CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR - THE AVENGERS
Bonjour,
Soyez le(la) bienvenu(e) sur le forum français de référence concernant Chapeau Melon et Bottes de cuir !
.
ATTENTION : Afin de pouvoir rester avec nous et éviter d'être automatiquement désinscrit au bout d'un mois, il vous est demandé au minimum de vous présenter dans le fil adéquat : http://avengers.easyforumpro.com/t145-presentez-vous
.
Merci ! Et bon forum !!

Clowneries [Look – (Stop Me if you've Heard this One)...]

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Clowneries [Look – (Stop Me if you've Heard this One)...]

Message  Invité le Ven 23 Nov 2012 - 22:00

Cetp65 a écrit:
Mais la palme revient à Purdey et sa petite boutique des horreurs : robes de grand-mère, tenue perroquet, robe à fleur...J'en suis parfois estomaquée. Shocked
C'est loin d'être toujours le cas, comme le démontre l'analyse des tenues de Purdey sur les fiches rénovées (surtout sur la seconde saison).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clowneries [Look – (Stop Me if you've Heard this One)...]

Message  Invité le Ven 23 Nov 2012 - 22:04

Dearesttara a écrit:Alors, là, je serais comblé !! Ce serait excellent. Bon, je ne sais pas si je réussirai des fiches aussi détaillées que celles de denis, mais ça vaut le coup d'essayer. Merci de cette offre. Very Happy
C'est parfait. Je te donnerai les adresses des quelques sites sur lesquels il faut jeter un coup d’œil pour les infos supp et les détails que j'ai rassemblés avec la lecture du forum inter. Avec tout ça, je suis certain que cela sera parfait.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clowneries [Look – (Stop Me if you've Heard this One)...]

Message  Dearesttara le Ven 23 Nov 2012 - 23:42

Ok. Very Happy
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Clowneries [Look – (Stop Me if you've Heard this One)...]

Message  TK Dream le Mer 17 Avr 2013 - 12:42

Invité a écrit:((......) Cheveux longs ou cheveux courts, aucune coiffure ne lui va à Tara, alors qu'elle a un joli minois et un magnifique regard. C'est plus flagrant avec les cheveux longs (heureusement, ça arrive rarement et pour de courtes scènes), car de loin elle peut présenter une vague ressemblance avec Emma, une comparaison qui ne peut évidemment pas tourner à son avantage. No

Aaaaaarrghhhhhh ! mdr
avatar
TK Dream
Baron(ne)
Baron(ne)

Age : 55
Localisation : Mars
Date d'inscription : 09/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Clowneries [Look – (Stop Me if you've Heard this One)...]

Message  Sagesse le Mer 17 Avr 2013 - 13:11

Photo de presse de 1968 concernant Linda Thorson.
Pour les amateurs ... hein



Dernière édition par Sagesse le Mer 17 Avr 2013 - 13:21, édité 1 fois
avatar
Sagesse
Marquis(e)
Marquis(e)

Age : 52
Localisation : Brest
Date d'inscription : 05/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Clowneries [Look – (Stop Me if you've Heard this One)...]

Message  Sagesse le Mer 17 Avr 2013 - 13:20

Une dernière, mais nous n'irons pas plus loin Laughing



avatar
Sagesse
Marquis(e)
Marquis(e)

Age : 52
Localisation : Brest
Date d'inscription : 05/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Clowneries [Look – (Stop Me if you've Heard this One)...]

Message  TK Dream le Mer 17 Avr 2013 - 17:45

Il faut toujours aller plus loin avec Linda Thorson !
avatar
TK Dream
Baron(ne)
Baron(ne)

Age : 55
Localisation : Mars
Date d'inscription : 09/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Clowneries [Look – (Stop Me if you've Heard this One)...]

Message  Sagesse le Mer 17 Avr 2013 - 19:28

Je parlais ''d'effeuillage'' Very Happy Very Happy Very Happy
avatar
Sagesse
Marquis(e)
Marquis(e)

Age : 52
Localisation : Brest
Date d'inscription : 05/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Clowneries [Look – (Stop Me if you've Heard this One)...]

Message  TK Dream le Mer 17 Avr 2013 - 19:35

Pas de problème !

C'est pas Kiera King non plus Laughing
avatar
TK Dream
Baron(ne)
Baron(ne)

Age : 55
Localisation : Mars
Date d'inscription : 09/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Clowneries [Look – (Stop Me if you've Heard this One)...]

Message  Estuaire44 le Mar 24 Déc 2013 - 0:13

Les marionnettes ourdissant le complot diabolique sont en fait Punch et Judy, aussi populaires en Angleterre que Guignol en France. Ce couple est le protagoniste d’un spectacle humoristique voyant le bossu Punch tuer son enfant, puis son épouse Judy à coups de gourdin (donc parfaitement syntonisé à l’épisode). Il trouve ensuite la rédemption à travers plusieurs rencontres allégoriques variant selon les représentations, notamment avec le Crocodile ou le Diable. Cette aimable fable pour la jeunesse est répertoriée pou la première fois en 1662, s’inspirant de la Commedia dell'arte. De fréquentes représentations ont lieu sur les plages estivales,  avec un tréteau caractéristique, celui-vu dans l’épisode.



La tradition bien réelle des maquillages de clows peints sur œuf remonte à 1946. A l’origine un hobby de Stan Bult, membres de l’association professionnelle Clown International, cette pratique devint un moyen de reconnaître semi-légalement la propriété intellectuelle d’un clown sur son maquillage, incorporant également des éléments de son costume et de ses ustensiles. Des expositions se déroulent également régulièrement. On comprend la paranoïa de Rugman, car en 1965 la majeure partie des œufs fut détruite, suite à une manipulation insuffisamment sécurisée. En 1984 la collection fut reconstituée sur des œufs, cette fois en porcelaine, à partir de photographies et se développe depuis dans d’autres pays. Aux Etats-Unis on utilise des œufs d’oie, plus solides que ceux de poule.
http://www.britishpathe.com/video/clowns-club/query/FACE
http://www.flickr.com/photos/lukestephenson/sets/72157606703952187/

Lors de la conclusion, le costume de Steed arbore une publicité sur le dos, Eat At Joe's. Il s’agit d’une réclame fictive pour le restaurant Joe’s, popularisée par les cartoons de la MGM et de la Warner dans les années 40, notamment chez Tex Avery. Elle apparaissait régulièrement dans les décors, sous formes de néons ou autres, étant synonyme de petits établissements sans prétention. Cette plaisanterie récurrente, passée dans la culture populaire, a provoqué la création de nombreux restaurants du même nom, durant les années 50 et 60. En fait le tag de fin effectue ici un clin d’œil à l’univers du Cartoon, dont l’épisode s’inspire fortement.




Dernière édition par Estuaire44 le Mar 24 Déc 2013 - 0:53, édité 1 fois
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Clowneries [Look – (Stop Me if you've Heard this One)...]

Message  Dearesttara le Mar 24 Déc 2013 - 0:21

Voilà donc l'origine du Eat at Joe's ! Voilà un gag que dorénavant je regarderai avec plus de plaisir. Very Happy
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Clowneries [Look – (Stop Me if you've Heard this One)...]

Message  Estuaire44 le Mar 24 Déc 2013 - 15:21

L'hilarant et particulièrement enlevé Clowneries apparaît comme le véritable épisode Tara King de Brian Clemens. L'opus prend place après une période de transition particulièrement difficile, une tradition pour la série (grèves des acteurs lors du départ de Ian Hendry, puis Honor Blackman rejoignant Goldfinger). L'opus pose enfin le décor de la nouvelle période, apportant son lot de changements, dont un règne sans partage de la fantaisie. Une évolution provoquant l'ire de nombreux nostalgiques de la fastueuse ère Emma Peel, mais qu'il importe de relativiser et de mettre en perspective.

L'ambiance très Cartoon à la Tex Avery fait souvent pointer; à juste titre, une américanisation de la série, en fait déjà entamée en saison 5. Mais la présence en fil rouge du Punch & Judy Stand maintient un élément culturel intrinsèquement anglais au coeur de l'intrigue. Le détournement de l'imagerie de l'enfance au profit d'un complot
mortifère a déjà été exploré lors de Rien ne va plus dans la nursery. Si la fantaisie burlesque prédomine, un épisode comme Maille à partir avec les taties avait déjà introduit l'absurde en saison 4, apparaissant comme un prédécesseur, certes mezzo voce, de celui-ci. Le combat final a été critiqué comme relevant de la farce, mais il se situe finalement dans le prolongement d'une tendance de fond de la série, s'éloignant toujours davantage du réalisme des affrontements de la période Cathy Gale. Par ailleurs, derrière l'exacerbation du burlesque, on retrouve une structure narrative régulièrement employée durant l'ère Emma Peel, celle de la succession de meurtres que les Avengers ne parviennent à stopper qu'en conclusion.

Surtout, plus que toute autre production (hormis le cas éminemment particulier que représente Doctor Who), les Avengers ont su se réinventer à chaque changement de période, incarnée par la collaboratrice de Steed. Cathy Gale puis Emma Peel ont chacune accompagné et promu d'importants changements. En agissant de même avec Tara King, Brian Clemens se situe pleinement dans cette tradition, c'est bien le choix de l'immobilisme et de la perpétuation illusoire de l'ère Emma Peel qui aurait au contraire marqué une rupture. Un tel mouvement contrariera sans doute les amateurs jugeant que le duo Steed/ Mrs Peel constitue l'Alpha et l'Oméga définitif des Avengers, mais conviendra à ceux qui, tout en reconnaissant sa primauté, estiment qu'il ne saurait circonscrire à lui seul le génie de la série. Tout en conservant les fondamentaux, opter pour l'évolution paraît préparer l'avenir, même si la nouvelle période doit encore convaincre sur la durée, changer pour changer ne constituant toutefois pas une panacée.

Et Clowneries va effectivement à s'attacher brillamment convaincre. L'esprit particulièrement inventif du prolifique Denis Spooner, trop rare dans la production avant les New Avengers, donne ici pleinement sa mesure, avec une irrésistible déferlante d'humour farfelu,tant dans les dialogues que les divers postures et gags. Sous son apparent délire, le récit demeure parfaitement cohérent et relié à la thématique récurrente de l'espionnage (avec un abri souterrain n'étant pas agréablement évoquer le grand épisode Cathy Gale que fut Le Cocon). Le tempo se montre frénétique et la variété des gags cartonnesques du meilleur effet empêche de ressentir toute lassitude devant cette nouvelle enfilade de meurtres. L'épisode voit le triomphe des Excentriques, envahissant l'écran et prenant les premières places de l'opposition, dans un ensemble chamarré et délirant évoquant clairement la série Batman, un rapprochement là aussi entamé en saison 5. Les clowns assassins résultent clairement comme les cousins anglais du Jocker, dans la grande tradition des clowns inquiétants. Que le tireur de ficelles demeure un adversaire bien effacé ne pose pas problème, bien contraire grâce à l'idée magistrale de mettre en avant les diaboliques marionnettes, dans un ensemble finalement bien plus cohérent et porteur que leur équivalent de Comment réussir un assassinat.

Clowneries s'impose comme un impressionnant carrefour de talents, la mise en scène de James Hill sachant pleinement jouer le jeu du Cartoon, de même que la musique de Laurie Johnson. On a envie de s'exclamer That's all, Folks, à chaque sortie en fanfare du fin duo ! Hill parvient à tirer le meilleur parti du Technicolor, grâce à une profusion de couleurs saturées, parfaitement évocatrices. Les extérieurs aèrent également le récit et le montage (notamment lors du combat final) s'avère aussi dynamique que souhaitable. Les différents comédiens, tous admirables, se mettent idéalement au diapason. On apprécie évidemment les épatants guestings de l'immense  John Cleese, un an et demi avant la création des Monty Pythons, ou du toujours parfait Bernard Cribbins, bien avant le Wilfred du Docteur et dont la présence installe un lien supplémentaire avec Maille à partir avec les taties. Chagrin compose un saisissant alliage entre un Clown Blanc de pantomime  et l'expressivité muette d'un Harpo Marx. Mais le clou du spectacle reste bien éblouissante composition de Jimmy Jewel, parfait dans on Auguste alliant à la perfection l'humour et les mimiques pittoresques à la folie homicide. Maxie compose un adversaire aussi  mémorable que savoureux.

Spooner , sachant doser ses effets et ne jamais tomber dans la facilité, parachève son succès avec un (enfin) épatant duo formé entre Steed et Tara. On apprécie que nos héros disposent cette fois de vraies scènes d'amusantes connivence, sur une tonalité renouvelant l'aspect fusionnel de l'ère Emma Peel, mais demeurant fort plaisante. On apprécie surtout l'affirmation tant attendue de tara, participant pleinement à l'action et au combat final et se montrant capable initiative. On lui reprocher peut-être d'avoir été aisément la dupe du faux policeman, mais Mrs Peel a après tout connu la connu la même mésaventure avec l'aimable figurant d'Epic. On reste charmé par association Steed/Tara (et leurs interprètes) certes plus hiérarchiquement articulée que précédememnt, mais pétillante d'humour et de connivence. Elle n'est d'ailleurs pas sans évoquer celle unissant le Docteur au jeunes femmes devenues ses Compagnons d'aventure, une série dont le succès initial doit immensément  à Spooner et avec laquelle il semble ici renouer.

Un moment handicapée par une coiffure absurdement rallongée et epu seyante, mais bénéficiant d'une élégante garde-robe, la charmante Linda Thorson convainc totalement. Elle rend tout à fait délicieuses les scènes d'incommunicabilité avec lord Bessington Il faut imaginer cette toute jeune et novice actrice, rescapée de la terrible bourrasque et subissant toujours la forte pression d'avoir à remplacer Diana Rigg, parvenir à se montrer aussi aisément dans le ton, avec une indéniable assurance. Une admirable performance, validant le choix de Clemens de la conserver dans l'équipe. Même le tag final se montre plus divertissant qu'à l'ordinaire,un joli clin d'œil adressé  à cet univers du cartoon ayant tellement irrigué l'épisode. (****)

Aussi décalé soit-il, l'épisode pose avec succès les jalons d'une ère Tara King, qu'il inaugure véritablement. Le récit se montre irrésistible d'humour et d'allant, tout en accordant à Tara la place qu'elle mérite.
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Clowneries [Look – (Stop Me if you've Heard this One)...]

Message  Invité le Mar 24 Déc 2013 - 16:26

Celui-là, je l'avais bien dégradé (de 3 à 1,5), car il caractérise à mes yeux le glissement de la série. Je suis curieux de savoir comme le traite Rodney dans son livre. Je vous le dirai demain.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clowneries [Look – (Stop Me if you've Heard this One)...]

Message  Patricks le Dim 23 Fév 2014 - 20:12

La première fois on rit, mais ça pour moi, c'était en 73. Je l'ai beaucoup revu et j'apprécie de moins en moins.

2.5/4
avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Clowneries [Look – (Stop Me if you've Heard this One)...]

Message  Patricks le Dim 23 Fév 2014 - 22:23

Je suis assez d'accord avec Denis, le trop plein d'humour de clowneries est la décadence de la série. La première fois on rit, mais on rit plus que parce que c'est bête qu'autre chose (je parle des sorties de scènes des deux clowns et à la fin de steed et tara), on peut parler de "glissement" ou "décadence".
Mais à tout prendre c'est plus fin que le legs ou amour quand tu nous tiens. J'ai de moins en moins envie de revoir la saison 6.
avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Clowneries [Look – (Stop Me if you've Heard this One)...]

Message  séribibi le Dim 23 Fév 2014 - 22:46

Un des moments forts de la série pour ma part ; c'est un peu le "Caméra meurtre" de la saison 6.
avatar
séribibi
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 50
Localisation : Mont de Marsan
Date d'inscription : 13/12/2007

http://parfum-des-arts.forumactif.com/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Clowneries [Look – (Stop Me if you've Heard this One)...]

Message  Patricks le Dim 23 Fév 2014 - 22:52

caméra meurtres, on a l'impression que Diana ou Emma n'y croit pas, scène du lion de la MGM... Clowneries dans l'absurdité est vraiment moins élevé que epic.
avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Clowneries [Look – (Stop Me if you've Heard this One)...]

Message  Dearesttara le Dim 23 Fév 2014 - 22:56

En fait, c'est "l'équivalent" dans la dinguerie. Ça ne veut pas dire qu'il est aussi "dingue". Les trois saisons centrales ont eu leurs trois épisodes burlesques : Maille à partir avec les taties, Caméra meurtre, et Clowneries.
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum