CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR - THE AVENGERS
Bonjour,
Soyez le(la) bienvenu(e) sur le forum français de référence concernant Chapeau Melon et Bottes de cuir !
.
ATTENTION : Afin de pouvoir rester avec nous et éviter d'être automatiquement désinscrit au bout d'un mois, il vous est demandé au minimum de vous présenter dans le fil adéquat : http://avengers.easyforumpro.com/t145-presentez-vous
.
Merci ! Et bon forum !!

Voyage sans retour (The Town of No Return)

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Voyage sans retour (The Town of No Return)

Message  Invité le Sam 12 Mai 2012 - 18:45

C'est un épisode qui ne manque pas d'humour comme la très jolie scène d'intro de la nouvelle partenaire de Steed ou le voyage en train et pourtant je trouve que c'est un des plus sombres de la saison. Par exemple, je trouve qu'il n'y a aucun second degré, aucun détachement dans la mort de Smallwood pourchassé par les chiens, la scène est très angoissante et les cruels aboiements, la tombée de la nuit, la plage par temps froid renforcent cette vision d'angoisse (à ce propos, tout le monde l'a repéré, difficile d'échapper au passage d'un autre comédien à la place de Newell pendant un plan assez long. Sur le coup, j'ai pensé qu'ils abusaient encore plus que d'ordinaire des doublures non-ressemblantes et puis j'en ai déduit que c'était en fait un plan du premier tournage de l'épisode intégré dans le définitif, ce qui est le cas, seulement je croyais que Walter Horsbrugh avait d'abord personnifié Smallwood avant que Patrick Newell n'hérite du personnage. Laughing )
Sinon on peut regretter certaines longueurs et j'aurais préféré voir comment Steed vient tout seul à bout de 5 hommes pendant le dénouement mais les décors sont remarquables, l'ambiance oppressante, les usurpateurs inquiétants à souhait et l'intrigue plutôt prenante (et c'est l'essentiel)

3 melons.


Ah oui, en lisant tout ce topic qui parle finalement peu de l'épisode, j'ai appris que Diana Rigg a une fille qui est aussi comédienne et dont je me suis empressé d'aller découvrir le visage sur Google. Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage sans retour (The Town of No Return)

Message  Dearesttara le Sam 12 Mai 2012 - 18:51

Rachael Stirling ? Oui, comme sa mère, c'est surtout au théâtre qu'elle fait carrière.
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage sans retour (The Town of No Return)

Message  Invité le Dim 9 Déc 2012 - 16:18

Doudi a écrit:(même si c'est le 14ème épisode dans l'ordre de production on dirais bien que c'est ler 1er pourtant, c'est une impression peu être ! mais je préfère cette épisode comme "1er épisode de la saison 4" que "Les aigles")
Dearesttara a écrit:Dans Les Aigles, la première fois qu'on voit Emma, elle pionce dans la voiture de Steed ! Avouez que comme présentation, on peut trouver mieux !
J'ai relevé ces deux avis parmi d'autres. Histoire de jouer un peu les trublions, je pose la question : Quelle meilleure intro pour le personnage de Diana Rigg ? Le dialogue qui nous est présenté comme le premier entre Steed et Emma dans "Voyage sans retour" laisse entendre qu'ils se connaissent depuis un certain temps. Il y a une complicité évidente entre les deux personnages. Steed est entreprenant avec les femmes, mais c'est aussi un gentleman. J'imagine mal qu'il puisse avoir ce genre d'échange avec une collaboratrice dont il viendrait de faire la connaissance, sans passer immédiatement pour un mufle à ses yeux. Quant à Emma, elle lui répond du tac au tac, sur le même registre. Ou alors, j'ai l'esprit encore plus tordu que celui de Denis (c'est possible ça ?). Quant au masque d'escrime qui dissimule son visage aux spectateurs durant quelques secondes, il entretient un faux suspense puisqu'on vient de découvrir la nouvelle partenaire de Patrick Macnee par les photos du générique. Cet épisode peut donc parfaitement s'intercaler entre n'importe quelques autres, sans passer pour le premier de la saison 4.

L'apparition d'Emma dans "Les Aigles" me paraît plus "en situation". Steed paraît seul dans sa voiture pour commencer. Ce n'est que lorsqu'il descend du véhicule arrivé à destination, qu'on découvre celle qu'il présente de la même façon que dans "Voyage sans retour" comme sa "chère collaboratrice". Si Emma "pionce" comme dit Dearesttara (et je ne lui ferai pas l'injure de penser qu'il n'en a pas conscience), c'est évidemment pour justifier sa position qui la dérobe d'emblée à notre regard. A peine entrée dans la maison, Emma (toujours au premier plan) retire son manteau, l'occasion pour la caméra de s'attarder sur sa plastique de haut en bas. Peut-on rêver meilleure présentation ? Bien sûr, comme pour l'épisode cité, Emma est apparue précédemment au générique, mais il s'agit ici de retarder pour un moment son entrée en scène, comme on le fait d'une vedette. Il y a bien recherche d'un effet. En résumé, cet épisode devrait retrouver sa place initiale, même si d'après moi il ne constitue pas un bon départ dans la série pour Diana Rigg, en ce sens qu'il est très inférieur à "Voyage sans retour".

avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage sans retour (The Town of No Return)

Message  Dearesttara le Dim 9 Déc 2012 - 16:26

Tiens, je n'avais pas pensé à ça ! Effectivement, la mise en scène de la première séquence des Aigles est un bon moyen de présenter Emma, et justifie qu'on la voit en train de roupiller. Tout comme le gourmand mouvement de caméra de haut en bas. Par contre, je rappelle que Steed ne vient pas de faire la connaissance d'Emma, puisque le coup de fil du Quadrille des Homards (saison 3) montrent qu'ils se connaissent déjà bien, Steed l'appelant même "my dear !" d'un ton très complice, et lui proposant une sortie au restaurant ! Donc il y'a déjà une connaissance entre eux.

Mais du point de vue de la mise en scène, cela se défend. Merci pour ce nouvel éclairage, Pat ! Very Happy
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage sans retour (The Town of No Return)

Message  Invité le Dim 9 Déc 2012 - 16:51

Dearesttara a écrit:Par contre, je rappelle que Steed ne vient pas de faire la connaissance d'Emma, puisque le coup de fil du Quadrille des Homards (saison 3) montrent qu'ils se connaissent déjà bien, Steed l'appelant même "my dear !" d'un ton très complice, et lui proposant une sortie au restaurant ! Donc il y'a déjà une connaissance entre eux.
Voilà ce qui arrive quand on n'a pas vu tous les épisodes des saisons Catherine Gale. Une douzaine à ce jour, c'est vraiment peu. Il va quand même falloir que je me décide à les regarder en entier car je n'ai pas acheté les deux coffrets Studio Canal pour les oublier au fond de ma vidéothèque. Faut dire que le peu que j'ai vu ne m'encourage guère à poursuivre... No
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage sans retour (The Town of No Return)

Message  Dearesttara le Dim 9 Déc 2012 - 17:39

Ne te force pas à les regarder si tu n'accroches pas. As-tu lu les sélections d'Estuaire ? A part le très spécial Seconde vue, je trouve que personnellement, ses 4 melons à lui sont en effet les meilleurs Cathy Gale, et niveau scénario n'ont rien à envier aux chefs-d'oeuvre ultérieurs. Very Happy
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage sans retour (The Town of No Return)

Message  Estuaire44 le Jeu 28 Mar 2013 - 22:35

Le chant enregistré entendu dans l'église s'intitule All things bright and wonderful. Il s'agit d'un hymne anglican particulièrement populaire, dont les sources remontent au XVIIème siècle. Sous sa forme actuelle, il fut publié en 1849 et célèbre Dieu en tant que concepteur et créateur de l'Univers. Symbole de l'église traditionnelle, il figure à de multiples reprises dans la culture populaire. Il est aisni parodié par les Monty Python (Monty Python's Contractual Obligation Album, 1980) et les Goodies (The Goodies Beastly Record, 1978) ou entonné par les mutants du Secret de la Planète des Singes (1970).

The butcher, the baker, the candlestick maker, déclare Steed lors de l’exposé au tableau. Il s'agit de l'un des vers d'une célèbre comptine britannique, le Rub-a-dub-dub, publié en 1798.

Curiouser and curiouser ! cite également Steed sur la plage. Il s'agit d'une reprise de Lewis Caroll, Alice s'exclamant ainsi lors de ses premiers pas dans le Pays des Merveilles (début du deuxième chapitre, La mare aux larmes).

Under a spreading chestnut tree, the village smithy stands déclame devant l’âtre un Steed décidément très en verve. Il s’agit d’un clin d’œil au menaçant forgeron car il s’agit des deux premières strophes du poème The Village Blacksmith, de l’américain Henry Wadsworth Longfellow (1841).

La critique demain, dodo ! Sleep
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage sans retour (The Town of No Return)

Message  Estuaire44 le Dim 31 Mar 2013 - 11:06

Bien que tourné assez tardivement, The Town Of No Return fut le premier épisode Emma Peel présenté au public. Dès lors, il doit être jugé à l’aune du véritable semi pilote qu’il constitue, ouvrant une nouvelle ère pour la série. Et le succès apparaît clairement au rendez-vous.

L’introduction de la nouvelle de Steed s’effectue avec habileté. Les quelques minutes d’introduction permettent de ménager un suspense rehaussé par la présence du fameux oei ; veillant sur le sanctuaire de la Déesse. Clemens a la finesse de ne pas représenter une première rencontre factuelle, un procédé assez lourd. Bien au contraire, tout se passe comme si Steed et Mrs Peel étaient proches de longue date, sans explication superfétatoire. La transition de Mrs Gale à Mrs Peel s’effectue donc avec fluidité, mais le jeu de Diana Rigg indique que le duo va s’établir sur un tout autre mode, bien plus complice et fusionnel. Le petit coup d’épée bien placé de Steed au cours de la parfaite scène du duel divertit, mais surtout ne laisse planer aucune ambigüité sur le sujet. La riposte de Cathy aurait tété autrement cinglante ! Tout au long du récit, il s’avérera passionnant de découvrir comment des scènes, encore en grande partie écrites pour cette-dernière se verront atténuées, sinon transformées, par la personnalité de la nouvelle compagne d’aventures de Steed. Sans rien céder en indépendance, Mrs Peel se montre plus avenante et davantage dans l’air du temps des 60’s, plus sexuée également (on note déjà une scène de liens très cuir). La relation avec Steed s’établit d’entrée comme plaisamment ambigue. Le panorama nouveau mis en place par Clemens s’intéresse d’ailleurs également à notre héros. Au terme d’une évolution certes déjà débutée en saison 3, Steed apparaît définitivement comme le parfait gentleman, suave et spirituel (mais aussi si florentin et impitoyable) que nos connaissons.

L’univers de la série franchit un nouveau palier, là aussi après une mise en place progressive au cours de la période précédent. La scène initiale (à juste titre reprise dans le film de 1998) frappe d’entrée par le ton aux lisières du surnaturel qu’elle introduit, tandis que le passage du thé se situe pleinement dans la fantaisie, sans même parler du thème de l’intrigue. Les Avengers s’instillent bien ici dans leur royaume de l’imaginaire, loin de l’espionite classique. Cela vaut aussi pour une magistrale discordance de ton instillée par Clemens entre le ton employé et le sujet développé. Ici l’histoire suggère très fortement que toute la population du village a été assassinée, mais l’on reste dans le non-dit tout en mettant en avant l’humour et les boutades. Ce nouveau contraste narratif s’avère profondément original au sein des séries d’aventure de l’époque et demeurera fécond tout au long de Chapeau Melon et Bottes de cuir. Le bouleversement du passage au film est judicieusement souligné par le recours aux extérieurs, la qualité de l’image et de la photographie, ainsi que par le délié de l’action. Enfin Clemens, lors de la visite des lieux et des épatants dialogues entre Avengers, affirme d’entrée la nature profondément anglaise de la série, considérée comme une garantie de succès à l’intérieur mais aussi à l’extérieur des frontières.

L’épisode dégage par ailleurs un réel intérêt intrinsèque, du moins jusqu’à son segment final. L’ambiance de mystère insolite régnant sur le village se voit fort bien rendu par la mise en scène de Roy Baker, ainsi que par l’emploi de décors d’intérieur finement ciselés ainsi que par la musique. La distribution se montre remarquable, avec d’excellents acteurs de l’époque, Terence Alexander en tête dans le rôle de l’hilarant tenancier de l’auberge, pittoresque pastiche des pilotes de la RAF. Une météo là aussi très anglaise apporte beaucoup à l’atmosphère particulière de l’opus. Clemens aurait d’ailleurs pu encore accentuer les traits anglais caricaturaux que revêtent les imitateurs, mais l’épisode se montre déjà percutant là-dessus. On découvre avec plaisir Patrick Newell dans sa première apparition, fort convaincante, dans la série, tout en remarquant au passage une évidente doublure lors des scènes de poursuite ! La savoir faire de Clemens restitue avec intensité le malaise croissant des Avengers face à l’étrange, tout en ponctuant effacement le récit de moments chocs.

Malheureusement la levée du mystère déçoit quelque peu. L’on retombe dans une paranoïa issue de la guerre froide finalement assez commune, tandis que, concomitamment, l’on butte de nouveau sur le manque de moyens de la série, avec unique quelques soldats hostiles visibles (Le Mort Vivant accomplira bien davantage en la matière). Les scènes, certes réussies sur la base aérienne et les bâtiments déserts font doublon avec L’Heure perdue, qui va bien plus loin là dessus. Les combats s’avèrent également décevant, avec une Mrs Peel n’ayant clairement pas encore trouve son style si particulier, on se loin pour le coup des performances d’Honor Blackman, même si l’énergie déployée est indéniable. L’affrontement celé de Steed reste un astucieux tour de passe-passe, mais aussi un cache-misère. La conclusion reste également assez abrupte et le tag conclusif n’est pas inoubliable.

Une excellente et subtile mise en place de la débutante Emma Peel, ainsi que des temps nouveaux désormais abordés par la série. La levée du mystère déçoit toutefois quelque peu. (***)
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage sans retour (The Town of No Return)

Message  jbourne le Mar 2 Juil 2013 - 20:43

dès le début de l'épisode, rien qu'avec le nouveau générique plus beau que celui de la saison 3 (même s'il est pas génial) on sent une différence avec les saisons précédentes et dès l'apparition du perso qui sort de la mer on sait qu'on est chez CMBC, depuis que j'ai commencé à visionner la série en DVD c'est la 1ère fois que j'ai vraiment retrouvé mes sensations d'enfant (et de tête je dirais que j'ai jamais vu cette saison, j'ai des souvenirs de Peel qu'en couleur).

L'épisode est assez bon et j'attendais avec impatience LA 1ère rencontre Peel/Steed ... c'est un peu rapide mais ça se "fond" dans l'épisode sans faire "pièce" ajoutée, on sent qu'il y a une alchimie entre eux (j'ai bien saisi que c'était leur 14 "rencontres") et le petit coup d'épée sur le charmant postérieur m'a laissé aucun doute quand au fait de savoir s'ils l'avaient "fait" ou pas

le passage dans le train est tout bonnement excellent, Steed qui sort tout de son chapeau magique MDR et l'apparition de Mère-Grand est top, j'ai reconnu l'acteur et j'étais sûr qu'il venait leur donner une mission ... la scène de sa mort est assez flippante (malgré la doublure apparente, je pensais les chiens courraient après plusieurs victimes avant de comprendre  qu'ils s'étaient un peu plantés).

l'acteur qui campe le forgeron a une bonne tête, au début, dans le rôle du pécheur mais devient carrément flippant dans le rôle du forgeron et son combat avec Steed est pas mal

le seul point faible de l'épisode est l'intrigue .. une invasion par remplacement de population .. ouahou faudra pas être pressé pour envahir le pays .. sinon assez déçu (limite choqué) par les capacités de combat d'Emma Shocked sans vouloir comparer avec Cathy (qui aurait atomisé la blonde d'un regard), il lui aura fallu 2h30 pour inventer le lancer de blondes contre les murs ...

un bon 3 melons
avatar
jbourne
Vicomte(sse)
Vicomte(sse)

Age : 44
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 09/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage sans retour (The Town of No Return)

Message  jbourne le Mar 2 Juil 2013 - 20:46

sinon en essayant de voir qui était Elizabeth Shepherd (je savais pas qu'il failli avoir une autre Emma) je suis tombé sur ça :




avatar
jbourne
Vicomte(sse)
Vicomte(sse)

Age : 44
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 09/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage sans retour (The Town of No Return)

Message  Dearesttara le Mar 2 Juil 2013 - 21:27

Oui, un bon lancement de saison. Côté action, c'est vrai qu'on perd un peu par rapport à Cathy, mais DDR a bien relevé le gant en succédant à un personnage très côté à l'époque. Très bon premier contact !

Connaissais pas ces photos avec Elizabeth Shepherd, elle avait quand même l'air d'avoir le physique. love
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage sans retour (The Town of No Return)

Message  Invité le Mar 2 Juil 2013 - 21:27

Une des photos connues, beaucoup sont en couleurs. En 1964 et maintenant.

 
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage sans retour (The Town of No Return)

Message  Guillaume le Ven 23 Aoû 2013 - 16:05

un grand classique de la saison 4. épisode star chez nos amis anglo saxons.
scènes extérieures sympas comme avec les chiens qui poursuivent Patrick newell. on voit la naissance du duo. agréable à suivre, peu de bavardages...mais intrigue un peu faiblarde et dénouement décevant.
je mettrai un 2/4 ou 2,5/4.

ça fait un mois et demi que je n'ai pas vu de chapeau melon donc c'est un peu corsé de noter par rapport aux autres.
avatar
Guillaume
Marquis(e)
Marquis(e)

Age : 30
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 22/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage sans retour (The Town of No Return)

Message  séribibi le Ven 23 Aoû 2013 - 16:09

[quote="Guillaume"]un grand classique de la saison 4. épisode star chez nos amis anglo saxons.
scènes extérieures sympas comme avec les chiens qui poursuivent Patrick newell. on voit la naissance du duo.quote]

En fait non, le duo est déjà formé dans cet épisode (qui d'ailleurs ne fut pas le 1er tourné) mais il fut décidé de le placer en pole position car cette intro était celle qui avait le plus des airs de "1ère rencontre".
avatar
séribibi
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 50
Localisation : Mont de Marsan
Date d'inscription : 13/12/2007

http://parfum-des-arts.forumactif.com/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage sans retour (The Town of No Return)

Message  Guillaume le Ven 23 Aoû 2013 - 16:41

séribibi a écrit:
daccord, oui c'est vrai qu'au début de l'épisode ils ont l'air assez complices cf duel avec l'épée.
avatar
Guillaume
Marquis(e)
Marquis(e)

Age : 30
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 22/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage sans retour (The Town of No Return)

Message  Invité le Sam 16 Nov 2013 - 21:30

Un post de Rodney Marshall nous concernant mais je n'ai pas trouvé sur la fiche de notre site ce qu'il évoque : à savoir qu'il est fait mention que la scène de la plage est tournée en studio. En tout cas, ce n'est pas le cas. Son père, Roger Marshall, ainsi que Brian Clemens était sur place. Il nous apprend aussi que la décision de renvoyer Elisabeth Shepherd fut prise sur cet épisode.


On the French website there is an 'observation' that part of the Steed alone beach scene in The Town of No Return was filmed inside on a set. My father says this is not true. He and Brian Clemens were both there, watching while location hunting on the original and Clemens maintains that they went back to add the Rigg bits.

My father also says that the decision to fire Liz Shepherd was made during the filming of The Town of No Return, even though they went on to film some of the next episode too. He says that it had nothing to do with her or her boyfriend's interference with scripts. Clemens told my father that she would be going while they were on location.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage sans retour (The Town of No Return)

Message  Dearesttara le Sam 16 Nov 2013 - 21:55

denis a écrit: her boyfriend's interference with scripts.
Ca, par contre, on peut le rajouter sur la fiche ! Razz

EDIT : Rodney Marshall fait allusion à la critique de S3 : On oubliera quelques scènes de plage maladroitement tournées en studio.
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage sans retour (The Town of No Return)

Message  Invité le Dim 17 Nov 2013 - 10:59

Dearesttara a écrit:EDIT : Rodney Marshall fait allusion à la critique de S3 : On oubliera quelques scènes de plage maladroitement tournées en studio.
 Ok, vu. J'ai ajouté le commentaire de Rodney Marshall sur la fiche 'à noter que'

Rodney Marshall, le fils du scénariste, sur le forum international (16 novembre 2013): ‘Sur le site français, il y a une remarque comme quoi une partie de la scène où Steed est seul sur la plage aurait été tournée en studio. Mon père dit que ce n’est pas vrai. Il était avec Brian Clemens sur les lieux du tournage.’
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage sans retour (The Town of No Return)

Message  Estuaire44 le Dim 24 Nov 2013 - 18:28

Bigre !
 
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage sans retour (The Town of No Return)

Message  Estuaire44 le Dim 24 Nov 2013 - 19:24

avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage sans retour (The Town of No Return)

Message  Dearesttara le Dim 24 Nov 2013 - 20:46

Absolument génial ! mdr  1010  Où as-tu pioché ça ?

Sincèrement, la deuxième image, c'est du grand art.
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage sans retour (The Town of No Return)

Message  Estuaire44 le Dim 24 Nov 2013 - 20:48

Vu sur plusieurs blogs Tumblr dédiés à Steed/Emma hein 
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage sans retour (The Town of No Return)

Message  Dearesttara le Dim 24 Nov 2013 - 20:54

Hats off ! Celle du Retour des Cybernautes est superbe aussi. lol!
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage sans retour (The Town of No Return)

Message  Rodney Marshall le Dim 8 Déc 2013 - 20:33

Voyage Sans Retour est, pour moi, un des meilleurs épisodes de la saison. Parfait, comme introduction d'Emma Peel, avec des moments drôles et des moments surréalistes aussi.
avatar
Rodney Marshall
Invité Spécial
Invité Spécial

Age : 51
Localisation : Angleterre et Poitou Charentes
Date d'inscription : 07/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage sans retour (The Town of No Return)

Message  Invité le Lun 9 Nov 2015 - 22:33

Je viens de commencer la saison quatre en Blu-ray. Première fois que je regarde un épisode depuis le décès de Patrick Macnee. The Town of No Return est vraiment un superbe épisode. Si on pestait contre les passages coupés dans les précédentes éditions, là, on pourrait presque écrire que la courte scène où Smallwood n’est pas Newell lors de la poursuite aurait dû être supprimée. C’est tellement visible dans cette édition que s’en est dérangeant !
Une belle édition mais les sous-titres français dérangent en V.O. Et puis, j’aurais aimé des sous-titres anglais, qui ne sont d’ailleurs même pas présents sur l’édition Optimum.
Deux choses qui m’avaient échappé ou qui n’étaient pas visible dans les éditions précédentes ; lorsque Mrs Peel cherche Steed sur la plage (scène en studio), on aperçoit en haut à droite une ombre en forme d’échelle ; lorsque Mrs Peel remarque qu’il manque 20 années dans les registres de la paroisse, on aperçoit l’ombre d’un micro en haut vers la gauche.
Une chose m’avait également échappé jusqu’alors (c’est sur la fiche mais je ne l’avais pas remarqué avant). Lorsque Steed fait le point avec Mrs Peel, il récite les deux premiers vers d’un poème d’Henry Wadsworth Longfellow,  The Village Blacksmith : Under a spreading chestnut-tree /The village smithy stands.
On découvre toujours quelque chose de nouveau même après une demi-douzaine de passages !
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage sans retour (The Town of No Return)

Message  DominiqueDB le Lun 9 Nov 2015 - 23:30

Dearesttara a écrit:Oui, un bon lancement de saison. Côté action, c'est vrai qu'on perd un peu par rapport à Cathy, mais DDR a bien relevé le gant en succédant à un personnage très côté à l'époque. Très bon premier contact !

Connaissais pas ces photos avec Elizabeth Shepherd, elle avait quand même l'air d'avoir le physique. love

Non, ce n'est pas un lancement de saison ! Le premier épisode mettant en scène Mme Peel est "les aigles", puis "Coeur à coeur". "Voyage sans retour" était bien le premier épisode prévu pour Mme Peel, initialement interprétée par Elisabeth Shepherd, mais avec l'arrivée de Diana Rigg, ce fut "les aigles" qui fut tourné en premier.
avatar
DominiqueDB
Marquis(e)
Marquis(e)

Age : 51
Localisation : Lyon (69)
Date d'inscription : 02/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage sans retour (The Town of No Return)

Message  DominiqueDB le Lun 9 Nov 2015 - 23:33

Denis a écrit:Un post de Rodney Marshall nous concernant mais je n'ai pas trouvé sur la fiche de notre site ce qu'il évoque : à savoir qu'il est fait mention que la scène de la plage est tournée en studio. En tout cas, ce n'est pas le cas. Son père, Roger Marshall, ainsi que Brian Clemens était sur place. Il nous apprend aussi que la décision de renvoyer Elisabeth Shepherd fut prise sur cet épisode.


Non, sur le suivant "The murder market" qui n'a pas été achevé (alors que "the town of no-return" a été intégralement tourné... et les bandes conservées ! tongue ).
avatar
DominiqueDB
Marquis(e)
Marquis(e)

Age : 51
Localisation : Lyon (69)
Date d'inscription : 02/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage sans retour (The Town of No Return)

Message  Invité le Mar 10 Nov 2015 - 20:37

En tout cas, Rodney s'est planté. Au moins une partie de la scène de la plage de The Town of No Return est tournée en studio. J’ai repassé le passage de Mrs Peel sur la plage/studio. L’ombre en forme d’échelle est tout simplement la rampe des projecteurs ! Je ne pense pas que le cadrage permettait de voir ça sur l’ancienne édition française (je ne l’ai plus, je ne peux pas vérifier). Le générique est en VO, c’est une bonne chose : sur l’édition précédente, même en VO, le générique était français ! Les st français mentionnent des araignées pour ‘bats’ (chauve-souris) ! Je me souvenu de la comparaison de Brian Clemens sur les commentaires Optimum ; il compare la dernière scène (lorsque Steed s’est débarrassé de tous les soldats avec son chapeau) à un passage digne des films de Clint Eastwood.
Dommage qu'il n'y ait pas de sous-titre anglais car c’est la saison qui a le plus de références culturelles intraduisibles en français (poèmes, comptines, citations…).
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage sans retour (The Town of No Return)

Message  Joris le Mar 10 Nov 2015 - 23:12

Oui, comme tu le dis Denis, les sous-titres imposés sont pénible mais ils disparaissent bizarrement pour les saisons suivantes (menus différents, modèle UK adapté).
Les sous-titres anglais, quant à eux, sont présent uniquement sur les blurays au Royaume Uni (pourquoi ne pas les avoir mis sur DVDs Optimum? Oui, curieux...).

Ce qu'on peut admirer en tout cas c'est de voir toutes ces différences entre une édition et une autre alors que StudioCanal est la même boite pour tous, filiales ou pas,...enfin. Ce qui est regretable est l'absence de toute photo pour la saison 4, il y avait de beaux clichés (dont pas mal en couleurs) dont Sue Lloyd en backstage lors du tournage de A Surfeit of H2O dont certains shots ont été pris au gros tank d'eau à Elstree.
avatar
Joris
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 27
Localisation : Metz (57)
Date d'inscription : 10/06/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage sans retour (The Town of No Return)

Message  Invité le Mar 10 Nov 2015 - 23:35

Joris a écrit:Les sous-titres anglais, quant à eux, sont présent uniquement sur les blurays au Royaume Uni (pourquoi ne pas les avoir mis sur DVDs Optimum? Oui, curieux...).

il y avait de beaux clichés (dont pas mal en couleurs) dont Sue Lloyd en backstage lors du tournage de A Surfeit of H2O dont certains shots ont été pris au gros tank d'eau à Elstree.
Si j'aurais dû acheter la saison 4 en BR, j'aurais pris la version British rien que pour les sous-titres UK. En effet, Sue Lloyd en backstage est un manque ! Sad
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Voyage sans retour (The Town of No Return)

Message  DominiqueDB le Mer 11 Nov 2015 - 10:56

Denis a écrit:En tout cas, Rodney s'est planté. Au moins une partie de la scène de la plage de The Town of No Return est tournée en studio. J’ai repassé le passage de Mrs Peel sur la plage/studio. L’ombre en forme d’échelle est tout simplement la rampe des projecteurs ! Je ne pense pas que le cadrage permettait de voir ça sur l’ancienne édition française (je ne l’ai plus, je ne peux pas vérifier). Le générique est en VO, c’est une bonne chose : sur l’édition précédente, même en VO, le générique était français ! Les st français mentionnent des araignées pour ‘bats’ (chauve-souris) ! Je me souvenu de la comparaison de Brian Clemens sur les commentaires Optimum ; il compare la dernière scène (lorsque Steed s’est débarrassé de tous les soldats avec son chapeau) à un passage digne des films de Clint Eastwood.
Dommage qu'il n'y ait pas de sous-titre anglais car c’est la saison qui a le plus de références culturelles intraduisibles en français (poèmes, comptines, citations…).

Sur les DVD StudioCanal, pour les saisons 4 et 5, il était possible de choisir les menus en anglais ou en français : si tu choisissais le menu anglais, tu avais droit en début d'épisode au générique original anglais.
avatar
DominiqueDB
Marquis(e)
Marquis(e)

Age : 51
Localisation : Lyon (69)
Date d'inscription : 02/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum