CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR - THE AVENGERS
Bonjour,
Soyez le(la) bienvenu(e) sur le forum français de référence concernant Chapeau Melon et Bottes de cuir !
.
ATTENTION : Afin de pouvoir rester avec nous et éviter d'être automatiquement désinscrit au bout d'un mois, il vous est demandé au minimum de vous présenter dans le fil adéquat : http://avengers.easyforumpro.com/t145-presentez-vous
.
Merci ! Et bon forum !!

Série "Californication"

Page 17 sur 19 Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Série "Californication"

Message  Dearesttara le Dim 15 Fév 2015 - 13:31

Revisionné le Pilote de la série. Et en effet, on voit toute l'évolution de la série entre son aurore et son crépuscule. Karen/Natascha demeure invariante, peut-être l'une des seules faiblesses de la série étant de s'être imposée sa valse-hésitation perpétuelle. Sinon, quel évolution !
Les personnages : Hank est une épave tonique qui se laisse détruire, qui sème le désordre alors que peu à peu, il deviendra quelqu'un qui se battra vraiment pour son bonheur et pour abattre ses démons, et ce sera son entourage qui sèmera au moins autant que lui-même le désordre dans leurs vies (la sienne incluse). DD est resté impeccable jusqu'au bout. Becca tâtonne pour trouver une voie à elle, se perd dans des tentations dangereuses (sexualité incontrôlée, tentation de la drogue). Quel changement chez Madeleine Martin : dans ce premier épisode, elle a un jeu monolithique, monocorde, inexpressif, qui certes convient chez cette fille un peu perdue, mais très "brut". Comme si elle était un bloc de plâtre que les années, l'habitude des plateaux, et son talent naturel vont façonner, affiner pour devenir la prometteuse actrice en devenir. Madeline Zima aura laissé un vide après son départ tant elle frappe fort (sans jeu de mots) dès sa première apparition, par son tournoiement de folie douce, de charme vénéneux, d'ironie grinçante. Charlie et Marcy sont en retrait, mais leurs interprètes sont déjà excellents, surtout Pamela, avec son jeu brut de décoffrage qu'elle sait affleurer a tempo. Réalisation agitée et BO de rêve sont déjà à l'appel.

Toutefois, le changement le plus intéressant est certainement celui de l'écriture scénaristique. Dans ce premier épisode, Kapinos a déjà tout le fond de sa série dans la tête : ton satirique (description acide de la cité de la débauche, filles aussi faciles que fêlées), dialogues bien verts, galerie de bombes, scènes chocs (les premières minutes), personnages admirablement fouillés, mélange comédie/drame : les situations sont amusantes, pas les personnages, tous coincés dans leurs tares propres. Mais la forme est encore maladroite : les contrastes comédie/drame sont encore très tranchés, ils ne sont pas encore tout à fait miscibles, comme doit l'être toute dramedy. De plus, Kapinos accumule les scènes de nudité et de sexe dans les premières saisons, alors qu'il les délaissera peu à peu jusqu'à plus jouer sur une atmosphère chargée en sexualité que sur le fait de la montrer directement (il y a je pense plus de scènes de sexe/nu dans la saison 1 que dans les deux dernières saisons réunies). Signe que plus il prend de l'assurance, moins il aura besoin de ces "facilités". Les dialogues sont crus mais se complaisent dans le gras, avant qu'ils deviennent autant de mitraillettes comiques et énergiques, sans vulgarité par la suite. La principale force du pilote est - en plus de ses audaces narratives et verbales même si encore à l'état de brouillon - le soin accordé à chacun, et notamment le triangle Hank-Karen-Becca, aux multiples couches psychologiques contradictoires, comme tout être humain. Toujours 3/4 pour moi. Californication a réellement suivi un parcours très mouvant et réussi. Maintenant, place au finale !

N.B. Qui a signé le scénario de A crazy little thing called love, le film adapté du God hates us all de Hank ? Eh ben, c'est Kapinos lui-même ! (C'est un peu flou, mais 3e ligne, extrême gauche, on voit bien marqué "Kapinos". Juste après il y a marqué "directed by", donc logiquement, c'est bien "screenplay by" qui est hors écran). D'ailleurs, à en croire les trois premières lettres, le réalisateur est Stephen Hopkins, le réalisateur du pilote. Autohommage marrant.


Dearesttara
Empereur
Empereur

Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Californication"

Message  Estuaire44 le Dim 15 Fév 2015 - 14:44

Et voilà fin du parcours ! Une super série jusqu'à bout  !

Grace (****)
Grace forme bien l’épisode final que l’on espérait, permettant à Californication de sortir par le haut, à l’issue de son parcours fortb abouti. Le joli twist du départ d’Hank )permet de conclure les différents dossiers en instance, avec légèreté, sans aucun effet appuyé. Évidemment cela demande d’accepter une certaine dose de miracle (notamment pour Levon et sa rencontre tombant à point nommé), mais après tout le Destin s’est tellement acharnée sur nos héros qu’ils sont en droit de demander une ristourne pour solde de tout compte.

Après une journée une nouvelle fois haute en couleurs (ultime panorama sur le popotin d’Handler, la fin de toute une époque) conclue sur le registre de la sensibilité, mais la série demeure fidèle jusqu’au bout à sa dimension hors normes, avec le retour vengeur du Mâle alpha nommé Charlie Runckle, à la rescousse de la damoiselle de détresse. Un premier happy end mais aussi un regret pour Stu, qui semble bien s’être enfermé dans une voie hélas sans issue. Surtout Kapinos trouve le tempo parfait pour le conclusion du roman Hank/Karen, après une ultime magnifique scène dans l’avion, laissant suffisamment d’espace en blanc pour que chaque spectateur puisse imager à sa guise la suite des événements, tout en dégageant malgré tout un appréciable optimisme. Un fin très intelligente , alors que ce rendez-vous était particulièrement casse-gueule.

Au total, cette ultime saison aura su maintenir globalement intactes toutes les qualités de la série, elle constitue certainement pas la saison de trop de Californication ; Toutefois ce n’en est pas la meilleure non plus, car elle souffre de la comparaison avec la précédente. Les personnages invités de la saison brillent moins qu’alors ; En particulier Rath a été phagocyté par un Levon parfois hilarant mais trop présent, cela a aussi pénalisé l’approche du monde télévisuel. Hormis vis à vis de Karen, Hank a été un peu transparent, servant de support aux personnages secondaires. La bande son a été aussi inférieure, notamment face à la saison précédente là aussi (même Rocket Man a avait déjà été utilisé pour le final de la saison 3). Restent un superbe bouquet final et la satisfaction d‘avoir pu suivre jusqu’à son terme l’une des meilleures séries contemporaines, malgré une programmation particulièrement chaotiques !
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Californication"

Message  Dearesttara le Mar 24 Fév 2015 - 14:19

Tout à fait d'accord, excellente série, et excellent final !

Grace est le juste chant du cygne de la série. Le titre même est une manifestation d'une règle qu'un scénariste chevronné comme Tom Kapinos connaît : un optimisme débordant, généreux, maîtrisé, porté par des personnages hautement attachants dans leurs lumières comme dans leurs ténèbres, triomphe toujours d'imperfections techniques, pour emporter le spectateur dans un attendrissement joyeux. Tout au long de l'épisode, de grosses vagues d'espoir miraculeuses s'enchaînent pour mener l'épisode dans un rythme enlevé avec un moteur lumineux et optimiste semblant inarrêtable, jusqu'à son happy end arraché de haute lutte, et rendu subtil par son semi-inachèvement (on pourrait tout à fait imaginer une saison 8 ). Ce que tu décris justement comme une "ristourne avec le destin" après tant de misères.

Et pourtant, on pourrait reprocher beaucoup de choses à l'épisode. Après 84 épisodes emprisonné de l'étreinte de ses démons, Hank se libère et en 25 minutes, résout les affaires en cours. La conclusion semble hâtive après 7 grosses saisons. L'absence de Madeleine Martin/Becca est difficile à digérer, car n'étant présente que dans l'introduction onirique. Au moins, signalera-t-on que c'est le déclencheur du réveil d'Hank ce qui est une belle preuve d'amour envers le personnage. L'évacuation de la relation Julia-Hank (qui finalement navigue facilement entre Hank et Rath) est tout aussi précipitée. Je dois aussi avouer que j'ai du mal à avaler la ficelle (permettant à Charlie d'arriver à temps) qu'un obsédé de la pire espèce comme Stu puisse patienter plusieurs heures avant de se jeter à l'eau avec Marcy alors qu'il serait du genre à se jeter sur elle tout de suite. Enfin, l'absence de rédemption pour Stu est aussi une faute, car malgré sa fielleuse vulgarité, le personnage n'était pas sans qualités et eut mérité une meilleure porte de sortie, plus pathétique et lost in translation que vraiment méchant. Mais Californication a pris parfois des accents de tragédie grecque, et le destin de Stu s'inscrit finalement dans cette optique.

Malgré tous ces défauts, le rayonnement lumineux de l'épisode emporte absolument tout. David Duchovny se jette tout entier dans cette acception d'un Hank repartant au combat mais cette fois avec le sourire aux lèvres, la confiance au coeur, comme empreint d'une nouvelle force. Cette confiance, cet optimisme, est à l'extrême opposé du Hank pessimiste et cynique des premières saisons. L'évolution est saisissante alors qu'il n'a pas renoncé à ses attraits extérieurs (langage fleuri, poésie émouvante, maladresses, réactions bigger than life...). Soulagés, on est tout entier derrière lui alors qu'il triomphe de ses tentations (rejet de la prostituée), réveille Charlie comme le fait le véritable ami, se détache du passé (puissant symbolisme de la voiture abandonnée, dont elle est aussi l'ultime plan). Le réveil fait plaisir à voir, et surtout, le créateur réussit les retrouvailles avec Karen, avec un rappel-clé de la principale arme d'Hank, au-delà de son "modjo" : les mots. Car Hank est un écrivain, et laisse pour la première fois ses mots servir de sentiments plus nobles et heureux que son cynisme désespéré à la Bukowski : c'est par cette forme, la poésie, qu'il reconquiert Karen. La scène de l'avion est merveilleuse : décalée dans le plus pur esprit de la série, et d'un romantisme magnifique, avec l'espoir du happy end baignant toute cette fin. Oui, The Rocket Man avait déjà été utilisé, mais la chanson convient quand même parfaitement.

On est content que Levon parvienne à triompher de ses démons en même temps qu'Hank. L'occasion d'un dernier numéro jusqu'au-boutiste d'Oliver Cooper devant la fille du café. Kapinos, pressé par le temps, parvient à se jouer de la contrainte avec le coup monté d'Hank pour réunir Julia et Rath pour conclure les arcs de ces deux personnages : ça prend peu de temps, c'est efficace, et comme Hank-Karen, ça reste en suspens tout en prenant position pour un happy end aussi. Grand moment que Marcy qui au moment fatidique brise le contrat, appuyé par le retour explosif de Charlie (égal à lui-même, c'est-à-dire n'agissant que dans la démesure), qui capte le beurre et l'argent du beurre. On apprécie que Stu accepte son juste châtiment, mais encore une fois, une fin moins sinistre que celle de la poupée gonflable - même si tellement "Stuesque" - aurait été préférable. Stephen Tobolowsky nous fait un récital hilarant et inquiétant à la fois tandis que la paire Handler-Adlon démonte tout par leurs jeux joyeusement cabotins. On est content que les Runkle aient triomphé de leurs démons eux aussi.

Un final si euphorique que l'on pardonne ses défauts. Californication a réussi sa sortie en 25 minutes chrono, ce qui n'était pas gagné d'avance, BRAVO ! (****)

Je suis plus indulgent sur la saison 7, qui n'avait certes pas de personnages comme Atticus et Faith (Rath fut sous-traité), mais dont la solidité des histoires et l'amoureux traitement des persos en fait une de mes saisons favorites. Mon ordre de saisons : 2, 7 et 4, 5, 3, 1, 6. Merci beaucoup Estuaire pour m'avoir fait connaître la série et avoir partagé cette autre expérience avec toi. Thanks, thanks, thanks !
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Californication"

Message  Estuaire44 le Mar 24 Fév 2015 - 19:43

Excellente critique, tout à fait judicieuse. Très sympa ces critiques conjointes.De mon côté de mettrai le saisons 1 et 6 plus haut, mais j'ai du mal à choisir ! Bon, on va espérer que le New X-Files arrivent le plus vite possible.
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Californication"

Message  séribibi le Mar 24 Fév 2015 - 20:03

Oui puis quand le nouveau XFiles arrivera tout le monde dira : pouah c'est nul, sacrilège!, c'est ridicule, ils auraient du arrêter à la série d'origine, ils ont tué le mythe, etc... Razz
avatar
séribibi
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 51
Localisation : Mont de Marsan
Date d'inscription : 13/12/2007

http://parfum-des-arts.forumactif.com/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Californication"

Message  Dearesttara le Mar 24 Fév 2015 - 20:44

C'est en effet un risque, mais pas forcément une certitude. Carter et Spotnitz connaissent leur univers, ils ont eu le temps d'y réfléchir, le duo DD-GA reste des années après toujours aussi alchimique (leurs rencontres occasionnelles depuis la fin de la série le prouvent), et ENFIN l'occasion de résoudre les énigmes qui taraudent les fans depuis la fin de la série. D'ailleurs la saison 10 sortie en BD il y a deux-trois ans a été plebiscitée par les fans, ce qui tend à prouver que la magie X-Filesienne continue d'opérer. Je suis aussi optimiste que pour le retour de Twin Peaks.

A Estuaire : mais merci à toi aussi, c'était vraiment sympa de faire ce voyage avec toi. cheers
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Californication"

Message  Estuaire44 le Mar 24 Fév 2015 - 21:55

Une sublime conclusion, rivalisant sans souci avec celle de Six Feet Under (si, si). Au passage on voit que Karan apprécie William Boyd, notamment auteur du médiocre roman 007, Solo. Aïe.
1




Le mot de la fin pour Hank Moody ! Laughing

avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Californication"

Message  Dearesttara le Mar 24 Fév 2015 - 23:38

J'ADORE Six feet under. J'en suis à la saison 3, et je me scarifie pour m'empêcher de voir les épisodes à la chaîne. Je sais que le finale de SFU est considéré comme un des meilleurs toutes séries confondus, c'est aussi pour ça que je suis impatient de le voir. Au même niveau carrément ? Je verrai sur pièces. Mais j'admets que Calif a réussi une sortie de toute beauté. Je viens de revoir la scène finale que tu as posté, ah la la, quel rayonnement, quelle euphorie, avec la sublime chanson d'Elton John derrière.

Ah, les Modafuckaaaaaa d'Hanky, une série dans la série. Je ne me rappelais plus le concours avec Hurley, enfin avec Garcia, en saison 6, effectivement un joyeux délire.
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Californication"

Message  Dearesttara le Mer 25 Fév 2015 - 2:16

Coïncidence : je viens de regarder l'épisode 3 de la saison 3 de Six feet under, et quelle est la chanson de fin... Rocket man, eh oui ! C'est toujours amusant de constater que les mêmes chansons reviennent dans des séries différentes (le you can't always get what you want des Rolling Stones est dans le pilote de Dr.House et le pilote de Calif aussi).
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Californication"

Message  Dearesttara le Mer 3 Juin 2015 - 12:14

Il est rare que je tombe sur des "sondages" qui me donnent le résultat que j'attends, mais je pense honnêtement que je suis tombé sur la personnalité qui me ressemble le plus.

http://www.buddytv.com/personalityquiz/californication-personalityquiz.aspx?quiz=101


avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Californication"

Message  séribibi le Mer 3 Juin 2015 - 13:14

Vous postez des vidéos de conclusions de séries ?? Euhh, vous devriez mettre des spoilers et des avertissements, non ?
avatar
séribibi
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 51
Localisation : Mont de Marsan
Date d'inscription : 13/12/2007

http://parfum-des-arts.forumactif.com/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Californication"

Message  Dearesttara le Mer 3 Juin 2015 - 14:49

Bien vu sérib. Mais personnellement, je fais confiance aux lecteurs éventuels sur leur capacité de lecture. S'ils voient Hank and Karen final comme titre, cela veut dire que c'est une scène finale, les lecteurs sont prévenus. Tandis que la 2e vidéo d'Estuaire est juste une compil du fameux juron "Mothafucka", très souvent employé dans la série.
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Californication"

Message  Estuaire44 le Mer 3 Juin 2015 - 14:50

C'est merveilleux, j’atteins ici le pinacle de ma carrière de fan de séries, en devenant mon dieu vivant, mon modèle de vie. J'en pleure de joie sur mon clavier.


avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Californication"

Message  Dearesttara le Mer 3 Juin 2015 - 15:29

C'est merveilleux, j’atteins ici le pinacle de ma carrière de fan de séries, en devenant mon dieu vivant, mon modèle de vie. J'en pleure de joie sur mon clavier.

Ok, merci pour le fou rire de 30 secondes, E44. mdr Dis-moi, tu sembles vraiment avoir été fan du Charlie.
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Californication"

Message  Estuaire44 le Mer 3 Juin 2015 - 15:53

Ah oui, il figure sans problème dans mon top 10, voire 5, des personnages de séries les plus drôles (à hauteur des Bandits solitaires ou du Spike). Il incarne (même s'il ne résume pas) tout le volet humoristique de la série. Calif est bien trop centré sur Hank pour que Runckle puisse jamais réellement lui voler la vedette, mais il envoie dans la stratosphère toutes ses scènes. Ce qu’Evan Handler aura subi durant toutes ces années relève de la performance, mais aussi d'un professionnalisme sans failles.
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Californication"

Message  Dearesttara le Mer 17 Juin 2015 - 21:37

avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Californication"

Message  Estuaire44 le Mar 23 Juin 2015 - 20:13

Cela vient d'être annoncé officiellement par la chambre de commerce d'Hollywood, Dave Duchovny aura son étoile sur le célèbre Walk of Fame en 2016, catégorie télévision. Merci à lui pour la fabuleuse promo de L.A. et de l'Usine des rêves assurée durant les sept saisons de Calif, une image du Jardin d'Eden.
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Californication"

Message  Dearesttara le Jeu 9 Juil 2015 - 14:39

Nouveau projet de Tom Kapinos, le bonhomme semble décidément adorer les sujets les plus polémiques. Après Hell-A, c'est logique qu'il s'intéresse au boss au personne (une participation de Kapinos à SPN serait intéressante d'ailleurs)... Bon, le Lucifer a quand même intérêt à faire gaffe, le proviseur de Sunnydale est dans le coin.

https://en.wikipedia.org/wiki/Lucifer_%28TV_series%29
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Californication"

Message  Estuaire44 le Jeu 9 Juil 2015 - 14:55

Série prometteuse, même si un peu pompée sur Angel sur certains points

J'en avais touche deux mots sur le topic DC

Le trailer de Lucifer, nouvelle série de Tom Kapinos. Elle est inspirée du Comics the Sandman, écrit par Neil Gaiman pour DC. Diffusion en 2016.

avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Californication"

Message  Estuaire44 le Jeu 9 Juil 2015 - 17:22

SAN DIEGO (Etats-Unis), 9 juil 2015 (AFP)

- Le premier épisode de "Lucifer", nouvelle série qui devrait être diffusée sur la chaîne Fox début 2016 et qui affole les ligues catholiques américaines, a été montré en avant-première mercredi au Comic-Con de San Diego.

     "Lucifer" a été projeté dans le cadre de la grand-messe annuelle de la pop-culture aux Etats-Unis, qui ouvre officiellement ses portes jeudi jusqu'à dimanche. L'épisode, avec l'acteur gallois Tom Ellis dans le rôle de ce diable à l'humour sardonique et au charme démoniaque, a reçu les applaudissements d'un public de plusieurs centaines de personnes.

     Il raconte l'histoire de Lucifer Morningstar qui, s'ennuyant en enfer, s'en évade pour s'installer à Los Angeles où la vie lui semble bien plus excitante.

     Vain, superficiel et libidineux, il est propriétaire d'une boîte de nuit et s'amuse à faire avouer leurs secrets les plus noirs, les plus honteux, à tous ceux qu'il a sous la main.

     "Vous violez bien la loi de temps en temps, M. l'agent?", demande-t-il à un policier qui tente de l'arrêter pour excès de vitesse. "Oui, parfois je vais à fond avec mon gyrophare pour rien, juste parce que je peux le faire", avoue l'agent dans un sourire coupable.

     Parmi les autres secrets honteux révélés dans ce premier épisode, Lucifer fait avouer à une future mariée sur le point de prononcer ses voeux qu'elle n'épouse pas son fiancé par amour ("grand dieu non!") et fait reconnaître à un acteur devant sa femme qu'il la trompait.

     Quand son amie Delila meurt abattue dans ses bras, Lucifer décide d'aider à retrouver les coupables une inspectrice de police séduisante et intelligente, qui semble hermétique à ses charmes.

     Les choses se corsent quand Lucifer se retrouve confronté à la tentation... de tomber amoureux... et de faire le bien.

     Cette représentation d'un diable à visage humain, qui n'évite pas les clichés mais aux dialogues souvent savoureux, a déclenché l'ire des ligues catholiques américaines ou de bonnes moeurs.

     L'association One million moms déplore ainsi sur son site internet que la série "glorifie Satan et en fasse une personne aimable de chair et d'os" et a lancé une pétition signée par plus de 27.000 personnes demandant l'annulation du programme.

     L'Association américaine de la famille (AFA) a fait de même et sa propre pétition a récolté 130.000 signatures.
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Californication"

Message  Lala le Ven 30 Oct 2015 - 7:44

Que  Ben enlève ses mains des cheveux de Karen ! Oui je suis en plein visionnage de la saison 4 ( c'est pas trop tôt) et Ben vient d'arriver et ce pauvre Hank est malheureux.
En tout cas, les scénaristes sont en forme. La fameuse soirée chez le milliardaire est à hurler de rire entre un Charlie chaud comme la braise et deux autres qui en ont rien à faire. Mais Runkle se fait vraiment maltraiter en tant qu'agent Very Happy .
Marcy est toujours aussi ... Marcy et ça fait tellement du bien love .Et j'adore Stu.Il est ignoble mais tellement drôle.
Dear: Pour l'instant l'avocate me plaît bien. Elle a du caractère.
avatar
Lala
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 05/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Californication"

Message  Dearesttara le Ven 30 Oct 2015 - 11:11

YES, tu as enfin repris la série !!! cheers

Ben est en effet trop unidimensionnel. Je suppose qu'il fallait bien que Karen s'occupe, mais autant je comprenais la stabilité rassurante de Bill ou la démence hilarante de Ricardo el Magnifico, autant sa manière de s'opposer à Hank est trop brute. Il n'est pas décrit comme quelqu'un de vraiment sympathique, alors que ça aurait été plus porteur qu'il le soit, Karen étant censée rechercher des alternatives crédibles à Hank.

Ne t'inquiète pas, Lala, Charlie dégustera jusqu'à la fin de la série, il va rester notre souffre-douleur chéri pour toujours. Marcy n'a pas l'intention de se calmer, et va continuer à tout démonter pour notre plus grand plaisir (à défaut de celui de son pauvre entourage). Stu est une fantastique idée de Kapinos, un des personnages les plus fielleux de la série, on adore détester cette larve visqueuse opportuniste, mais pourtant pas dénué de qualités que l'on croirait pourtant absentes chez lui. Un personnage qui ne va cesser de gagner en félonie et en fragilité inattendue. Pas de souci, il paiera l'addition au fur et à mesure.

Ah, Abby Rhodes, un de mes personnages préférés de la série : elle est punchy, elle est méga hot, elle est irrésistible, elle a de la répartie, je l'adore. Ça m'a fait de la peine qu'on ne la revoit plus après la saison 4 (surtout que la nana de la saison 5 ne sera jamais à la hauteur, par contre la saison 6...).
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Californication"

Message  Lala le Mar 3 Nov 2015 - 0:38

Hank et l'avocate forment un duo tout à fait charmant et crépitant. Du coup on s'en fiche un peu de la partie de golf...On attend juste leur retrouvaille dans un endroit bien spécifique.
Sinon ça fait plaisir de voir Marcy et Charlie sur la voie de la réconciliation. Chacun des deux fait un effort en acceptant que l'autre refasse sa vie...attitude beaucoup plus adulte que celle de Hank qui lâche rien avec Karen.
J'adore le regard de Natasha McLeone dans la dernière scène. Plein de nuance. Et là du coup elle comprend qu'elle va devoir faire un choix.

Bon et que les choses soient claires:Duchovny a atteint un degré de hotitude dans cette saison mais c'est un truc de malade.
avatar
Lala
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 05/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Californication"

Message  Dearesttara le Mar 3 Nov 2015 - 1:39

T'inquiètes pas, tout ce qui est platonique, Hank et Abby n'en ont rien à battre, ils vont bien s'amuser tous les deux (et s'engueuler aussi, hein, défendre Hanky dans le calme, c'est un poil Mission : Impossible).

Oui, ben attends un peu la saison 6 et le duo avec Faith (coup de coeur number one, Abby est 2e), et tu vas voir que la saison 4 va te paraître bien fraîche à côté, si, si c'est possible : DD va être encore plus hot et plus alchimique avec ses partenaires féminines en saisons 6 et 7.
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Californication"

Message  Estuaire44 le Mar 3 Nov 2015 - 9:36

Effectivement l'une des meilleures saisons. j'ai beaucoup aimé que la carte du relationnel avec Abby soit beaucoup plus jouée que celle du suspense judiciaire. Encore plein de ces seconds rôles que j'adore aussi dans cette série (Nero, un des  mes cramés magnifiques prfé avec Richard Foie de Lion, et Stu qu'on ne va pas surtout laisser partir par la suite.). Sinon question hotitude, Abby, bien entendu, mais aussi la Sasha... Grand souvenir que la réunion du premier épisode. Très bon cru, la saison 4. Bon, la partie de golf avec Charles Widmore/Toothpick Man m'a bien fait rigoler. J'aime beaucoup Alan Dale.
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Californication"

Message  Lala le Mar 3 Nov 2015 - 13:12

Oh oui j'aime bien cette Sacha.
Non mais DD n'est pas seulement hot avec ses partenaires féminines mais tout le temps dans cette saison. Quelle que soit la situation.Ce que disait GA à son sujet se vérifie particulièrement ici.Bref il est arrivé à maturité.
avatar
Lala
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 05/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Californication"

Message  Estuaire44 le Ven 6 Nov 2015 - 21:57

Très beau portrait de Los Angeles, en complément plus qu'en contrepoint de la série

http://o.nouvelobs.com/voyage/20151105.OBS8959/los-angeles-la-nouvelle-capitale-de-monde.html
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Californication"

Message  Lala le Mar 22 Déc 2015 - 17:47

Saison 4 épisode 10: retrouvaille entre Bill et Hank. J'avais oublié qu'il serait logique qu'il soit là. Hank tente d'apaiser les choses mais...C'est Bill, c'est Mia. La réaction de Hank est tout à fait normal mais utopique et la réaction de Bill est tout à fait logique. Dans ce court instant, on se met à la place du père et honnêtement Bill a été classe même l'argument "Becca".
D'ailleurs Bill est classe dans toute la saison 1. Certe, il est pas dépeint comme le mec le plus sympas mais contenu des circonstances, il est resté classe et digne. En fait, je l'aime bien Bill.

Charlie en témoin c'est juste désastreusement drole
avatar
Lala
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 05/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Californication"

Message  Estuaire44 le Mar 22 Déc 2015 - 19:18

Je m'en souviens, un retour réussi. Il reste toujours très civilisé, un cas à part à L.A..
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Californication"

Message  Lala le Mer 23 Déc 2015 - 9:44

Saison 4 finie et c'était une bombe !
Au revoir Carla Gugino je t'ai grave kiffé.
Et au final on aura vu Mia dans 2 épisode plus une petite apparition dans le final et quel final ! Le dîner part en vrille avec des tas de punchline avec un maître de cérémonie en la personne de Eddie Nero. C'est lui qui provoque les discussions et les tensions. Eddie, je le kiffe aussi. l'agente immobilière m'a fait rire jusqu'à la dernière seconde.
Mais derrière le rire et l'éblouissement des dernières secondes de ce final, on retient surtout la réplique d'Abbie " Le réel t'effraie". Et c'est ce qui se passe sur le plateau de tournage. Dans ce vrai/faux, Hank embrasse sa comédienne non parce qu'il est attiré par elle et qu'il veut aller de l'avant mais parce qu'elle tient le rôle de Karen.
avatar
Lala
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 05/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Californication"

Message  Estuaire44 le Mer 23 Déc 2015 - 11:12

La série soigne particulièrement ses fins de saison, le dernier plan est réellement sublime, cela aurait pu être une in pour la série, un brin mélancolique.
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Page 17 sur 19 Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum