CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR - THE AVENGERS
Bonjour,
Soyez le(la) bienvenu(e) sur le forum français de référence concernant Chapeau Melon et Bottes de cuir !
.
ATTENTION : Afin de pouvoir rester avec nous et éviter d'être automatiquement désinscrit au bout d'un mois, il vous est demandé au minimum de vous présenter dans le fil adéquat : http://avengers.easyforumpro.com/t145-presentez-vous
.
Merci ! Et bon forum !!

Les adaptations de "comics" au cinéma

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les adaptations de "comics" au cinéma

Message  séribibi le Mar 2 Aoû 2016 - 22:22


Suicide Squad : 4/10

Dire que "Suicide Squad" était attendu impatiemment relève d'un doux euphémisme.
Un pré-production qui aura fait parler d'elle depuis des mois, des photographies alléchantes, des bandes annonces à tomber et qui promettaient le meilleur. On en parlait déjà comme du film ultime de super-(anti-)héros !...
Et pourtant, comme on est loin du compte !
La déception est en effet  à la hauteur de l'attente. Un peu comme si David Ayer, le cul coincé entre 2 chaises, n'arrivait pas à trancher entre la noirceur de l'univers DC et le consensus commercial propre à la "Marvel". Le film est, de ce fait -et à l'image d'une des premières victimes du joker traitée hors champs- beaucoup moins violent qu'il aurait dû l'être. Il est d'ailleurs à peu prés certains que, par rapport aux "impératifs commerciaux" et autres "délais de bouclage", bien des choses ont changé en cours de tournage/montage,... en témoignent de nombreuses scènes de la/des bande-annonce(s), qui n'apparaissent pas dans le film, jusqu'au look du logo-titre et de l'affiche cinéma, beaucoup plus "cartoon", enjoués et "colorés" qu'ils ne l'étaient au départ.
Pourtant, il y avait de quoi faire avec un tel pitch qui faisait la part belle aux "vilains".
"Suicide Squad" reste certes énergique dans son ensemble et animé dans son premier acte d'un  véritable désir de se démarquer du tout-venant (la présentation des personnages dans la prison -d'une relative noirceur- est le meilleur segment du film) mais, très vite, se révèle totalement bancal, desservi par un script, il faut l'avouer, inepte (cette histoire de malédiction semblant sortie d'un bis rital ou d'un film d'héroic fantasy du pauvre, sérieusement...) bien caché dans la bande-annonce (sans doute par peur du ridicule). On s'attendait à une oeuvre crépusculaire lorgnant du côté de New-York 1997 et un vrai retour au cinéma spectaculaire old school, en lieu et place nous avons droit à un divertissement pop corn assez impersonnel, n'usant pas pleinement des capacités de mise en scène qu'un tel budget le permettait (scènes d'actions perpétuellement filmées en plan rapproché, abus de CGI, décors grandioses mais répétitifs et/ou mal exploités...), au scénario inexistant, aux influences parfois mal digérées, et s' achevant sur un final pyrotechnique d'une grande crétinerie et d'une rare laideur. 
On sent aussi que des pans entiers du scénario ont dû être sacrifié sur l'écran (la relation inaugurale entre le Joker et Harvey passée à la moulinette, entre autre chose...) - peut-être une future version longue en vidéo réparera cela...
Côté protagonistes, ne cherchez pas Jared Leto (Le Joker), il apparait en tout et pour tout 10 minutes dans le film et son jeu se calque trop sur celui -indétrônable, d'Heath Ledger..! Les autres personnages du film ont par ailleurs bien du mal à exister malgré un temps de présence plutôt généreux, quand ils ne sont pas carrément transparents , voire d'une caractérisation déconcertante (Amanda Waller).
En fait, la vraie vedette, c'est Margot Robbie/Harvey Quinn, seul personnage qui ne fait pas de la figuration et auquel on s'attache vraiment (avec celui de Will Smith/Deadshot, même si on croit guère à la relation avec sa fille, qui semble avoir été posée-là au nom de la sacro-sainte morale US). Sa présence vaut à elle seule le déplacement. Belle mais maigre récompense néanmoins pour un film tant attendu, surtout après les dernières déconvenues en matière d'adaptations de comics au cinéma (Captain Avenger 3, XMen Apocalypse).

séribibi
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Date d'inscription : 13/12/2007

http://parfum-des-arts.forumactif.com/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les adaptations de "comics" au cinéma

Message  séribibi le Ven 5 Aoû 2016 - 12:11

"Suicide Squad" se fait dézinguer par toute la critique mondiale.
Les reproches qui lui sont le plus généralement faits :
- L'absence de scénario
- Le canevas surnaturel qui ne se marie pas du tout au reste
- L'absence de réelle violence
- Les trous béants du scénario
- Le visuel très inégal
- Le final grotesque
- Le Joker, ridicule et qui n'apparaît que 10 minutes
- L'inconsistance de nombreux personnages
- La tromperie sur la marchandise (le 1er teaser ne laissait nullement entrevoir ce résultat)



Margot Robbie de l'avis général sauve le film (heureusement qu'elle est là).

séribibi
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 50
Localisation : Mont de Marsan
Date d'inscription : 13/12/2007

http://parfum-des-arts.forumactif.com/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les adaptations de "comics" au cinéma

Message  Dearesttara le Ven 5 Aoû 2016 - 12:31

J'ai vu le film. 4/10 pour moi aussi. J'aurais plutôt tendance à abonder dans ton sens, sérib (ta critique exprime tout à fait les griefs que je fais au film) ainsi que dans le sens des critiques. Outre un montage à exploser les mirettes et des explosions à n'en plus finir, le film réduit ses personnages à des silhouettes à peine existantes, excepté en effet la tonique Margot Robbie/Harley Quinn, la seule à être vraiment enthousiasmante. Je rajouterais Viola Davis, impeccable en femme à poigne, et un Will Smith assez juste en Deadshot, même s'il est un peu trop sinistre.

En fait, j'ai été déçu qu'Ayer n'exploite pas du tout l'idée des comics qui font leur 12 salopards à eux : les méchants sont rendus bien trop inoffensifs, ce qui coule toute l'idée même du film. Les pointes d'humour rajoutés en dernière minute étaient amusantes toutefois, quoique Quinn vole vraiment toutes les scènes, et le film est sans temps mort, mais cette grosse mécanique prétentieuse m'a vraiment énervé. Avengers et Avengers 2 avaient leurs défauts, mais Whedon parvenait à faire exister ces personnages et à filmer efficacement. Ayer s'en tient à la grosse action tonitruante. Il est étonnant que Marvel batte DC sur les personnages, alors que ces derniers ont normalement un background plus développé, tandis que l'humour qui se veut irrévérencieux de Suicide Squad reste bien calibré comparé à son évident modèle qu'est Deadpool. Sur ce coup-là, Marvel 1, DC 0. Que le film soit un succès public indéniable m'étonne.

Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les adaptations de "comics" au cinéma

Message  séribibi le Ven 5 Aoû 2016 - 12:38

Dearesttara a écrit: Que le film soit un succès public indéniable m'étonne.
La campagne publicitaire qui dure depuis 1 an ; les bande-annonces flatteuses (surtout la 1ère, parce que la 3ème toute récente, on distinguait déjà quelques petites failles).
Mais au vu des échos catastrophiques, l'affluence devrait vite baisser.

séribibi
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 50
Localisation : Mont de Marsan
Date d'inscription : 13/12/2007

http://parfum-des-arts.forumactif.com/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les adaptations de "comics" au cinéma

Message  Estuaire44 le Mer 17 Aoû 2016 - 5:58

Vu Suicide Squad et je dois dire que je suis très déçu, il s’agit sans doute du plus mauvais film DC que j'ai jamais vu. De trop nombreuses erreurs d’écriture viennent s'ajouter à ce qui demeure un blockbuster tout à fait quelconque une foi gratté le vernis DC, avec une mise en scène multipliant les clichés 100 fois vus ailleurs (ces ralentis pompiers...) et au déroulé assez besogneux. Le scénario manque d’ambition et se contente de broder sans imagination autour du thème éculé des Douze salopards. Une fois passée la partie présentation des personnages (la moins ennuyeuse du lot) le récit ras des pâquerettes oublie à peu près totalement la dimension de canular rigolard que constitue initialement l’Escadron, destiné à justifier sous forme de gag que les super-vilains de Gotham reviennent encore et toujours après avoir été capturés par le Bruce.

A chacun sa grille de lecture, personnellement, davantage encore que l’intrigue ou les scènes d’action et autres effets spéciaux (certes importants), je juge avant tout un film de super héros d’après la caractérisation de ceux-ci : sont-ils fidèles aux Comics que j’aime, à leur nature profonde, de même que leur interprétation. En un mot est-ce que les retrouve vraiment (c’était le cas pour Kara dans le Supergirl des années 80, souvent moqué). Et là Suicide Squad part très vite particulièrement en brioche. D’abord, malgré toute la communication chorale menée avec cynisme autour du film, seuls deux personnages sont réellement développés, ne laissant que quelques minutes à peine d’apparition aux autres : Deadshot et Harley Quinn.

Les autres ne sont présents et mis en avant que sommairement. C’est d’autant plus dommage qu’ils sont souvent peu connus du grand public (contrairement au Flash et à Aquaman dans BvS, où effectivement on peut passer vite là-dessus, ce sont des stars du DCU). D’une manière que j’ai trouvé absolument pathétique leur caractérisation se voit réduite à des clichés nationaux niveau nanard : l’australien rustre et alcoolo (Cf. l’épisode australien du Saint, c’est tout pareil 50 ans plus tard), le Latino jailli du Barrio, la Japonaise issue d’une propagande des années 40… C’est aussi navrant que les Latinos si rigolos d’Ant-Man. Après, bon, je me suis demandé pourquoi avoir choisi les membres les moins intéressants des panthéons maléfiques de Batman (Killer Croc, très unidimensionnel) et du Flash (Captain Boomerang, très daté). Au moins sur CW, Barry Allen aura affaire au Maître des Miroirs cette saison, on vole plus haut.

Mais ce qui m’a vraiment blessé, c’est le traitement réservé à Katana, formidable personnage, ardent, tourmenté et létal, emblématique de ce que la sombre Gotham peut proposer de meilleur. Ici, du fait de sa présentation bâclée, la scène bouleversante la voyant s’adresser à l’âme de son mari défunt qu’elle a préservé dans son sabre (une magnifique romance tragique) devient la vision d’un folle parlant à son coupe-chou. Ce n’est pas possible de rater un personnage à ce point-là. Quant à El Diablo, très clairement, il ne sert à rien, hormis de rustine géante à un scénario lancé plein pot dans une voie sans issue. Parce que les membres de l’Escadron, dépourvus de supers pouvoirs, se voient opposés à une magicienne quasiment niveau Fate, Zatanna, Circé ou Raven. Des personnages issus de Gotham ou de Central City face à quelqu’un niveau Metropolis, cela n’a pas de sens, d’où le très médiocrement convaincant SOS El Diablo, typique de mauvais scénaristes (oui, bon, ah, ah, BvS hé bien cela passe grâce à l’aura unique du Dark Knight, voilà).

Dès que l’on passe aux deux stars du film, alors là, c’est champagne à tous les étages. Il est bon que Deadshot soit là, ayant effectivement été le leader de l’Escadron suicide. Mais son traitement achève le film tant les producteurs ont visiblement tout cédé à Will Smith afin de pouvoir accrocher une star à leur affiche. Cela vaut pour le temps à l’écran, mais aussi et surtout sur le fait que Will Smith ne fasse pas du Deadshot, mais du Will Smith, massivement. Il s’agit certes d’un grand classique hollywoodien, mais à ce niveau là cela relève de la faute professionnelle. L’acteur doit être au service du rôle, et non l’inverse. Smith nous sert la partition édifiante devenue sa marque de fabrique au fil des années, sans aucune nuance. Avec des moments à se cogner la tête contre les murs, comme toute le pathos avec la petite fille ou le discours où il transforme d’un coup d’un seul les tueurs du Suicide Squad en héros pur sucre, de manière aberrante.

Le même travestissement du personnage se retrouve chez une incarnation d’Harley Quinn se traduisant par une sexualisation aussi outrancière que vulgaire. Les producteurs sont bien entendu allés chercher la tenue la plus exhibitionniste que l’on pouvait trouver dans le vestiaire de l’ère New 52 (notamment dans les Comics Ivy/Harley) avec un jeu d’actrice à l’avenant. Margot Robbie n’est pas mauvaise en soi, elle exécute  à la perfection la mission lui ayant été confiée, mais la Harley que l’on nous exhibe ici n’a rien à voir avec la jeune femme très azimutée, souvent hilarante, parfois émouvante, que l’on a pu découvrir dans les excellentes  Animated Series (Batman of course, mais aussi Superman et la Ligue, à voir et revoir).  De même que pour le Joker et la relation avec celui-ci, on opte pour une moindre complexité et l’option caillera la plus marquée possible. Je ne trouve pas que le Joker (très périphérique ici) ait le moindre rapport avec celui du Dark Knight, psycho en diable, ici c’est d'un caïd bling bling au possible et dépourvu de folie dont on doit se contenter. La vulgarité du duo (il vaut voir la scène du bar, particulièrement dévalorisante pour Harley : -tu la veux ma pouffe, tu la veux ? -non, c’est la tienne, cousin, ouèche), comme la pesanteur de leur humour, est consternante.

Le tout se termine sur un happy ending outré, limite école des fans, et ne fait guère progresser le DCEU, hormis quelques liens tissés avec Batman. Le pire demeure l’abandon de toute résonance morale ou philosophique, de toute l’ambition que l’on avait pu trouver dans des films immenses comme Man of Steel ou BvS, relevant d’un tout autre niveau de cinéma. Suicide Squad restera à mes yeux le film où DC aura abdiqué pour se muer en un simili Marvel, sans doute pour des considérations mercantiles. On aimera ou pas, moi je ne veux plus jamais revoir cela et je suis assez inquiet de la direction prise par les films Justice League. (*)


Dernière édition par Estuaire44 le Mer 17 Aoû 2016 - 12:09, édité 4 fois

Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 47
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les adaptations de "comics" au cinéma

Message  Dearesttara le Mer 17 Aoû 2016 - 10:51

Je n'ai jamais lu les comics, et je n'ai pas aimé le film, je suis rassuré qu'un fan assidu comme toi se soit montré sans appel sur ce blockbuster aseptisé auquel on a simplement rajouté l'étiquette DC. On peut dire que ta critique est cent fois meilleure que le film ! 1010 Je ne savais pas que le film avait réussi l'exploit de trahir absolument chacun des personnages, une performance en soi (le traitement inégal des personnages est par contre flagrant, initié ou non). Heureusement que tu me dis que Deathstroke a inspiré Deadpool, je n'aurais jamais deviné ! Je suis plus indulgent sur Harley/Margot Robbie car je ne connais pas le personnage, mais c'est surtout grâce à elle (et Miss Viola Davis) que j'ai pu aller jusqu'au bout. Le reste, huhum.

Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les adaptations de "comics" au cinéma

Message  Steed3003 le Mer 17 Aoû 2016 - 11:03

Intéressante ta critique Estuaire, je peux la poster sur notre page FB?

Steed3003
Administrateur
Administrateur

Age : 30
Localisation : Londres
Date d'inscription : 30/09/2005

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les adaptations de "comics" au cinéma

Message  séribibi le Mer 17 Aoû 2016 - 11:14

Ce serait bien de faire apparaître les critiques d'un peu tout le monde, je pense.

séribibi
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 50
Localisation : Mont de Marsan
Date d'inscription : 13/12/2007

http://parfum-des-arts.forumactif.com/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les adaptations de "comics" au cinéma

Message  Estuaire44 le Mer 17 Aoû 2016 - 11:40

Pas de souci, pour FB avec plaisir. Je viens de relire pour les coquilles. hein

Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 47
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les adaptations de "comics" au cinéma

Message  Estuaire44 le Mer 17 Aoû 2016 - 12:03

L'avis de l'Odieux Connard (Spoilers !!)
https://unodieuxconnard.com/2016/08/12/gnangnan-squad/

Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 47
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les adaptations de "comics" au cinéma

Message  Dearesttara le Mer 17 Aoû 2016 - 12:15

Je l'ai lu. Je le trouve finalement assez gentil, comme s'il avait au fait aimé le film. Par contre, il a comme toi bien mis le doigt là où ça fait mal : le film aurait pu s'appeler "Deathstroke & Quinn" en fait.

Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les adaptations de "comics" au cinéma

Message  Estuaire44 le Mer 17 Aoû 2016 - 12:23

Perso je regarderais bien " Ivy & Quinn, les sirènes de Gotham"...

Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 47
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les adaptations de "comics" au cinéma

Message  Steed3003 le Mer 17 Aoû 2016 - 12:32

séribibi a écrit:Ce serait bien de faire apparaître les critiques d'un peu tout le monde, je pense.

1) Je préfère un seul avis Monde des Avengers par titre.

2) Je le fais car nous avons un dossier en lien avec le site, nous ne sommes pas un site d'actu ciné.

3) Si un dossier cinéma t'intéresse, beaucoup sont encore disponibles et si la saga se perpétue dans les salles, nous pourrons également la publier en direct sur Facebook!

Steed3003
Administrateur
Administrateur

Age : 30
Localisation : Londres
Date d'inscription : 30/09/2005

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les adaptations de "comics" au cinéma

Message  Steed3003 le Jeu 18 Aoû 2016 - 9:02

La critique de Dead Squad fait le buzz sur Facebook et déclenche l'ire de certains de nos lecteurs, alors que d'autres défendent sa position. Estuaire divise la France ! Razz

https://www.facebook.com/lemondedesavengers/photos/a.610756672325016.1073741827.608714799195870/1106788729388472/?type=3&theater

Steed3003
Administrateur
Administrateur

Age : 30
Localisation : Londres
Date d'inscription : 30/09/2005

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les adaptations de "comics" au cinéma

Message  Estuaire44 le Jeu 18 Aoû 2016 - 9:15

C'est le propre de la Loire, avant même d'en arriver à son estuaire ! Laughing

Les lecteurs courroucés ont bien le droit de l'être, ce n'est pas moi que l'on va expliquer ce qu'est un passionné de super héros, pas de souci ! Et puis il est vrai que ma critique était très tranchée. Merci pour les soutiens !

Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 47
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les adaptations de "comics" au cinéma

Message  Steed3003 le Jeu 18 Aoû 2016 - 15:55

Jean-Daniel, Julien et Rudolph à la rescousse! On appréciera le sens de la litote de Eric Zajac!



Steed3003
Administrateur
Administrateur

Age : 30
Localisation : Londres
Date d'inscription : 30/09/2005

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les adaptations de "comics" au cinéma

Message  Estuaire44 le Jeu 18 Aoû 2016 - 17:32

Je dois dire que c'est souvent plus amusant que le film, c'est la Bataille d'Hernani qui recommence ! Laughing

Grosse pression aussi chez la très populaire Angélique. Si jamais je n'aime pas, je suis bon pour la Zone Fantôme ! pirat

Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 47
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les adaptations de "comics" au cinéma

Message  Dearesttara le Jeu 18 Aoû 2016 - 17:51

Les commentaires sont festifs ! Razz

Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les adaptations de "comics" au cinéma

Message  Estuaire44 le Jeu 18 Aoû 2016 - 18:10

Mon préféré est celui me fustigeant comme amateur de films d'auteurs français, après toute une critique où je ne parle quasi exclusivement que de Comics américains. Je savoure mes popcorns.

Pilou Pilou Bigorra a écrit:Quand t es habitué à payer une place de ciné pour aller voir un film d auteur à la française ou autre film bidon made in France c est sur que t as du avoir un choc violent à la sortie de la salle obscure !

Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 47
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les adaptations de "comics" au cinéma

Message  DominiqueDB le Ven 19 Aoû 2016 - 7:44

Estuaire44 a écrit:
En un mot est-ce que les retrouve vraiment (c’était le cas pour Kara dans le Supergirl des années 80, souvent moqué).

Oui, le "Supergirl" de Jeannot Szwarc a été injustement, à mes yeux, fustigé ! Certes, le scénario souffre d'une ou deux faiblesses et d'une ou deux incohérences, le choix du comédien qui interprète le bellâtre est discutable, mais l'ensemble est assez fidèle à l'esprit de Supergirl des années 70.

Un seul regret : le DVD se voit affublé d'un nouveau doublage avec une voix complètement mièvre pour Supergirl et manquant d'intérêt pour les autres : le premier doublage, avec notamment les voix de Perrette Pradier, Micheline Dax et Emmanuelle Bondeville, était un véritable bijou !

DominiqueDB
Marquis(e)
Marquis(e)

Age : 50
Localisation : Lyon (69)
Date d'inscription : 02/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les adaptations de "comics" au cinéma

Message  séribibi le Dim 21 Aoû 2016 - 13:07

Estuaire44 a écrit:
 Une fois passée la partie présentation des personnages (la moins ennuyeuse du lot) le récit ras des pâquerettes oublie à peu près totalement la dimension de canular rigolard que constitue initialement l’Escadron,

Les gens attendaient justement une œuvre très noire et non un côté potache (c'est ce qui a déçu) ; les 2 premières bande-annonce et la promotion du film donnaient l'impression d'un truc à la TDK et assez violent.

séribibi
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 50
Localisation : Mont de Marsan
Date d'inscription : 13/12/2007

http://parfum-des-arts.forumactif.com/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les adaptations de "comics" au cinéma

Message  Dearesttara le Dim 21 Aoû 2016 - 13:12

Tiens, c'est curieux : les bandes-annonces (mettant pas mal en valeur Margot Robbie, la caution humour du film) me faisaient vraiment penser à un divertissement subtilement parodique et drôle, à la manière de Deadpool, auquel le film se réfère dans son postulat original et ses saillies. Si je blâme David Ayer et la prod, c'est qu'à mon sens le film se prend beaucoup trop au sérieux ; les quelques répliques et gags ont d'ailleurs été rajoutées en dernière minute, après un screening test peu concluant.

Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les adaptations de "comics" au cinéma

Message  séribibi le Dim 21 Aoû 2016 - 13:24

Un aspect "coloré" oui (et encore, pas vraiment dans la 1ère BA) mais violent, et avec une menace toute autre.
Il n'y a que dans la dernière bande annonce (la 3ème) où l'on commence à voir la direction prise par la production.

séribibi
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 50
Localisation : Mont de Marsan
Date d'inscription : 13/12/2007

http://parfum-des-arts.forumactif.com/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les adaptations de "comics" au cinéma

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:26


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum