CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR - THE AVENGERS
Bonjour,
Soyez le(la) bienvenu(e) sur le forum français de référence concernant Chapeau Melon et Bottes de cuir !
.
ATTENTION : Afin de pouvoir rester avec nous et éviter d'être automatiquement désinscrit au bout d'un mois, il vous est demandé au minimum de vous présenter dans le fil adéquat : http://avengers.easyforumpro.com/t145-presentez-vous
.
Merci ! Et bon forum !!

Série "Les enquêtes de Murdoch" - Murdoch Mysteries

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Série "Les enquêtes de Murdoch" - Murdoch Mysteries

Message  Dearesttara le Mar 21 Oct 2014 - 22:24

Bon, à quand un épisode avec la mention "Introducing TorriGilly as Murdoch's chick" ? Un caméo juste comme ça ? Cool

Ça fait plaisir de voir que le cast est si gentil envers ses fans ; well done, Torri ! bounce

Dearesttara
Empereur
Empereur

Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les enquêtes de Murdoch" - Murdoch Mysteries

Message  Estuaire44 le Mar 21 Oct 2014 - 22:30

Vivement un épisode spécial Murdoch à Paris (avec Alphonse Bertillon ?), pour que Torri figure à l'affiche ! Bravo en tout cas ! Very Happy
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les enquêtes de Murdoch" - Murdoch Mysteries

Message  TorriGilly le Mar 21 Oct 2014 - 22:45

Alalaaa, vous me faites rêver tous les deux love
avatar
TorriGilly
Duc(hesse)
Duc(hesse)

Age : 26
Localisation : Cergy [95]
Date d'inscription : 04/01/2010

http://the-c-w0rld.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les enquêtes de Murdoch" - Murdoch Mysteries

Message  Invité le Sam 25 Oct 2014 - 21:10

Bravo Torri. J'avais vu ton post sur Facebook  (que j'avais d'ailleurs commenté). Excellente série que je suivais assidument lors des trois premières saisons (ma femme a pris le relais); par contre, je me suis procuré les trois téléfilms antérieurs à la série, beaucoup plus glauques. La série est devenue un peu trop mielleuse dans les dernières saisons à mon goût. Ça se laisse néanmoins voir et le niveau est bien supérieur à la grande majorité des séries actuelles.
Pas d'inquiétude pour ton rythme; j'ai commencé les films Kojak - les sept tournés après la série - début septembre...et je n'ai rédigé la critique que de quatre...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les enquêtes de Murdoch" - Murdoch Mysteries

Message  TorriGilly le Dim 16 Nov 2014 - 19:14

Ma grand-mère pense aussi que ça commence à devenir un peu cucul à son goût haha!!

Estuaire44 a écrit:Vivement un épisode spécial Murdoch à Paris
Dans une interview, Yannick Bisson a dit que "peut-être" ils finiraient par aller à Paris [ou du moins qu'il aimerait], car on arrive en 1903 et c'est le premier tour de France. Et comme Yannick et Murdoch adorent le vélo... Maybe maybe Razz Razz
avatar
TorriGilly
Duc(hesse)
Duc(hesse)

Age : 26
Localisation : Cergy [95]
Date d'inscription : 04/01/2010

http://the-c-w0rld.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les enquêtes de Murdoch" - Murdoch Mysteries

Message  Invité le Dim 16 Nov 2014 - 19:37

Des meurtres sur le Tour. J'ai vu ça aussi dans Les Brigades ! (L'ange blanc).
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les enquêtes de Murdoch" - Murdoch Mysteries

Message  TorriGilly le Dim 16 Nov 2014 - 22:12

Bon allez, il faut bien commencer quelque part, alors voici la petite présentation de la série hein
La première [petite] critique arrivera dans la semaine ou au max le weekend prochain, juste le temps de la peaufiner un peu hein hein




Présentation

         Les Enquêtes de Murdoch (Murdoch Mysteries) est une série canadienne qui relate les aventures de William Murdoch, jeune inspecteur de police à Toronto, à la fin du XIXème siècle.

         William Murdoch (Yannick Bisson) est un avant-gardiste et un scientifique. Ses méthodes pour résoudre les enquêtes nous rappellent celles utilisées aujourd’hui par les experts : détecteur de mensonges, empreintes, tests sanguins, …

         Durant ses enquêtes, il est épaulé par Julia Ogden (Hélène Joy) la médecin légiste du poste n°4, George Crabtree (Jonny Harris) l’agent de police et Thomas Brackenreid (Thomas Craig) son supérieur. À partir de la saison 5 Emily Grace (Georgina Reilly), la nouvelle médecin légiste, fait son apparition.




Génériques début et fin de Murdoch Mysteries.


         La série a d’abord été diffusée sur Citytv à partir de janvier 2008 puis reprise par la CBC en septembre 2012 (rediffusion de la saison 5 puis diffusion inédite de la saison 6). En France, la série est diffusée sur TMC depuis juillet 2008 et sur France 3 depuis juin 2009.


Dernière édition par TorriGilly le Dim 23 Nov 2014 - 22:35, édité 2 fois
avatar
TorriGilly
Duc(hesse)
Duc(hesse)

Age : 26
Localisation : Cergy [95]
Date d'inscription : 04/01/2010

http://the-c-w0rld.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les enquêtes de Murdoch" - Murdoch Mysteries

Message  Invité le Dim 16 Nov 2014 - 22:18

Bravo !
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les enquêtes de Murdoch" - Murdoch Mysteries

Message  Estuaire44 le Dim 16 Nov 2014 - 23:04

Bien joué Torry, on attend la suite ! hein
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les enquêtes de Murdoch" - Murdoch Mysteries

Message  Dearesttara le Dim 16 Nov 2014 - 23:16

Bien, bien, Torri. Que l'excursion commence !
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les enquêtes de Murdoch" - Murdoch Mysteries

Message  TorriGilly le Dim 23 Nov 2014 - 22:34

S01E01 – D’un courant à l’autre / Power (3/4)

         Alors que Julia et William assistent à une démonstration sur l’éclairage à Toronto, où un chien doit être exécuté pour montrer la soi-disant dangerosité du courant alternatif, Miss Toronto Electric & Light meurt électrocutée devant le public. Les soupçons se font alors sur Edna Garisson, fervente protectrice des animaux et sur les fervents opposés au courant alternatif dont l’incident pourrait porter l’opinion publique à leur avantage.


         Les points positifs :

- Premier personnage non fictif dès le premier épisode : Nikolas Tesla.
- Pratiquement tous les personnages principaux et leurs tempéraments respectifs sont bien présentés (un William Murdoch scientifique, un Thomas Brackenreid charrieur et un George Crabtree maladroit). Seule Julia Ogden paraît trop sage, quand on connaît la suite de la série.
- Des décors réalistes et très bien faits (qu’ils soient réels ou de synthèses).


         Les points négatifs :

- Le cadrage donne un peu le mal de mer à certains moments.
- Le rythme assez lent parfois.


         Conclusion : L’épisode pilote répond aux attentes d’un lancement de série policière : meurtres, suspens, plusieurs suspects potentiels dont il est difficile de découvrir tout seul le vrai coupable.







Dernière édition par TorriGilly le Lun 24 Nov 2014 - 7:01, édité 1 fois
avatar
TorriGilly
Duc(hesse)
Duc(hesse)

Age : 26
Localisation : Cergy [95]
Date d'inscription : 04/01/2010

http://the-c-w0rld.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les enquêtes de Murdoch" - Murdoch Mysteries

Message  Dearesttara le Dim 23 Nov 2014 - 22:54

Allez, que notre petite balade au sein de la série commence. Merci de nous servir de guide, Torri ! Very Happy
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les enquêtes de Murdoch" - Murdoch Mysteries

Message  Estuaire44 le Dim 23 Nov 2014 - 23:56

Bien, dès le pilote on établit que Murdoch est une lumière ! hein

D'après ton résumé, l'épisode joue habilement un contexte de la Guerre des Courants, un moment clef de l'histoire de l'électricité. Le courant alternatif de Nikola Tesla l'emporta effectivement sur le continu de Thomas Edison. Very Happy

http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_des_courants
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les enquêtes de Murdoch" - Murdoch Mysteries

Message  Looping le Dim 26 Avr 2015 - 9:50

Bonjour,


J'aime bien cette série, les enquêtes sont bien ficelées même si je trouve qu'elle est parfois un peu trop en avance sur son temps!!

Cela dit, j'ai adoré le premier épisode : les personnages sont géniaux mais j'ai surtout aimé le raisonnement de l'enquête, car je suis électrotechnicien/électronicien de formation ....
Même si le coup de "la téléconférence par télévision" à la fin de l'épisode ai été un peu gros ... Tesla était un génie et un visionnaire mais là quand même ..... Shocked Shocked
avatar
Looping

Age : 31
Localisation : Sud de la Haute Garonne
Date d'inscription : 15/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les enquêtes de Murdoch" - Murdoch Mysteries

Message  Camarade Totoff le Lun 31 Aoû 2015 - 13:44

Si la série peut avoir, vu de loin, un côté "Les Experts : Toronto 19ème siècle", elle compte d'autres atouts.

Par exemple, celui d'installer un cadre historique crédible qui peut donner un côté cocasse à des situations dramatiques. Ainsi, des jeunes filles sont elles victimes d'un être qui les mord au cou la nuit. Or, dans les librairies de Toronto, une nouveaté fait fureur : "Dracula" !

Autre atout : l'humour. Le personnage de Crabtree est hilarant sans être grotesque. A noter qu'à l'instar de John Steed, il dispose d'un panel de "tantes" aux noms fleuris ! Mais les siennes existent réellement et ne manquent pas de piquant !

avatar
Camarade Totoff
Duc(hesse)
Duc(hesse)

Age : 37
Localisation : Vitry sur Seine
Date d'inscription : 26/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les enquêtes de Murdoch" - Murdoch Mysteries

Message  Shok Nar le Ven 9 Oct 2015 - 11:44

Bien. Pour me détendre et m'aérer un peu de Maigret (je ne le lâche pas, je vous rassure tout de suite), je vais reprendre les critiques des Enquêtes de Murdoch (The Murdoch Mysteries).

Les critiques avaient démarré il y a plus d'un an mais je reprends du début, plus plus d'homogénéité.
avatar
Shok Nar
Vicomte(sse)
Vicomte(sse)

Age : 36
Localisation : Sarthe
Date d'inscription : 14/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les enquêtes de Murdoch" - Murdoch Mysteries

Message  Shok Nar le Ven 9 Oct 2015 - 11:48

Les enquêtes de Murdoch - The Murdoch Mysteries
(2008 - en cours)


Présentation générale





Murdoch, c’est d'abord un personnage de romans, né sous la plume de Maureen Jennings. Canadienne, née en 1939 au Royaume Uni où elle passe son enfance, elle émigre à 17 ans au Canada. Elle a, à ce jour, publié sept aventures de Murdoch (de 1997 à 2007). Très impliquée dans le développement de la série, elle y est créditée comme consultante au scénario.

Trois téléfilms ont tout d’abord été portés à l’écran, tous adaptés des romans en 2004, avec un casting différent de celui que nous connaissons depuis dans la série. L’ambiance, très proche des romans, est assez noire, glauque même, présentant un Murdoch bien plus fragile psychologiquement que l’incarnation de Yannick Bisson. Ces téléfilms n’ayant pas été un grand succès, l’idée d’en faire une série est enterrée pendant trois années.

Murdoch est ressuscité par Shaftesbury Films, et diffusé sur ITV puis sur CBC à partir de la sixième saison, donnant une nouvelle jeunesse à la série. Elle est toujours en cours de diffusion (le premier épisode de la neuvième saison vient tout juste d’être diffusé au Canada).

Les enquêtes de Murdoch est une série mêlant habilement l’histoire du Canada, celle du début du XXe siècle d’une manière générale et des thèmes contemporains : émancipation de la femme, eugénisme, homosexualité, etc. Le personnage de Murdoch, très moderne, utilise des méthodes peu conventionnelles et novatrices pour l'époque (empreintes, tests sanguins, analyses) au cours de ses enquêtes, allant jusqu’à créer des inventions susceptibles de l’aider.
Personnages



William Murdoch est inspecteur (detective en VO) au poste n°4 de la ville de Toronto au début du XXe siècle. Originaire de Montréal, donc catholique convaincu et pratiquant (ce qui ne sera pas sans lui poser parfois des ennuis), homme de sciences compétent, d’une intelligence supérieur, timide avec les femmes, détestant les armes, le personnage, toujours vêtu d’un austère complet noir, détonne parmi les enquêteurs traditionnels des séries policières de son époque. Expert en toxicologie, en sciences légales, il se comporte comme un « expert » mais évolue à vélo dans les rues de Toronto et se signe à chaque fois qu’il est face à un cadavre. Il est interprété par le Québequois Yannick Bisson.

Julia Hogden est, au début de la série, le médecin légiste assigné au poste n°4. La jeune femme se débat entre une volonté de reconnaissance par un milieu misogyne et une nature féministe qui s’accentuera au fur et à mesure de la série. Le personnage va connaître de multiples évolutions professionnelles et personnelles au fil des ans, pas toujours très heureuses, et vivre une histoire d’amour complexe (pour ne pas écrire compliqué) avec Murdoch. Elle est interprétée par Hélène Joy (qui jouait un rôle bien différent dans le troisième téléfilm de la première tentative d’adaptation de la série).

Thomas Brackenreid est l’inspecteur chef (inspector en VO) du poste n°4 et, à ce titre, le responsable hiérarchique de Murdoch. Anglais, râleur, colérique, violent et porté sur la bouteille, ce personnage est beaucoup plus subtil que ses premières apparitions pourraient le laisser supposer. Profondément humain, doté d’un grand sens de la justice, il s’emporte aisément mais est loin d’être idiot et a toute confiance en Murdoch pour résoudre les crimes. Marié et bon père de famille, il ne dédaigne pas de lorgner sur les jolies femmes et apprécie autant le théâtre que l’opéra. Les épisodes centrés sur lui sont généralement de petites merveilles. Il est interprété par Thomas Craig.

George Crabtree est agent de police (constable en VO) et l’adjoint attitré de Murdoch. Contrepoint d’humour de l’inspecteur (qui en est particulièrement dépourvu), les idées farfelues de Crabtree sont souvent géniales sans qu’il s’en rende compte. Sa fougue et son enthousiasme l’emportent souvent mais c’est un très bon policier, capable et droit, courageux et volontaire. Il développe dans la série un certain sens littéraire, devenant un écrivain populaire et l’on est souvent frappé de ses merveilleuses intuitions quant au futur de notre monde. Il est interprété par Jonny Harris.

Henry Higgins est le second agent de police régulier de la série (il apparaît dans presque tous les épisodes et ce, dès le pilote). Moins doué que Crabtree, il est volontiers tire au flanc, un peu lâche et pas forcément très malin. Mais c’est un policier sympathique et les quelques épisodes qui s’intéressent de plus près à lui valent le détour. Il prend d’ailleurs de plus en plus d’importance au fil des saisons. Il est interprété par, coïncidence amusante, Lachlan Murdoch !

Emily Grace est le second légiste du poste n°4, qui remplacera le Docteur Hogden comme légiste à partir de la saison 5 et sera créditée au générique comme personnage principal à partir de la saison 6. Mutine, gracieuse, terriblement jolie, elle fera un temps battre le cœur de l’agent Crabtree, avant de se révéler volage. Elle s'avère être aussi douée que Julia dans son travail, bien qu'elle lui demande parfois un conseil. Personnage pétillant et plein d’humour, il est interprété par Georgina Reilly.
Particularités de la série


Les enquêtes de Murdoch est à la fois un prétexte pour explorer le début du XXe siècle, traiter de thématiques contemporaines, disserter avec humour et légèreté sur la science et faire défiler un nombre impressionnant de figures historiques, le tout au cœur d’intrigues policières parfois fort complexes. Chaque saison verra ainsi son lot d’hommes et de femmes célèbres (de Nikola Tesla à Mark Twain en passant par Sherlock Holmes en personne) défiler, comme ami, témoin ou suspect (avec plus ou moins de bonheur).

Le générique (le même depuis le premier épisode) est une merveille du genre. Court (42 secondes), inventif, doté d’une musique percutante (à base de percussions frappées en cadences alternées, d’orgue, de xylophone et de cuivres de divers tonalités) et d’images intrigantes (ampoule étincelante, marionnette de bois, chariot de morgue, plans de machines sophistiquées, etc). Le montage est vif, brillant, original.

Les premières saisons utilisent un excellent effet de mise en scène pour reconstituer les crimes. Lorsque Murdoch, dans sa tête, se « refait le film » du crime (l’analogie est là), il revoit la scène, souvent en noir et blanc, avec des effets hachés, comme une vieille bobine de film passée en accéléré et à laquelle il manquerait des images. Murdoch est toujours situé sur les lieux et observe, selon de multiples points de vue, les allers et venus de ses suspects et lui permet souvent de trouver la clef de l’énigme. Ce processus, réellement très habile, rythmé et si particulier de la série, sera malheureusement peu à peu abandonné dans les dernières saisons.

Le format télé et des couleurs très chaudes, automnales, sont caractéristiques des premières saisons, jusqu’au passage de la série sur CBC. Le ton commencera à changer à cette époque, allant vers davantage de sérieux, de noirceur ou carrément de folie pure (les épisodes franchement humoristiques faisant leur apparition). Les couleurs se feront plus naturelles et le format cinéma sera adopté, l’image s’affinera et les reconstitutions (ainsi que les effets spéciaux, point fiable des premières saisons) s’amélioreront sans cesse. Les scénaristes développeront dès lors des fils rouges par saison, fils rouges étant pratiquement tous centrés sur le personnage de Julia Hogden (pas toujours pour une grande réussite), procurant à la série une nouvelle ambiance, la renouvelant également.


Dernière édition par Shok Nar le Ven 16 Oct 2015 - 13:58, édité 1 fois
avatar
Shok Nar
Vicomte(sse)
Vicomte(sse)

Age : 36
Localisation : Sarthe
Date d'inscription : 14/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les enquêtes de Murdoch" - Murdoch Mysteries

Message  Dearesttara le Ven 9 Oct 2015 - 12:09

C'est très bien de varier les plaisirs. J'aime beaucoup les présentations des séries sur ce site, elles sont généralement de très bonne qualité. Content que la tienne ne fasse pas exception. Je regrette que TorriGilly ne soit pas là : c'est une grand fan de la série, et elle avait eu le projet de la chroniquer avant d'abandonner faute de temps.
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les enquêtes de Murdoch" - Murdoch Mysteries

Message  Shok Nar le Ven 9 Oct 2015 - 13:09

Je comprends ;-)
avatar
Shok Nar
Vicomte(sse)
Vicomte(sse)

Age : 36
Localisation : Sarthe
Date d'inscription : 14/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les enquêtes de Murdoch" - Murdoch Mysteries

Message  Shok Nar le Ven 9 Oct 2015 - 15:33

Saison 1 - Episode 1 – D’un courant l’autre (Power)

Scénario : R.B. Carney

Réalisation : Farhad Mann

Résumé : L’inspecteur William Murdoch emmène le Docteur Julia Hogden en promenade lors d’une démonstration pour prouver que le courant alternatif est mortel. Mais, ce n’est pas le chien devant servir de cobaye qui est tué mais la jeune femme actionnant la manette. Murdoch fait alors la connaissance de Nikola Tesla, suspect du crime.

Note : 3 sur 4

Critique

Ce premier épisode n’a pas spécialement les allures classiques d’un pilote. Les personnages ne bénéficient d’aucune scène d’exposition mais ce n’est pas vraiment un problème car nous sommes directement précipités au cœur de l’action. La série imprime déjà son rythme enlevé et rapide. Si elle abuse cependant du style "caméra-épaule épileptique", défaut qui disparaîtra par la suite, elle impose ses caractéristiques. Tout d'abord nous voyons les reconstitutions de Toronto même si elles sont assez laides par moments. Il y a ensuite la morgue du docteur Hogden : véritable musée des horreurs en devenir où elle semble beaucoup s'amuser. Puis c'est la rencontre avec un personnage historique : Nikola Tesla. Enfin, les rapports entre les personnages sont bien marqués bien que l’idylle entre Murdoch et Hogden soit encore à peine esquissée. Ajoutons que la réalisation est efficace, punchy, rythmée et nous avons là l'archétype d'un épisode de Murdoch.

L’interprétation ne souffre d’aucune faiblesse et nous fait vivre une intrigue plus complexe qu’il n’y paraît de premier abord. La aussi, la série pose sa marque, elle utilisera souvent ce concept de l’arbre cachant la forêt, parfois jusqu'à l'excès. Il faut rarement prendre pour argent comptant les premiers éléments des enquêtes de Murdoch, car elles réservent souvent nombre de coups de théâtre et retournements de situation.

Un épisode intelligent, bien conçu et efficace.

Anecdotes
• Première apparition de Nikola Tesla.
• Première apparition d'Edna Garrison
• Murdoch aide Tesla à mettre au point une machine utilisant les ondes radios.


Dernière édition par Shok Nar le Sam 10 Oct 2015 - 7:42, édité 1 fois
avatar
Shok Nar
Vicomte(sse)
Vicomte(sse)

Age : 36
Localisation : Sarthe
Date d'inscription : 14/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les enquêtes de Murdoch" - Murdoch Mysteries

Message  Estuaire44 le Ven 9 Oct 2015 - 16:12

Très bonne présentation, c'est vrai que l'on est tut de suite happé par le récit. J'avais beaucoup aimé ce premier épisode, mais moins pour l'intrigue policière que pour la sympathie des personnages et surtout la très habile intégration de données historiques comme la grande controverse au tour des courants continues ou alternatifs, la fascinante figure de Nikola Tesla et de ses perspectives d'une conductivité sans fil de l’électromagnétisme (qu'il développera dans la série Sanctuary), l'installation d'une turbine sur les chutes du Niagara... Une vraie plus-value pour l'intrigue. La reconstitution d'époque est également réussie, même sans moyens colossaux.
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les enquêtes de Murdoch" - Murdoch Mysteries

Message  Shok Nar le Sam 10 Oct 2015 - 7:55

Très bien résumé Estuaire 44. Il n'y a qu'un truc vraiment laid dan les reconstitutions de la série, ce sont les plans larges des extérieures. Ce sotn manifestement de vieilles photographies retouchées à l'ordinateur, sur laquelle on imprime un mouvement de caméra très moche ainsi qu'une incrustation de personnages raides comme des carottes. Le tout faisant un truc assez dégueu à l'écran. Cela ne dure au maximum que cinq-six secondes, en tout, dans un épisode, donc ce n'est pas très grave en soit, mais cela contraste avec les belles vues de Toronto que l'on a le reste du temps.

Augmentation de budget oblige grâce au passage sur CBC, les dernières saisons se sont grandement améliorées à ce point de vue.
avatar
Shok Nar
Vicomte(sse)
Vicomte(sse)

Age : 36
Localisation : Sarthe
Date d'inscription : 14/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les enquêtes de Murdoch" - Murdoch Mysteries

Message  Shok Nar le Sam 10 Oct 2015 - 7:59

Saison 1 – Episode 2 – La malle ensanglantée (The Glass Ceiling)

Scénario : Jean Greig & Cal Coons

Réalisation : Shawn Thompson

Résumé : L’inspecteur Brackenreid reçoit une malle qui lui est directement adressé au poste 4. A l’intérieur, se trouve le corps nu d’un avocat et une lettre de menace à l’encontre de Brackenreid. Pendant ce temps, Murdoch postule pour devenir inspecteur chef….

Note : 3 sur 4

Critique

Le premier épisode centré sur Brackenreid est une belle réussite. Il fallait du culot pour oser, dès le deuxième épisode, se centrer non pas sur le héros de la série mais sur un personnage secondaire (nous n’avons pas écrit d’arrière-plan). L’inspecteur doit faire face à ce qui ressemble à une vengeance machiavélique à son égard. Comme souvent, la vérité sera plus complexe, mais cela nous permet de mieux découvrir Brackenreid. L’amour et l’attention qu’il porte à sa famille, ses penchants pour la violence lors d’interrogatoires de suspects, sa loyauté à Murdoch, qu’il n’affiche pas devant lui, pourtant, ainsi qu’un bon sens de la déduction car il résout en partie l’enquête seul.

Peu d’humour ici, le ton ne s’y prête pas. Nous sommes dans une affaire sordide, noire et offre même des images un peu crues :le cadavre dans la malle ou l’interrogatoire musclé par exemple, ce qui reste une exception à cette époque de la série.

La réalisation est très bonne, utilisant beaucoup de gros plans, mieux maîtrisés que dans le pilote, sans une "caméra-épaule épileptique" cette fois, inventive dans son montage et dans ses reconstitutions.

L’épisode utilise pour la première fois le principe de la double intrigue et y aura recourt à plusieurs reprises dans la série. Ce principe est la plaie des séries télé. Elle consiste à ne pas raconter une seule histoire mais deux, voire davantage, et elles sont de trois types. La première : l’intrigue principale est trop courte, insuffisante pour tenir tout l’épisode et on a rajouté une seconde histoire, pour combler le vide. Ce sont pratiquement toujours des épisodes ratés, bancals, où aucune des deux histoires n’est intéressante. Deuxième espèce de double intrigue : deux histoires apparemment séparées se rejoignent à la fin pour n’en former qu’une seule. Exercice scénaristique périlleux, qui crée des chefs d’œuvre lorsqu’ils sont réussis et des désastres lorsqu’ils sont ratés. Troisième type : l’histoire secondaire, brève, en arrière-plan, à peine esquissée, et qui ne pèse pas lourd. Elle permet des développements de personnages, d’ajouter de l’humour et sont généralement les bienvenues. Ici, nous en avons une, avec les déboires de Murdoch pour devenir inspecteur chef. Apparemment, ce ne sera pas pour demain…

Anecdotes
• Première apparition de Madame Brackenreid et de ses enfants.
• Première apparition du Surintendant Stockton.
• Nous apprenons que Murdoch a été fiancé et que la jeune femme, Lisa, est décédée un an plus tôt.
• Murdoch roule sur un prototype de moto.
• Julia Hogden gagne une garde-robe convenable ici et nous découvrons qu’elle apprécie d’écouter de la musique classique à la morgue.
avatar
Shok Nar
Vicomte(sse)
Vicomte(sse)

Age : 36
Localisation : Sarthe
Date d'inscription : 14/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les enquêtes de Murdoch" - Murdoch Mysteries

Message  Shok Nar le Dim 11 Oct 2015 - 12:06

Saison 1 – Episode 3 – Un K.O. si parfait (The Knockdown)

Scénario : Alexandra Zarowny

Réalisation : Shawn Thompson

Résumé : Tandis que l’on célèbre le Jubilé de la Reine Victoria à coups de feu d’artifices dans les rues de Toronto, Amos Robinson, boxeur ayant refusé au cours d’un match décisif, est abattu mort par balle dans sa chambre d’hôtel. Immédiatement les soupçons se tournent vers son épouse, retrouvée avec l’arme du crime en main.

Note : 2 sur 4

Critique

Premier épisode traitant de l’erreur judiciaire et, en filigrane, du racisme, mais la sauce ne prend pas. Ce n’est pas spécialement mauvais, c’est long, pas très intéressant et on se perd dans des méandres de fausses pistes et de digression. L’enquête est trop longue et ne progresse pas. Seule l’intuition de Murdoch le pousse à s’obstiner dans la bonne direction. L’idée est bonne mais l’ensemble sera bien mieux traité par la suite dans la série.

De ce fait, ce sont principalement les séquences comiques qui surnagent et nous tirent de notre léthargie. Crabtree obligé de se vêtir d’une robe et de tirer à bout portant sur un cochon mort pour prouver les dires de Murdoch est irrésistible. La chasse à la tache de sang à l’aide d’un furet dans les couloirs de l’hôtel (« Attention monsieur ! Un furet, ça mord ! ») est également très drôle.

Quelques jolies scènes supplémentaires font que l’épisode n’est pas totalement un échec : le Docteur Hogden admirant le corps d’athlète d’Amos et sa discussion avec Murdoch à propos des goûts féminins en matière d’homme, l’humanité de Brackenreid pour remonter le moral de Murdoch à l’aide de ses chaussettes !, la compassion de Murdoch envers la suspecte et la méprise qui s’en suit et la manipulation psychologique de Murdoch envers le meurtrier.

Certes donc, de bonnes choses, mais ce n’est clairement pas le meilleur épisode de la saison. L'évocation du racisme aurait mérité un développement plus poussé, sans doute.
avatar
Shok Nar
Vicomte(sse)
Vicomte(sse)

Age : 36
Localisation : Sarthe
Date d'inscription : 14/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les enquêtes de Murdoch" - Murdoch Mysteries

Message  Shok Nar le Lun 12 Oct 2015 - 11:49

Saison 1 – Episode 4 – Elémentaire, mon cher Murdoch (Elementary, my dear Murdoch)

Scénario : Jason Sherman

Réalisation : Don McBreaty

Résumé : Murdoch rencontre Arthur Conan Doyle et l’accompagne à une séance de spiritisme. Durant la séance, le médium indique à l’inspecteur qu’une femme vient d’être assassinée. Murdoch et Doyle se rendent sur les lieux désignés du crime et y découvrent le cadavre fraichement enterré d’une jeune femme...

Note : 4 sur 4

Critique

Intrigant, amusant, mystérieux, l’épisode qui voit la première apparition d’Arthur Conan Doyle est un des meilleurs de la saison. Enlevé, plus sombre que d’ordinaire, il vaut à la fois pour l’intrigue, originale et fort bien troussée, que pour le duo formé par Murdoch et Doyle, basé sur une admiration réciproque et une curiosité aigüe. Murdoch, comme fréquemment lorsqu’il rencontre ses héros, encore que Doyle le soit moins que d’autres, il est un peu déçu par l’homme. Son ingérence dans son enquête agace l’inspecteur mais la sincérité et la bonhommie de Doyle l’empêche de réellement lui en vouloir.

Le scénario met habilement en scène le monde du spiritisme (à noter qu’à l’époque, Doyle ne l’était pas encore) et joue subtilement sur le vrai et le faux, se gardant bien de trancher la question. La série utilisera plusieurs fois cette ambigüité, jouant la carte du paranormal par petites touches et le monde des esprits s’y prête parfaitement. Nous ne sommes pas dans X-files, car il s’agit ici d’un prétexte pour développer la psychologie et les sentiments humains des personnages.

Beaucoup de scènes magnifiques : la reconstitution du meurtre auquel se livre le duo est une merveille de mise en scène, de montage et de trucage, les échanges entre Hogden et Doyle sur la science, celles entre Murdoch et Doyle sur la foi et le monde des esprits, l’admiration servile de Brackenreid pour l’auteur de Sherlock Holmes ou la scène de flashback relatant les instants de bonheur entre Murdoch et sa fiancée décédée ainsi que la scène spirite qui s’en suit et la discussion avec Hogden à ce sujet.

Beaucoup de rebondissements, de coups de théâtre, tout cela nous menant vers des directions inattendues, pour une conclusion parfaitement amenée et originale.

Du tout bon, rondement mené, intelligent, fin et raffiné.

Anecdotes
• Première apparition d’Arthur Conan Doyle. Personnage amusant, enthousiaste, charmeur, reviendra à plusieurs reprises dans la série, dont une fois dans cette même saison (« La marionnette diabolique »).
• Première apparition du médium Sarah Pensall
• Evocation du système de comparaison des balles de revolver mis au point par Alexandre Laccassagne
• Murdoch a mis au point une lampe électrique portable qui lui permet d’éclairer partiellement une scène de crime la nuit ainsi qu’un détecteur de métaux pour détecter les balles dans un cadavre (inspiré d’une invention de Graham Bell)
• Brackendreid propose à Doyle une histoire basée sur un chien diabolique, en Ecosse…
avatar
Shok Nar
Vicomte(sse)
Vicomte(sse)

Age : 36
Localisation : Sarthe
Date d'inscription : 14/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les enquêtes de Murdoch" - Murdoch Mysteries

Message  Camarade Totoff le Lun 12 Oct 2015 - 12:24

Excellents résumés, on sent la joie de les écrire et c'est communicatif à la lecture. Personnellement, je ne loupe (quasi) jamais Murdoch. J'adore Crabtree et je serais moins dur pour les animations des cartes postales. Je suis en tout cas ravi que ce cher Murdoch ait trouvé son chroniqueur. Bon courage pour la suite !
avatar
Camarade Totoff
Duc(hesse)
Duc(hesse)

Age : 37
Localisation : Vitry sur Seine
Date d'inscription : 26/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les enquêtes de Murdoch" - Murdoch Mysteries

Message  Shok Nar le Lun 12 Oct 2015 - 19:21

Merci beaucoup pour ce beau retour.
Ah les cartes postales... Dans les premières saisons, elles sont quand même très moches... Mais elles sont bien meilleures maintenant.
avatar
Shok Nar
Vicomte(sse)
Vicomte(sse)

Age : 36
Localisation : Sarthe
Date d'inscription : 14/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les enquêtes de Murdoch" - Murdoch Mysteries

Message  Shok Nar le Mer 14 Oct 2015 - 7:22

Saison 1 – Episode 5 – Mariage de complaisance (Till Death Do Us Part)



Scénario : Janet MacLean

Réalisation : Donc McBrearty

Résumé : Un homme est retrouvé mort dans une église quelques instants avant son mariage. Ls premiers examens montrent que la victime avaient eu, peu avant, des relations sexuelles avec un homme. Murdoch commence à enquêter parmi la communauté homosexuelle de Toronto.

Note : 3 sur 4

Critique

Il est très fréquent que le titre original soit bien plus intéressant que le titre français dans cette série (dans les dernières saisons, c’est même toujours le cas) mais ici, pourtant, force est de constater que la VF est bien meilleure. Le film est intelligemment écrit et ménage lui aussi son lot de rebondissements et de fausses pistes. C’est le premier épisode à aborder le thème de l’homosexualité.

Le scénario se concentre autour d’une communauté homosexuelle secrète de Toronto. Rappelons qu’à l’époque, au Canda, l’homosexualité est considérée comme un acte indécent, passible de poursuites et de condamnation criminelle. Les considérations des différents personnages reflètent bien cette époque, le dégoût provoqué à l’idée que des hommes puissent se livrer à de telles pratiques étant particulièrement fort chez Murdoch. Sujet de plaisanterie pour Brackendreid, c’est Julia Hogden qui amène un peu tolérance et de réflexion dans ce monde de brutes. Murdoch, d’abord révulsé, finira par faite preuve de compassion.

L’affaire en elle-même est complexe, faite de différentes strates, et le cheminement jusqu’à la vérité nécessitera beaucoup de patience et d’investigation à Murdoch ainsi qu’un certain sens de l’introspection. Forcé d’infiltrer le groupe d’homosexuels amis de la victime, il se fait déguiser en « folle » par les hommes du poste de police, hilares, et rejoint, mal à l’aise, un club de sport servant de lieu de rencontre. La scène, d’abord très drôle, nous éloigne peu à peu de la caricature et met finalement Murdoch face à ses propres convictions, préjugés et conceptions de la vie. De retour au poste, le voir lâchement s’éloigner lorsque Brackenreid décide de « faire parler » son suspect apporte une fragilité supplémentaire au personnage.

La solution est peut-être un peu trop évidente et manque de panache, mais l’enjeu n’est pas là : c’est le cheminement personnel de Murdoch qui nous intéresse. Sans renier ce qu’il est, il fait preuve d’adaptation et se révèle lui aussi capable de beaucoup d’humanité et de davantage de tolérance qu’il ne s’en serait cru capable.

Anecdotes

• Lorsqu’il tente d’infiltrer la communauté homosexuelle, Murdoch se présente sous le nom de George Crabtree.
• Higgins a un cousin homosexuel.
avatar
Shok Nar
Vicomte(sse)
Vicomte(sse)

Age : 36
Localisation : Sarthe
Date d'inscription : 14/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les enquêtes de Murdoch" - Murdoch Mysteries

Message  Shok Nar le Mer 14 Oct 2015 - 10:03

Saison 1 – Episode 6 – Lâchez les chiens (Let Loose The Dogs)

Scénario : Jean Creig & Cal Coons

Réalisation : Don McBrearty

Résumé : Un ivrogne et éleveurs de chiens de combats, est assassiné après un match où il a été violement pris à partie et accusé de tricherie par un ivrogne. Celui-ci est retrouvé près du corps, complètement ivre. L’enquête ne serait pas un problème si l’homme n’était Harry Murdoch, le père de William…

Note : 4 sur 4

Critique

Un très bel épisode, important pour l’histoire de Murdoch, avec l’entrée en scène de son géniteur. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’a pas été gâté. Les deux hommes ont un lourd passif, Murdoch accusant littéralement son père d’avoir assassiné sa mère alors qu’il n’était qu’un enfant. C’est pourquoi on le voit s’obstiner à croire son père à nouveau capable de meurtre. Murdoch révèle des défauts bien humains, en refusant d’écouter un homme qu’il hait. Harry Murdoch, figure pathétique de tragédie, n’est qu’un clochard sans un sou, lâche, voleur, menteur, mais qui refuse que son fils puisse le croire de pareilles horreurs. Cela ne sera pas sans mal que l’inspecteur orientera finalement son enquête dans la bonne direction, en écoutant sa raison et non son cœur. Ce sombre passé de Murdoch restera ainsi quelque peu en suspens, appelé à de futurs développements dans les saisons ultérieures.

L’intérêt de l’épisode ne se limite cependant pas au seul développement de la psyché de Murdoch. Le crime en lui-même révèle bien des surprises et une solution triste, pas très agréable à regarder, mais remarquablement écrite. On ressent une vive émotion à l’énoncé des faits tels qu’ils se sont déroulés. S’il est possible, une fois de plus dans un Murdoch, de se faire une assez juste opinion de la situation avant qu’elle ne soit comprise par l’inspecteur, peu importe ici, car c’est fait avec subtilité. Et on n’a pas envie de croire à cette hypothèse qui plus est, car note sympathie va irrémédiablement au coupable.

Un grand épisode.

Anecdotes

• Première apparition de Harry Murdoch
• Murdoch prétend que son père a assassiné sa mère. Cette histoire trouvera sa conclusion dans le dernier épisode de la saison 2 : Murdoch père et fils
avatar
Shok Nar
Vicomte(sse)
Vicomte(sse)

Age : 36
Localisation : Sarthe
Date d'inscription : 14/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les enquêtes de Murdoch" - Murdoch Mysteries

Message  Shok Nar le Mer 14 Oct 2015 - 10:55

Saison 1 – Episode 7 – La divine comédie (Body Double)

Scénario : R. B. Carney

Réalisation : Shawn Thompson

Résumé : Brackenreid se rend au théâtre pour admirer sa comédienne favorite dans le rôle de Lady Macbeth. En plein milieu de la représentation, le plafond s’effondre et un cadavre tombe sur la scène devant les spectateurs…

Note : 4 sur 4

Critique

Un épisode particulièrement amusant et savoureux, tournant autour de Brackenreid. Nous pénétrons pour la première fois dans l’univers du théâtre, très cher aux yeux de l’inspecteur chef. Amoureux de Shakespeare, il nous apprend d’ailleurs qu’il a failli faire carrière sur les planches, mais que son mariage a contrarié sa vocation. Subjugué par les comédiens, et surtout les comédiennes, il aura bien des déconvenues à errer dans les décors.

Après une spectaculaire introduction, l’enquête progresse au fil d’interrogatoires extrêmement drôles et cocasses. Les acteurs incarnant les comédiens en font trois tonnes, pour notre plus grand plaisir, surjouent beaucoup, et nous offrent de très belles compositions. Se croyant en permanence sur scène, les histoires qu’ils débitent sont autant de merveilleux spectacles.

Rapidement, l’enquête s’oriente dans une direction : le crime commun. N’ayant pas de temps de retard sur nous, les investigations de Murdoch sont d’autant plus passionnantes. Persuadés que tous ses suspects lui mentent et ont créé de toute pièce une histoire à leur servir, il va enquêter sur leur passé et sur le théâtre lui-même. La reconstitutions mentale au cours de laquelle Murdoch évolue au milieu de l’ensemble des protagonistes pour déterminer comment s’est déroulé le crime est une des plus belles de toute la série, parfaitement orchestrée, huilée et mis en scène. Un vrai ballet pour le coup. Ajoutons à cela de multiples coups de théâtre (évidemment), un final digne de meilleures tragédies et un humour intense, voilà bien l’un des tous meilleurs épisodes de la saison.
avatar
Shok Nar
Vicomte(sse)
Vicomte(sse)

Age : 36
Localisation : Sarthe
Date d'inscription : 14/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les enquêtes de Murdoch" - Murdoch Mysteries

Message  Shok Nar le Mer 14 Oct 2015 - 16:36

Saison 1 – Episode 8 – Eaux mortelles (Still Waters)


Scénario : Derek Schreyer

Réalisation : Don McBrearty

Résumé : Un jeune homme de bonne famille est retrouvé noyé dans la rivière, portant une tenue de barreur d’aviron. Il apparaît rapidement qu’il a d’abord été battu et Murdoch s’intéresse alors à ss camarades sportifs.

Note : 2 sur 4

Critique

Un épisode en deçà, dont l’intrigue est intéressante mais guère originale. Il s’agit de toute évidence d’une transposition policière du Prince et la pauvre, traité du côté du pauvre. La machination à l’œuvre pour détourner notre attention du vrai coupable ne fonctionne pas et nous ne sommes pas dupes une seconde. Tout est fait pour nous dissuader de nous intéresser aux bonnes personnes et nous avons constamment un temps d’avance sur Murdoch lors de ses découvertes, ce qui nous fait perdre l’intérêt de l’enquête.

Alors, il faut saluer les « à côtés » agréables : Murdoch invente une machine à détecter les mensonges qu’il décide de tester et se retourne contre lui lorsqu’il est confronté au Docteur Hogden. C’est la première fois que leurs sentiments respectifs s’animent et c’est avec beaucoup de plaisir et d’amusements que nous découvrons leurs errances amoureuses. Cela deviendra redondant au fil des saisons, mais pour l’instant c’est délectable. Empotés, maladroits, ce sont deux inadaptés sociaux électriquement attirés l’un par l’autre. Hogden n’a aucune vie sociale en dehors de sa morgue et l’un des seuls êtres vivants qu’elle côtoie s’avère être Murdoch. De con côté, ce dernier n’est pas plus doué pour gérer ses émotions, en particulier face à elle. Voir Murdoch se jeter fougueusement sur elle pour l’embrasser et être ensuite tirer de sa rêverie par Julia est un choc magnifique, comme la série en aura d’autres par la suite. Le retour à la réalité est brutal pour l’inspecteur. Non, il n’embrassera pas Julia aujourd’hui… Mais patience, patience…

L’épisode n’est donc pas totalement raté, mais nous passons à côté du sujet principal. Des deux intrigues, c’est la secondaire qui est réussie, car elle explore les personnalités des héros. Mais elle n’occupe pas assez d’importance dans le film pour rendre ce dernier mémorable.

Anecdotes

• Première apparition de Minerva Fairchild
• Murdoch met au point un détecteur de mensonge

avatar
Shok Nar
Vicomte(sse)
Vicomte(sse)

Age : 36
Localisation : Sarthe
Date d'inscription : 14/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum