CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR - THE AVENGERS
Bonjour,
Soyez le(la) bienvenu(e) sur le forum français de référence concernant Chapeau Melon et Bottes de cuir !
.
ATTENTION : Afin de pouvoir rester avec nous et éviter d'être automatiquement désinscrit au bout d'un mois, il vous est demandé au minimum de vous présenter dans le fil adéquat : http://avengers.easyforumpro.com/t145-presentez-vous
.
Merci ! Et bon forum !!

Série "Les rois maudits"

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Série "Les rois maudits"

Message  Patricks le Sam 17 Nov 2007 - 17:21

thierry a écrit:ça tue une carrière, c'est clair...

je me demandais pourquoi on voyait moins Annie Girardot au ciné dans les années 80, le réalisateur de TV Louis Grospierre, (qui a touné Maigret avec JR lui aussi) m'a répondu : actrice indirigeable car toujours pochetronnée...

suffit pas d'être bon, dans ce métier, faut aussi être facile à diriger... seules les très grandes stars peuvent se permettre les caprices.

Dans son bouquiin sur Hitchcok (je crois) H; raconte qu'il a viré Roy Thinnes qui avait commencé sur "complot de famille" car il était trop ch... cartonrouge

Pourtant, il a l'air bien sage notre David Vincent. Very Happy

Muriel Baptiste a eu des problèmes sur deux autres tournages: le téléfilm "Par mesure de silence" en 1967 - elle n'était pas seule en cause mais aussi toute la troupe des jeunes comédiens de la distribution - Muriel, l'acteur Jean François Gobbi et les autres jeunes du casting se sont fait expulser de tous les hôtels de la région (tournage pendant 12 jours à Champagné Saint Hilaire et Poitiers), ils jetaient les plateaux de petits déjeuners par les fenêtres, chahutaient les gens à la messe...


Après, sur le téléfilm "L'affaire Bernardy de Sigoyer", son avant dernier tournage et l'un des rares qu'elle a fait après "les rois maudits", Muriel a déclaré à l'époque de la diffusion (6 mars 1974), "Sur le plateau de tournage, les techniciens avaient fini par me considérer comme un monstre. Eh bien, croyez moi, j'en étais à la fois gênée et mortifiée".

En dehors de Christian Marin et Jacques Serres, plusieurs comédiens m'ont dit qu'elle avait son petit caractère. Je pense qu'elle avait une personnalité très forte, cela est évident quand on la voit jouer dans "Les rois maudits".

Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les rois maudits"

Message  Invité le Sam 17 Nov 2007 - 19:13

souvent les fortes personnalités donnent beaucoup sur un plateau mais ils doivent canaliser leur "énergie" pour le meilleur et pas pour le pire.

de fabuleux comédiens, au caractère pourtant trempés, étaient ou sont doux comme des agneaux sur un plateau : Philippe Noiret me parait être un bon exemple, Michel Bouquet aussi je crois... study
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les rois maudits"

Message  Invité le Sam 17 Nov 2007 - 19:29

J'ai vu Depardieu complètement bourré dans une émission allemande...Je crois que c'était Wetten dass,...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les rois maudits"

Message  Invité le Sam 17 Nov 2007 - 19:46

j'ai vu aussi une année Guy Béart complètement bourré à la télé, mais bon... geek
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les rois maudits"

Message  Patricks le Sam 17 Nov 2007 - 23:11

Estuaire44 a écrit:Tu as tout dit Thierry, les Rois Maudits constituent un sommet de la création française, c'est un chef-d'oeuvre intemporel.
J'avoue un faible particulier pour Béatrice d'Hirson, la belle empoisonneuse, elle incarne la Mort avec une perversité et une cruauté assez irrésistibles! Ses duos successifs avec Mahaut puis Robert constituent toujours de grands moments. Si on m'autorise un anachronisme, j'ai retrouvé un peu de Béatrice dans le beau et sombre personnage de Mandy de 24h, la même létale efficacité jointe à une beauté glaciale des plus troublantes.


Catherine Rouvel apparaît dans 5 des 6 épisodes.


Dernière édition par Patricks le Mar 30 Sep 2008 - 23:06, édité 1 fois
avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les rois maudits"

Message  Patricks le Sam 17 Nov 2007 - 23:15

thierry a écrit:souvent les fortes personnalités donnent beaucoup sur un plateau mais ils doivent canaliser leur "énergie" pour le meilleur et pas pour le pire.

de fabuleux comédiens, au caractère pourtant trempés, étaient ou sont doux comme des agneaux sur un plateau : Philippe Noiret me parait être un bon exemple, Michel Bouquet aussi je crois... study

Il y a aussi ceux malheureusement qui "craquent": Patrick Dewaere.


Dernière édition par Patricks le Mar 30 Sep 2008 - 23:04, édité 1 fois
avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les rois maudits"

Message  Estuaire44 le Dim 18 Nov 2007 - 0:19

De la regrettée Christine Pascal hélas également.
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Série "Les Rois maudits", analyse détaillée

Message  Patricks le Mar 9 Déc 2008 - 23:22

Il s'agit ici d'une analyse détaillée de la série de Claude Barma.

Je commence par une présentation générale de la série.

Le 21 décembre 1972, la seconde chaîne ORTF nous propose le premier épisode des "Rois maudits". L'histoire commence par une scène d'exposition où tous les protagonistes sont présents tandis que la voix de Jean Desailly commente le rôle de chacun.

Le personnage principal du premier épisode est le roi Philippe Le Bel, joué par Georges Marchal. Pourtant, très vite, nous comprenons que toute la série va tourner autour de l'antagonisme entre le baron écarlate, Robert d'Artois (Jean Piat) et sa tante Mahaut (Hélène Duc), à laquelle il reproche de avoir volé son héritage.

Pour récupérer son comté, Robert va intriguer outre Manche auprès de sa cousine Isabelle, fille du roi Philippe (Geneviève Casile), et dénoncer l'adultère commise par la fille de Mahaut, Blanche de Bourgogne (Catherine Hubeau), mariée au troisième fils du roi, et de sa cousine Marguerite (Muriel Baptiste), choisie pour être la future reine de France étant mariée au fils aîné.
L'ordre des templiers a refusé de plier devant le pouvoir royal. Cette organisation doit sa gloire et sa fortune aux croisades. Philippe le Bel fait arrêter les templiers en 1307 et brûler le grand maître Jacques de Molay (Xavier Depraz), qui avant de mourir maudit le roi et ses descendants jusqu'à la treizième génération.

Loin d'un film de cape et d'épées ou d'une reconstitution avec châteaux forts, tournois et armures, nous assistons ici à de formidables numéros d'acteurs, dans une ambiance dépouillée. On peut donc considérer que c'est une sorte de théâtre filmé.
La musique de Georges Delerue hélas jamais éditée sur disque (et Delerue de son vivant aurait égaré les bandes!) a une importance considérable, les gens se souviennent du générique mais en fait c'est à l'intérieur des épisodes que les thèmes sont les plus beaux, l'un exprime l'amour (on retrouve ce thème lors de l'idylle du jeune banquier siennois Guccio Baglioni (Jean Luc Moreau) et de la fille de noblesse Marie de Cressay (Anne Kreiss), l'autre dramatique (on l'entend notamment lorsque Marguerite accepte d'abdiquer ou que les frères d'Aunay, amants de Marguerite et Blanche sont arrêtés). Un autre thème médiéval classique, plus "convenu" dans une série historique, revient dans chaque épisode.
Lorsque j'ai commencé à regarder la série, c'était parce qu'y figurait mon actrice préférée, Muriel Baptiste, vedette de la série "La princesse du rail", mais très vite, "Les rois maudits" en tant que série m'a passionné. Il y est question d'empoisonnements, de complots, de templiers, au point que les épisodes à compter du troisième "les poisons de la couronne" me fascinent bien que Marguerite soit étranglée à la fin du deuxième épisode. Le quatrième épisode, par exemple, est porté d'un bout à l'autre par le comédien catalan José Maria Flotats qui fait un formidable numéro d'acteur (Il jouera en 1980 dans une série française de SF "Les visiteurs"). Pourtant, il ne se passe pas grand chose dans ce quatrième épisode "la loi des mâles" au point que Josée Dayan, en 2005, ne l'adaptera pas en tant qu'épisode complet.
"Les rois maudits" reste une série remarquable que je vais analyser épisode par épisode, elle fut le chant du cygne d'un comédien légendaire comme André Luguet dont ce fut le dernier rôle. Il est le sympathique Hugues de Bouville. Je souhaite aussi évoquer tous ces formidables comédiens qu'étaient Louis Seigner (Tolomei, le banquier lombard) et d'autres qui sont toujours parmi nous et avec lesquels j'ai eu l'immense privilège de m'entretenir de la série, comme Catherine Hubeau et André Falcon. La série a en majeure partie une distribution composée d'acteurs venant du théâtre.

A suivre


Dernière édition par Patricks le Ven 27 Fév 2009 - 20:53, édité 1 fois
avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les rois maudits"

Message  Patricks le Mer 10 Déc 2008 - 0:58

La distribution du premier épisode, "Le roi de fer" 4 / 4

Voici par ordre alphabétique, les comédiens importants du roi de fer (autres que Muriel Baptiste "hors concours" car j'en ai déjà beaucoup parlé dans plusieurs topics)

Michel Beaune, on le voit dans la scène où Robert vient rencontrer Isabelle. Il est Edouard, roi homosexuel, passionné de maçonneries... et de maçons, "son épisode" sera le 5, "La louve de France"

Gilles Béhat, lui va "tenir" jusqu'au 5e épisode inclut, c'est "l'oison" (le simplet), il est le troisième fils de Philippe Le Bel, interprétation parfaite de ce personnage très futile et prétentieux.

Geneviève Casile, est la froide Isabelle, on la reverra dans les épisodes 5 et 6. Allure altière et glaciale.

Jean Deschamps, directeur du festival de Carcassonne, qui nous a quitté en septembre 2007, compose un machiavélique charles de valois, frère du roi. Il n'en fait jamais trop, a le verbe haut, et ne cesse de s'emporter contre le coadjuteur du royaume, c'est à dire le conseiller du roi, Enguerrand de Marigny.
Il est présent jusqu'au volet 5 inclus.

Hélène Duc est Mahaut (absente de l'épisode 2, sera empoisonnée dans le 6. Dans la série, elle expédiera ad patres le roi Louis X, le chevalier guillaume de Nogaret, et le bébé fils de Louis le hutin.
Avec Jean Piat et Louis Seigner, elle est l'actrice la plus connue de la série.

André Falcon est enguerrand de Marigny, aujourd'hui directeur de théâtre, il a beaucoup tourné dans les films de Lelouch. Né en 1924, il avait encore en 2006 la même voix lorsque je me suis entretenu avec lui par téléphone. Présents dans les épisodes 1 et 2. Il est le pendant de Jean Deschamps, l'un incarnant les bourgeois, l'autre la féodalité, lui aussi a le verbe haut

José Maria Flotats est le second fils de Philippe le bel, Philippe le long qui deviendra Philippe V, il a une telle importance dans l'épisode 4 que j'analyserai sa composition dans "la loi des mâles".
Il joue dans les épisodes 1 à 4 et la disparition de son personnage fait perdre un peu de force à la série.

Catherine Hubeau, je la garde pour le 2; "la reine étranglée", comme Falcon, lorsqu'on l'a au téléphone on a la voix de 1972

André Luguet, donc ce fut le dernier tournage, est le personnage le plus sympathique de la série, il est présent du 1 au 6.
Il est Hugues de Bouville, peu enclin à prendre position: quand Le Bel lui demande ce qu'il faut faire aux templiers,voici sa réplique typique: "Je réfléchis sire, je réfléchis"

Georges Marchal ne joue que dans le 1. Roi de fer, il se révèle un mélange d'homme d'état impitoyable et de veuf inconsolable. A son agonie, il dit à enguerrand: "le peuple ne comprend pas que je ne peux pas leur donner ce qu'il attend: ce à quoi Marigny rétorque "ne leur demandez pas d'approuver sire, ils cesseraient vite d'obéir"

Jean Luc Moreau est guccio, le neveu de Tolomei, un jeune homme gentil mais naif. Le comédien le joue en faisant ressortir le côté futile du personnage, présent de 1 à 6

Jean Piat, je pense que tout le monde connaît, il est robert d'artois, truculent, "le baron écarlate", c'est le héros de la série.

Catherine Rouvel est le personnage véneneux de béatrice d'hirson, suivante de mahaut et complice voire instigatrices des empoisonnements. absente de l'épisode 2 comme hélène duc

Louis Seigner, le banquier Spinello Tolomei, qui partage avec Piat et H Duc le haut de l'affiche, présent du premier au sixième épisode, sa première scène lors de l'exposition des personnages dans "le roi de fer" lui permet de faire un clin d'oeil au public, sa dernière, celle de sa mort dans le 6; se termine aussi dans la comédie


Georges Ser, présent dans les 1 à 3, joue le roi louis X mélange de crétin et de salaud, sa meilleure scène est dans le 3 quand il part en toussant ce qui donne à Mahaut l'idée de l'empoisonner


à suivre


Dernière édition par Patricks le Ven 27 Fév 2009 - 17:24, édité 2 fois
avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les rois maudits"

Message  anne-sophie le Mer 10 Déc 2008 - 9:43

une série d'une qualité que l'on ne retrouve plus de nos jours...

merci Patricks pour cette analyse cheers
avatar
anne-sophie
Vicomte(sse)
Vicomte(sse)

Age : 42
Localisation : Metz
Date d'inscription : 11/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les Rois maudits", analyse détaillée

Message  Bromhead le Mer 10 Déc 2008 - 10:49

Je préfère nettement la première mouture à la seconde. Mais il faut dire que j'apprécie beaucoup Jean Piat. Il a joué dans ce que je considère comme la meilleure adaptation du "bossu" dans lequel il tient le rôle de Lagardère. (Musique également superbe)


Dernière édition par Bromhead le Mer 15 Avr 2009 - 12:48, édité 1 fois
avatar
Bromhead
Marquis(e)
Marquis(e)

Age : 58
Localisation : Belgium
Date d'inscription : 02/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les rois maudits"

Message  Estuaire44 le Mer 10 Déc 2008 - 11:16

Très belle présentation, Patricks, on attend la suite. A côté bien entendu de Jean Piat, qui avec Robert le Diable crée l'un des personnages les plus fascinants desfictions françaises, la série se remarque effectivement par la qualtié exceptionnelle de l'interprétation. Tous les comédiens semblent en état de grâce et ils empèchent tout aspect figé que pourrait avoir le traitement très théatral (au meilleur sens du terme) de l'oeuvre originelle. Ceux qui ont eu la chance de lire Druon se rendent compte à quel point ils reconstituent fidèlement et avec éclat leurs personnages. Je ne peux que recommander la découverte de ce foisonnant cycle de romans historiques, d'une incroyable richesse et captivant de bout en bout. (Les Mémoires de Zeus, du même auteur traitent avec un brio similaire de la mythologie grecque).

On pourrait dire, à quelques exceptions près, exactement l'inverse de la distribution de la seconde mouture des Rois Maudits, où rien ne sonne juste, où tout confine au grotesque. Torreton est inroyablement décevant en Robert d'Artois. Je crains fort que France télévisions ne nous en inflige une rediffusion pour les Fêtes....
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les rois maudits"

Message  anne-sophie le Mer 10 Déc 2008 - 11:22

Estuaire44 a écrit:Très belle présentation, Patricks, on attend la suite. A côté bien entendu de Jean Piat, qui avec Robert le Diable
crée l'un des personnages les plus fascinants desfictions françaises,
la série se remarque effectivement par la qualtié exceptionnelle de
l'interprétation. Tous les comédiens semblent en état de grâce et ils
empèchent tout aspect figé que pourrait avoir le traitement très
théatral (au meilleur sens du terme) de l'oeuvre originelle. Ceux qui
ont eu la chance de lire Druon se rendent compte à quel point ils
reconstituent fidèlement et avec éclat leurs personnages. Je ne peux
que recommander la découverte de ce foisonnant cycle de romans
historiques, d'une incroyable richesse et captivant de bout en bout.
(Les Mémoires de Zeus, du même auteur traitent avec un brio similaire
de la mythologie grecque).

On pourrait dire, à quelques
exceptions près, exactement l'inverse de la distribution de la seconde
mouture des Rois Maudits, où rien ne sonne juste, où tout confine au
grotesque. Torreton est inroyablement décevant en Robert d'Artois. Je
crains fort que France télévisions ne nous en inflige une rediffusion
pour les Fêtes....

c'est Robert d'Artois, pas Robert le Diable hein
avatar
anne-sophie
Vicomte(sse)
Vicomte(sse)

Age : 42
Localisation : Metz
Date d'inscription : 11/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les rois maudits"

Message  Estuaire44 le Mer 10 Déc 2008 - 11:31

Bien entendu, mais avec ses habits écarlates il est surnommé ainsi dans le livre hein

Un passage m'a toujours particulièrement amusé, quand, après avoir enfin obtenu un Comté (Eu, de mémoire) il se met à rendre le justice seigneuriale. Il se montre plein de mansuétude envers les voleurs et les criminels, envers qui il ressent sympathie, voire compagnonnage. Sauf quand c'est lui, la victime, auquel cas il devient particulièrement impitoyable... Enfin, Robert comme on l'aime, quoi. Laughing

Je crois que cela n'est malheureusement pas dans la série, mais il impossible de tout mettre, évidemment.
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les rois maudits"

Message  Invité le Mer 10 Déc 2008 - 14:49

Je n'ai aucun souvenir de la série. La nouvelle version ne m'a pas emballé non plus. Dans ta distribution, Patricks, il n'y a pas Robert Audran. Hors, j'ai regardé récemment l'épisode Nez de Chien des Brigades du Tigre où il a un rôle important et d'après sa fiche , il figure dans la distribution des Rois Maudits mais peut-être dans un rôle mineur.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les rois maudits"

Message  Invité le Sam 20 Déc 2008 - 12:17

Décidément, la nouvelle version des rois maudits n'intéresse vraiment plus le public : 6% de parts de larché hier soir pour France 2, un score extrêmement bas :

http://jeanmarcmorandini.tele7.fr/article-21924.html
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les rois maudits"

Message  Invité le Lun 29 Déc 2008 - 13:05

Patricks a écrit:
Je pense que des fans du "Prisonnier" ou d'autres courtes séries me comprendront, eux aussi ont du voir et revoir "L'arrivée", "Echec et mat", "Many happy returns", "Le carillon de Big Ben" des centaines de fois.

je confirme ! Cool
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les rois maudits"

Message  Patricks le Mer 4 Fév 2009 - 0:35

Dans "Les rois maudits", Georges Delerue avait composé un thème triste, dramatique, tragique, bouleversant, qui illustrait les scènes avec Marguerite de Bourgogne: l'arrestation des frères d'Aunay, la lettre du désespoir écrite par Marguerite dans sa prison, la musique de fin de "la reine étranglée" où Blanche se recueille devant le cercueil de Marguerite.
Sur le site de Delerue, il y a un an, ses héritiers me disaient que les bandes étaient égarées et ne seraient jamais exploitées sur disque.
J'ai découvert qu'une intégrale 6 cd de Delerue vient de sortir: le sixième CD propose sous le titre trompeur "Mahaut d'Artois" ce précieux thème musical.
Il ne faut jamais désespérer!
Bon, cela fait acheter un coffret de 6 cd pour écouter 3 minutes dix secondes, mais ce thème (qui n'a rien à voir, je peux vous le certifier, avec les scènes de Mahaut), ce thème est fabuleux.
avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les rois maudits"

Message  Patricks le Mer 4 Fév 2009 - 0:36

Satellitor, si tu me lis, savais tu? Sur le sixième cd, il y aussi la musique de "Lancelot du lac"!
avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les rois maudits"

Message  Satellitor le Mer 4 Fév 2009 - 9:58

Patricks a écrit:Satellitor, si tu me lis, savais tu? Sur le sixième cd, il y aussi la musique de "Lancelot du lac"!
Eh non... Ma connaissance est bien loin d'être aussi encyclopédique que la tienne !
avatar
Satellitor
Comte(sse)
Comte(sse)

Age : 51
Localisation : Bruxelles (Belgique)
Date d'inscription : 09/10/2007

http://www.tvsoundtracks.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les rois maudits"

Message  Patricks le Mer 4 Fév 2009 - 12:06

Non, je n'ai pas la prétention d'avoir une connaissance si grande, mais pour les rois maudits, depuis une petite cassette audio enregistrée lors de la redif de juin 75, ce thème de delerue je le connais par coeur.
Je n'ai découvert la musique de lancelot que lors de la mise en ligne récente du téléfilm par ina fr
avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les rois maudits"

Message  Satellitor le Mer 4 Fév 2009 - 15:42

Patricks a écrit:Non, je n'ai pas la prétention d'avoir une connaissance si grande
Tu te sous-estimes ! Surtout en matière des Rois maudits !
avatar
Satellitor
Comte(sse)
Comte(sse)

Age : 51
Localisation : Bruxelles (Belgique)
Date d'inscription : 09/10/2007

http://www.tvsoundtracks.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les rois maudits"

Message  Patricks le Mer 4 Fév 2009 - 17:36

denis a écrit:Je n'ai aucun souvenir de la série. La nouvelle version ne m'a pas emballé non plus. Dans ta distribution, Patricks, il n'y a pas Robert Audran. Hors, j'ai regardé récemment l'épisode Nez de Chien des Brigades du Tigre où il a un rôle important et d'après sa fiche , il figure dans la distribution des Rois Maudits mais peut-être dans un rôle mineur.

Pour connaître la série par coeur, on ne voit cet acteur que dans le court rôle du secrétaire d'Enguerrand de Marigny (André Falcon) dans l'épisode 2 "La reine étranglée". C'est au moment où Marigny furieux d'être évincé du trésor, écrit au roi d'Angleterre Edouard (Michel Beaune) pour lui demander de l'aide.
J'ai essayé de faire une capture d'écran mais Robert Audran est tout le temps de dos ou de profil, Barma a cadré les caméras sur Marigny.
avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les rois maudits"

Message  Patricks le Mer 4 Fév 2009 - 18:11

Je viens de faire rire quelqu'un en récitant par coeur trois scènes sur lesquelles j'écoute habituellement cette merveilleuse musique, enfin disponible sans les dialogues. Delerue a surtout composé trois thèmes principaux et n'avait donc pas le matériel pour faire un 33 tours mais on aurait pu sortir un 45 tours à l'époque.
Il y a beaucoup plus de musique dans "Les rois maudits de Josée Dayan" signée Bruno Coulais mais cela n'a rien à voir.
avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les rois maudits"

Message  Patricks le Jeu 5 Fév 2009 - 21:47

"La reine étranglée", second épisode. 4 / 4

Voici donc la suite de mon analyse de la série, et depuis que j'ai écrit, l'actualité m'oblige à faire une rectification: Les thèmes des "Rois maudits" viennent d'être édités dans un coffret Georges Delerue de six cd. Inespéré.
Le second épisode est sombre: fin du règne de Philippe Le Bel dont l'héritage est dilapidé par le conflit entre les hauts barons (Charles de Valois, Robert d'Artois) et les bourgeois (Marigny). Catherine Hubeau joue le rôle d'une Blanche De Bourgogne qui a perdu un peu l'esprit et menace de se suicider. Marguerite finit donc par abdiquer et écrit ce que Druon a intitulé dans son chapitre du livre "La lettre du désespoir". Mais Marigny ne veut pas que le mariage de Louis le Hutin soit trop vite annulé, et brûle la lettre signant ainsi son arrêt de mort et celui de Marguerite. Pour se passer de pape afin d'annuler le mariage, Le Hutin et Charles de Valois décident de faire assassiner Marguerite dans sa prison: "Qui nous dit que Marguerite n'est pas proche de sa fin, et que l'on se plaît à nous le cacher?" dit Valois. "Il est vrai que l'émotion d'une visite" répond Louis X.
"Sot que je suis, Marguerite n'a pas le droit de recevoir de visites" dit Valois. "Qui a dit cela?" s'insurge Le Hutin. "Marigny"....
"Je lève ma main de dessus lui" dit le roi.
L'épisode est sombre comme la famine qui sévit dans les campagnes, comme les décors de la forteresse de Château Gaillard où sont enfermées les princesses.
Moi qui ait regardé en boucle cette série, j'ai découvert l'autre jour la comédienne qui incarne Marie de Cressay dont je tairai le nom sur Facebook. Des passionnés des "rois maudits" l'ont contacté (dont moi) et la belle Marie de Cressay est devenue une vieille sorcière.
Allez oublions là, et parlons de la merveilleuse Catherine Hubeau, trés émue lorsque je l'ai eue au téléphone, sensible à mon admiration pour Muriel, mais qui m'a aussi parlé du destin tragique du comédien qui jouait avec elles, Patrick Lancelot, mort dans un accident d'avion en faisant les repérages du film "le raid". J'ai eu au téléphone Enguerrand de Marigny/André Falcon et Blanche de Bourgogne/Catherine Hubeau, et je peux vous dire que c'est irréel, car leur voix n'a pas changé depuis 1972.

Enfin, j'ai une pensée pour le comédien Bruno Balp, que j'ai contacté début avril 2008, car il jouait le rôle de Bersumée, le gêolier de Marguerite et Blanche. Il a été aimable mais m'a dit: "Vous savez, pour moi, "les rois maudits", cela fait plus de trente ans, si vous voulez des renseignements, demandez plutôt à Catherine Hubeau. Bruno Balp ne se souvenait plus du tout de Muriel Baptiste/Marguerite mais avait conservé des contacts avec Catherine. J'ai été sans le savoir l'un des derniers à parler à Bruno Balp, décédé fin mai 2008 des complications d'une opération au genou. Paix à son âme.


Dernière édition par Patricks le Ven 27 Fév 2009 - 16:55, édité 1 fois
avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les rois maudits"

Message  Patricks le Ven 27 Fév 2009 - 16:51

Episode 3: Les poisons de la couronne 4 / 4

Cet épisode, à la différence des deux premiers, s'écarte du roman de Druon en raison de la volonté de Barma de faire du "théâtre filmé". Nous ne vivons pas ainsi le début de l'histoire où Clémence de Hongrie, future seconde épouse de Louis X, Guccio Baglioni et Hugues de Bouville manquent de périr dans une tempête en Méditerranée.
L'épisode commence par la bataille entre l'armée de Louis X, commandée par Gaucher de Châtillon (Jean Chevrier, dans l'un de ses derniers rôles) et les flamands. Les français sont enlisés dans la boue. Les partisans du baron écarlate ne pensent qu'à courir les jupons des filles de joie, et les templiers survivants complotent. Charles de Valois suggère d'aller à l'affrontement, ce que Gaucher refuse. Il dit au roi qu'ils vont se faire massacrer.
Trop heureux d'aller se marier avec Clémence (Monique Lejune), Louis X bat en retraite et se rend à Reims pour le mariage. Clémence se surprend à penser que si on lui avait donné à choisir, elle eût préféré le frère de Louis, Philippe de Poitiers. Très vite, elle s'émeut de ces noces de campagne si peu convenables pour un mariage royal, et de l'absence de femmes, tandis que les barons fin saoûls se donnent en spectacle. Philippe de Poitiers, auquel Mahaut d'Artois et Béatrice d'Hirson ont fait boire un philtre d'amour, demande à Louis la grâce de son épouse Jeanne, enfermée depuis avril 1314 au donjon de Dourdan. Sur l'insistance de Clémence, Louis accepte, mais refuse d'en faire de même pour Blanche de Bourgogne.
La famine a manqué emporter Marie de Cressay que Guccio Baglioni sauve en faisant du chantage auprès du prévôt. Les deux amoureux décident de se marier en secret avec l'aide d'un moine que l'oncle du jeune lombard, Spinello Tolomeï, met à sa disposition. Très vite, Marie est enceinte. Les châtelains de Cressay veulent tuer Guccio qui est obligé de s'enfuir.

Clémence de Hongrie va de désillusions en désillusions, elle apprend que la fille de la lingère Eudeline (Claudine Ravalli), qui ressemble au roi puisqu'elle le fruit d'un amour de jeunesse de ce dernier avec la lingère, a été cloîtrée, et surtout, que Marguerite a été assassinée. Clémence demande alors à Louis de faire un pélérinage pour obtenir le pardon de Dieu.

A peine délivrée de Dourdan, Jeanne de Bourgogne (Catherine Rich) tombe, avec Béatrice d'Hirson, entre les mains des partisans de Robert d'Artois. Son mari Philippe vient la délivrer, avec une véritable armée, et fait comprendre aux amis du baron écarlate qu'ils offensent le roi. Philippe joue ainsi le parti de Mahaut contre Robert.
Toutefois, Charles de Valois aide Robert à demander à Louis X qu'il ordonne à Mahaut la restitution de ses terres. Tandis qu'il part en toussant, Mahaut imagine de l'empoisonner. Avec Béatrice et Jeanne (qui est enceinte, comme Clémence), elle dépose lors d'une visite à la reine des dragées empoisonnées.
Louis X meurt dans d'horribles souffrances, tandis que Charles de Valois se désintéresse de l'organisation des obsèques pour tenter de s'emparer de la régence. Mais un chien qui s'introduit auprès de Louis lèche les linges du défunt et meurt. La nouvelle de l'empoisonnement du roi alarme la cour et Hugues de Bouville est chargé de protéger l'enfant à naître de la reine Clémence.
Quant à Guccio Baglioni, il s'enfuit vers Lyon pour donner le message de la mort de Louis à Philippe de Poitiers.

C'est un très bon épisode, moins triste que le précédent, riche en rebondissements, et qui permet le retour d'Hélène Duc et Catherine Rouvel absentes du second volet. Nous assistons à l'affrontement de Mahaut et de Robert, et les comédiens Hélène Duc et Jean Piat dominent l'épisode. Georges Ser (Louis X) dont c'est le second et dernier épisode en vedette, est en quelque sorte relégué au second plan. Quelques grands numéros d'acteurs: en tête, le catalan José Maria Flotats en Philippe, Louis Seigner toujours incontournable en Tolomei, Catherine Rouvel envoûtante en empoisonneuse. Cet épisode fait partie d'un arc qui va du premier "Le roi de fer" au quatrième "La loi des mâles". En dehors des personnages qui sont morts, on retrouve les mêmes comédiens. La série va perdre un peu d'efficacité avec l'opus 5 "La louve de France" qui en transposant l'action au delà de la Manche, va nous faire perdre la continuité de la malédiction.
avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les rois maudits"

Message  Patricks le Ven 27 Fév 2009 - 17:20

Episode 4: La loi des mâles 4 / 4

Cet épisode où il ne se passe pas grand chose, repose entièrement sur les épaules du comédien José Maria Flotats. Par son jeu (C'est un comédien réputé en Espagne), il va cependant nous tenir en haleine. Lors du remake peu inspiré de Josée Dayan en 2005, cette dernière passera directement des "poisons de la couronne" à "La louve de France".

A Lyon, Philippe de Poitiers est décidé à devenir régent. Il complote avec brio, dupe Charles de Valois, Robert d'Artois et même son propre frère Charles de la Marche (Gilles Béhat) pour prendre le pouvoir. Il oblige les cardinaux à élire un pape. C'est Monseigneur Duèze (Henri Virlojeux) qui se faisant passer pour moribond, va par ruse se faire désigner par ses pairs, dont son rival, le cardinal Caetani.

Reste qu'il n'y a pas de roi, sauf l'enfant à naître de Clémence. Si c'est un mâle, le trône lui revient. Mais si c'est une fille, la petite Jeanne, fille de Marguerite de Bourgogne, lui serait préférée. Les deux parties en présence, Mahaut avec son gendre Philippe, et Charles de Valois et Robert d'Artois, conviennent de revenir à loi salique qui empêche une femme de régner. Jeanne (la fille de Mahaut) met au monde un fils. Clémence aussi. La tentation est grande pour Mahaut de l'éliminer. Nous assistons à cet échange savoureux entre Hélène Duc et Catherine Rouvel.
"Madame, il me reste un peu de cette poudre, qui nous a tant servie" (à empoisonner Louis X) dit Béatrice.
"Deux une année, c'est un peu trop, souffrons un peu celui qui vient de naître", répond Mahaut.

Mahaut avoue à son gendre Philippe qu'elle a (je cite) "fait passer son frère outre". Celui-ci est scandalisé. "Si j'avais su que ce soit à ce prix", dit Philippe. Mais petit à petit, l'idée d'éliminer Jean, le fils de Louis X et de Clémence de Hongrie, se concrétise. "Il m'a très bien compris" dit Mahaut à sa suivante Béatrice. Il, c'est bien sûr le régent, son gendre.

Comprenant qu'on va empoisonner le petit roi, Hugues de Bouville et son épouse substituent l'enfant à celui de Marie de Cressay et Guccio. Et Mahaut avec un mouchoir empoisonné tue le fils des amours du jeune couple interdit et persécuté. Cela Clémence l'ignore et pensant son fils mort, sombre dans la folie.

Philippe devient roi sous le nom de Philippe V. Il se fait sacrer à Reims en achetant la présence de Charles de Valois, et en dédaignant celle de son frère Charles de la Marche qu'il appelle "L'oison". Robert s'est révolté. Sommé de se rendre devant l'armée de Philippe, il demande un procès où il conte révéler que Mahaut et Philippe V ont fait assassiner le petit Jean. Philippe V déjoue la manoeuvre. Très bel affrontement entre le roi et le baron, et deux comédiens au sommet de leur art, José Maria Flotats et Jean Piat. "Est-il vrai que vous m'avez donné le nom de "Porte Close" ? demande Philippe à Robert quand il rend les armes, et bien je vais vous mettre au secret". Robert enrage de ne pas pouvoir tout révéler dans un procès public.

Dans cet épisode, on peut noter la participation dans un court rôle (Madame de Bouville) de l'épouse de Jean Piat, Françoise Engel, décédée en 1995, et qui était une professeur de théâtre de grande réputation. Encore un volet où l'affrontement entre Mahaut et son neveu Robert est majestueux. L'épisode suivant va cependant bien nous frustrer.
avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les rois maudits"

Message  Patricks le Ven 27 Fév 2009 - 19:33

Episode 5: La louve de France 3 / 4

Cette-fois, nous traversons la Manche et laissons tous nos personnages familiers pour retrouver Isabelle (Geneviève Casile), fille de Philippe Le Bel, "la louve de France", dont le mari, Edouard II (Michel Beaune), est homosexuel et lui préfère un favori, Hugh le Despenser. Isabelle se réfugie en France où règne son dernier frère, Charles (Gilles Béhat), Philippe V s'étant empoisonné en buvant de l'eau polluée. Elle n'y vient pas seule, et devient la maîtresse de Roger Mortimer (Claude Giraud), un baron anglais en révolte. Mais devant les menaces de Edouard, le lâche et médiocre Charles IV, conseillé aussi par Mahaut qui veut se venger d'Isabelle, expulse sa soeur vers l'Angleterre. Mortimer a le temps de fomenter un coup d'état et Edouard est destitué, tandis que Hugh est cruellement exécuté. Edouard abdique en faveur de son fils, mais Mortimer, jaloux, le veut mort. Edouard sera assassiné "par où il a pêché" avec un tisonnier. Un crime sans traces...

Cet épisode nous réserve une surprise: le retour éclair (une scène de flash back) de Marguerite de Bourgogne (Muriel Baptiste) lorsque Isabelle devient la maîtresse de Mortimer et regrette amèrement sa dénonciation de 1314. Mais ce qui est un peu dommage, c'est la trop rapide disparition de José Maria Flotats (dont Jean Luc Moreau/Guccio nous explique le sort dans le résumé des épisodes précédents), la disparition d'un autre personnage clef et picaresque, Charles de Valois, qui meurt d'une attaque cérébrale. Tous les nouveaux personnages anglais nous proposent de nouvelles intrigues qui n'ont plus guère de rapport avec ce qui s'est passé dans les épisodes 1 à 4, et cela désoriente le téléspectateur.
Claude Giraud, populaire pour avoir été le héros de deux feuilletons télévisés "Les compagnons de Jéhu" et "Sébastien parmi les hommes", et que l'on reverra l'année suivante dans l'un des principaux rôles des "Aventures de Rabbi Jacob", vole la vedette aux Hélène Duc, Jean Piat, Louis Seigner, qui jusque là tenaient les rennes de la série. Surtout, on nous présente beaucoup trop de nouveaux personnages: le fils d'Isabelle Edouard prince de Galles (incarné par le superbe et regretté comédien Jean Louis Broust dont personne n'a signalé le décès prématuré en 2006), Tors Col (joué par William Sabatier, second rôle incontournable du cinéma et de la télé dans les années 60-70). Les quatre premiers épisodes nous avaient familiarisé avec une intrigue née du supplice du grand maître des templiers, Jacques de Molay, et de la malédiction lancée de son bûcher.
En janvier 1973, la dernière scène de cet épisode, diffusée en "prime time" fit scandale, celle du supplice du roi Edouard. Le lendemain de la diffusion, Claude Barma du venir d'expliquer au journal télévisé de la seconde chaîne ORTF. C'était une autre époque où le public n'était pas habitué à des scènes de ce genre, qui ne feraient plus broncher personne aujourd'hui.
avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les rois maudits"

Message  Patricks le Ven 27 Fév 2009 - 20:12

Episode 6 Le lis et le lion 4 / 4

Retour au combat de Robert d'Artois pour reconquérir son comté. De fait, c'est ce personnage qui est mis en lumière tout au long de l'épisode, et non un monarque. Le fils d'Isabelle, Edouard III, se révolte contre Mortimer qu'il fait pendre. La louve de France ne paraîtra plus jamais en cour. Robert par mariage est devenu le beau frère du nouveau roi, Philippe VI de Valois, fils de Charles de Valois. Il fait fabriquer de fausses preuves et profite de l'amour de Béatrice d'Hirson qui empoisonne pour son compte Mahaut d'Artois et Jeanne de Bourgogne. Mais la soeur cadette de Marguerite, Jeanne la boîteuse, devenue reine, a enfin trouvé sa vengeance. Elle se sert de son royal époux pour confondre Robert qui refusera de renoncer et s'exilera en Angleterre. De là, il persuade le fils d'Isabelle, Edouard III, qu'il est l'héritier du trône de France. Robert complote aussi avec les flamands. Il finit par déclencher la guerre de cent ans entre les deux pays mais trouve la mort après avoir reçu une flèche à Vannes.

Jean Piat est d'un bout à l'autre la vedette de l'épisode, omniprésent dans chaque scène. L'épisode est celui qui est le moins fidèle au roman de Druon. Toute la scène de la mort de Robert où il regrette d'avoir fait étrangler Marguerite a été inventée pour l'écran. Druon ne termine pas le roman avec la mort de Robert mais s'intéresse au sort du petit roi Jean, fils de Guccio, partie du roman que Barma a décidé de ne pas adapter.
Il faudrait citer tous les comédiens tant ils sont brillants: Jean Paul Zenacker est déjà un notaire vénéneux, Maître Tesson, avant de devenir célèbre en 1976 avec "La poupée sanglante" puis "L'ïle aux trente cercueils", le regretté Jean Louis Broust un roi plein de charisme et de force évoquant un jeune Georges Marchal, Benoît Brionne un truculent nouveau roi de France, la jolie nouvelle reine d'angleterre Françoise Burgi alias Philippa de Hainaut.
Robert d'Artois l'avoue lui-même: sans Mahaut, il n'a plus d'adversaire à sa hauteur et le regrette. Jean Piat et Georges Staquet (son fidèle Lormet) marchant dans un Artois de pacotille, très blé jaune made in SFP, réussissent à nous faire oublier les décors et à nous captiver. Jean Piat marque à tout jamais de son talent et de son empreinte le personnage du baron écarlate. Il a trouvé là le plus beau rôle de sa carrière.
A noter une courte apparition de Christian Barbier ("L'homme du Picardie") en comploteur flamand. Certains comédiens de cet épisode comme Jean Louis Broust mais aussi Françoise Giret (qui joue la femme de Robert) ont disparu oubliés des médias.
La scène de la mort de Tolomeï permet une ultime formidable création de Louis Seigner, tout comme celle de Mahaut pour Hélène Duc. Catherine Rouvel joue aussi ses plus belles scènes après avoir été dans l'ombre de Mahaut. La série se termine en beauté et reste inégalable. Ce n'est pas le médiocre remake 2005 de Josée Dayan qui la fera oublier.
avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les rois maudits"

Message  klokloh le Mer 4 Mar 2009 - 18:41

Hello Patricks, en ce moment Jean Piat est l'invité de Radio classique, désolée je ne l'ai pas vu avant... au cas où cela t'interesse Very Happy (possibilité de réécouter l'émission...)
avatar
klokloh
Duc(hesse)
Duc(hesse)

Age : 60
Localisation : Savigny sur Orge (91)
Date d'inscription : 04/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les rois maudits"

Message  Patricks le Mer 4 Mar 2009 - 21:40

Merci. Mes goûts musicaux sont bien différents de ceux de Jean Piat. Mais chacun ses goûts.

Correction: jugé trop vite, Piat propose ensuite d'autres choix : Claude Nougaro. J'adore Itou "la marche de Radetzky" because "le prisonnier"
avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum