CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR - THE AVENGERS
Bonjour,
Soyez le(la) bienvenu(e) sur le forum français de référence concernant Chapeau Melon et Bottes de cuir !
.
ATTENTION : Afin de pouvoir rester avec nous et éviter d'être automatiquement désinscrit au bout d'un mois, il vous est demandé au minimum de vous présenter dans le fil adéquat : http://avengers.easyforumpro.com/t145-presentez-vous
.
Merci ! Et bon forum !!

Doctor Who - 1963/1989 - Critique par Doctor222

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Doctor Who - 1963/1989 - Critique par Doctor222

Message  doctor222 le Sam 30 Avr 2011 - 10:36

Voila, j'ai préféré créé un sujets spécialement pour mes critiques plutôt que de les ajouter au sujets concernant la série. sa seras plus claire, est surtout, cette critique ne concerne la série classic, c'est à dire les épisodes diffusé entre 1963 et 1989 plus le téléfilm de 1996. Cette critique va être très longue à terminer, ceux qui connaissent la série savent pourquoi.

Il y as une petite chose à précisé sur la série classic, c'est sont format, peux commun pour nous français. En effets chaque histoire était découpé en plusieurs épisodes, allant de 4 à 6 épisodes de 25 minutes. Le record du nombre d'épisodes concerne deux histoires, "BB - The War Games" qui est en 10 épisodes et "V - The Daleks' Master Plan" qui est en 12 épisodes, 13 si l'ont compte le petite épisode "TA - Mission to the Unknow (The Dalek Cutaway)" faisant office d'introduction. Ce dernier est le seul épisode de toute la série classic à n'avoir aucun acteurs principaux.

La série n'as été diffusé en France qu'en 1989 (l'année de ma naissance, la même année de l'arrêt (temporaire) de la série) sur Antenne 2 le dimanche matin vers 6h00 juste avant "Le Club Dorothée". Les épisodes diffusé ont bien sur été doublée en français par une société canadienne. Au Total seul 6 histoires furent acheté par Antenne 2, mais je ne sais pas comment ces histoires ont été diffusé.

Ce guide des épisodes vous donne une idée du nombre de critique que je vais faire.

*Les histoires en rouges sont manquantes ou incomplètes*

Période William Hartnell - 1963/1966
- Saison 1 - 1963/1964
- 0 - Episode Pilote : An Unearthly Child
- A - An Unearthly Child (100.000 B.C)
- B - The Dalek (The Mutant)
- C - The Edge of Destruction (Inside the Spaceship)
- D - Marco Polo
- E - The Keys of Marinus
- F - The Aztecs
- G - The Sensorites
- H - The Reign of Terror

- Saison 2 - 1964/1965
- J - Planet of Giants
- K - The Dalek Invasion of Earth
- L - The Rescue
- M - The Romans
- N - The Web Planet
- P - The Crusade
- Q - The Space Museum
- R - The Chase
- S - The Time Meddler

- Saison 3 - 1965/1966
- T - Galaxy 4
- TA - Mission to the Unknow (The Dalek Cutaway)
- U - The Myth Makers
- V - The Daleks' Master Plan
- W - The Massacre of St Bartholomew's Eve
- X - The Ark
- Y - The Celestial Toymaker
- Z - The Gunfighters
- AA - The Savages
- BB - The War Machines

- Saison 4 - 1966
- CC - The Smugglers
- DD - The Tenth Planet

Période Patrick Troughton - 1966/1969
- Saison 4 - 1966/1967
- EE - The Power of the Daleks
- FF - The Highlanders
- GG - The Underwater Menace
- HH - The Moonbase
- JJ - The Macra Terror
- KK - The Faceless Ones
- LL - The Evil of the Daleks

- Saison 5 - 1967/1968
- MM - The Tomb of the Cybermen
- NN - The Abominable Snowmen
- OO - The Ice Warriors
- PP - The Enemy of the World
- QQ - The Web of Fear
- RR - Fury from the Deep
- SS - The Wheel in Space

- Saison 6 - 1968/1969
- TT - The Dominators
- UU - The Mind Robber
- VV - The Invasion
- WW - The Krotons
- XX - The Seeds of Death
- YY - The Space Pirates
- ZZ - The War Games

Période Jon Pertwee - 1970/1974
- Saison 7 - 1970
- AAA - Spearhead from Space
- BBB - Doctor Who and the Silurians
- CCC - The Ambassadors of Death
- DDD - Inferno

- Saison 8 - 1971
- EEE - Terror of the Autons
- FFF - The Mind of Evil
- GGG - The Claws of Axos
- HHH - Colony in Space
- JJJ - The Daemons

- Saison 9 - 1972
- KKK - Day of the Daleks
- MMM - The Curse of Peladon
- LLL - The Sea Devils
- NNN - The Mutants
- OOO - The Time Monster

- Saison 10 - 1972/1973
- RRR - The Three Doctors
- PPP - Carnival of Monsters
- QQQ - Frontier in Space
- SSS - Planet of the Daleks
- TTT - The Green Death

- Saison 11 - 1973/1974
- UUU - The Time Warrior
- WWW - Invasion of the Dinosaurs
- XXX - Death to the Daleks
- YYY - The Monster of Peladon
- ZZZ - Planet of the Spiders

Période Tom Baker - 1974/1981
- Saison 12 - 1974/1975
- 4A - Robot
- 4C - The Ark in Space
- 4B - The Sontaran Experiment
- 4E - Genesis of the Daleks
- 4D - Revenge of the Cybermen

- Saison 13 - 1975/1976
- 4F - Terror of the Zygons
- 4H - Planet of Evil
- 4G - Pyramids of Mars
- 4J - The Android Invasion
- 4K - The Brain of Morbius
- 4L - The Seeds of Doom

- Saison 14 - 1976/1977
- 4M - The Masque of Mandragora
- 4N - The Hand of Fear
- 4P - The Deadly Assassin
- 4Q - The Face of Evil
- 4R - The Robots of Death
- 4S- The Talon of Weng-Chiang

- Saison 15 - 1977/1978
- 4V - Horror of Fang Rock
- 4T - The Invisible Enemy
- 4X - Image of Fendahl
- 4W - The Sunmakers
- 4Y - Underworld
- 4Z - The Invasion of Time

- Saison 16 - 1978/1979 - The Key to Time
- 5A - The Ribos Operation
- 5B - The Pirate Planet
- 5C - The Stone of Blood
- 5D - The Androids of Tara
- 5E - The Power of Kroll
- 5F - The Armageddon Factor

- Saison 17 - 1979/1980
- 5J - Destiny of the Daleks
- 5H - City of Death
- 5G - The Creature from the Pit
- 5K - Nightmare of Eden
- 5L - The Horns of Nimon
- 5M - SHADA (non terminé)

- Saison 18 - 1980/1981
- 5N - The Leisure Hive
- 5Q - Meglos
- 5R - The E-Space Trilogy : Full Circle
- 5P - The E-Space Trilogy : State of Decay
- 5S - The E-Space Trilogy : Warrior's Gate
- 5T - The Keeper of Traken
- 5V - Logopolis

Période Peter Davison - 1982/1984
- Saison 19 - 1982
- 5Z - Castrovalva
- 5W - Four to Doomsday
- 5Y - Kinda
- 5X - The Visitation
- 6A - Black Orchid
- 6B - Earthshock
- 6C - Time-Flight

- Saison 20 - 1983
- 6E - Arc of Infinity
- 6D - Snakedance
- 6F - The Guardian Trilogy : Mawdryn Undead
- 6G - The Guardian Trilogy : Terminus
- 6H - The Guardian Trilogy : Enlightenment
- 6J - The King's Demon
- 6K - The Five Doctors - 20e Anniversaire

- Saison 21 - 1984
- 6L - Warriors of the Deep
- 6M - The Awakening
- 6N - Frontios
- 6P - Resurrection of the Daleks
- 6Q - Planet of Fire
- 6R - The Caves of Androzani

Période Colin Baker - 1984/1986
- Saison 21 - 1984
- 6S - The Twin Dilemma

- Saison 22 - 1985
- 6T - Attack of the Cybermen
- 6V - Vengeance on Varos
- 6X - The Mark of the Rani
- 6W - The Two Doctors
- 6Y - Timelash
- 6Z - Revelation of the Daleks

- Saison 23 - 1986 - The Trial of a Timelord
- 7A - The Mysterious Planet
- 7B - Mindwrap
- 7C - Terror of the Vervoids
- 7C2 - The Ultimate Foe

Période Sylvester McCoy - 1987/1989/1996
- Saison 24 - 1987
- 7D - Time and the Rani
- 7E - Paradise Towers
- 7F - Delta and the Bannermen
- 7G - Dragon Fire

- Saison 25 - 1988
- 7H - Remenbrance of the Daleks
- 7L - The Happiness Patrol
- 7K - Silver Nemesis
- 7J - The Greatest Show in the Galaxy

- Saison 26 - 1989
- 7N - Battlefield
- 7Q - Ghost Light
- 7M - The Curse of the Fenric
- 7P - Survival

Période Paul McGann - 1996
- TVM - Doctor Who : The Movie / Le Seigneur du Temps


Dernière édition par doctor222 le Dim 17 Juil 2011 - 13:35, édité 8 fois

doctor222
Baron(ne)
Baron(ne)

Age : 26
Localisation : Rennes, France, Terre, Secteur ZZ/9 Pluriel Z Alpha
Date d'inscription : 13/05/2009

http://www.gallifrance.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doctor Who - 1963/1989 - Critique par Doctor222

Message  Dearesttara le Sam 30 Avr 2011 - 10:47

161 histoires ! Fichtre, ça me rappelle que hors saison 1, CMEBDC a... 161 épisodes ! Razz

Excellent, doctor222, on attend ça avec impatience. Et bon courage ! Ca ne fait que 695 épisodes ! Laughing

Tiens, y'a une histoire qui s'appelle The Androids of Tara ! hein

Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doctor Who - 1963/1989 - Critique par Doctor222

Message  doctor222 le Sam 30 Avr 2011 - 11:00

J'ai rajouté une petite légende, pour signaler les épisodes manquants. La série à eu le même sort que la première saison de Chapeau Melon & Bottes de Cuir, à ceci prêts que les pistes sonores existent toujours grâces aux fans de l'époque qui plaçait un magnétophone contre leurs télé pour enregistré l'épisode. Grâce à eux, aucuns épisodes n'est réellement manquants. La BBC à d'ailleurs depuis longtemps récupéré les copies de ces enregistrement pour les remastérisé et les édités en Cassette puis CD.

Un petit groupe de fans nommée "Loose Canon" s'occupe elle de faire ce qu'on appelle des Recons ou Reconstruction. Sorte de diaporama amélioré avec les bandes sons des épisodes. Quoique troublant, on s'y habitue vite est c'est malheureusement tout ce que l'on verras de certaines histoires. Service entièrement gratuit, la BBC cependant n'est pas tout à fait d'accord avec eux, et ne les tolèrent que parce qu'il les diffuse que sur VHS. En somme vous leurs envoyé une VHS vierge et ils vous la renvoie avec les épisodes voulus dessus. Il est juste nécessaire d'envoyé avec la VHS les timbres pour sont retours chez vous.

doctor222
Baron(ne)
Baron(ne)

Age : 26
Localisation : Rennes, France, Terre, Secteur ZZ/9 Pluriel Z Alpha
Date d'inscription : 13/05/2009

http://www.gallifrance.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doctor Who - 1963/1989 - Critique par Doctor222

Message  Estuaire44 le Sam 30 Avr 2011 - 11:33

Excellente initiative Doctor222, tes critiques seront lues avec le plus grand intérêt ! cheers

Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 47
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doctor Who - 1963/1989 - Critique par Doctor222

Message  doctor222 le Sam 30 Avr 2011 - 12:11

Première critique.

A - An Unearthly Child (Episode Pilote)


Résumé de l'histoire :
Intrigués par une de leurs élèves, Ian Chesterton et Barbara Wright décident de suivre la jeune Susan Foreman pour en apprendre un peu plus sur elle. A leur arrivée, la jeune fille semble vivre dans un terrain vague, rempli de déchets de toute sorte et étrangement d'une Police Box.
Alors que nos deux professeurs fouillent désespérément les lieux à la recherche de Susan, ils sont surpris par un homme âgé se faisant appeler le Docteur.
Ian et Barbara ne se doutent pas que cet homme va les entraîner dans des contrées encore inexplorées par le commun des mortels.

Annecdotes :
- Cette version du première épisode de l'histoire "An Unearthly Child" fut la toute première à avoir été tourner.
- Cette version fut en réalité refusé par la BBC et par les producteurs, le scénario fut retravailler pour donner l'histoire que l'on connait maintenant. Il ets assez marrant que cette épisode, n'ayant jamais été diffusé fut garder dans les archives de la BBC alors que bon nombres d'autres épisodes furent détruit après leurs seconde diffusion.
- Le Docteur est, dans cette version, plus sadique et moins agréable. Même sont costume est différents, plus moderne, plus dans l'air du temps.

Critique :
On appelle cette épisode "Le Pilote" à tord car il ne fut jamais diffusé à la télé à l'époque, enfin du moins jusqu'à ce qu'un archiviste le retrouve dans une version non montée, c'est à dire que les bobines contenait l'intégralité des scènes tourner avant que l'épisode ne soit montée. D'ailleurs pour ceux qui serait curieux de voir ce que ça donne, il est disponible sur le DVD de "An Unearthly Child" faisant partie du coffret "The Beginning" contenant les trois premières histoires de la série.

Il est clair que si le tons de cette épisode avait été garder, la série aurait certainement moins plus et n'aurait pas connus un telle succès. Principalement à cause du Docteur. Son caractère de grand père un peux étourdie est complètement absent. Le Docteur, interprété par le brillant acteur William Hartnell l'incarne très sérieusement, très méfiant. Ont peu d'ailleurs le constater lors d'une scène, Ian et Barbara sont devant la Police Box à se demander si oui ou non ils vont appeler la police. Dans la version diffusé à l'époque, le Docteur examine un tableau trouver parmi les décombres et autres immondices, alors que dans cette version, le Docteur est suspicieux, les écoutant attentivement. On se demande presque si il ne vas pas les tuer pour protégé sont secret.

N'étant qu'un seul épisode sur quatre de cette histoire, on ne peux pas vraiment noter de réelle différences sur les personnages en eux même, si ce n'est des dialogues différents. Parmi les différences de dialogue,s ont peux noter que dans cette version Susans précise qu'elle vient du 23e siècle, alors que dans la version diffusé elle se contente de resté vague ("I'm born in another time, another world" littéralement "Je suis née à une autre époque dans un autre monde). D'ailleurs ont peux noter aussi un léger changement de comportement pour Susan, dans cette version elle semble vraiment plus étrange. Il est clair que se changement de comportement à été effectué pour que les jeunes téléspectateur puissent s'identifier à Susan, a cette époque, la série avait un but éducatif.

En définitif, cette épisode pilote est à regarder tout de même. D'une part pour voir ce qu'aurait pus être la série, et d'autres part aussi parce que c'est un des rares témoins de la fabrication de la série à l'époque, et fait presque figure de making of. Bien sur il est conseiller de ne pas commencer par cette épisode.

Note : 3/4

Liens :
Fiche sur Gallifrance

(c) 2011 par Doctor222


Dernière édition par doctor222 le Jeu 2 Juin 2011 - 17:48, édité 3 fois

doctor222
Baron(ne)
Baron(ne)

Age : 26
Localisation : Rennes, France, Terre, Secteur ZZ/9 Pluriel Z Alpha
Date d'inscription : 13/05/2009

http://www.gallifrance.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doctor Who - 1963/1989 - Critique par Doctor222

Message  Dearesttara le Sam 30 Avr 2011 - 12:15

Très bon début ! 1010

Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doctor Who - 1963/1989 - Critique par Doctor222

Message  Estuaire44 le Sam 30 Avr 2011 - 13:11

critique très intéressante, cet épisode constitue cerainement un précieux document. ce Docteur a l'air très différent des contemporains, un bel exemple de la palette particulièrement vaste d'ambiance et de personnalités qu'autorise le sujet même de la série.

Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 47
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doctor Who - 1963/1989 - Critique par Doctor222

Message  Patricks le Sam 30 Avr 2011 - 14:48

Bravo cheers
Moi qui pensais ne jamais voir la fin des chroniques de 284 Hawaii Police d'état, 96 Code Quantum, 89 Daktari et 53 Hitchcock, là je suis nettement dépassé par Doctor222.

Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doctor Who - 1963/1989 - Critique par Doctor222

Message  doctor222 le Jeu 2 Juin 2011 - 13:11

A - An Unearthly Child (100.000 B.C.)


Résumé de l'histoire :
Intrigués par une de leurs élèves, Ian Chesterton et Barbara Wright décident de suivre la jeune Susan Foreman pour en apprendre un peu plus sur elle. A leur arrivée, la jeune fille semble vivre dans un terrain vague, rempli de déchets de toute sorte et étrangement d'une Police Box.
Alors que nos deux professeurs fouillent désespérément les lieux à la recherche de Susan, ils sont surpris par un homme âgé se faisant appeler le Docteur.
Ian et Barbara ne se doutent pas que cet homme va les entraîner dans des contrées encore inexplorées par le commun des mortels.

Anecdotes :
- Toute première histoire de la série à avoir été diffusé. Le première épisode de cette histoire en 4 partie, An Unearthly Child, fut diffusé le 23 Novembre 1963. Le lendemain de l’assassinat du président américain John F. Kennedy. suite à l'impact médiatique de ce décès, le première épisode fut rediffusé quelques semaines après. Beaucoup de téléspectateur on, en effets, commencer la série à partir du second épisode.
- Suite à cette évènement, un romans, Who Killed Kennedy, fut écrit par David Bishop, cependant le docteur ne fait qu'une courte apparition dans le romans, mais d'autres personnages de la série, comme le Maître, le Brigadier Lethbridge-Stuart ou dodo sont eux bien présent.

Critique :
C'est ici que tout commence réelle, et pourtant, on j’aperçois vite que ce n'est pas encore la série que l'on connais. Pas à cause du formats de l'histoire, découpé en 4 épisode, qui effectivement et peux courants en France, et particulièrement à notre époque. Mais tout simplement parce que l'on reconnait à peine le Docteur. On ne sait que ce que Ian et Barbara découvrent au fur et à mesure de l'histoire. Les téléspectateurs de l'époque était vraiment comme ces deux professeurs, se retrouvant par accidentellement propulsé des millions d'années dans le passé de la Terre, à l'époque de l'homme des cavernes.

Malgré un scénario bien écrit, et de très bons acteurs, cette histoire fait plus rire maintenant, principalement par l'image donné aux homme des cavernes, parlant d'ailleurs déjà anglais. Le Docteur, Susan, Ian et Barbara se retrouve prisonnier de ces hommes cherchant désespérément à faire du feu pour pouvoir survivre.

L'une des scènes qui perturbe le plus le téléspectateur modernes, ayant déjà vus une bonne partis de la série, c'est certainement dans le second épisode. en effets, alors que nos 4 amis se sont enfuit de la caverne ou ils étaient retenus prisonnier, le chefs part à leurs poursuite. Sur le chemins, il se fait attaquer par un tigres et se fait presque mortellement blessé. Barbara ne peux s’empêcher d'aller à sont secours, suivit par Ian. Mais le Docteur lui fait tout pour les convaincre de continué et de laisser l'homme blessé à la merci des animaux sauvages.

Pour conclure, je dirais que ce n'est pas forcément la meilleurs histoire pour faire connaître la série classique à quelqu'un, mais que c'est tout de même la première histoire qui, par chance, existe toujours dans son intégralité.

Note : 2/4

Liens :
• Fiche sur Gallifrance
• En discuter sur le Forum

(c) 2011 par Doctor222


Dernière édition par doctor222 le Jeu 2 Juin 2011 - 17:47, édité 1 fois

doctor222
Baron(ne)
Baron(ne)

Age : 26
Localisation : Rennes, France, Terre, Secteur ZZ/9 Pluriel Z Alpha
Date d'inscription : 13/05/2009

http://www.gallifrance.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doctor Who - 1963/1989 - Critique par Doctor222

Message  Philo le Jeu 2 Juin 2011 - 16:39

Il serait intéressant, pour toi, de mettre un copyright
(c) 2011 par Doctor222
en bas de toutes tes écritures

Philo
Fondateur
Fondateur

Age : 64
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2005

http://theavengers.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doctor Who - 1963/1989 - Critique par Doctor222

Message  doctor222 le Jeu 16 Juin 2011 - 14:01

Passons maintenant à une histoire qui est devenus mythique.

B - The Daleks (The Mutants)


Résumé de l'histoire :
Après avoir échappé aux hommes de l'âge de pierre, le TARDIS se matérialise sur une autre planète. Dans ce monde, tout semble mort, comme après une explosion atomique. Le Docteur, impatient de pouvoir explorer cette planète, emmène Susan, Ian et Barbara à travers la forêt pétrifiée, jusqu'à une ville entièrement faite de métal.
Suivant les conseils d'Ian, le Docteur et nos amis retournent au TARDIS pour tenter de rentrer sur Terre, mais un conducteur de liquide défectueux rend la chose impossible.
Nos cinq amis sont donc obligés d'aller jusqu'à cette étrange ville, dans l'espoir de trouver du mercure pour réparer le conducteur.

Anecdotes :
- C'est cette histoire que Terry Nation réutiliseras pour le scénario du premier film en couleur dérivé de la série en 1965, avec dans le rôle titre Peter Cushing. D'ailleurs ce film avait pour but de devenir le pilote couleur pour une nouvelle série avec les Daleks destiné au marché américain.


Critique :
Première participation du génial scénariste Terry Nation dans la série, et ce n'est pas non plus la dernière. Inutile de le présenté sur ce Forum, car il à aussi participer à de nombreux épisodes de "Chapeau Melon & bottes de Cuir" ainsi que pas mal d'autres série de cette époque. Mais je doute qu'il n'ai imaginé que ce scénario, et principalement la race extraterrestre belliqueuse qui peuple la planète Skaro, deviendrais l'une des plus grande icônes de la Science-Fiction. Et oui car c'est ici que tout commence pour les Daleks, enfin pas tous à fait, disons que c'est la première fois que le Docteur rencontre les Daleks et les affrontes. Des saisons plus tard, on verras que le Docteur était présent le jour de leurs créations, mais ça c'est une autre histoire.

Quand on pense Daleks, on sait tout de suite à quoi sa ressemble et grosso modo ce que c'est, à savoir un nazi dans une boite de conserve. Le Daleks et méchant, sans imagination, surdoué dans tout les domaines, et terriblement dangereux. Lorsque le Docteur arrive dans cette forêts pétrifié, ont ne peux s’empêcher d'y voir une référence à la seconde Guerre Mondiale, et surtout à la peur du Nucléaire, d'ailleurs remis au goûts du jour par les événements au Japon. Pour faire clair, sur Skaro vivait deux peuples, les Kaleds, composé principalement de scientifique, de philosophe, bref les têtes pensantes, et de l’autre les Thals, les Guerriers, tirant d'abord et posant des questions après. Dans cette histoire ont apprends qu'une guerre eu lieu entre ces deux peuples, et qu'elle pris plus ou moins fin après l'explosion d'une bombe nucléaire rendant la planète quasiment invivable. Suite à ces évènements, les Kaleds s'enfermèrent dans leurs cité d'acier, protégé contre les radiations. Mais cette vie eu pour effets de faire ressortir tout le mal qui avait en eux. Après tous, ils sont obligé de vivre dans des véhicules en acier, froids et sans émotions, qui ne serait pas de mauvaise humeur si il devait vivre comme ça toute sa vie. Quand au Thals, ils furent obliger de vivre au milieu des radiations, mais une chose à profondément changer en eux. De grand guerrier ils sont devenus totalement pacifiste, refusant tout combats. Petite note, tous les Thals sont blond.

Cette histoire et très particulière, car si le Docteur arrive a vaincre les Daleks grâce au Thals, c'est surtout grâce à Ian. Qui arrive à les convaincre que la paix c'est bien, mais qu'il ne faut pas non plus resté inactifs. En d'autres termes, on peux combattre un ennemie sans pour autant prendre les armes. Ce qui montre que les compagnons du Docteur ont une place vraiment importante dans les premières saisons. D'ailleurs, c'est à cause du Docteur qu'ils soit coincé temporairement sur Skaro, en effets, alors qu'il veux exploré la planète , Ian, Susan et Barbara eux veulent partir, et revenir sur Terre. Mais le Docteur sabote lui même le TARDIS pour pourvoir resté plus longtemps. Au final c'est sa curiosité qui est responsable de cette aventure.


Note : 4/4

Liens :
• Fiche sur Gallifrance
• En discuter sur le Forum

(c) 2011 par Doctor222

doctor222
Baron(ne)
Baron(ne)

Age : 26
Localisation : Rennes, France, Terre, Secteur ZZ/9 Pluriel Z Alpha
Date d'inscription : 13/05/2009

http://www.gallifrance.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doctor Who - 1963/1989 - Critique par Doctor222

Message  Philo le Jeu 16 Juin 2011 - 14:54

Phantom Of The Paradise ?
You like Music or Film ?

Philo
Fondateur
Fondateur

Age : 64
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2005

http://theavengers.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doctor Who - 1963/1989 - Critique par Doctor222

Message  doctor222 le Jeu 16 Juin 2011 - 14:57

Both of them !

doctor222
Baron(ne)
Baron(ne)

Age : 26
Localisation : Rennes, France, Terre, Secteur ZZ/9 Pluriel Z Alpha
Date d'inscription : 13/05/2009

http://www.gallifrance.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doctor Who - 1963/1989 - Critique par Doctor222

Message  Philo le Jeu 16 Juin 2011 - 15:00

Parfait !
Excellente musique et excellent film !!



C'est un HS, je sais, mais c'est moi le chef ! Hahahahahahahahahaahahhhaaaaa..!!!

Philo
Fondateur
Fondateur

Age : 64
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2005

http://theavengers.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doctor Who - 1963/1989 - Critique par Doctor222

Message  doctor222 le Sam 18 Juin 2011 - 10:09

Dernière histoire de ce que l'on pourrait appelé la Trilogy "The Beginning", d'ailleurs ces trois premières histoire sont vendus dans un coffret intitulé "The Beginning".

C - The Edge of Destruction (Inside the Spaceship)


Résumé de l'histoire :
Nos héros viennent à peine de réchapper aux terribles Daleks qu'un incident provoque l'arrêt du TARDIS. Réveillée par la secousse, Barbara découvre Le Docteur, Ian et Susan, gisants sur le sol, inanimés.
Ian ne semble pas blessé, mais Susan a l'air d'avoir perdu la mémoire et ne reconnaît plus ni Ian ni Barbara. Le Docteur, seule personne pouvant contrôler le TARDIS, est gravement blessé à la tête...

Anecdotes :
- Cette histoire se déroule exclusivement dans le TARDIS, chose unique dans la série.

Critique :
Après un voyage dans le passé, puis sur une planète extraterrestre. Nos quatre compagnons restent dans le TARDIS pour une histoire différente et qui n'auras jamais d'équivalent dans la série. Histoire bouche trous d'une certaines manière, et surtout sans moyens du tout, d’où l'utilisation du décors du TARDIS comme pièce principale. Ce huit-clos nous montre une des facettes du Docteur, bien caché mais qui commence à resurgir dans la saison 6 de la nouvelle série, à savoir sont coté sombre et violent. Bien qu'ici sa soit très soft, on se retrouve quand même avec un Docteur accusant nos deux professeurs de sabotage. Susan, après avoir pris un coup sur la tête menace Barbara avec une paire de ciseau bien pointu.

Même si elle n'est pas forcément très aimé des fans, j’apprécie beaucoup cette histoire par son coté très violent, bien sur faut se remettre dans le contexte. Mais voir Susan armé de cette paire de ciseau et se mettre à poignarder le matelas de son lit avait surement quelque chose de choquant pour l'époque.

Cette histoire introduis aussi autre chose, déjà furtivement mentionné dans la toute première histoire. C'est Ian qui le dit lui même dans 'An Unearthly Child', lorsqu'il pose la main pour la première fois sur cette Police Box, le TARDIS est vivant. Et tout au long de cette histoire, on verras que le TARDIS tente de prévenir ses occupants du problème qui les bloque dans le vortex du temps. Comme quoi, Neil Gaiman n'as rien inventé. Au final, je conseil vivement cette histoire, mais pas pour ceux qui voudrait découvrir la série, en gros, ne commencer pas par là. Pour ce qui est de l'histoire suivante, elle n'existe malheureusement plus, sauf la piste audio enregistré à l'époque par des fans, merci à eux.

Note : 4/4

Liens :
• Fiche sur Gallifrance
• En discuter sur le Forum

(c) 2011 par Doctor222

doctor222
Baron(ne)
Baron(ne)

Age : 26
Localisation : Rennes, France, Terre, Secteur ZZ/9 Pluriel Z Alpha
Date d'inscription : 13/05/2009

http://www.gallifrance.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doctor Who - 1963/1989 - Critique par Doctor222

Message  Patricks le Sam 18 Juin 2011 - 13:04

Travail très intéressant, Doctor222, pour qui ne connaît pas la série. J'ai d'ailleurs une question : qu'est-ce qu'un police box ?

Sinon, cette série me fait penser à l'histoire des avengers, au départ série avec Ian Hendry et Patrick Macnee en1960, dans la mesure où à l'époque, on ne devait pas se douter du succès qui ferait qu'en 2011, on en parle encore.

Il est plus facile de comprendre ici que de prendre le train en marche dans les chroniques du fil "La plus vieille série de SF du monde, l'increvable Dr Who", qui suppose de déjà connaître la série (De même que "Torchwood").

Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doctor Who - 1963/1989 - Critique par Doctor222

Message  doctor222 le Sam 18 Juin 2011 - 16:00

Merci Patricks, Pour ce qui est de la Police Box, pour faire court, c'était des sortes de cabine téléphonique réservé à la Police, avant l'arrivé des Talkies Walkies. Sa permettais de contacter le poste de police le plus proche en cas d'urgence, voir même de servir de cellule temporaire. Elles était encore bien implanté dans le Londres des années 60 mais des les années 70 elle commencèrent à disparaître. A l'heure actuelle il n'en reste plus qu'un à Londres, en face de la station de métro de Earl's Court, mais c'est une fausse car construite en 1996, et donc pas une d'époque.

Plus d'infos ici : http://www.gallifrance.fr/dw.php?p=dossier-policebox
Le dossier va être mis à jour très prochainement.

Pour la comparaison, ont peux aller plus loin car elles était tourner de la même manière, en live avec plusieurs caméra. Tout des ont des épisodes manquants, et tout deux on évolué au cours des années.
A la seul différence c'est que le concept de Doctor Who est toujours le même depuis les années 60, alors que pour the Avengers il y as une grande différence entre les années Hendry, Gale et Peel.

doctor222
Baron(ne)
Baron(ne)

Age : 26
Localisation : Rennes, France, Terre, Secteur ZZ/9 Pluriel Z Alpha
Date d'inscription : 13/05/2009

http://www.gallifrance.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doctor Who - 1963/1989 - Critique par Doctor222

Message  doctor222 le Sam 25 Juin 2011 - 14:54

D - Marco Polo


Résumé de l'histoire :
En arrivant en Asie centrale en 1289, le Docteur et ses compagnons se joignent à la caravane du célèbre explorateur vénitien Marco Polo, alors qu'elle fait route à travers le désert de Gobi, vers le cœur de la Chine impériale. Ayant été témoins de spectacles inouïs et après avoir survécu à un grand nombre de dangers, ils finissent par arriver au palais d'été du puissant Kublai Khan à Xanadu, où le Docteur révèle une amitié étonnante avec le vieux souverain. Ils se rendent pour finir au Palais Impérial de Pékin, où les voyageurs parviennent à sauver le Khan d'une tentative d'assassinat fomentée par le chef de guerre mongol Tegana - censé se trouver en mission pacifique - avant de repartir encore une fois à bord du TARDIS.


Anecdotes :
- L'actrice Zienia Merton incarne dans cette histoire, la jeune Ping-Cho. Mais ont la connait surtout pour sont rôle dans la série COSMOS: 1999. Elle joue également dans le double épisode "The Wedding of Sarah Jane" de la série spin off "the Sarah Jane Adventures.

Critique :
Voila un épisode intéressant, car il se passe de nouveau sur Terre, et aussi dans notre passé. Bon c'était le cas de "An Unearthly Child", mais cette fois ci c'est réellement arrivé, enfin je parle du contexte historique, le TARDIS n'as jamais fait partis d'un voyage de Marco Polo. Je ne suis pas un spécialiste de cette période, donc je n'irais pas critiquer ce coté, je pense que les scénaristes ont bien respecté cette période, en prenant parfois peux être quelques liberté. Mais n'oubliez pas qu'à cette époque, la série avait un but éducatif aussi.

Malgré ça, j'avoue que c'est une histoire dont je me passerais personnellement, car beaucoup trop long, 7 épisodes en tout, et il ne se passe pas grand chose non plus, mis à part des allé et retours entre plusieurs villes. Le scénario tient quand même la route, malgré peux être un petit points que j'ai toujours trouvé peux crédible. alors que les réserves d'eau ont été percée, toute la caravane se retrouve sans eau. Le Docteur, enfin Susan plutôt, arrive à tous les sauvé en récupérant l'eau se formant à l'intérieur du TARDIS grâce à la condensation. Tout les épisodes étant détruit, on ne sauras jamais vraiment comment ils ont fait pour nous faire croire ça.

En ce qui concerne les points positif, ils n'y as que de bon acteur, même si il est très difficile de jugé du jeux des acteurs avec des photos, mais ça s'entend. On reconnait tout de suite chaque personnages grâce à leurs voix, ce qui n'est pas toujours chose facile. Et il est aussi marrant de voir le Docteur devenir amis avec le Grand Kublai Khan, car souffrant tout deux de rhumatisme. Pour conclure, je ne conseille cette histoire que pour ceux qui veulent vraiment voir toute la série, non pas que l'histoire soit mauvaise, mais elle est trop lente.

Note : 2/4

Liens :
• Fiche sur Gallifrance
• En discuter sur le Forum

(c) 2011 par Doctor222

doctor222
Baron(ne)
Baron(ne)

Age : 26
Localisation : Rennes, France, Terre, Secteur ZZ/9 Pluriel Z Alpha
Date d'inscription : 13/05/2009

http://www.gallifrance.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doctor Who - 1963/1989 - Critique par Doctor222

Message  Patricks le Sam 25 Juin 2011 - 15:23

Du vrai travail d'historien de la série, bravo. Ecrire à partir de photos et de bandes magnétiques en anglais que les fans ont conservé n'était pas simple.

Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doctor Who - 1963/1989 - Critique par Doctor222

Message  doctor222 le Sam 25 Juin 2011 - 17:46

E - The Keys of Marinus


Résumé de l'histoire :
Le TARDIS arrive sur la planète Marinus, sur une île de glace entourée d'un lac d'acide. Les voyageurs sont forcés par le vieillard Arbitan de retrouver quatre des cinq clefs qui servent à faire fonctionner une machine appelée la Conscience de Marinus, dont il est le gardien. Ces clefs ont été cachées partout sur la planète pour empêcher le maléfique Yartek et ses guerriers Voord de mettre la main dessus. Ils ont l'intention de s'emparer de la machine et d'utiliser son pouvoir d'influence mentale, à l'origine pacifique, pour leurs sombres plans.


Anecdotes :
- Probablement l'une des histoires les plus fauché de la série, et pourtant elle dure 6 épisodes. Certains élément de cette histoire proviennent de précédent scénario refusé. (Plus d'infos prochainement dans un dossier sur Gallifrance)

Critique :
Voila encore une histoire particulière, car peux commune dans la série. En effets, ces 6 épisodes, sont enfaite plus des histoires indépendantes avec un fil conducteur permettant tout de même de les relié. Ici le Docteur, Susan, Ian et Barbara se retrouve sur une ile ou un vielle homme protégé une machine capable de contrôlé la penser des gens, et ainsi retiré toutes les pensé mauvaises. Cependant la machine peux avoir l'effet inverse si une personne mal intentionné en prend le contrôle. A en voir le résumé, on pourrais croire que c'est une version série du scénario "Planète Interdite" ou le monstres invisible est créé par les mauvaise pensé du Professeur Morbius, mais là s'arrête les points commun, car l'histoire prend la direction d'une chasse au trésors, emmenant nos amis au quatre coins de cette planète.

J'en profite pour y glisser une petite anecdotes valable pour les six premières saisons. Les acteurs de la série avait la possibilité de partir en vacances pendant quelques jours alors que des épisodes était en pleins tournages. Les scénariste devait alors écrire le scénario en prenant en comptes les acteurs absents. Bien sur tout était prévue et les acteurs ne partait pas non plus à l'improviste. Et c'est le cas pour William Hartnell dans cette histoire qui, le temps de quelques épisodes prends un autre chemin que Ian, Susan et Barbara. Ces disparitions ne choquent en rien dans l'histoire et sont généralement plutôt bien intégré, mais c'est quelque chose quine se produit plus à l'heure actuel, en tout cas, jamais en pleine saison.

Revenons à l'histoire, tour à tour nos héros seront seront confronté à un territoire recouvert de glace, un autre envahie par des plantes poussant à vus d’œil (littéralement), et même à un procès contre notre chère Ian accusé d'avoir cambrioler et volé l'une des clés exposer dans un musée. D'ailleurs il est fort amusant de voir William Hartnell en avocat, défendre le pauvre Ian. Encore une preuve que les armes ne sont pas la réponses à tout. Le thème de la chasse au trésors ne seras exploiter avant la fin des années 70, avec le quatrième Docteur, au cours de la fameuse saison "The Key to Time"

Note : 4/4

Liens :
• Fiche sur Gallifrance
• En discuter sur le Forum

(c) 2011 par Doctor222

doctor222
Baron(ne)
Baron(ne)

Age : 26
Localisation : Rennes, France, Terre, Secteur ZZ/9 Pluriel Z Alpha
Date d'inscription : 13/05/2009

http://www.gallifrance.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doctor Who - 1963/1989 - Critique par Doctor222

Message  Patricks le Sam 25 Juin 2011 - 18:22

Au fond, les décennies passent, et ce sont seulement les moyens qui changent. Le scénario pourrait ressembler à l'un de "Enterprise" que je chronique en ce mement, moyens financiers et techniques mis à part.

Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doctor Who - 1963/1989 - Critique par Doctor222

Message  doctor222 le Dim 17 Juil 2011 - 13:34

Plus que trois histoire pour cette première saison.

F - The Aztecs


Résumé de l'histoire :
Le TARDIS arrive au Mexique, au XVe siècle, au cœur de la tombe d'un grand prêtre aztèque, Yetaxa. Les voyageurs se retrouvent coupés du vaisseau quand ils sortent explorer l'extérieur du temple et que la porte de la tombe se referme derrière eux. Le grand prêtre de la connaissance, Autloc, déclare que Barbara est la réincarnation divine de Yetaxa. Cependant, elle subit l'hostilité du grand prêtre des sacrifices, Tlotoxl, quand - malgré l'avertissement du Docteur - elle tente d'utiliser sa récente autorité pour mettre fin à la pratique aztèque du sacrifice humain.


Anecdotes :
- Carol Ann Ford (Susan) était en vacance durant le tournage des épisode 2 et 3. Donc des scènes avait été enregistré avant son départ et inséré dans les deux épisodes.

Critique :
La première chose que l'on peux constater dans cette épisode c'est le soin apporter aux décors et costumes des Aztec malgré le manque de moyen. Le seul regret qu'on est c'est qu'il soit en noir & blanc, ainsi on aurait pus vraiment profiter des costumes riche en couleur et en plume. Je doit bien dire que j'avais quelques apriori vis-à-vis de cette histoire, mais qui fut vite balayé des le première épisode. Non seulement on as le droit à un petit cours d'histoire, mais aussi de moralité. La période ou attirée le TARDIS est par une pure coïncidence la période préféré de Barbara, prof d'histoire (la série à toujours un but éducatif), mais là ou l'on verrais un prétexte pour une épisode historique rébarbatifs, ce n'est pas du tout le cas. Au cours de l'épisode, Barbara ferras tous pour mettre un terme aux sacrifices rituels si souvent pratiquer par les Aztecs, et ce malgré les avertissement du Docteur.

Ce cours d'histoire et agrémenté d'humour également, car nos compagnons sont séparé. Le Docteur se retrouve accidentellement fiancé après avoir bu du chocolat offert par une magnifique femme du coin. Ian se retrouveras à affronter le champion locale dans un combat au sabre, ou d'ailleurs il mettras à profit les techniques d'auto défense moderne. Et Susans se retrouvera à l'école Aztecs après avoir commis une erreur, d'habitude passible de la peine de mort.

Chaque personnage va découvrir quelque chose au cours de cette histoire, tout comme le téléspectateurs. Et la pilule passe nettement mieux avec de l'humour. Au niveau des autres acteurs, là c'est presque un sans faute car on y croit malgré tout les défauts visible à l'écran. Et c'est parce que les acteurs y croit eux même. Une mention spéciale peux être faite à John Ringham, qui y interprète le magicien du coin à la façon de Richard III. Bref une histoire que je conseil vivement, et qui aurait dit que l'histoire pouvait être aussi cool.

Note : 4/4

Liens :
• Fiche sur Gallifrance
• En discuter sur le Forum

(c) 2011 par Doctor222

doctor222
Baron(ne)
Baron(ne)

Age : 26
Localisation : Rennes, France, Terre, Secteur ZZ/9 Pluriel Z Alpha
Date d'inscription : 13/05/2009

http://www.gallifrance.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doctor Who - 1963/1989 - Critique par Doctor222

Message  Patricks le Dim 17 Juil 2011 - 14:35

La série actuelle tient elle compte de ces épisodes passés, ou est-on reparti sur de nouvelles bases en 2005 ?

Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 57
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doctor Who - 1963/1989 - Critique par Doctor222

Message  doctor222 le Dim 17 Juil 2011 - 18:30

Oui, znfin seulement si le scénariste y pense, mais oui, la nouvelle série prend en compte la série classic.

doctor222
Baron(ne)
Baron(ne)

Age : 26
Localisation : Rennes, France, Terre, Secteur ZZ/9 Pluriel Z Alpha
Date d'inscription : 13/05/2009

http://www.gallifrance.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doctor Who - 1963/1989 - Critique par Doctor222

Message  Estuaire44 le Dim 17 Juil 2011 - 20:06

C'est parfaitement dosé, les nouveaux venus peuvent suivre sans aucun problème et les fans de toujours ont droit à joliess émotions supplémentaires. Par exemple j'ai pu lire sur le Net les commentaires très touchants d'un gentleman d'âge respectable, ému aux larmes de revoir les jeeps de UNIT.

Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 47
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doctor Who - 1963/1989 - Critique par Doctor222

Message  doctor222 le Lun 5 Sep 2011 - 17:14

Ca fait un petit moment que je n'ai pas posté de critique de la saison 1, il ne reste en plus que 2 histoire. Mais rassuré vous, il y as une raisons. "The Sensorite" est une histoire que je n'ai vus qu'une seule fois, et qui n'est plus sur mon Disc Dur, et pour cause puisqu'il va sortir en DVD très prochainement. Je compte le revoir très prochainement, donc en attendant, je vais réalisé (si ça n'as pas déjà été fait) la critique des 4 épisode de la nouvelle série Sherlock produite par la BBC et créé par Steven Moffat & Mark Gatiss. Oui j'ai bien dit 4, car il existe un pilote, figurant dans le coffret anglais. D'abord je pensais qu'il s’agissait juste d'une version courte de la première histoire, mais non, l'épisode est totalement différents en réalité.


doctor222
Baron(ne)
Baron(ne)

Age : 26
Localisation : Rennes, France, Terre, Secteur ZZ/9 Pluriel Z Alpha
Date d'inscription : 13/05/2009

http://www.gallifrance.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doctor Who - 1963/1989 - Critique par Doctor222

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:35


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum