CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR - THE AVENGERS
Bonjour,
Soyez le(la) bienvenu(e) sur le forum français de référence concernant Chapeau Melon et Bottes de cuir !
.
ATTENTION : Afin de pouvoir rester avec nous et éviter d'être automatiquement désinscrit au bout d'un mois, il vous est demandé au minimum de vous présenter dans le fil adéquat : http://avengers.easyforumpro.com/t145-presentez-vous
.
Merci ! Et bon forum !!

Série "Daktari" (1966-1969)

Page 7 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Série "Daktari" (1966-1969)

Message  Patricks le Mar 12 Mar 2013 - 23:09

Demain, fin de la saison 3 avec "Adieu Wameru" et "Le retour de Judy".

Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Daktari" (1966-1969)

Message  Patricks le Mer 13 Mar 2013 - 11:53

03-28 – Adieu Wameru (Goodbye Wameru)

Cet épisode n’est pas répertorié sur IMDB. Histoire de Malvin Wald, réalisée par Dick Moder.

Robert Oneko (Clarence Williams III), un ami de Luke, journaliste kenyan, veut bouter les blancs hors d’Afrique. Il considère que c’est un kenyan qui doit diriger Waméru, et veut que ce soit Luke Makela (ou un vétérinaire noir) qui dirige le centre.

Oneko a la haine de l’homme blanc et des américains. Il estime qu’un vétérinaire n’a pas à soigner les hommes dans les tribus. Des crédits sont alloués par le gouvernement pour le développement de la médecine. Malgré l’indépendance du Kenya, il considère la présence d’américains à Waméru comme une persistance du colonialisme.

Oneko s’intéresse à la malnutrition et la famine. Selon lui, l’université de Nogoro pourrait combattre la fièvre aphteuse. Oneko est prêt à sacrifier les animaux sauvages et à ouvrir la chasse. Ami du gouverneur, il a tous les moyens de faire bouter hors d’Afrique Marsh et sa famille. Oneko se moque du programme spatial car il est américain et non kenyan. Les expériences sur les chimpanzés ne l’intéressent pas.

Cet épisode intervient en pleine tension raciale aux Etats Unis. Robert Oneko est un raciste pur jus. Ce n’est pas l’amour de son pays qui le motive mais la haine des blancs. Clarence Williams III qui provoqua plusieurs incidents sur le tournage de « La Nouvelle équipe » n’a pas à se forcer pour jouer Robert Oneko. Un jour il se fâcha parce qu’on lui disait que dans une scène d’obscurité, on ne le verrait pas dans le noir.

Aussi, « Adieu Waméru » aurait fort bien pu être l’épilogue de la série. Pour Oneko, Daktari dirige une école pour animaux de cirque. Face à la haine d’Oneko, Marsh Tracy reste patient et calme, il tente de convaincre.
Luke et Jack planifient de simuler une attaque de Major, un lion pas plus dangereux que Clarence, et de le sauver, afin de le mettre en situation de reconnaissance vis-à-vis de l’équipe.

Hollywood montre ici le « bon noir » (Hari Rhodes) face au mauvais (Clarence Williams III). Oneko malmène les chefs de village qui ne doivent pas faire appel à l’homme blanc mais aux officiers de santé du gouvernement. Oneko compare l’indépendance américaine à celle de son pays.

Episode politique, son contenu échappe aux téléspectateurs enfants.

Major attaque Oneko lors d’une balade avec Paula alors que leur jeep est tombée en panne. Paula fait exprès de rater avec une flèche hypodermique Major. Luke et Jack poussent des cris et éloignent Major.
Daktari n’est pas au courant de la supercherie. Il ne la cautionne pas. Pour lui, la fin ne justifie jamais les moyens. Paula, Jack et Luke avouent la vérité à Oneko.

Avant son départ de Waméru, Judy entraîne le journaliste à part. Elle lui montre le tigre Sarang jouer avec un léopard, des lionceaux avec un bébé tigre, et le fait qu’elle est amie avec un léopard qui ne l’attaque pas. Puis Sarang et le chien Prince, Sarang avec des canards. Des animaux ennemis jouant et vivant ensemble en toute amitié.

C’est Judy qui convainc notre indépendantiste ne renoncer à ses velléités de chasser Marsh Tracy. Pour lui, Daktari a réussi l’entente entre les races. Il aimerait que cela s'étende aux hommes. Revirement donc de Oneko qui trouve le travail de Waméru admirable.

Un happy end typiquement hollywodien.


Clarence Williams III (1939) est l’un des trois héros de « La Nouvelle équipe » avec Peggy Lipton et Michael Cole (5 saisons, 1968-1973).





avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 58
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Daktari" (1966-1969)

Message  Dearesttara le Mer 13 Mar 2013 - 12:00

Plus qu'un, les derniers mètres sont les plus durs ! Laughing
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Daktari" (1966-1969)

Message  Patricks le Mer 13 Mar 2013 - 13:55

03-29 – Le retour de Judy (Judy comes home)

Nouveau générique pour cet ultime épisode. Yale Summers n’y est plus. Erin Moran et Ross Hagen le remplacent. Mais Hagen n’apparaît pas en dehors du générique.

Histoire de Ted Herbert, réalisée par John Florea. Si l’on peut dire parce-que Florea n’a pas mis en scène grand-chose.

Clarence et Judy ont disparu depuis quatre jours. La petite orpheline Jenny (Erin Morgan) n’en mange plus, persuadée qu’ils sont morts.

Cet épisode dans lequel Marsh raconte à Jenny les précédentes escapades de nos deux héros n’est en fait composé que d’images d’anciens épisodes. C’est un « épisode clip » ou « Clip-show ».

Tout d'abord, Marsh ouvre une malle au trésor de sa fille Paula contenant des objets liés à Clarence et Judy : plume, chiffon, poupée pour Judy ...

En voix of, Marsh relate à Jenny nombre d’aventures passées. « Les lionceaux » (04-01) est ainsi remontré, mais avec une version très résumée. De plus, des scènes jamais montrées ont été ajoutées pour embellir l’histoire que raconte Marsh. Sans doute des chutes d’épisodes.

On redécouvre un Marshall Thompson plus jeune de trois ans.

Le second récit reprend quelques scènes de « Prince » (01-09) mais en se concentrant seulement sur les bêtises de Clarence et Judy et sans reprendre l’intrigue de l’épisode.

On saute pour le récit suivant à l’épisode 02-24 « Clarence roi », dans lequel Judy met Clarence dans une cage ascenseur qu’elle hisse jusqu’à un repaire de chasseur.

Le récit n’a rien à voir avec l’épisode, et sert à Marsh pour inventer de toute pièce une histoire pour petite fille.
Toutefois, le côté spectaculaire de la cage ascenseur est habilement réutilisé ici.

Les récits sont entrecoupés des questions de la petite Jenny, et de ses commentaires.

Puis de courtes scènes de divers épisodes sont mises bout à bout.

Le 02-23 « Printemps à Waméru », où nos héros « couvent » des œufs d’autruche sert de prétexte à une histoire d’amitié entre Judy et une autruche.

Bien sûr, le jeune public se laisse prendre à cette série de contes faits par le héros.

Pour expliquer l’arrivée de Toto à Waméru, on se sert des séquences impressionnantes de « Le petit chimpanzé » (01-08), mais complètement sorties de leur contexte.

Toto était présente dès le pilote, et cette version de son arrivée au dispensaire est fantaisiste.

Et l’on arrive ainsi à 45 minutes de métrage, en ayant filmé que quelques scènes avec Erin Moran et Marshall Thompson.

Notons que les extraits se sont limités à montrer Clarence, Judy, Marsh et Paula (elle aussi plus jeune), Yale Summers et les guest-stars n’y figurant jamais.

Nous apprenons que Clarence et Judy n’ont jamais de fait de fugue mais étaient en vacances avec Hedley (Il s’agit là de scènes tournées pour l’épisode, enfin !). Marsh lui reproche de ne pas l'avoir prévenu. Hedley sort de son portefeuille le mot qu'il avait rédigé...et qui est resté dans sur lui!

Avec émotion, Hedley Mattingly regarde les objets dont Marsh s'est servi pour raconter des histoires, prend le chiffon et la plume avec attendrissement.

Fin de la saison 3.





avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 58
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Daktari" (1966-1969)

Message  Patricks le Mer 13 Mar 2013 - 14:47

Saison 3 envoyée à Steed
avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 58
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Daktari" (1966-1969)

Message  redwest le Mer 13 Mar 2013 - 20:49

Résumé complet en image de l'épisode Countdown for Paula, intéressé Patricks ?


avatar
redwest
Comte(sse)
Comte(sse)

Age : 52
Localisation : Nice
Date d'inscription : 16/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Daktari" (1966-1969)

Message  Patricks le Mer 13 Mar 2013 - 20:52

Oui bien sûr.
avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 58
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Daktari" (1966-1969)

Message  Patricks le Jeu 14 Mar 2013 - 14:21

Avant de commencer la saison 4, grâce à Redwest, je vous propose un épisode inédit en France mais diffusé en allemagne : "Countdown for Paula".
avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 58
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Daktari" (1966-1969)

Message  Patricks le Jeu 14 Mar 2013 - 16:00

02-19- Countdown for Paula

Episode inédit en France. Il a pu être récupéré grâce à une diffusion allemande.

Jack Dane s’occupe d’un bébé babouin. Ces premières images assez traditionnelles sont loin de nous préparer à un épisode qui ne l’est pas du tout, et se démarque totalement de la série.

Un ingénieur, Thomas Butler (Gregory Morton), fait des travaux sur le fleuve. Il va dynamiter trop tôt (deux heures avant ) un barrage et mettre en péril la vie de Paula qui se trouve dans le lit du fleuve au moment de l’inondation. Tommy (Vince Howard), l’assistant de Butler, comprend Marsh et le prévient.

Daktari a bien tenté d’avertir l’ingénieur des dangers qu’il occasionnait en travaillant si près de la réserve.
Un orage éclate et fait augmenter le niveau de la rivière. A la recherche d’un petit écureuil blessé, Marsh se retrouve face à un léopard qu’il endort grâce à son fusil hypodermique, puis le ramène et le met en cage.

Paula a retrouvé l’écureuil et l’a pris au piège en semant des graines. Elle ignore qu’elle se trouve dans le lit de la rivière une fois que le barrage aura sauté. Elle ramène à son tour l’animal qui est mis dans une cage juste au-dessus du léopard.

Pendant ce temps, le niveau du fleuve monte toujours. Les travaux pour la construction d’un nouveau barrage ont commencé. A l’aide de plusieurs engins, le sable est déposé au fond de la rivière pour détourner le fleuve de son lit.

Tommy intervient auprès de Butler pour qu’il retarde les travaux, mais ce dernier raisonne en termes de coûts. Il ne peut se permettre un délai supplémentaire.

Marsh et sa fille découvrent qu’un autre léopard est en liberté dans l’endroit qui va être livré aux eaux du fleuve détourné. Avec leurs voitures, ils le localisent, tombé dans un piège, une fosse.

Paula cherche aussi un petit babouin perdu qui s’est enfui. Avec Judy, elle le récupère et l’emmène dans sa jeep. Le babouin qui a conscience que les eaux arrivent saute de la voiture en marche. Paula au lieu de penser à sa survie prend en chasse le babouin.

Les deux explosions permettent de détourner le fleuve et de le canaliser dans la zône inondable où se trouve Paula. Marsh la prévient par radio. Celle-ci aura finalement la vie sauve en suivant le babouin. Marsh l’ignore et veut se porter au secours de sa fille. Il se fait mettre KO par Tommy et Luke, car il s’agit d’un vrai suicide. Mais au moment où Marsh, effondré, pense que sa fille est morte, la radio répond enfin.

Quant à Thomas Butler, il est arrêté pour avoir mis en danger la vie d’autrui en précipitant ses travaux. Il s’excuse auprès de Paula.

Bon épisode, mais n’entrant absolument pas dans le cahier des charges d’une série pour enfants. Les vues sur le fleuve sont impressionnantes et évoquent plus une série à suspense.

Vince Howard est connu pour son interprétation dans le tout premier épisode de « Stark Trek » : « Ils étaient des millions » (The man trap). On l’a vu aussi dans « Max la menace », « Au cœur du temps », « Le fugitif », « Les envahisseurs » (épisode « Les spores »), « Ma sorcière bien aimée », « Les mystères de l’ouest », « Mission impossible », « L’homme de fer », « Sergent Anderson », « Dossiers brûlants », « Les rues de San Francisco », « Arabesque ». Au cinéma, il a joué dans « L’arme fatale 3 ».

Gregory Morton (1911-1986) a commencé sa carrière en 1949. Il a d’abord joué dans des dramatiques diffusées en direct : « Robert Montgomery presents » (1953), « Armstrong circle theatre » (1956), puis dans « Peyton Place » où il trouva un rôle récurrent. Sa carrière s’est poursuivie essentiellement à la TV avec « Max la menace », « Des agents très spéciaux », « Au cœur du temps », « Les mystères de l’ouest », « Mannix », et s’est retiré avec l’épisode « Double choc » de la série « Columbo ».










Un grand merci à Redwest
avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 58
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Daktari" (1966-1969)

Message  Patricks le Jeu 14 Mar 2013 - 20:49

04-01 – Jenny trouve une famille (A family for Jenny)

En septembre 1968, la quatrième saison de « Daktari » commence sous de mauvais auspices. Tout d’abord, Yale Summers (Jack Dane) a jeté l’éponge et quitté la série. L’idée d’adjoindre deux nouveaux personnages à sa place, une petite orpheline de huit ans – son « père » va être Marshall Thompson né en 1925 – et un fade chasseur repenti joué par le non moins fade comédien Ross Hagen, va s’avérer catastrophique. La série sera annulée à mi-saison, au bout de seulement 14 épisodes, dont un tourné pendant la saison 3 « Judy infirmière » réalisé par Marshall Thompson.

Cheryl Miller qui change de look (mini jupe, bottes) pour faire moderne n’est pas davantage crédible en grande sœur (l’actrice est née en 1943, Erin Moran en 1960 !).

Alors que Jenny ne nous a pas été présentée, nous l’avons vue dans deux épisodes de la saison 3 : « La découverte » et « Le retour de Judy ». Cette-fois, nous assistons à la rencontre de Jenny et Daktari. Orpheline, elle a été amenée par Mlle June Pearce, l’institutrice avec d’autres enfants et est restée pour se cacher. Elle appelle Daktari « Papa ».

Dès la première discussion entre Marsh et Luke, ce dernier nous apprend que Jack est reparti aux Etats-Unis et que sa chambre est libre. Luke aimerait que Marsh accepte d’adopter comme père Jenny Jones.

L’histoire a été conçue par Ted Herbert et Malvin Wald, et réalisée par Don McDougall.

L’épisode est mièvre et dégoulinant de bons sentiments. Jenny pour se faire accepter a fait la surprise à Marsh de laver tous les animaux et leur a donné à manger.

Jenny dit qu’elle est trop vieille pour être adoptée. Elle supplie Marsh de la garder. Judy dégonfle les pneus pour que l’enfant ne parte pas.

Hedley interrompt les confidences entre Marsh et Judy : une lionne dangereuse doit être abattue et Bart Jason (Ross Hagen), meilleur chasseur d’Afrique, a été appelée pour la tuer.

A défaut de sauver la série, Marsh va convaincre Bart Jason de remplacer Jack Dane, de ranger définitivement son fusil, et adoptera une fille dont il pourrait être le grand-père.

Ross Hagen ne nous fera jamais oublier Yale Summers. Il a le charisme d’une endive. Quant à Erin Moran, elle fait basculer « Daktari » dans les pires excès de « La petite maison dans la prairie ».

La lionne ayant agi pour sauver son petit, Marsh obtient d’Hedley de pouvoir soigner la lionne. Non compter de plomber la série, la petite Jenny convainc Bart Jason de renoncer à son métier.

Marsh propose à Bart la place de Jack et lui apprend à endormir les fauves avec un fusil hypodermique. Bart pourra faire des safaris photo à Waméru pour permettre d’avoir de l’argent supplémentaire pour le dispensaire
Hedley est content de savoir que Marsh adopte Jenny, mais la coupe déborde quand l'officier anglais essaie de « caser » Mlle Pierce comme deuxième Madame Tracy, ce qu'elle ne sera jamais.


Dernier rôle de Joan Anderson (1929-1974) qui apparaîtra trois fois dans le rôle de Mlle Pearce. En dehors de cette série, elle a été la vedette récurrente de deux séries : « As the world turns » (1963-64) et « The doctors (1964-65).






avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 58
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau générique saison 4

Message  Patricks le Ven 15 Mar 2013 - 15:03

Nouvelles images du générique saison 4

Paula n'est plus à dos de Clarence



Ross Hagen (Bart Jason)



Erin Moran (Jenny Jones)

avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 58
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Daktari" (1966-1969)

Message  Patricks le Ven 15 Mar 2013 - 15:54

04-02 – Les fugitifs (The runaways)

Episode adapté par l’actrice Doris Dowling d’après une histoire de Ted Herbert, et réalisé par Alan Crosland.

C’est Hedley qui fait l’instituteur pour Jenny. Celle-ci se mêle des affaires de Daktari. Avec les dégâts que l’on peut imaginer.

Herman, petit lion, n’est pas sevré, mais le lait de sa mère est mauvais. Avant de le mettre à la « nursery », il doit être sevré. Furieuse que Marsh l’ait séparé de sa mère, Jenny se confie à Judy.

Retour de Mlle Pearce (Joan Anderson). Elle vient chercher Toto pour la kermesse de l’orphelinat.

Parce qu’elle a répondu avec insolence à Daktari au sujet de Herman, Jenny boude. Elle revient lorsque Marsh parle d’emmener Toto (à la kermesse). Mais l’orpheline croit qu’elle est devenue indésirable, qu'il s'agit d'elle, que Marsh ne la veut plus et s’enfuit.

Tout le monde laisse en tête à tête Marsh et June Pearce. Mais Daktari n’a aucune envie de se lancer dans une liaison ou un mariage.

June comprend alors qu’elle ne plaît pas à Marsh.

Pendant la nuit, Jenny se sauve avec Herman et Judy qui les conduit dans une maison dans les arbres qui rappelle un peu le repaire de chasseur de l’épisode « Clarence roi » (02-25).

M Bixbee (Sid Melton) fait un safari photos à Waméru avec Bart Jason. En raison de la disparition de Jenny, Bart veut annuler, mais le client s’accroche. Il accepte de participer aux recherches. Tout le monde pense que Jenny s’est enfuie dans la brousse.

« Daktari » est une série qui aurait pu durer, avec son équipe d’origine, plusieurs saisons (sept, huit, voire plus). Mais cette saison 4 bêtifiante et niaise détruit l’édifice et fait fuir le téléspectateur.

La lionne mère d’Herman n’est plus dans sa cage et risque attaquer Jenny. Heureusement, Paula se souvient qu’enfant, elle se cachait dans la cabane lorsqu’elle boudait.

La lionne mère tente de dévorer Judy car elle a sur elle l’odeur d’Herman. En se rendant à la cabane, Marsh entend Jenny parler à Herman et est bouleversé. Cependant, Jenny refuse de rendre Herman et la lionne va attaquer. La confiance est encore à construire entre « père » et « fille ».

Episode ni fait ni à faire. Quant à Erin Moran, elle remplace Cheryl Miller en fille horripilante. Pauvre Marsh Tracy ! On notera que beaucoup d'éléments du script restent sans réponse : June voulait parler à Jenny, s'inquiétant de son absence, quant à Bart, il ne fait ici que de la figuration.

Sid Melton (1917-2011) a joué au cinéma dans « J’ai vécu l’enfer de Corée » de Samuel Fuller et « Lady sings the blues » de Sidney Furie.






avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 58
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Daktari" (1966-1969)

Message  Patricks le Ven 15 Mar 2013 - 17:05

04-03- L’héritage africain (African heritage)

Bart a deux clients pour un safari photo : Jan Ferris (Allison Price) et M Willis (Joe Higgins), et Jan lui cause des ennuis.

Histoire de Frank Telford, réalisée par Herbert Kenwith.

Jan Ferris est une cliente pénible, qui avec son magnétophone fait charger un lion. Elle encourt la colère de Bart Jason.

Quant à Luke Makula, qui fait la tournée des villages pour soigner les chèvres, il commence à trouver son travail désolant et s’en lamente. Il a d'autres ambitions comme assistant de Daktari.

Bart vient se plaindre de Jan Ferris. Cette dernière est la fille du romancier Barnabé Ferris, et veut prendre sa suite. Si Daktari aimait les livres du père, la fille l’agace, elle se prend pour Hemingway, alors que son unique livre sur l’Afrique a été refusé par les éditeurs pour manque d’authenticité. Aussi veut-elle des sensations fortes pour trouver l’inspiration.

M’Bumba, un villageois, vient chercher Marsh. Sa tribu est en danger. Une femelle léopard mangeuse d’hommes les a attaqué.

Pendant ce temps, Judy se déguise et se met du fond de teint, et Jenny raconte des histoires en ayant pris un gros livre à …Clarence.

Avec cet épisode, « Daktari » retrouve un peu de son tonus. Notons une scène dans la jungle avec Marsh, Hedley et M’Bumba face au léopard femelle qui a attaqué les villageois, qui ne manque pas de panache. Peu après, Jan Ferris qui a trouvé le bébé léopard, se fait disputer par Marsh.

La mère léopard est atteinte d’une maladie rare, la lococytose. En pleine nuit, Jan libère la maman léopard qui attaque Marsh, manquant le tuer. Ce dernier décide de la chasser dès le lendemain. Il lui conseille d’écrire des livres pour enfants. Cette peste à qui Paula a fait la folie de demander un service (porter un thermos de café à Marsh), s’enfuit avec Jenny. Elle manque causer la mort du petit ange, étant toutes deux attaquées par des rhinocéros.

Jan Ferris semble la pire plaie qu’ait eu à affronter Daktari. Le médecin est inquiet, Jenny fait des cauchemars et est traumatisée, elle risque avoir une peur définitive des animaux.

C’est une vraie « Calamity Jan ». Mais en racontant une de ses histoires pour enfants à Jenny, elle parvient à la calmer. Cela évite de donner un sédatif à la petite fille.

Marsh est partagé entre sa rancœur et le fait que Jan ait des dons pour enchanter les enfants. L’épisode se termine de façon abrupte, sans la conclusion habituelle. Nous ne voyons pas Jan prendre le chemin du retour.

Cet épisode retrouve un peu la verve des trois premières saisons. On peut dire en revanche que Ross Hagen ne fait que de la figuration et ne remplace pas Yale Summers.


Robert Deslonde qui joue le rôle de M’Bumba n’a tourné qu’un autre rôle, mais au cinéma : « Lady Goodiva rides (1969), peu après ce « Daktari.

Allison Price a joué dans « Max la menace ».

Joe Higgins (1925-1998) est un vieux complice du producteur Ivan Tors, ayant joué dans « Flipper » (en France « Aventures en Floride ») et dans « Flipper’s new adventure », sans toutefois participer à la série TV après les long-métrages de cinéma. Il a été guest star dans « La quatrième dimension », « L’homme de fer », « L’homme qui tombe à pic », « Shérif fais moi peur » et « Capitaine Furillo ».





avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 58
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Daktari" (1966-1969)

Message  Patricks le Ven 15 Mar 2013 - 18:53

04-04 – Un duel au révolver (African showdown)

Histoire d’Andy White, réalisée par Dick Moder.

Daktari est furieux après un nouveau voisin, Max Wonder, qui a des armes à feu, met une clôture autour de sa propriété et se vante de tuer les animaux dans le Wyoming.

En clôturant ses terres, il risque empêcher la migration des animaux que Luke doit observer par avion pour rendre des comptes sur l'utilité du dispensaire auprès des autorités de Nogoro.

Max Wonder dit « Max le musclé » offre un pistolet à eau à Jenny. Judy et Toto goûtent peu ses arrosages. Bart Jason reconnaît le chasseur Max le musclé. Ce dernier décide de parquer des animaux (des impalas) et de les mettre en captivité. Il veut sélectionner des bêtes pour qu’elles servent de proie à des chasseurs en dehors de la réserve. Daktari et Wonder deviennent vite ennemis.

Wonder a pour client un certain Radcliff.

L’épisode est daté 1968. La majorité est à 21 ans (d’après Marsh en VF). Jenny dit que « Les hommes doivent défendre les femmes ».

La nuit, Jenny et Judy cisaillent les clôtures de Max le musclé/Mr Wonder.

Pour chasser les moustiques, qui importunent ses clients, Max le musclé fait du feu en brousse. Marsh et lui manquent en venir aux mains. Avec son avion, Luke va rabattre les impalas (cible des chasseurs) vers la réserve provoquant la colère des clients de Max.

Dans un livre de la bibliothèque de Marsh, Judy trouve un livre sur les règlements de compte au far west et apprend à Judy à tirer au révolver. C'est dans un autre livre, "les cisailleurs", qu'elle avait trouvé matière à son premier sabotage.

Finalement, Judy se rend chez Max le musclé et lui tire dessus. Marsh intervient. Elle blesse Max qui tente de la désarmer. Un drame est évité de justesse.

Mais la balle de Judy fait que Wonder décide de renoncer à la chasse. La ficelle est un peu grosse. La rédemption du chasseur est assez peu crédible. Mr Wonder pourra désormais bénéficier des safaris photos de Bart Jason. Il se dit avoir été choqué qu'un chimpanzé prenne les armes et rejoigne la folie des hommes.

Une fin mièvre et qui continue à affadir une belle série animalière.


Alan Hale Jr (1921-1990) qui incarne Max Wonder a été le partenaire de Clint Eastwood dans « Pendez-les haut et court ». Il a commencé à tourner en 1933. Il a joué dans des dramatiques TV en direct : « Chevron Theatre » (1952), « Gruen Guild Playhouse » (1952), « Fireside Theatre » (1955), « Matinee Theatre » (1955), ‘The 20th century fox hour » ‘1955), “Alcoa Theatre” (1958), “General electric theatre” (1958). Puis dans les series “Les incorruptible”, “Les mystères de l’ouest”, « L’homme de fer », « L’île fantastique », « Arabesque », « Simon et Simon ».

On retrouve Tony Monaco dans le rôle de Radcliff qui jouait dans « Wameru se modernise » (03-22).






avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 58
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Daktari" (1966-1969)

Message  Patricks le Sam 16 Mar 2013 - 14:19

04-05- Adam et Jenny (Adam and Jenny)

Histoire de Ted Herbert et Malvin Wald, réalisée par Paul Landres.

Un enfant de l’orphelinat , Zarama Kampala (auquel Jenny a écrit) vient se cacher à Waméru dans une cabane où Marsh entrepose du matériel. Il arrive pendant que la petite fille est en pleine partie de cache-cache avec Judy et Toto, jeu qu’elle vient d’apprendre aux guenons.

Une vive discussion a lieu entre Marsh et Bart au sujet du chien Adam. Selon Bart, ce chien est dangereux et il aurait fallu l’abattre.

Luke a invité à Waméru un couple d’amis, Mwanda (Maidie Norman) et Mkono(Louis Gossett Jr). Ce dernier a des problèmes de tension. Il n’accepte pas la vieillesse. Marsh doit l’examiner.

Le vétérinaire pense qu’il perd son temps avec Adam, le chien restant sauvage.

Zarama reste caché, et Jenny propose au jeune garçon de rester avec Mwanda et Mkono. Zarama voudrait rester chez Daktari. Si Mwanda et Mkono sont seuls (leurs enfants sont mariés), Jenny tente de « caser » Zarama auprès du vieux couple, mais le petit garçon les trouve ennuyeux.

La nouvelle équipe de la série se met lentement en place. Ross Hagen limité à un personnage effacé et mal écrit (sans doute dans la précipitation du départ de Yale Summers) ne trouve jamais ses marques.
La narration de la série – en accordant beaucoup d’importance à Erin Moran – se modifie par rapport aux trois premières saisons. Judy et Clarence perdent leur importance, Paula ne fait quasiment plus que de la figuration. Hari Rhodes, Hedley Mattingly et Marshall Thompson en revanche conservent des rôles consistants.
Daktari se débarrasse du chien Adam en demandant à Hedley de le relâcher le plus loin possible, près d’un point d’eau.

L’ennui gagne le téléspectateur. Les scènes entre l’orphelin et le couple d’africains s’éternisent. Zarama a reçu une éducation occidentale à l’orphelinat et ne possède aucune culture africaine en commun avec Mkono.
Le chien Adam a retrouvé son chemin vers Waméru. Dangereux, il s’attaque à Jenny et Judy qui doivent la vie sauve à une cage providentielle où elles s’enferment. Le scénario a des ficelles un peu grosses. Le chien Adam s’est caché en voyant arriver Marsh, Hedley et Mlle Pearce. Cette dernière pense que Jenny affabule. Hedley peu après constatera que la fille n’a rien inventé en voyant les empreintes de pattes du chien.

Les adoptions au Kenya en 1968 se font en dépit de tout bon sens. N’importe qui adopte n’importe qui sans qu’aucun service social ne s’en mêle, et Mlle Pearce n’est guère regardante sur les parents adoptifs. Quant au chien Adam (même Daktari a capitulé devant cette bête féroce), il devient un doux agneau devant Zarama. L'explication tient dans un argument assez improbable : Zarama et Adam sont tous deux des solitaires rejetés, Adam a besoin d'amour et de compréhension et de chien sauvage et dangereux devient un gentil toutou.

Marsh lui propose une place de futur chercheur au centre que l’enfant refuse. Mlle Pearce acceptera que le vieux couple adopte l’enfant.

Devenue une sorte de « Petite maison dans la prairie » avant l’heure, « Daktari » perd tout intérêt. Jusqu’au titre « Adam et Jenny » qui ici ne se justifie pas, le chien n’ayant que peu de contacts avec la jeune fille.

Au générique final, Pepe Brown est crédité comme Adam, qui est un chien, faute que IMDB a reprise.

Louis Gossett Jr (né en 1926) joue le rôle de Mkono, tourne toujours. Citons parmi sa longue filmographie « Officier et gentleman » (1982), « Aigle de fer » (1986). Il est en train de tourner « Boiling pot » (2013) d’Omar Ashmawey.

Maidie Norman (1912-1998) interprète Mwanda. Elle a commencé à tourner en 1947. On l’a vue au grand écran dans « Ecrit sur le vent » (1956), « Qu’est-il arrivé à Baby Jane ? » (1962), « Halloween III le sang du sorcier » (1982). A la télévision, elle est apparue dans « Fireside theatre » (1950), « Lux video theatre » (1955), « Matinee theatre » (1956), « Four star playhouse » (1956), « Climax » (1956), « Celebrity playhouse » (1956), « Alfred Hitchcock présente », « La quatrième dimension », « Les Bannis », « L’homme de fer », « Mannix », « Cannon », « Les rues de San Francisco », « Baretta », « Simon et Simon ».

Pepe Brown qui incarne Zarama été le fils du sénateur dans l’épisode des « Envahisseurs » : « L’étau ». Il a aussi joué dans « Tarzan », « Gunsmoke » et « The Bill Cosby show ».

Troisième participation de Joan Anderson dans le rôle de Mlle Pearce.






avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 58
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Daktari" (1966-1969)

Message  Patricks le Sam 16 Mar 2013 - 20:09

04-06 – Judy infirmière (Little Miss Nightingale)

Histoire de Robert L Goodwin et Malvin Wald, réalisée par Marshall Thompson en personne.

Oh joie! L’ancien générique, Yale Summers présent. Cet épisode tourné pendant la saison 2 est une bouffée d’air pur, face aux niaiseries de la saison 4. Et c’est Daktari en personne qui met en scène.

Luke transporte des antibiotiques mais Judy a dégonflé un pneu de la range rover. Luke furieux veut ensuite rattraper son retard et la voiture se renverse. Luke est blessé. Sa jambe est coincée sous la voiture et des vautours rodent. Une hyène l’attaque alors. Clarence en essayant de partir « en éclaireur » tombe sur un troupeau d’éléphants qui le chargent. A son collier, Luke a pu mettre un mot griffonnant un SOS.

Heldey rend visite à Paula, Marsh et Jack. Un certain Bob Long (acteur non crédité au générique de fin, pas plus que sur IMDB) avertit Marsh par radio : il a repéré une girafe malade nommée Twiga, atteinte d’une tumeur. Heldey et Marsh partent à son secours.

Au lieu de se préoccuper de l’absence inquiétante de Luke, Paula et Jack se disputent, car Toto, prenant son bain, a mouillé le rapport que Jack devait rendre à Marsh. Sur le chemin de Waméru, Clarence passe par une tribu. Marshall Thompson réalisateur triche un peu, puisqu’il insère ici une scène de « Les lionceaux » (01-04) dans laquelle une africaine est terrorisée de voir entrer le lion dans sa hutte, ce qui provoque la colère des hommes de la tribu qui le pourchassent avec des lances.

La nuit passe ainsi. Marsh et Hedley trouvent la girafe blessée et le vétérinaire va la soigner. Mais il est obligé de courir après l’animal, tandis qu’Hedley contacte par radio Bob Long. Il faut tous les hommes de ce dernier et Marsh pour attraper la girafe et la mettre à terre, à l’aise d’un grand lasso. Daktari l’opère: ce n’est pas une tumeur, mais une plaie infectée.

Après la hyène, un léopard, attiré par le sang, veut attaquer Luke, que Judy protège. Heureusement, Clarence arrive enfin à Waméru avec à son collier le mot de SOS de Luke.

Pendant ce temps, Marsh, Bob Long, Hedley se désespèrent. La girafe n’arrive pas à se relever. Hedley veut l’abattre. Mais au dernier moment, l’animal réussit à se remettre sur ses pattes et part.

Judy a l’idée de klaxonner, ce qui attire Paula et Jack qui ne parvenaient pas à localiser Luke. Elle tire au hasard une flèche hypodermique avec un révolver et atteint le léopard. Paula et Jack viennent en aide à Luke Makula. Il est sauvé et ramené à Wameru où sa jambe est soignée.

Parlons maintenant de la mise en scène de Marshall Thompson. J’ai relevé quelques erreurs.
Tout d’abord, c’est avec des fusils que les flèches hypodermiques sont habituellement lancées. Ici, Judy utilise un révolver. Elle atteint le léopard alors qu’on la voit nettement viser par terre.
Mais aussi, Thompson filme Toto tantôt près de Luke blessé, tantôt avec Jack et Paula à des kilomètres de là, dans des scènes censées se dérouler simultanément.
Mais ne boudons pas notre plaisir. Il s’agit d’un bon épisode, surtout comparé à la désastreuse saison 4.








A gauche de l'écran, avec des lunettes, le fameux Bob Long, personnage dont le nom du comédien n'est pas crédité au générique



avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 58
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Daktari" (1966-1969)

Message  Patricks le Dim 17 Mar 2013 - 13:13

04-07- Le collier perdu (The outsiders)

Histoire de Jack Jacobs, réalisée par Dick Moder.

Anne Benton lâche dans la jungle Kimba, sa guépard femelle, dont elle a ôté le collier que Judy a trouvé et enfoui sous des feuilles. Les Benton cultivent du coton dans une ferme. Le collier retrouvé, Alfred Benton veut éclaircir le mystère, Marsh réussit à apprendre que c’est Toto qui l’a récupéré. Anne ne dit rien, se réfugie dans le mutisme, et reste jouer avec Jenny.
Benton pense qu’il y a davantage de chances de récupérer Kimba si Anne fait partie des recherches et que le guépard entend sa voix. Marsh et Bart ont deviné que Mrs Benton a relâché Kimba.

Anne finit par reconnaître qu’elle ne veut plus de Kimba qui a tué des faons. Elle tue dans un jardin où elle est chez elle et à l’abri. Bart lui explique que c’est sa nature qui a repris le dessus.
Encore un épisode poussif, dans lequel il ne se passe pas grand-chose. Les états d’âme de Mrs Benton, sa déconvenue face à l’esprit chasseur de son mari, ne constituent pas un scénario solide. La femme aime les bêtes, le mari préfère la chasse.

Judy qui a assisté à la scène de l’abandon de Kimba est insolente envers Anne et s’enfuit. Jenny entendant la vérité est bouleversée. Elle se révolte contre Anne.

Anne se confie à Daktari : lorsque Kimba venait la trouver, elle était tâchée du sang de ses proies.

La série a perdu tout son panache. Même Marshall Thompson semble ne plus y croire et paraît s’ennuyer. Nous avons droit à des scènes d’explication entre divers protagonistes. Beaucoup de bavardages à la place de l'action de jadis.

Vers la quarantième minute, pour redonner un peu de suspense, le scénariste fait partir Anne dans la réserve pour retrouver Kimba. Marsh finit par dire ses quatre vérités à Alfred. Avant d’épouser Anne, il aurait dû dire qu’il n’aimait les animaux qu’au bout de son fusil.

Pour meubler, nous avons droit à des stock shot montrant un troupeau de girafe. Anne retrouve Kimba qui est avec un mâle, lequel veut attaquer la jeune femme. Kimba défend alors Anne et se bat avec le mâle. Mais c’est ce dernier qu’elle suivra ensuite, après que Marsh ait endormi le guépard.

Alfred décide de renoncer à la chasse pour garder sa femme, il demande à Marsh un fusil hypodermique.
Daktari est devenu conseiller matrimonial, quelle misère !

Dans cette saison, Judy et Clarence ont perdu leur statut de vedette, Judy ne fait plus de farces, remplacée par la petite Jenny Jones qui accapare l'attention de Marsh. L'absence de Yale Summers a détruit l'équilibre de l'équipe Paula-Jack-Luke que Bart Jason n'intègre pas, jouant à l'écart en solitaire. Les scripts s'en ressentent, devant composer avec les personnages nouveaux et ceux qui restent. Judy et la petite orpheline font double emploi, Erin Moran ayant les meilleures scènes et mettant dans l'ombre la guenon, erreur monumentale.


William Jordan (1937) qui incarne Alfred Benton a interprété quelques rôles au cinéma comme « Un homme nommé cheval » (1970), « Contact » (1997). A la TV, il a joué dans « Flipper le dauphin », « Mannix », « Les rues de San Francisco », « Lou Grant ».

Diane Shalet (1935-2006) qui joue Anne Benton est une actrice de télévision vue dans « L’homme de fer », « Mannix », « La petite maison dans la prairie », « L’incroyable Hulk », « Cagney et Lacey », « Matlock ».






avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 58
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Daktari" (1966-1969)

Message  Patricks le Dim 17 Mar 2013 - 19:09

04-08- L’homme fort (A man’s man)

Histoire de J.E. Selby, réalisée par Paul Landres.

Chet (Charles en VO) Rainey, ami de Bart Jason, participe avecvient son fils Ted qui n’aime pas la chasse, (comme sa défunte mère) à un safari photo à Waméru.

Encore une histoire de chasseur irascible et borné, dont le fils a ici des aptitudes scientifiques et a envie d’aider Daktari, mais qui considère que la seule force brutale est le critère pour faire un homme.

Ted est attiré par la science, alors que son père, qui a une discipline militaire, a fondé un empire du pétrole. Il dit à Marsh ne pas connaître son père qui ne s’est même pas dérangé pour l’enterrement de sa mère.
Père et fils partent donc en safari photo avec Bart, ce qui ne sera pas une partie de plaisir. L’attitude du père Charles Rainey au moment du départ fait se poser des questions à Jenny qui a une discussion avec son père adoptif Marsh.

Bart va en voir de toutes les couleurs avec son ami Charles. Complexé, peu sportif, Ted est vite passionné par les plantes qu’il voit durant le safari. Le père se dit que s’il ne chassait pas le léopard, il pourrait forer l'endroit pour mettre des puits de pétrole !

Charles finit par fausser compagnie à Bart et Ted pour suivre le léopard. Marsh s’inquiète, étant responsable du safari puisque cela s’organise à Waméru.

En faisant une chute, Charles s’enfonce dans le bras l’aiguillon d’ une plante vénéneuse.

Inquiet, Daktari part avec Judy à la recherche du chasseur. Il rejoint Ted avec un fusil hypodermique. Bart cherche de son côté. Or, Charles est tombé dans un ravin et a perdu conscience. Judy les aide en retrouvant la gourde vide du disparu.

Dans cet épisode, Judy reprend la vedette sur Jenny Jones et c’est elle qui mène Marsh et Ted au père. L'homme, victime d’un empoisonnement, sera mort le temps qu'on le ramène à Waméru, mais le jeune Ted sait où trouver les substances anti-dotes dans certaines plantes. Il réussit devant un Marsh épaté à fabriquer un antidote en pleine nature.

On reste sceptique devant ces safaris soit-disant sans danger avec des léopards qui attaquent. Ted réussira (mieux que Jason) a envoyer une flèche hypodermique au fauve qui attaque. Charles, fier de son fils, propose de l’emmener poursuivre ses études en Amazonie.

L’homme fort n’était pas celui que l’on croyait.

C’est le premier épisode dans lequel Ross Hagen peut vraiment montrer ses talents de comédien, en effet, le réalisateur Paul Landres lui laisse une part importante de l’épisode à assumer. Il ne s’en tire pas trop mal, mais l’épisode nous montre qu’à l’évidence, le problème de la saison 4 de « Daktari » est l’omniprésence de la petite Erin Moran. Judy d'ailleurs retrouve un rôle à sa hauteur dans cet opus.

Limitée ici à quelques apparitions (la discussion père-fille), le personnage de Jenny laisse la place à une véritable intrigue. Les rochers et ravins, censés faire partie de la réserve, ont été peu vus jusqu’ici dans la série et n’évoquent pas vraiment la brousse habituelle. Il faut dire que Paul Landres a évité les stock shot pour concentrer sa caméra dans le décor naturel du parc animalier.

Un épisode qui arrive à une moyenne de qualité honorable.


Stephen McNally (1913-1994) qui incarne Chet Rainey a joué dans « Johnny Belinda » (1948), « Winchester 73 (1950), « La porte s’ouvre » (1950).

Eddie Applegate (1935) qui joue Ted Rainey a joué notamment dans « Gunsmoke », « The Patty Duke Show », « L’extravagante Lucie ».





avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 58
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Daktari" (1966-1969)

Message  Patricks le Lun 18 Mar 2013 - 18:51

04-09 – Le mystère de Sabrina (A tiger’s tale)

Premier scénario de Marshall Thompson (Il est temps, la série s’arrête) co-signé avec Wallace C. Bennett. Réalisation de Dick Moder

Episode sans Paula qui a décidé de rester à Nogoro pour y faire un peu de recherche, Cheryl Miller quitte le navire.

Encore un épisode « gnan gnan » avec la petite Jenny/Erin Moran en train de littéralement torpiller la meilleure production d’Ivan Tors.

Jenny voit un tigre (qui n’est pas Sarang) alors qu’elle s’occupe du zèbre Charlie. Luke et Marsh pensent qu’elle a eu une hallucination, mais la caméra de Dick Moder nous montre bien un tigre.

Daktari n’ose pas dire à Jenny que Charlie va devoir retourner avec les siens.

Avant l’arrivée d’Erin Moran, la série était pour les enfants mais s’élargissait à un public familial, on pouvait apprécier les facéties de Judy et rire un bon coup. Avec la petite actrice, « Daktari » devient carrément abêtissant. L’enfant devient le personnage central d’une série qui évoque plus un mélodrame. On s’appesantit sur la petite orpheline, adoptée par un homme trop mûr.

Quant au tigre, il existe bel et bien et ne sait pas lui qu’il n’y a pas de tigres en Afrique. Marsh finit par le voir.
Cependant, Daktari connaît ce tigre femelle, Sabrina. Ici, il est fait allusion à un passé imaginaire (ou du moins à une aventure que nous n’avons pas vue lors des premières saisons).

Marsh explique à Bart Jason, aussi ignorant que nous, que Sabrina est arrivée du Bengale en même temps que Sarang. Avec Luke, Bart et Marsh regardent un film. Nous sommes alors en pleine incohérence temporelle : Judy a cinq ans dans la saison 4, mais sur les images de l’arrivée de Sarang et Sabrina, le chimpanzé est aussi âgé qu’en 1969. Marsh précise que ce film super 8 date de plusieurs années. On y voit une guenon, Doris, qui pourrait bien être celle du film qui inspira la série.

Au bout de 25 minutes, il ne s’est toujours rien passé dans l’épisode.

Bart part pour un safari photos avec un groupe de touristes, qui doit durer deux semaines.
Jenny relègue Judy et Toto à l’arrière plan et leur vole la vedette. Elle est infiniment moins drôle.

Sabrina refuse de boire et manger (Marsh l’a mise en cage), elle se met en colère lorsqu’on lui montre Sarang.
« Daktari, pourquoi les tigres ne vivent pas en Afrique ? » demande Jenny. Marsh élude la question.

Il libère Sabrina, mais elle ne veut pas partir. C’est un vrai casse tête, d’où le titre français de l’épisode, « Le mystère de Sabrina ».

Daktari suit Sabrina dans la jungle. Il fait des kilomètres à pied en suivant un tigre ! Pour finir par trouver … un tigron, un bébé de Jambo le lion et de Sabrina la tigresse. Il avertit par radio Luke de le rejoindre avec des sulfamides pendant car Le tigron a une infection pulmonaire.

Mais Jambo se jette sur notre héros pour le dévorer. Marsh sera sérieusement blessé, mais Sabrina le défendra.

Dans « Daktari », nous vivons dans un angélisme total où les animaux les plus sauvages et les plus dangereux sont « gentils ».

De temps en temps, il faut redescendre sur terre. Les blessures de Marsh sont là pour le rappeler.
Encore un épisode peu palpitant. Aucune participation de Clarence, apparitions minimalistes de Judy et Toto. Absence de Paula. Omniprésence de la petite Jenny, obsédée par son zèbre Charlie.






avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 58
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Daktari" (1966-1969)

Message  séribibi le Lun 18 Mar 2013 - 19:29

Beaucoup de "1 étoile" apparemment parmi les épisodes.
avatar
séribibi
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 51
Localisation : Mont de Marsan
Date d'inscription : 13/12/2007

http://parfum-des-arts.forumactif.com/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Daktari" (1966-1969)

Message  Patricks le Lun 18 Mar 2013 - 19:59

04-10 – Les lions de la vallée d’Akka (Strike like a lion)

Histoire de Malvin Wald, réalisée par Alan Crosland.

Bart Jason attend un client : Andy Brewster.

Luke voulait emmener Bart voir les lions de la vallée d’Akka. Brewster étant en retard de deux jours, Bart était sur le point de partir avec Luke.

Andy veut voir les endroits les plus dangereux de la brousse. Paula le retient à déjeuner, et l’homme part avec Luke , Bart et Judy.

Le père d’Andy a fait un safari avec Bart, du temps où ce dernier tuait les animaux.

Le téléspectateur se méfie d’Andy, car dans le début (avant son arrivée à Waméru), il a promis à un certain Yako (Davis Roberts) de « s’occuper » de Bart Jason.

En se servant de l’arme du chasseur, Andy provoque une catastrophe. Le groupe se fait charger par les lions de la vallée d’Akka. Les hommes observent que le vieux lion sentinelle empêche un jeune lion, Junior, de quitter le troupeau.

Les lions se calment. Bart et Luke les filment. A la 24e minute, notre Marsh arrive à l’écran, appelant par radio Luke. Il fait des analyses sur des animaux au centre.

Soudain, Andy Brewster prend l’arme de Bart et lui dit qu’il est un partisan. Le chasseur le met KO. Un « partisan » ? Voilà qui nous rappelle les images du début de l’histoire.

Andy veut anesthésier le vieux lion sentinelle au nom de la justice pour libérer le jeune lion. Le partisan dit qu’il veut vivre en liberté. Andy est dessinateur industriel pour des constructions d’immeubles à San Francisco avec son père. Il veut changer d’existence, changer le monde. Il vient de faire un séjour dans la province de Polanka dans l’ouest africain, dans laquelle se trouve le chef rebelle Yako Mweru, un révolutionnaire. Andy l’a rencontré par des amis communs en quête de rebellions et l’homme l’a enrôlé dans sa guérilla communiste. Yako veut que Bart Jason forme une troupe d’étudiants américains, allemands et britanniques à la guérilla révolutionnaire. Le groupe s’appelle « les bérets bleus ». Yako est prêt à nommer Bart colonel de son armée révolutionnaire.

On se demande ce que cet épisode politique vient faire dans la saison 4 en plein milieu de « Daktari ». Sans doute une référence à la génération en révolte contre le Vietnam, hippy and co, prêts à s’enflammer pour les « causes » tiers-mondistes.

Notre guérilléro enfant gâté va endormir avec une dose trop forte la sentinelle. Pour le sauver, Luke doit lui administrer un antidote. Mais les lions d’Akka ne l’entendent pas de cette oreille.

L’intrigue est complètement idiote. Les motivations de Brewster partent dans toutes les directions. Luke sauve le vieux lion.

Pour Luke, Yako au pouvoir serait un dictateur pire que le pouvoir actuel, et le jeune américain idéaliste un fieffé imbécile, ayant semé la révolte auprès des lions de la vallée d’Akka.

Junior se fait prendre dans un piège à lions. Daktari opère d’une tumeur le lion et on va le ramener à la vallée d’Akka.

Ayant fait assez de bêtises, le jeune homme veut rentrer à San Francisco. Le ministre de la construction du Kenya (un ami personnel de Marsh) propose alors au « rebelle » de créer des habitations à Nogoro pour les indigènes. Il y sera plus utile qu’avec un fusil en exerçant ses talents d'architecte et de dessinateur industriel. Andy accepte et lègue son béret à Judy.

Une histoire qui dès le début est incohérente, mal agencée, et desservie par l’interprétation sans conviction des comédiens.


Laurence Templar qui incarne Andy Brewster n’est connu que pour un seul autre rôle : Le docteur Cutter dans l’épisode de la saison 1 de « Hawaii police d’état » (« Le roi de la colline »).

Davis Roberts (1917-1993) qui joue le rôle de Yako Mweru est apparu dans « Mondwest » (1973) avec Yul Brynner. Il a joué deux fois dans « Daktari » : « La tarentule » (02-12) et « Judy cosmonaute» (03-01).







avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 58
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Daktari" (1966-1969)

Message  Patricks le Lun 18 Mar 2013 - 22:30

Il semble que la saison 2 vienne de sortir aux Usa sous label WARNER ARCHIVE. Un vendeur américain la propose sur EBAY, mais par contre rien sur amazon com



avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 58
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Daktari" (1966-1969)

Message  Patricks le Mar 19 Mar 2013 - 19:31

04-11 – Les baguettes magiques ( The divining rods)

Histoire Jack Jacobs de réalisée par Paul Landres.

Tandis que la petite Jenny est émerveillée de donner le biberon à un éléphant, la sécheresse sévit à Waméru. C’est un thème qui revient de temps en temps après avoir été abordé dans « La grande soif ». Pourtant ici, quelqu’un a fait un barrage en travers du torrent. Daktari et Bart se font tirer dessus par Charlie Rone (Bruce Bennett). Rone fut le patron de Rone. Ce n'est donc pas une calamité naturelle, mais un acte volontaire.

Le lit du torrent a été dévié par cet entrepreneur. Il fait passer une tribu, c'est-à-dire les hommes, avant les animaux, et méprise Bart qui de chasseur est devenu guide de safaris photos. Seule l’eau de pluie sera pour Waméru. Hedley prétend que l’affaire est en dehors de sa juridiction. Rone veut absolument tenir les délais du chantier que le gouvernement lui a donnés pour aménager un lieu à une tribu, où l'eau est vitale.

Hedley propose à Marsh d’aller voir le nouveau ministre de l’agriculture. Bart décide de rencontrer le premier assistant de Rone, Tom Otis, qui lui explique que le torrent se perd dans l’intérieur de la roche. Les travaux vont dans une impasse Si le gouvernement oblige Rone de défaire ses travaux, Otis, le numéro 2, deviendra directeur. Cette rivalité entre deux hommes se fait au dépend des animaux de la réserve.

Charlie Rone vient à Waméru et apprend que Marsh revient de Nogoro. Il vient parler à Jenny, caresser Clarence et se présenter à Paula. Il se propose de les aider à trouver une nappe d’eau souterraine.

Pendant ce temps, Otis amène une citerne pour les occupants de Waméru. Il explique son chef est dans une situation délicate. Il ne retrouvera pas de place d’ingénieur en chef si le chantier est stoppé. Charlie Rone se déride, se fait plus humain, fait le bras de fer avec Luke puis Bart pour "jouer". Jenny qui n’a pas vu le film « L’ombre d’un doute » appelle l’homme Oncle Charlie. Elle est admirative devant la force de l'homme pourtant plus tout jeune.

Finalement, cet ingénieur en chef n’est pas si méchant. Il propose de chercher de l’eau avec une baguette de sourcier. Mais Luke et Bart ont une meilleure et plus sûre solution. Ils lâchent deux éléphants pour chercher de l’eau. Et ces derniers trouvent l’eau miraculeuse. Le ministre de l’agriculture apprécie que Charlie ait pu à la fois procurer de l’eau à la tribu tout en approvisionnant Waméru. Et on propose à l’ingénieur la construction d’un barrage, pour lequel il engage à nouveau Otis.

Même si à ce stade de la série, l’annulation était inévitable, l’épisode propose une histoire correcte, en mettant au second plan Jenny, véritable plaie de la saison 4. Le script tient la route, et le bassin qui sera construit à partir de la découverte des éléphants propose une épilogue heureuse à une intrigue qui ne semblait pas destinée à un happy end.

« Les baguettes magiques » est aussi une réflexion sur l’âge et la valeur des hommes. Ainsi, la première question que pose Otis à Bart est de savoir s’il va succéder à Daktari. Le carriériste assistant admettra que les vraies valeurs sont de savoir apprécier les compétences malgré l’âge.

On ne reconnaît pas (comme dans « Les lions de la vallée d’Akka ») la réserve, sans doute Paul Landres a-t-il fait quelques mètres de pellicule en dehors du parc « Africa and Africa », ou dans des endroits négligés jusque là.


A noter que la VF nous indique « Charlie Wall » au lieu du « Rone » et « Ortis » au lieu de « Otis ».

Bruce Bennett, qui jouait dans l’épisode « Le guépard apprivoisé » (03-18) revient dans le rôle de Charlie Rone.

Brett Parker (perdu de vue en 1974) qui incarne Tom Otis a joué dans « Cannon », « Un shérif à New York », « La Nouvelle équipe », « L’homme de fer », « Au cœur du temps », et au cinéma avec Elvis Presley « The trouble with girls » (1969)





avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 58
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Daktari" (1966-1969)

Message  Patricks le Mar 19 Mar 2013 - 20:32

04-12 – Le vrai cœur de la jungle (Jungle heartbeat)

Histoire de Richard Carlson, réalisée par John Florea.

Un épisode qui commence avec un long monologue de Jenny/Erin Moran commence mal. Marsh va voir le fils du chef Matubu (Mark Dymally) avec lequel la petite fille joue au football.

Le sorcier Kupiga fait de la musique avec un clavier (si l’on peut dire) puis soufflant dans une corne. C’est le propre pianiste de la chanteuse Ella Fitzgerald qui interprète ici les morceaux de musique ressemblant plus à des cris d’animaux ou à de la cacophonie qu’autre chose !

Le fils du chef considère Jenny comme sa petite sœur. Il a une mononucléose. Il faut le calme absolu, le silence, au malade, mais la superstition empêche le tortionnaire des oreilles de s’arrêter. Daktari obtient que le sorcier soit chassé. Espérons qu’il était meilleur pianiste avec la grande Ella. Car là, c’est intolérable même pour le téléspectateur. Kupiga jure de se venger.

Judy et Toto à côté sont bruyants mais moins pénibles pour les oreilles. Pourtant, Judy n’en rate pas une et fait prendre un bain à Toto. Nous ne voyons plus ce genre de scènes depuis l’arrivée de Jenny.

Tandis que Luke et Marsh font des analyses de sang, le sorcier vient avec ses tambours jouer à Waméru. Il terrorise les guenons. Comme personne n’est sourd à Waméru, Clarence et Judy sont vite agacés. Le sorcier n’arrête pas.

Le fils du chef nécessite une transfusion d’un sang très rare. Si Daktari n’en trouve pas, le chef rappellera son « musicien » qui pour l’instant casse les oreilles des habitants de Waméru.

Hedley a arrêté Kupiga. Pour l’officier anglais, c’est un homme dangereux. Toto est malade en raison du bain forcé que lui a fait prendre Judy, et non comme le prétend Kupiga par sa malédiction.

Kupiga est un « médecin musique ». Libéré sur la demande de Marsh qui ne veut pas qu’on le prenne pour un martyre, il continue de casser les oreilles du tout venant avec ses tam tams. « Je lui demande d’apporter un tambour et il vient avec toute la philarmonie », dit Marsh. Daktari lui présente ses excuses et l’engage ! On croit rêver. Mais Marsh a une idée derrière la tête. Que le sorcier tape à la vitesse ou bat le cœur d’une éléphante. Et Kupiga ainsi parvient à avoir un effet tranquillisant sur l’éléphante. Ensuite, en le faisant jouer "en sourdine", il s'adapte au coeur du petit patient et le calme.

Il faut de la glace pour mettre sur le fils du chef. Quant au sang, un avion va le parachuter. Le sorcier se propose de porter la glace, en allant la chercher en courant au lieu qu’Hedley l’amène ou que Paula aille en voiture la quérir.

Paula, Jenny et Judy vont à la rencontre de l’avion. L’état de l’enfant est desespéré. Avec une bonne transfusion, Marsh sauve l’enfant. Il dit à Kupiga qu’il a « calmé l’enfant » avec sa musique !

Il a été question de football, mais il s’agit bien ici du football américain. Et Jenny a donné des tenues de football américain (avec les fameux casques) à Judy et Toto !

Moins atroce que l’ignoble « Judy et les deux truands », pire épisode de la série, ce « Vrai cœur de la jungle » est particulièrement irritant pour les oreilles et la débilité de son scénario. Pauvre Marshall Thompson, il est si bon comédien qu’il n’avait pas mérité une pareille déconfiture.



Chet Washington qui incarne le chef du village Matubu a joué dans un seul autre film la même année que cet épisode, « Precious jewels » de William Stag (1969).

Mark Dymally (1955), le fils du chef, a été guest star dans les séries « Docteur Marcus Welby », « Adele » (inédit), « Le Fugitif », « The Flying nun » (inédit), et dans le téléfilm « Great gettin’ up mornin’ » (1964).

Ed Thigpen (1930-2010) qui interprète Kupiga a joué dans « Charlie Butterfly » (2002) et tenu son propre rôle dans deux téléfilms sur Ella Fitzgerald en 1964 et 1965.






avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 58
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Daktari" (1966-1969)

Message  Patricks le Mar 19 Mar 2013 - 21:41

04-13 – Clarence, cœur de lion (Clarence the lion hearted)

Histoire de Malvin Wald, réalisée par Alan Crosland.

Avant-dernier épisode de cette belle série qui a enchanté deux générations, celle des années 60 et des années 70, et à laquelle les Beatles firent une publicité inattendue en déclarant que Judy et Clarence étaient « toquées ».

Jacob, de la tribu des Tongos, a refusé de quitter sa terre alors que tout son village a été déplacé. Luke pense que Jacob est son ami, et il se trompe lourdement. Jacob manque le tuer et s’enfuit. Hedley le recherche.
Le fait que Jacob refuse de quitter sa terre natale incite Daktari à tenter une expérience en brousse avec Clarence. Fainéant, passant sa vie à dormir et refusant le moindre effort, le lion est exaspéré par l’expérience de Marsh voulant prouver que le lion tient à son territoire.

Nous sommes en janvier 1969 et CBS a décidé d’annuler la série, mais Marshall Thompson va faire une chose exceptionnelle : garder le lion qui louche avec lui. Il survivra au tournage pendant quelques années.

L’expérience est un désastre. Dès qu’un lion menace son territoire, Clarence s’enfuit : « Il a tout de suite pris la fuite, maugrée Marsh. « Il se fait pas se battre, heureusement qu’il sait courir » commente ironiquement Bart.
Quand à Jacob, il est aux alentours, il a dérobé un fusil à Luke et met en joue plusieurs fois Clarence. On se pose alors une question : Luke n’a normalement que des fusils hypodermiques ?

Bart et Marsh retournent dans la jungle sur le territoire dont Clarence a été chassé. Ils observent les lions. Ils ne se chassent pas entre eux. « On dirait des frères ou des cousins » commente Marsh.

Voilà que les lions en question débarquent…à Waméru ! Paula et Jenny sont apeurées, mais hors de portée radio de Daktari.

Jacob Hamishi tombe dans un piège alors qu’il rodait autour de Waméru. Marsh se lance dans la fosse aux lions (mais s’en sort mieux que Blandine !). Il sauve l’indigène.

Clarence a sauvé Jenny et Paula au centre, car c’est son territoire, non un morceau de terre en pleine brousse qu’il ne connait pas. Lorsque le lion qui l’a chassé sous les yeux de Marsh et Bart est venu attaquer les habitantes de Waméru, il est sorti de sa torpeur.

Jacob vole un fusil dans la jeep d’Hedley, prêt à se battre jusqu’à la mort pour ne pas quitter son village. Or, cette terre ne nourrit plus son homme. Marsh lui propose d’élever un troupeau en les protégeant contre les braconniers. Hedley accepte de laisser Jacob sous l’autorité de Daktari.

Encore un happy end, l’avant dernier. Un épisode d’une meilleure tenue que les précédents, sachant que l’on peut difficilement retenir son hilarité en constatant la « vaillance » de Clarence !

On a toujours l’impression que Clarence est dérangé dans son sommeil !

Mel Scott qui incarne Jacob Hamishi revient après « Miracle dans la jungle » (03-04).







avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 58
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Daktari" (1966-1969)

Message  Patricks le Mar 19 Mar 2013 - 22:57

04-14- Le destin d’Usumbu (Once upon a fang)

Histoire de Lawrence Louis Goldman , réalisée par Paul Landres

« Daktari » n’a pas de fin. Rien n’évoque un départ d’Afrique, et mieux produite, elle aurait duré de nombreuses autres saisons. Après la série, Marshall Thompson ne fera que des apparitions en guest star dans des séries TV jusqu’à sa mort en 1992 à 66 ans. Il lèguera sa fortune par testament aux animaux du Kenya, plus exactement à la fondation William Holden installée dans ce pays.

Hari Rhodes connaîtra le succès avec la série « Racines » et sera le docteur Morelind dans « Morts suspectes/Coma » en 1978, traversant les années 70 -80 en guest star. Son dernier téléfilm, en 1990, s’appelera aussi « Coma » ! Il nous a quitté à 59 ans en janvier 1992.

De 1969 à 1972, Cheryl Miller tournera une série inédite en France, « Bright promise ». Quelques apparitions en guest star dans des séries télé et plus rien. Elle est la seule survivante de l’équipe d’origine.

Yale Summers, qui manque tant à cette ultime saison, tourne quelques téléfilms et raccroche en 1979. Il meurt à 78 ans d’une pneumonie.

Heldley Mattingly qui jouait quasiment son propre rôle tournera dans des séries comme « Columbo », « Mannix » « Dynastie », et mourra d’un cancer à 82 ans, en 1998. Tous restent dans notre mémoire collective pour cette série, mais avec « Racines », Hari Rhodes a prouvé qu’il y avait une vie après « Daktari ».

Usumbu, un guerrier, veut rester sur ses terres. Il est grièvement blessé par un léopard. Marsh sauve Usumbu et le soigne à Waméru. Ce qui est un peu hilarant, c’est que dès les premières images, notre guerrier œuvre…en jean !

Usumbu a la réputation d’être un conteur d’histoires, et Jenny en est friande. « On a tellement l’habitude de voir un conteur sous les traits d’un vieux prophète » proclame Marsh.
Il est vrai qu’il est bien jeune ce « guerrier » pour déjà être un conteur.

Sujet des pires pitreries de Jenny, la pauvre Judy se prête à tous les maquillages, coiffures et déguisements les plus outranciers paisiblement.

Usumbu se vexe vite que Jenny lui demande des histoires, qui pour lui n’en sont pas. Mais Marsh réussit à le calmer, et à lui confie Jenny pour faire une promenade devant les cages des léopards.

Luke rend visite à Nyanza, qui a banni Usumbu de la tribu du village, Latori. Luke et Nyanza ont été au collège ensemble. Mais Nyanza est revenu aux vieilles traditions. Usumbu refuse de se plier à ce genre d’idées.

Paula arrive de Nogoro dans une belle robe. Elle s’inquiète d’Usumbu qui a envie de s’enfuir. « Ah, si seulement Jack était là » soupire Paula. « Vous pouvez toujours essayer de lui téléphoner en Amérique » répond Luke.
Il est souvent question de Jack dans cet épisode : Jack aurait fait ci, c’est le genre de choses que Jack aurait dit. Tout le monde s’en mêle. Paula, Luke, Marsh.

Usumbu est parti dans la plaine des léopards. Paula et Luke devaient lui donner un parfum anti fauves, mais chacun a pensé que l’autre s’en occupait. C’est Judy qui s’en est aspergée.

Marsh et Luke se précipitent dans la plaine des léopards. Mais l’endroit est vaste. Judy, d’un arbre, tente de l’apercevoir. Nyanza vient en renfort de son village Latori aider Luke. Au moment où Usumbu va tuer avec sa lance un léopard, Marsh arrive mais son fusil hypodermique est enrayé (Il le fait croire, en réalité). Il donne des allumettes au jeune indigène qui enflamme une poignée d’herbes. Le léopard s’enfuit. L’herbe à éléphants a œuvré.

Le monde merveilleux de « Daktari » se termine sur l’hilarité de Marsh et Luke face à une Judy qui, avec l’odeur d’éléphant, en a attiré un au pied de l’arbre où elle s’est réfugiée.

Est-ce une coïncidence ? Dans cet épisode où tout le monde a évoqué Jack, Bart Jason est absent. Peut-être un hasard car notre officier Hedley est lui aussi absent, et l’on aurait bien aimé qu’il participe aux adieux de la série.

La série se termine sur un épisode presque parfait, trois melons. Toutes les bonnes choses ont une fin…jusqu’à la prochaine rediffusion de « Daktari ».





Glynn Turman (Usumbu) tourne toujours. Né en 1947, il débutait dans « Daktari ». On l’a vu au cinéma dans « Gremlins » (1984), « Les chemins de la dignité » (2000), « Super 8 » (2011).

Adolph Caesar (1933-1986), qui joue Nyanza, a joué dans « La couleur pourpre » (1985). On l’a vu dans plusieurs séries comme « Les mystères de l’ouest » , « Haine et passion », « La cinquième dimension ».









avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 58
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Daktari" (1966-1969)

Message  Patricks le Mar 19 Mar 2013 - 23:09

Saison ultime envoyée à Steed ce soir.
avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 58
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Daktari" (1966-1969)

Message  Dearesttara le Mer 20 Mar 2013 - 0:31

Une série de plus au compteur Hors série ! Un très grand merci à toi Patricks ! 1010 En te lisant, j'avais quelques souvenirs brumeux de la série quand je la regardais par intermittence à 10-11 ans. Ma mère m'en parlait souvent, elle aime beaucoup la musique du générique (la principale, évidemment).
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Daktari" (1966-1969)

Message  Patricks le Ven 22 Mar 2013 - 7:33

Daktari a généré une foule de produits dérivés (jouets, BD) dont certains valent de l'or aujourd'hui.

Le plus recherché

un coffret "voitures"

avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 58
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Daktari" (1966-1969)

Message  Patricks le Ven 22 Mar 2013 - 23:42

En 1967, aux usa, une revue "Daktari" a été publiée pendant quelque temps.

avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 58
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Daktari" (1966-1969)

Message  Patricks le Sam 23 Mar 2013 - 0:06

Si l'on faisait une adaptation ciné de "Daktari", j'ai essayé de voir quelle distribution on pourrait composer.

Le docteur Marsh Tracy : Liam Neeson



Paula Tracy : Jessica Alba




Hedley : John Cleese



Jack Dane : Connor Trinneer



Mike Makula : Steven Williams



On n'aurait pas besoin de trouver un nouveau lion qui louche, avec les effets spéciaux modernes, on pourrait faire en images de synthèse un faux strabisme à un lion

et le tournage au lieu de se faire dans un parc près d'Hollywood pourrait se faire au Kenya
avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 58
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum