Baptiste

Message  Dearesttara le Mer 31 Juil 2013 - 12:41

Après le dossier Hitchcock, et le dossier Louis de Funès, le dossier Muriel Baptiste ! Va falloir certainement envisager un dossier cinéma à côté du dossier séries du site.

Comment as-tu réussi à avoir ces téléfilms ou ces séries ? C'est pas ce qu'on trouve le plus facilement !
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Muriel Baptiste

Message  Invité le Mer 31 Juil 2013 - 13:10

Dearesttara a écrit:Après le dossier Hitchcock, et le dossier Louis de Funès, le dossier Muriel Baptiste ! Va falloir certainement envisager un dossier cinéma à côté du dossier séries du site.

Comment as-tu réussi à avoir ces téléfilms ou ces séries ? C'est pas ce qu'on trouve le plus facilement !
Je ne pense pas qu'un dossier Muriel Baptiste soit prévu pour le site...Un peu de sérieux : on ne peut pas 'dossieriser' tous les acteurs et actrices, surtout ceux et celles qui n'ont pas la notoriété requise. Hitchock, James Bond, De Funès, c'est à des années lumière au-dessus. Ne mélangeons pas tout.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Muriel Baptiste

Message  Patricks le Mer 31 Juil 2013 - 17:57

PLAINTE CONTRE X – 4e épisode

Victoria rend visite à Berthe (Jeanne Perez), l’ancienne domestique, et la convainc de revenir au domaine. Berthe révèle à la jeune femme que son père avait une maîtresse. Victoria dit à Berthe que résidant chez son neveu, un jour où l’autre, elle se retrouvera en maison de retraite, et que sa place est auprès d’elle.
Elle s’assure aussi que Berthe ne dira rien à l’inspecteur Sautereau.

Ce dernier se promène avec Victoria et cherche à la faire parler, à savoir pourquoi elle est partie il y a deux ans. Hubert arrive à cheval et les surprend. Il est sur ses gardes. Sautereau lui demande l’adresse de Berthe, car il veut l’interroger.

Victoria retrouve Pascale, sa belle sœur. Elle lui apprend qu’elle était mannequin et Claude son mari s’est essayé à la photographie, c’est ainsi qu’ils se sont rencontrés.
Alors qu’ils séjournaient à Paris, c’est Irène qui est venu chercher le couple pour les ramener à « La Renaudière ».

Pascale se rend compte qu’elle a oublié Lisbeth à Compiègne au dancing « Le Roxy ». Victoria veut y aller à sa place la chercher.

Berthe revient au domaine, alors que Sautereau interroge Hubert de Montaillac. Puis l’inspecteur rencontre Pascale.

Au Roxy, des couples dansent. Lisbeth, frustrée par son mari, y cherche un amant, mais n’a pas encore franchi le pas. Sa sœur arrive comme une furie pour lui faire la morale.
Muriel a ici changé de coiffure et est diablement belle.
Lisbeth se défend :
- Je ne fais rien de mal, oh ne fais pas ta grande sœur !
- Si on te voyait ?
- Qui veux tu qui me voit ?
C’est la morale bourgeoise et  paysanne de Victoria contre notre pauvre Lisbeth, qui , si l’action s’était déroulée quelques années plus tard (Nous sommes en 1964) aurait jeté son bonnet par-dessus les moulins.
Un homme fixe Lisbeth. Celle-ci dit à sa sœur que c’est le fils d’un riche armateur.
- Tu le connais…bien ? ironise Victoria qui insinue qu’elle est sa maîtresse.
- J’en ai eu envie, avoue Lisbeth. Gérard se couche à neuf heures en hiver et à onze heures en été.
Lisbeth a envie de vivre. Elle étouffe. Mais sa sœur a décidé de ne pas la comprendre et de jouer les mères la pudeur.
Muriel irradie durant cette scène. Philippe Ducrest fait de gros plans sur son visage, avec sa chevelure tombant sur ses épaules (à la différence de ce qu’on a vu jusqu’à présent). C’est sans doute la plus scène de l’actrice dans « Plainte contre X ».
« Des bêtises, je rêve d’en faire ».
On se demande au nom de quoi Victoria lui interdit de remettre les pieds au « Roxy », et lui dit que prenant la direction du domaine, elle aura à travailler dur : « il y a tout à faire, tout à remonter, le domaine, tu l’aimeras ».
Les relations entre les deux sœurs ne sont plus idylliques comme dans le prologue. Lisbeth est chapitrée par Victoria, elle doit dire que sa mère s’est suicidée, l’enquête ne doit pas aller dans une autre direction.
Dans la scène suivante, Victoria va affronter le mari de Lisbeth, Gérard, pour lui prendre les rennes du domaine.










avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

PLAINTE CONTRE X - 5 et fin + répétitions sur le tournage

Message  Patricks le Jeu 1 Aoû 2013 - 18:43

PLAINTE CONTRE X – 5e épisode

S’érigeant en maîtresse des lieux, Victoria s’oppose aux projets de Gérard, et lui fait annuler des coupes d’arbres truffés de balles de la guerre de 1945, sur lesquels les scieries abîmeraient leurs outils.
Gérard apprend à Victoria que Claude avait réclamé sa part, et sa mère a été voir Maître  Ferry pour changer son testament et déshériter son fils. Victoria comprend que Claude est l’auteur du coup de fil anonyme à la police.
Hubert avoue à Sautereau avoir eu une liaison avec sa collaboratrice, Monique, mais lui cache que si elle s’est mariée ensuite, elle a divorcé et est redevenue sa complice.

Victoria baratine l’inspecteur pour qu’il croit à la mort par suicide de sa mère.

Christiane Lénier monopolise les scènes et l’on ne voit plus Muriel.

Victoria retrouve André Ferry, le notaire, qui fut son amoureux. Elle l’interroge sur la mort de sa mère.

Les comédiens continuent de fumer comme des pompiers !

Puis, elle interroge à nouveau son père. Comme il maintient la version du suicide, elle a une crise de nerfs et s’enfuit dans sa chambre. Sautereau l’y rejoint.

Ferry appelle Victoria, suite à une visite de Sautereau. Le médecin qui a fait l’acte de décès n’a pas fait d’autopsie suite au suicide.

Sur la route, Victoria est rejointe par le bolide de Claude et elle lui coupe la route.
Ils s’expliquent enfin.  Victoria a gagné beaucoup d’argent à Paris pour racheter « La Renaudière » et expulser sa famille.

De nouveaux éléments arrivent. Irène avait passé des radios à Paris et savait qu’elle n’avait pas de tumeur au cerveau, d’autre part la maîtresse d’Hubert (qui a tout imaginé avant son amant) a effectué à la substitution de radios pour prouver à Irène qu’elle était condamnée.

Hubert décide de se suicider, mais Sautereau arrive et l’arrête. De même, sa maîtresse, Monique Delarue est arrêtée. C’est elle qui a changé les radios, par amour pour Hubert. Nous voyons alors Hélène Duc (qui arrive enfin) en flash back. On voit très peu la comédienne dans le film.

Monique comptait tuer Irène durant l’opération, que la « malade » a refusé. Et elle serait devenue châtelaine de « La Renaudière ». Irène s’est faite inoculer la trop grosse dose de morphine.

C’est l’arrestation du père, et oh Scandale, Muriel n’est pas revenue lorsque le mot fin survient.

Voici maintenant Muriel pendant les répétitions ! Un document exceptionnel, nous avons même les scènes coupées au montage ! Les images ont été conservées comme aujourd’hui et forment un « bêtisier ».

On entend quelqu’un tousser, puis dire « Moteur » ! Il semble que Muriel ait répété plusieurs fois la scène où elle se tient sur un bureau et fait un jeu de jambes. (Nous la voyons répéter trois fois!)

Les scènes tournées devant le château entre Muriel et Christiane varient peu avec la version finale, mais il s’agit de répétitions. Christiane Lénier prend un fou rire et doit recommencer sa scène.

On voit ensuite Muriel attendre son tour pour entrer en scène. Le clap va être donné. Puis Christiane Lénier rate une scène et se met à rire.

On voit ainsi la merveilleuse Muriel Baptiste « au naturel » pratiquer son métier. Dans un autre tournage, vous constaterez qu’elle fait la tête (aux côtés de Michel Polnareff) et qu’un technicien lui  lance « souris Muriel ! ».

Certaines fois, les prises non gardées étaient pourtant meilleures que le résultat final. On s’en rend compte en regardant plusieurs fois « Plainte contre X » sans les scènes coupées.

Assise par terre, écoutant les techniciens, Muriel attend sagement que le tournage démarre lors de la séquence où Jacques Morel brandit la cible trouvée dans la cabane.

Et ainsi de suite pendant tout le film !

On reprochera à « Plainte contre X » de sacrifier Muriel dans la deuxième partie, mais demain nous la retrouverons dans son tournage suivant, toujours sous la direction de Philippe Ducrest, « Par mesure de silence » où elle se montre effrontée et impertinente.

















avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

PAR MESURE DE SILENCE - 1

Message  Patricks le Ven 2 Aoû 2013 - 18:56

PAR MESURE DE SILENCE – 1

Le téléfilm commence mieux qu’il ne finit. Nous voyons, sur une musique sinistre, des masques, des silhouettes masquées presque inhumaines, et l’on se croirait devant le générique d’un film d’épouvante.
Mais après ce formidable générique, « Par mesure de silence » va se révéler moins bon que « Plainte contre X ».
Visiblement, Philippe Ducrest sait où mettre sa caméra. On dirait un train fantôme ou un film expérimental.
Nous nous retrouvons en 1945, à Poitiers, où cinq hommes sont dans une galerie souterraine en train de cambrioler une bijouterie. Les masques tombent, les hommes sont pris au piège. La police les arrête dans la rue et les transporte dans le panier à salade. L’un des voleurs a gardé son masque à présent grotesque. Ils s’appelent Garcia, Simon, Mickey, Riton et Paulo.

20 ans après…

Nous sommes dans un café à Champagné Saint Hilaire près de Poitiers (le nom du village ne sera jamais cité). L’un des voleurs, Garcia (Raymond Danjou) range dans son portefeuille un article vieux de vingt ans relatant l’arrestation. Il met en cause un des voleurs, Riton, qui aurait par mégarde coupé les fils de l’accélérateur de chauffage. L’EDF a été prévenue, et la bande se retrouve coincée.

Il est train de briller devant une bande de jeunes, admiratifs devant ce « gangster », tandis que Cynthia Chassagnac (Muriel Baptiste) tourne le dos au groupe et joue au flipper. Les aventures de ce « vieux » ne l’intéressent pas.

Celle que tout le monde appelle Saint Tia (il faut croire qu’ils ne savent pas que Cynthia se prononce « Sine tia ») réagit :

« Cela prouve tout simplement que votre Riton était un imbécile » dit Cynthia.

Coyotte (Michel Gonzalès), l’un des blousons noirs, s’approche, et tente de remettre la jeune femme à sa place, elle se moque de son pseudonyme. Il la taxe de « fille de la haute ». En effet Cynthia Chassagnac appartient à la haute bourgeoisie.

Mais elle humilie : « Toi, ce n’est pas la peine de me chercher tout le temps, et cela uniquement parce que tu es le seul garçon du coin avec lequel je n’ai pas couché ».

En réponse, Coyotte traite Cynthia de « petite [censuré] », et le dernier petit ami (en date) Johnny qui s’appelle en réalité Michel (Jean-François Gobbi) brandit un couteau. Le Coyotte sort une chaîne de vélo.

Si Muriel sait jouer, les autres jeunes comédiens ont un jeu théâtral et en font des tonnes, la plupart sont des débutants.

Affolé, le patron du bar appelle la police.




avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

PAR MESURE DE SILENCE - 2

Message  Patricks le Sam 3 Aoû 2013 - 16:18

PAR MESURE DE SILENCE - 2


Au moment où le Coyotte et Johnny vont s’affronter, Simon (Alfred Adam), un consommateur, attrape Johnny et le met dehors.  Il fait face au Coyotte et l’impressionne.
Simon emmène Johnny à son terrain d’aviation et l’engage comme ouvrier avec la promesse de lui permettre de devenir pilote plus tard. Pour qu’il travaille étant mineur, il lui faut l’autorisation de sa tante, une prostituée, qui exerce la tutelle du jeune homme et est trop heureuse de se débarrasser de lui.
Paulette (Paulette Dubost), la patronne du café, fait la morale aux jeunes. Ceux-ci fascinés continuent de demander des détails sur le cambriolage à Garcia qui leur dit que le salaud qui les a vendus n’est autre que Simon qui vient d’emmener Johnny.
Cynthia continue de se tenir à l’écart du « truand » Garcia qu’elle juge inoffensif et surtout prétentieux. Amoureuse sans vouloir se l’avouer de Johnny, la jeune fille commence à s’inquiéter.
Un brigadier de gendarmerie (Marcel Rouzé) arrive et demande des comptes aux propriétaires du café sur l’incident. Cynthia se dénonce et dit que la bagarre a failli arriver à cause d’elle.
Cynthia décide de suivre le gendarme au commissariat pour la déposition. Elle se dit anarchiste et défie l’autorité.
- Je te préviens, ce n’est pas rigolo le commissariat
- Ca tombe bien parce-que moi non plus je ne suis pas rigolote.
Cynthia est entendue par le commissaire. Ne cherchez pas le nom du comédien qui le joue, il a demandé que son nom soit retiré du générique !
Muriel Baptiste fait ici une superbe prestation et crève l’écran. Elle est censée avoir 18 ans mais en 1965 elle en avait 22. Dans le bureau, nous voyons le portrait de De Gaulle au mur. Le policier s’étonne qu’une fille de la haute bourgeoisie se compromette avec des blousons noirs. Mais il n’aura pas le dernier mot avec la jeune femme, fière d’aligner les conquêtes masculines au point qu’elle ne les compte plus, et de dire qu’il y a plus de voyous dans les fréquentations de la haute société que parmi les jeunes. Cynthia fait des études universitaires.
Prémonitoire des évènements de mai 1968, la jeunesse de ce téléfilm exprime  le fossé entre les générations.
C’est la plus longue scène de Muriel dans le téléfilm, même si le long dialogue avec le commissaire sans elle serait lassant. Le temps n’est jamais long avec Muriel Baptiste.
Signe des temps, le commissaire grille cigarettes sur cigarettes. Il est sidéré devant la liberté sexuelle de Cynthia :
- Vous comprenez, si deux garçons me plaisent en même temps, je ne pourrai me décider qu’en les essayant tous les deux.
Cynthia dit au commissaire que les reines se mariaient à 12 ans, et l’on ne peut s’empêcher de penser aux princesses de Bourgogne dans « Les Rois maudits ».
Le commissaire baisse les bras « C’est moi qui t’interroge, c’est toi qui me colle ».
Après l’audition de Cynthia, le commissaire demande au plus jeune de ses inspecteurs, Salmain (Jacques Brunet) de se mêler aux voyous du café et d’infiltrer le groupe.








avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

PAR MESURE DE SILENCE - 3

Message  Patricks le Dim 4 Aoû 2013 - 17:50

PAR MESURE DE SILENCE - 3

Le couple de cafetiers s’interroge sur les intentions de Garcia. Le mari le trouve bien inoffensif. Il vit en peignant des cartes postales.
Tiré d’un roman d’André Héléna, « Par mesure de silence » manque de rythme. Le téléfilm reste un témoin de son temps : on y parle de l’enterrement d’Edith Piaf, du succès « Capri c’est fini » d’Hervé Vilard, des malheurs de Béatrice reine de Hollande, de Soraya, de Liz Taylor et Richard Burton, du roi Baudoin et des malheurs de Fabiola.
Moment d’humour involontaire lorsque Paulette (Paulette Dubost) parlant des obsèques de la chanteuse Edith Piaf
« Et dire qu’elle n’était pas là pour voir çà ».
Dans le rôle d’une vieille commère, Mme Lavialle, on retrouve Gabrielle Doulcet, dans son emploi habituel.
Alfred Adam spécialiste des rôles de truand joue ici les « gentils ».
C’est très verbeux, et le spectacle se déroule dans les coulisses et non à l’écran : Muriel Baptiste et Jean François Gobbi ont pété les plombs, ils entraînent la troupe de jeunes comédiens à mettre le bazar à Champagné Saint Hilaire. Muriel jette les plateaux de petits déjeuners par les fenêtres, avec les autres elle plaisante bruyamment à la sortie de la messe, et fait du tapage nocturne. Le tournage heureusement ne dure que douze jours.  Philippe Ducrest et la production s’arrachent les cheveux. Aucun hôtel de Poitiers ne veut plus accueillir la troupe si turbulente. Muriel paiera cher cet écart de conduite et se retrouvera au chômage de 1968 à 1970 à l’exception du téléfilm de Grosso et Modo tourné en 1969 « Allo Juliette » qui sera durant cette période son seul engagement.
Le téléfilm sera diffusé le samedi 10 juin 1967 en soirée sur la deuxième chaîne ORTF encore en noir et blanc juste après l’épisode de « Destination danger » : « Des hommes dangereux ».
Garcia fait une insolite démarche auprès de la marraine de Johnny. En fait il cherche des renseignements sur l’aérodrome de Garcia.
Salmain s’introduit chez les loubards. Il est aussi visible qu’une tâche noire sur la banquise.
Garcia tente de retrouver ses anciens complices du cambriolage pour les dresser contre Simon. Il fait appel à l’une de ses connaissances en lui téléphonant.
Enfin, Cynthia/Muriel revient, après une longue absence dans le métrage. Les autres comédiens jouant les délinquants , en particulier Michel Gonzalès « le coyotte » ont un jeu atroce et grandiloquent.
Salmain commence à percer à jour les plans de Garcia qui ne fait pas attention en téléphonant à ses complices. Garcia part. Cynthia, amoureuse de Johnny, l’observe et est inquiète.



avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

PAR MESURE DE SILENCE - 4

Message  Patricks le Lun 5 Aoû 2013 - 19:52

PAR MESURE DE SILENCE – 4

Garcia se rend auprès de la marraine de Michel alias Johnny, pour obtenir des renseignements sur Simon, puis il se rend avec sa traction avant l’espionner jusqu’à son aérodrome.
L’image de 1965 (diffusion juin 1967) rappelle les premiers « Cinq dernières minutes ». C’est la télévision de Papa, un peu naïve.
Garcia vient faire chanter Simon. Mais ce dernier a un révolver qu’il cache dans le tiroir de son bureau. Johnny manque les surprendre. Le mécano de Simon l’emmène faire son premier vol. Ainsi, Simon est certain de n’être pas dérangé. Simon fait face à son ancien complice et le chasse.
Johnny appelle Cynthia au café. Pour la première fois dans le film, le prénom est correctement prononcé !
Le jeune homme demande à Cynthia si c’est elle qui a envoyé Garcia à l’aérodrome. Mais il réalise que personne ne sait où il travaille.
Chez  Henry et Paulette (Teddy Bilis et Paulette Dubost), l’inspecteur Salmain surveille Cynthia. Celle-ci est bouleversée. Elle qui avait affirmé au commissaire ne jamais tomber amoureuse l’est de Michel/Johnny.
Chez Henry, Cynthia danse le twist.  Garcia prend congé des lieux. Cynthia drague ouvertement Le Coyotte (Mon Dieu que le jeu de l’acteur est atroce !). Elle lui promet de coucher avec lui le soir même. En cela, elle rejoint ce qu’elle avait dit au commissaire : « si deux garçons me plaisent, pour choisir, je les essaie tous les deux ».
Philippe Ducrest aurait pu se dispenser d’imposer à Muriel Baptiste un partenaire qui ne sait pas jouer, c’était d’ailleurs sa onzième et dernière prestation à l’écran. Il a bien fait de changer de métier. Il faut dire qu’il était plus figurant que comédien dans ses précédents rôles comme « Paris brûle-t-il ? ».
Garcia a pris un avion qui survole la principauté de Monaco. Il veut assouvir sa vengeance en allant retrouver les anciens complices du hold up.










avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Muriel Baptiste

Message  Patricks le Mar 6 Aoû 2013 - 19:56

PAR MESURE DE SILENCE – 5

Le complice que Garcia retrouve à Monaco, Riton (Daniel Crohem)  conserve un souvenir nostalgique et positif du cambriolage. Mais il n’en veut pas à Simon.
L’homme a un hôtel prospère et ne veut pas se venger. Echec de Garcia pour le recruter.
Plus tard…
Garcia se rend avec sa voiture dans une propriété. Il y retrouve Paulo (Fulbert Janin), l’un des complices. Paulo travaille sur les marchés. Paulo dit qu’il y a vingt ans, il aurait bien tué Simon, mais maintenant, trop de temps a passé. Deuxième échec de Garcia qui repart dépité.
Il se rend alors auprès d’un autre comparse, Mickey (Marcel Nourkis) qui est malade du cœur, et ne veut avoir aucune émotion.
Pendant ce temps, au café d’Henry, les jeunes, le Coyotte en tête se trèmoussent sur des airs anglo-saxons de l’époque. L’inspecteur Salmain continue d’espionner les jeunes en dansant. Garcia est de retour.
Garcia veut enrôler le Coyotte pour menacer Simon. Ils demandent aux patrons un endroit tranquille pour discuter. Paulette s’inquiète mais son mari Henry ne prend pas l’affaire au sérieux.
Simon demande à Johnny où il pourrait rencontrer Garcia seul.
L’inspecteur Salmain fait son rapport au commissaire et lui parle de Garcia.
Johnny téléphone à Riton puis passe la communication à Garcia, mais ce dernier, la nuit, se fait attraper par Simon dans le village. Simon sort son pistolet.
Johnny est attaqué par le Coyotte et deux comparses qu’il met en fuite en les arrosant d’essence et en les  poursuivant avec un chalumeau.
Le lendemain, on retrouve le corps sans vie de Garcia. Un inspecteur vient prévenir le commissaire.
Riton, en apprenant la mort de Garcia dans le journal, téléphone à Paulo. Cette-fois, la vengeance que voulait impulser Garcia va s’élaborer de façon posthume.
On retrouve Cynthia/Muriel Baptiste devant un juke box.  Cynthia met une bourrée auvergnate, et tout le monde la danse. A ce stade du téléfilm, Ducrest semble tirer à la ligne pour allonger son métrage, au détriment de la qualité.
Le coyotte reçoit un coup de fil. Cela intrigue Cynthia. La marraine de Johnny, Rosette (Ginette Briance)  est effarée de voir le portrait de Garcia, qui était venu la trouver, dans le journal, mort. Elle appelle son neveu.
Simon dit à Johnny (que l’on appelle de plus en plus par son vrai prénom « Michel ») qu’il est innocent. Il a bien rencontré et menacé Garcia la veille, mais l’a quitté vivant.
Le commissaire qui a interrogé tout le monde se heurte au silence de Cynthia. Cette-fois, il la prend au sérieux. Elle est même soupçonnée !
Le commissaire sait qu’elle a couché avec Le Coyotte la veille.
- Evidemment vous faites les poubelles, répond-elle du tac au tac.
- Tu vois, je ne te le fais pas dire, c’est toi-même qui donne le niveau de ce que valent tes petites aventures.
Dans ce téléfilm avec des temps forts et des moments d’ennui, Muriel Baptiste relève le niveau.
A-t-elle tué Garcia ?
A suivre…











avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

PAR MESURE DE SILENCE - 6 ET FIN

Message  Patricks le Mer 7 Aoû 2013 - 20:18

PAR MESURE DE SILENCE – 6 ET FIN

La confrontation entre Cynthia et le commissaire tourne mal, le commissaire se met en colère et chasse l’impudente jeune femme.
Puis, le brigadier de gendarmerie vient voir le commissaire, agacé, pour lui apprendre des choses qu’il sait déjà, le fait que Garcia a été chercher des informations chez Rosette, la tante de Johnny.
Nous apprenons à cet occasion que Simon s’appelle Simon Verneuil.
Muriel Baptiste, qui n’a jamais passé son permis de conduire, évitait les scènes de volant, mais on la retrouve ici dans une Renault 4L, venant voir Simon au terrain d’aviation, et tenter de sauver Johnny.
Seul Mickey n’est pas venu, il est malade du cœur, mais Riton et Paulo, tous les deux armés, viennent tuer Simon, pensant qu’il a liquidé Garcia, ils sont accompagnés des jeunes, c'est-à-dire Le Coyotte et sa bande qui se dégonflent vite devant de vrais bandits. Simon, heureusement armé, tire sur Riton et le blesse à la main. Moment comique, un des complices du Coyotte prend une arme et veut tirer mais n’y arrive pas, ne s’étant jamais servi d’un révolver.
Le commissaire arrive sur les lieux (le hangar de l’aérodrome) avec Gérard, un inspecteur (acteur non crédité au générique).  Il désamorce tout suspense.
Le commissaire explique que Simon n’a jamais trahi ses amis, aucun bijou ne manquait dans la bijouterie, quant à Garcia, il est mort d’une crise cardiaque. Tout le monde à droit à un sermon, Cynthia comprise.
Le film se termine en nous montrant Cynthia et Johnny amoureux et heureux, se prenant la main.
Heureusement que Muriel a tourné d’autres films, dans la foulée, car « Par mesure de silence » qui commençait si bien, avec le défilé des masques au générique, s’est enlisé dans un polar ennuyeux et bavard.





avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum