CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR - THE AVENGERS
Bonjour,
Soyez le(la) bienvenu(e) sur le forum français de référence concernant Chapeau Melon et Bottes de cuir !
.
ATTENTION : Afin de pouvoir rester avec nous et éviter d'être automatiquement désinscrit au bout d'un mois, il vous est demandé au minimum de vous présenter dans le fil adéquat : http://avengers.easyforumpro.com/t145-presentez-vous
.
Merci ! Et bon forum !!

Série "Downton Abbey"

Page 2 sur 22 Précédent  1, 2, 3 ... 12 ... 22  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  mrs.peel6568 le Sam 5 Jan 2013 - 23:01

peelou a écrit:Je suis assez d'accord avec toi mrs.peel sur Bates, personnage sympathique et droit mais un peu molasson qui subit beaucoup trop et peu charismatique . Les scènes de son séjour à l'extérieur de Downton m'ont paru durer des plombes et détonnaient complètement avec le reste de l'intrigue, je n'avais qu'une envie, revenir vite au château.

Quitte à démontrer mon très faible niveau d'anglais, ça veut dire quoi "Out to get" ? le reste, connaissant les liens et fonctions, j'ai compris.

merci pour le tableau de présentation.

Thomas étant sadique et prêt à tout pour monter dans la hiérarchie, je suppose que "Out to get" veut dire "veut se débarasser de"

mrs.peel6568
Modératrice
Modératrice

Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  Invité le Dim 6 Jan 2013 - 15:23

denis a écrit:
Steed3003 a écrit:La saison 2 est légérement inférieure, mais la saison 3 est fantastique et réserve beaucoup de surprises!
Je comprends. J'ai vu deux de la deux et je me disais aussi qu'elle était inférieure à la 1 (surtout depuis le départ de Baites). La 3 ne devrait pas venir en France avant quelques mois.

Il y a une très belle édition DVD en zone 2 UK avec sous-titres anglais dispos pour 25 euros:
www.amazon.co.uk/Downton-Abbey-Series-3-DVD/dp/B006W99PS6/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1357482165&sr=8-1
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  Invité le Dim 6 Jan 2013 - 18:18

Pas possible, car pour une fois, toute la famille regarde. Si je mets la VO, je vais me retrouver tout seul. Tant pis, pour une fois...Le cinquième épisode de la seconde saison, que nous venons de voir, est le plus dramatique pour l'instant.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  mrs.peel6568 le Dim 6 Jan 2013 - 21:02

Présentation de la série



Downton Abbey est une série britannique créée par Julian Fellowes. Elle est diffusée sur ITV 1 depuis le 26 septembre 2010 au Royaume-Uni et sur TMC depuis le 10 décembre 2011 en France.

C'est le château de Highclere, construit en 1839 dans le Hampshire, qui sert de décor à la série.
La musique est composée par John Lunn et les différents réalisateurs sont Brian Percival, Andy Goddard, Brian Kelly, Ben Bolt, Ashley Pearce, James Strong, David Evans, Jeremy Webb. Les costumes sont créés par Susannah Buxton, Rosalind Ebbutt, Caroline McCall.

Elle a remporté entre autres et jusqu’ici (janvier 2013) :
5 Primetime Emmy Awards (meilleure réalisation, meilleur scénario, meilleure actrice dans un second rôle pour Maggie Smith en 2011 et en 2012, meilleure mini-série ou téléfilm)
1 Emmy Award (meilleurs costumes pour une mini-série ou téléfilm)
1 Golden Globe (meilleure mini-série ou téléfilm)
1 Producer Guild Award (meilleure mini-série)
1 Satellite Award (meilleure actrice dans un second rôle pour une série télévisée, Maggie Smith)

Synopsis

« Cette série met en scène la vie de la famille Crawley et de leurs domestiques à Downton Abbey, une demeure anglaise, dans les années 1910. La série commence en 1912.
Les héritiers de Downton Abbey ayant péri lors du naufrage du Titanic, la famille Crawley se retrouve dans une situation délicate : le domaine est soumis à l’entail, c'est-à-dire qu'il doit intégralement passer à un héritier mâle, le titre de lord Grantham, le domaine et la fortune de la famille étant indissociables. Les trois filles ne peuvent prétendre ni au titre ni à l'héritage. Matthew Crawley, un lointain cousin, est le nouvel héritier. Il arrive à Downton Abbey où il découvre un style de vie nouveau pour lui, avec des règles très strictes qui régissent la vie entre aristocrates et serviteurs.
Si la première saison plante décors et protagonistes, la seconde montre comment la guerre de 14-18 va faire basculer les destins des personnages, maîtres et domestiques. »


Distribution


La famille Crawley

Robert Crawley (Comte de Grantham) : Hugh Bonneville
Cora Crawley (Comtesse de Grantham) : Elizabeth McGovern
Lady Violet (mère de Robert Crawley, Comtesse douairière de Grantham) : Maggie Smith
Lady Mary Crawley (fille ainée du comte, femme de Matthew Crawley) : Michelle Dockery
Lady Edith Crawley (seconde fille du comte) : Laura Carmichael
Lady Sybil Crawley, plus tard Lady Sybil Branson (fille cadette du comte) : Jessica Brown Findlay
Matthew Crawley (héritier et cousin du comte de Grantham, époux de Lady Mary) : Dan Stevens
Isobel Crawley (mère de Matthew Crawley) : Penelope Wilton

Les domestiques

Mr. Carson (Majordome) : Jim Carter
Mrs. Hugues (Gouvernante) : Phyllis Logan
John Bates (valet de chambre du Comte de Grantham et mari d’Anna) : Brendan Coyle
Sarah O’Brien (femme de chambre de la comtesse de Grantham) : Siobhan Finneran
Thomas Barrow (premier valet de pied puis sous majordome) : Rob James-Collier
William Mason (valet de pied) : Thomas Howes
Anna Smith (femme de chambre de Lady Mary, épouse de John Bates) : Joanne Froggatt
Gwen Dawson (femme de chambre) : Rose Leslie
Mrs. Patmore (cuisinière) : Lesley Nicol
Daisy (aide cuisinière puis cuisinière) : Sophie McShera
Tom Branson (chauffeur puis mari de Lady Sybil) : Allen Leech
Ethel Parks (femme de chambre puis cuisinière d’Isobel Crawley) : Amy Nuttall
Alfred (valet de chambre, neveu de Sarah O’Brien) : Matt Milne
Ivy Stuart (nouvelle aide cuisinière) : Cara Theobald
James Kent (valet de chambre puis premier valet de pied) : Ed Speleers
Alfred Molesley (valet d’Isobel Crawley) : Kevin Doyle

Autres

Dr Richard Clarkson : David Robb
Martha Levinson (mère de Cora Crawley) : Shirley MacLaine
Lady Rosamund Painswick (sœur de Robert Crawley) : Samantha Bond
Sir Anthony Strallan (soupirant d’Edith Crawley) : Robert Bathurst
Vera Bates (première femme de John Bates) : Maria Doyle Kennedy
Sir Richard Carlisle (patron de presse et premier fiancé de Lady Mary) : Iain Glen
Lavinia Catherine Swire (première fiancée de Matthew Crawley) : Zoe Boyle
Mr Mason (père de William) : Paul Copley
Lady Rose MacClare (petite nièce de Lady Violet) : Lily James

(Source : Wikipédia, IMDb)
avatar
mrs.peel6568
Modératrice
Modératrice

Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  mrs.peel6568 le Lun 7 Jan 2013 - 0:05

Finalement, la critique du premier épisode ne devrait pas tarder. J'y travaille et j'avance.
avatar
mrs.peel6568
Modératrice
Modératrice

Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  Invité le Lun 7 Jan 2013 - 8:20

J'ai terminé la seconde saison hier soir très tard. La fin de cette seconde saison est bien meilleure que le début !
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  mrs.peel6568 le Lun 7 Jan 2013 - 12:42

Episode 1.1 : Question de succession




- My Dear Lord Grantham…
- Don’t "My Dear Lord Grantham" me!


Scénario : Julian Fellowes
Réalisation : Brian Percival

Résumé :

Avril 1912. Le Royaume-Uni se réveille douloureusement après l’annonce du naufrage du Titanic. Le Comte de Grantham, Robert Crawley, et son épouse Cora, apprennent la disparition de Patrick et James Crawley, qui étaient les deux héritiers potentiels du château de Downton et de la fortune de la famille. Le comte n’a que trois filles : Mary, Edith et Sybil. Or seul un homme peut prétendre à l’héritage du domaine. Le nouvel héritier est Matthew Crawley, cousin éloigné de Robert Crawley, avocat vivant avec sa mère Isobel à Manchester.

Un nouveau venu frappe à la porte du manoir. C’est John Bates, ancien compagnon d'armes du comte pendant la guerre des Boers. Il a été choisi pour être son valet de chambre. Seul hic : il boite à cause d’une vieille blessure de guerre et ne peut se déplacer sans sa canne. Son arrivée provoque la jalousie de Thomas, simple valet de pied et prétendant au poste depuis un certain temps. Mais même si son handicap semble lui attirer les foudres de ses supérieurs, Robert Crawley hésite à le renvoyer chez lui. Thomas et Sarah O’Brien mettent alors tout en œuvre pour se débarrasser de cet indésirable.

Critique :

Le problème, avec ce type d’épisode, c’est que le scénario n’est pas passionnant mais que presque chaque scène a son importance. Pour comprendre la série, il faut l’avoir vu. C’est en quelque sorte un passage obligé.
Ce premier épisode est une formalité. Il n’est ni mauvais, ni extraordinaire. En fait, il a le mérite d’être, selon la formule consacrée, clair, net et précis. Une introduction sert, au risque de paraître très clichée, à nous présenter les personnages, leur caractère et leurs affinités, le décor, le contexte et la problématique.

Question de succession remplit ce rôle à la perfection.
Nous apprenons tout d’abord que le Titanic a fait naufrage. Cette catastrophe est à l’origine de toute l’intrigue de Downton Abbey. Parallèlement, un train roule dans la campagne anglaise, avec à son bord un homme élégant qui s’avèrera être John Bates, nouveau valet de chambre du Comte de Grantham. Ce sont les premières images de l’épisode.
Avant de nous introduire à la grande famille aristocratique que sont les Crawley, la caméra s’attarde longuement sur le réveil et le travail des domestiques. Valets ou femmes de chambre, gouvernante ou majordome, cuisinières ou simple filles de ménage, tous se hâtent à remettre de l’ordre dans le château. C’est à ce moment précis que nous découvrons les somptueux décors de la série.
Viennent après, et seulement après, les membres de la famille Crawley. Ensemble le père et ses trois filles, puis Cora et Lady Violet un peu plus tard. Au même moment, Bates se présente aux membres du personnel, ce qui pour nous spectateurs est l’occasion de comprendre « qui est qui » et « qui fait quoi ». L’épisode est alors définitivement lancé.


Une des scènes les plus abouties est la visite de Lady Violet au château de Downton, au grand dam de Cora. Cet échange révèle à quel point la mère de Robert Crawley est une femme imposante et dotée d’un sens de l’humour des plus douteux. Maggie Smith tient un rôle secondaire, mais néanmoins très important. C’est elle qui est à l’origine de la plupart des répliques cultes de la série, ce qui n’est pas totalement négligeable. Et une fois n’est pas coutume, lorsque l’on a une belle-mère, il y a des risques pour que la relation ne soit pas très amicale.


Mary, Edith et Sybil, les trois filles du Comte de Grantham n’ont décidément rien en commun, si ce n’est le nom de famille. Alors que l’ainée est un véritable frigo sur pattes, la cadette est pleine de douceur et d’attention envers les gens qui l’entourent. Quant à la seconde, jalouse de la beauté et de l’élégance de sa sœur ainée, elle est en quelque sorte le vilain petit canard de la famille, ou encore celle à qui Mary se croit obliger de refiler le linge sale à chaque fois qu’elle la croise. Les légers différends entre les deux sœurs ne manquent pas de se faire attendre, donnant lieu à des dialogues plutôt croustillants, à faire passer Mary pour une véritable garce, hautaine et imbue d’elle-même et Edith une martyre de première classe, ce qui n’est pas totalement faux. Il y a du Scarlett O'Hara en Mary !

Du côté des domestiques, on se réjouit on non de l’arrivée de John Bates. Du nôtre, on ne le situe pas très bien non plus. On peut le trouver modeste, respectable et sympathique tout comme on ne peut pas le sentir. Personnellement, Bates, dès le premier épisode, me tape déjà sur les nerfs. Ce doit être ce côté « never complain, never explain » et ce regard innocent qui cache certainement quelque chose de louche.

La visite du Duc au château de Downton est un passage dont on aurait pu volontiers se passer, puisqu’elle ne fait pas du tout avancer l’histoire. On en retient cependant que Thomas est en fait homosexuel, que Sarah O’Brien est une véritable garce (il faut la voir mettre à terre ce pauvre Bates) et que les déceptions sentimentales de Mary font le bonheur de sa sœur Edith.
Finalement, cela ne fait que confirmer la venue à Downton du nouvel héritier, Matthew Crawley, qui n’apparaît avec sa mère que dans la dernière scène de l’épisode.


Question de succession donne le ton de la série mais la suite s’avèrera bien plus convaincante. Les quelques longueurs de l’épisode nous laissent le temps d’apprécier les décors et les costumes mais sont vite rattrapées par la qualité de la mise en scène et par l’interprétation des acteurs, Maggie Smith en tête, comme toujours.


Dernière édition par mrs.peel6568 le Mar 22 Jan 2013 - 10:15, édité 4 fois
avatar
mrs.peel6568
Modératrice
Modératrice

Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  Estuaire44 le Lun 7 Jan 2013 - 13:16

Très intéressant et fort bien écrit ! On s'attend presque à voir arriver Poirot pour annoncer à la famille réunie au grand complet que le drame du Titanic est un crime spectaculaire ourdi par Matthew Crawley. C'est étonnant de voir la loi salique des rois maudits s'appliquer des siècles après, chez Isabelle. Cela n'existe pas dans les bouquins de Christie, cela doit être une disposition particulière du testament.
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  Invité le Lun 7 Jan 2013 - 14:14

Très belle première chronique, bravo!

Un conseil pour les captures, mieux vaut les prendre quand les sous-titres n'apparaissent pas, cela casse un peu l'image.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  Invité le Lun 7 Jan 2013 - 16:30

Très bien. Je vais pouvoir enfin lire sur le site une série chroniquée contemporaine que je connais ! Vu que je regarde la série en français, je voudrais savoir s'il y a des titres d'épisode en VO. J'en ai pas trouvé sur imdb par exemple.


Dernière édition par denis le Lun 7 Jan 2013 - 16:41, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  mrs.peel6568 le Lun 7 Jan 2013 - 16:35

J'en ai pas l'impression. Ils les nomment "Episode 1", "Episode 2"...etc mais ne donnent pas de titres.
avatar
mrs.peel6568
Modératrice
Modératrice

Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  mrs.peel6568 le Lun 7 Jan 2013 - 16:39

Steed3003 a écrit:Très belle première chronique, bravo!

Un conseil pour les captures, mieux vaut les prendre quand les sous-titres n'apparaissent pas, cela casse un peu l'image.

Je voulais justement illustrer les répliques. Je pense que c'est mieux si on peut avoir à la fois une citation et l'image qui l'accompagne... Je trouve que l'effet produit est meilleur... Notamment concernant Lady Violet et ses répliques de la mort qui tuent... Enfin j'dis ça c'est mon avis personnel mais ça casse vraiment l'image ?
avatar
mrs.peel6568
Modératrice
Modératrice

Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  Estuaire44 le Lun 7 Jan 2013 - 16:43

Pour ce que j'en ai vu, il y a à chaque fois une date d'associée (mois et année), un peu comme les heures pour 24h chrono.

N'ya-t-il pas un risque que, pour les questions d'argent, de titres ou d 'autres enjeux traditionnels, on s'intéresse davantage aux péripéties côté"maîtres" que côté "valets" ?
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  Invité le Lun 7 Jan 2013 - 16:44

Possible. Moi, je serais plutôt coté 'valets'. Ça fourmille plus d'intrigues.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  Dearesttara le Lun 7 Jan 2013 - 23:27

Hey ! Une nouvelle recrue dans notre cercle de chroniqueurs. Et quel début ! Style à la fois détaillé et concis, c'est très agréable à lire. Moi il m'a fallu deux ans et trois séries pour trouver un ton clair, toi ça éclate d'entrée ! Bravissimo !

Perso, j'aime pas trop les répliques incrustées sur les images, je préfère à la rigueur en mettre deux ou trois avant le résumé.

Pilote imparfait sans doute, mais critique excellente. Bravo ! 1010
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  mrs.peel6568 le Mar 8 Jan 2013 - 0:17

Episode 1.2 : Le nouvel héritier





- What should we call each other?
- Well, we could always start with Mrs. Crawley and Lady Grantham!


Scénario: Julian Fellowes
Réalisation : Ben Bolt

Résumé

Matthew Crawley et sa mère sont logés dans le village de Downton. Il souhaite continuer à travailler et Isobel, qui a reçu une formation d'infirmière, demande aussi à pouvoir exercer à l'hôpital. Matthew semble avoir des difficultés à s'adapter au mode de vie des Crawley. Mary ne manque pas de lui faire comprendre.

Pendant ce temps, Carson reçoit une lettre d'un ancien ami, Charles Grigg, un escroc, lui réclamant de l'argent. Finalement, il débarque à Downton. Carson s'explique devant Lord Grantham : Charles et lui ont été acteurs dans leur jeunesse et Grigg menaçait de révéler ce secret au comte.

Critique

Alors que le premier épisode de la série s’attarde longuement sur le château de Downton, Le nouvel héritier fait place à l’autre partie de la famille Crawley. La différence saute aux yeux. Plus simples et moins formels, Matthew et Isobel font preuve de davantage de souplesse et de modernité dans leur mode de vie. C’est peut-être cela qui rend en partie l’épisode plus agréable à regarder.

Nous assistons très vite à la première prise de bec entre Mary et Matthew. Furieux de devoir se marier de force et de s’adapter à la manière de vivre de ses cousins, il montre ardemment son incompréhension et sa réticence envers la haute société. Au même moment entre Lady Mary qui surprend la fin de la conversation la concernant. Matthew est interloqué et, comme pris d’un violent coup de foudre, ne peut placer un mot. Leur relation est d’ores et déjà placée sous le signe de la discorde.



L’arrivée de Matthew et Isobel chez leurs cousins est la rencontre de deux mondes. Les scènes de diner mettent en avant les divergences fondamentales de manière assez formidable. Voir le comte ouvrir de grands yeux lorsque Matthew lui apprend qu’il travaille, Thomas se croyant obligé d’expliquer qu’il se tient penché pour que Matthew puisse se servir, ou encore Lady Violet se demander ce qu’est un week-end (What… What is a week-end???) est signe que les deux tribus n’ont absolument rien en commun, et l’on se demande bien comment tout ce petit monde compte s’extirper de la situation. C’est aussi l’occasion pour Isobel et Violet de montrer leurs crocs respectifs. Maintes fois la comtesse tente de tailler aussi parfaitement et élégamment que possible sa lointaine cousine, rappelant implicitement qu’ici, la patronne, c’est elle, et qu’il est inutile de vouloir être utile à sa société quand on n’a aucun titre.

Matthew en prend lui aussi pour son grade. Peu habitué (et c’est un euphémisme) à se faire habillé par un valet de chambre, apprenant tout juste à se comporter en Lord, découvrant à peine le domaine de Downton, ce pauvre homme ne sait quoi dire devant l’insolence de sa promise, qui se permet de le comparer au monstre des mers chargé de dévorer Andromède sur son rocher. Quelle ambiance, dites-moi, j’aurais aimé être un valet ce soir-là rien que pour assister à ce spectacle !

Carson est pris dans une histoire de chantage. Honteux de son passé d’acteur et de danseur comique, il est trop accroché à l’honneur et à la dignité pour l’avouer et préfère se complaire aux volontés de son escroc d’ancien compagnon de scène, qui vient le trouver à Downton et révèle la situation au Comte de Grantham. Bref, on ne voit pas trop l’intérêt de ce passage, si ce n’est de décoincer le majordome et de voir en lui un peu plus qu’un homme dépourvu de fantaisie.


Alors qu’en haut des escaliers la tension est perpétuellement à son comble, en bas, les autres rigolent doucement. On est quand même assez content de voir que Sarah O’Brien se fait remonter les bretelles (qu’elle n’a pas, mais en admettant qu’elle en ait), par Cora Crawley lorsqu’elle la surprend à médire sur Matthew (Mr Nooobody from Noooowhere !). Comme quoi, il y a des passages plutôt amusants à regarder dans la salle à manger des domestiques. Je pense notamment à la scène du Grizzly Bear, où Thomas entraîne Daisy dans un numéro de danse gentillet.

Isobel Crawley fait de son mieux pour participer à la vie du village de Downton. Elle travaille désormais à l’hôpital, au grand désespoir de Lady Violet, cette dernière ne tardant pas à prévenir le Dr Clarkson qu’elle n’est pas à sa place et qu’il doit la renvoyer. Il est nécessaire d’ajouter qu’elle est la directrice de cet hôpital. Heureusement, Mrs Crawley n’est pas tout à fait idiote et conseille elle-même au docteur le moyen de sauver un des patients. Violet voit alors d’un très mauvais œil cette réussite. Les deux femmes éprouvent une telle animosité l’une envers l’autre que cela en devient plus que comique.


Bien meilleur que Question de succession, Le nouvel héritier ne souffre pas de trop de longueurs scénaristiques. Bien sûr, il est un peu plombé par une histoire tout à fait inutile, celle de Carson, mais heureusement, cela ne dure pas assez longtemps pour que l’on soit obligé de zapper la moitié de l’épisode.


Dernière édition par mrs.peel6568 le Mar 8 Jan 2013 - 0:25, édité 3 fois
avatar
mrs.peel6568
Modératrice
Modératrice

Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  mrs.peel6568 le Mar 8 Jan 2013 - 0:18

Merci pour vos encouragements cheers !
avatar
mrs.peel6568
Modératrice
Modératrice

Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  mrs.peel6568 le Mar 8 Jan 2013 - 0:32

Dearesttara a écrit:Hey ! Une nouvelle recrue dans notre cercle de chroniqueurs. Et quel début ! Style à la fois détaillé et concis, c'est très agréable à lire. Moi il m'a fallu deux ans et trois séries pour trouver un ton clair, toi ça éclate d'entrée ! Bravissimo !

Perso, j'aime pas trop les répliques incrustées sur les images, je préfère à la rigueur en mettre deux ou trois avant le résumé.

Pilote imparfait sans doute, mais critique excellente. Bravo ! 1010

Bon puisqu'il y a l'air d'avoir consensus, je m'efforcerai d'être moins paresseuse et d'écrire les répliques hein .
avatar
mrs.peel6568
Modératrice
Modératrice

Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  mrs.peel6568 le Lun 14 Jan 2013 - 11:05

La parodie de la série lancée par la BBC, Uptown Downstairs Abbey , avec Joanna Lumley alias Mrs. Danvers



avatar
mrs.peel6568
Modératrice
Modératrice

Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  Estuaire44 le Mar 15 Jan 2013 - 12:19

Gillian Anderson a failli jouer Cora Crawley, mais elle avait déjà un agenda bien rempli :
http://popwatch.ew.com/2012/03/15/gillian-anderson-downton-abbey/
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  mrs.peel6568 le Mar 15 Jan 2013 - 19:09

En fait je trouve Elizabeth McGovern absolument parfaite donc difficilement remplaçable mais quand je vois cette photo, je me dis pourquoi pas :



Il aurait fallu la vieillir encore un chouïa.
avatar
mrs.peel6568
Modératrice
Modératrice

Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  Invité le Mar 15 Jan 2013 - 19:14

Je n'avais pas revu pratiquement Elizabeth McGovern depuis Il était une fois en Amérique en 1984...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  mrs.peel6568 le Lun 21 Jan 2013 - 21:33

Épisode 1.3 : Le diplomate turc




No Englishman would dream of dying in someone else's house, especially someone they didn't even know!

Scénario: Julian Fellowes
Réalisation: Ben Bolt

Résumé

Le riche Evelyn Napier annonce sa venue à Downton, à la grande joie de Cora, voyant là des opportunités de mariage pour Mary. Seulement, il arrive accompagné d'un diplomate turc, Kemal Pamuk, dont le charme trouble profondément les femmes de la maison. Après un incident survenu lors de son arrivée, Pamuk oblige Thomas à le conduire à la chambre de Lady Mary, le soir venu. Il réussit à la séduire mais est soudain victime d'une crise cardiaque dans le lit. Mary, épouvantée, est contrainte de demander l'aide de sa mère et d'Anna afin de transporter le cadavre dans sa chambre. Seulement, Daisy, l'aide-cuisinière, les surprend.
Lady Édith tente en vain de se rapprocher de Matthew. Pendant ce temps, le secret de Gwen est découvert : elle suit des cours par correspondance dans le but de devenir secrétaire. Sa révélation entraîne un certain scepticisme chez les autres domestiques.


Critique

Brillamment réalisé et mis en scène, c’est à partir de cet épisode que la série commence à gagner en qualité et en intérêt. Après un démarrage en douceur, Le diplomate turc met davantage en exergue la personnalité des personnages et commence tout juste à en révéler certains qui restaient jusque-là en retrait de l’histoire, notamment Lady Sybil et Gwen, le duo naissant de cet épisode. Et même si l’intrigue principale ne tourne pas autour d’elles, leur complicité ne manque pas de faire sourire.

Gwen est une femme de chambre que l’on regrettera plus tard dans la série. Plutôt discrète et intelligente, cette dernière a l’ambition de devenir secrétaire, au grand dam du reste du personnel, qui ne croit pas du tout à sa réussite, même si elle avoue prendre des cours par correspondance. Son secret est découvert par Anna lorsque celle-ci tente de débarrasser une énorme malle trainant sur le haut de l’armoire, et qui contient en vérité la machine à écrire de sa compagne de chambre. Si à première vue, cette découverte nous parait à nous, gens du 21ème siècle, tout à fait insignifiante, elle ne l’est pas pour ceux de Downton. On ressent là le gouffre de 100 ans qui nous sépare de ce monde un peu spécial.

Gwen a le sentiment que tout est perdu d’avance. La scène où elle fond en larmes en présence d’Anna et de Bates est assez touchante. J’ai même éprouvé de la sympathie pour Bates à ce moment-là (chic type) ! Et pourtant, on se prend au jeu et on se met à rêver avec la jeune fille de réussite sociale. Vous trouvez que c’est exagéré ? Alors vous serez peut-être d’accord avec Lady Violet : « Pourquoi vouloir travailler dans un petit bureau mal éclairé alors qu’il est si plaisant de servir dans une grande et ravissante demeure ? ». Tout le monde n’est pas de cet avis, à commencer par Sybil. Enfin ! Après Edith et Mary, les sœurs fâchées, on se familiarise avec la cadette, très discrète jusque-là. La superbe brune décide de prendre en main la carrière de Gwen et de la lancer sur le « marché du travail ».
En fait, on comprend vite que Sybil a envie que les choses changent et qu’elle voit en Gwen la femme de demain, exactement ce qu’elle voudrait être : « Je trouve ça fantastique de se lancer dans la vie ! Surtout pour une femme ! ».


Bates décide de résoudre son problème de boitement et se rend chez un prothésiste. Son appareil le fait horriblement souffrir mais on ne comprend toujours pas pourquoi il cherche à tout prix à le cacher, surtout lorsque la moitié de la maison le voit gémir de douleur en plein service. Bates est décidément modeste et réservé, mais son silence exagéré ne finit-il pas par agacer ? Heureusement, Mrs. Hugues insiste pour avoir des explications et, en effet, le spectacle n’est pas joli. On a quand même l’impression que cette intrigue était un prétexte pour rallonger le scénario. Mais ce n’est pas grave car cela n’enlève rien à sa qualité.

Pendant ce temps, Matthew se fait draguer par Edith. Alors qu’ils visitent une des églises du village, elle tente en vain de lui faire des passes désespérées. Matthew s’empresse alors de demander des nouvelles de Mary, au grand désarroi d’Edith qui décidément, ne peut pas supporter sa sœur ainée. Que voulez-vous, ces deux-là sont faits pour être ensemble, n’allons pas contre la nature ! Pauvre Edith quand même, elle n’a vraiment pas de bol avec les hommes.


Venons-en maintenant au fait. L’épisode tourne autour de la venue du riche Evelyn Napier au château de Downton. Joué par Brendan Patricks, ce charmant garçon, beau, intelligent, aimable et de bonne famille, ferait un parfait époux pour Mary, qui aurait bien besoin d’un peu de discipline et de stabilité. Mais non, il a fallu que cette allumeuse soit irrésistiblement attirée par le diplomate turc Kemal Pamuk, le beau brun ténébreux de l’épisode. Toutefois, on ne regrettera pas sa présence qui aura fait remuer plus d’oreillers qu’à l’ordinaire ! La seule chose que l’on puisse regretter, c’est la présence de Matthew. Le pauvre homme assiste désemparé à ce jeu de séduction qui s’instaure entre Mary et Pamuk.

L’arrivée des deux gentlemen donne lieu à une partie de chasse à courre, ce qui est toujours un bon prétexte pour lancer un « Ah la campagne anglaise, c’est beau mais qu’est-ce que c’est humide !».

Et là, attention les yeux, si vous loupez cette partie de l’épisode, vous ne comprendrez plus rien à la suite de la série. Enfin si, vous pourrez, mais il vous manquera l’essentiel. Parce que c’est en une soirée que tout se joue, et c’est en une soirée que Mary va se compromettre, mais aussi recevoir la claque qui la calmera pour le restant de ses jours. Non, pas une vraie, mais elle n’est vraiment pas passé loin. Elle se fait ouvertement séduire par Pamuk après le diner et celui-ci l’entraine dans une pièce voisine, où il l’embrasse fougueusement et la plaque contre le mur sans aucun remord. Furieuse, la jeune femme lui laisse entendre qu’il devrait avoir honte et retourne voir sa famille. Pourtant, lorsque le diplomate arrive dans sa chambre, bien que surprise, elle se laisse faire et on suppose qu’ils passent une nuit torride jusqu’à ce Kemal Pamuk soit victime d’une crise cardiaque au petit matin.


Effondrée, Mary doit demander l’aide d’Anna et de sa mère, les seuls qui pourront garder son secret assez longtemps. On ne sait pas si on doit sourire ou se taire à ce stade de l’épisode mais il est tellement bien fait que le rire finit quand même par l’emporter. Mary reçoit enfin la leçon qu’elle méritait tant : « J’espère qu’à l’avenir, tu te comporteras de façon exemplaire ! ». Bim ! Rendez-vous compte, c’est de la pure action, ça !

Suite au décès de Pamuk, Mary reste à pleurer dans la chambre où il avait été ramené. Carson, qui passe pour vérifier que tout est bien rangé, la surprend, la rassure et la console comme il peut. Il finit par lui dire que des trois sœurs, c’est elle qu’il préfère. En effet, Carson la considère comme sa petite protégée et cette presque relation père/fille a quelque chose de très touchant.

Le diplomate turc lance définitivement la série et l’épisode est incontournable.
avatar
mrs.peel6568
Modératrice
Modératrice

Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  Invité le Lun 21 Jan 2013 - 22:25

Et là, attention les yeux, si vous loupez cette partie de l’épisode, vous ne comprendrez plus rien à la suite de la série.
Yes, indeed !
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  aliszt le Dim 27 Jan 2013 - 12:04

je te trouve un peu sévère envers Bates, il est pas si mou que tu dis. Quand t'y réfléchis, on est à ne époque où le mot Honneur a un pouvoir extrêmement fort sur les esprits, Bates se traine pas mal de casseroles au c.. et dont il est pas fier merci bobonne, retrouver un emploi chez un duc ca devient pour lui une chance inestimable et à ne pas gâcher donc déjà il n'a aucun raison de faire des remous, par ailleurs comme pas mal d'estropié plus tu peux faire oublier ton handicap mieux tu te portes, donc j comprends qu'il serre les dents. Enfin quand tout lui tombes dessus au compte goutte il est obligé et d'avouer les choses le mettant en danger et de cacher celles pas encore découvertes. Après c'est sûr qu'il est pas assez punchy et qu'un bon coup de sang lui et nous ferait du bien, mais ça le desservirait , alors autant rien faire. Par ailleurs, il ne serait pas si faible, sa femme serait pas là pour lui chercher des noises, et voilà comment on perd une intrigue d'une 20 aine d'épisodes et une personne d'autre à blâmer que lady Edith. C'est bête. Donc au final Bates bien qu'irritant de gentillesse, est un personnage utile et très bien.
Surtout que pour se défouler devant ces moments de frustrations il y a toujours Thomas et O'Brien. Eh ui pas de Bates = pas de Thomas pas d'O'Brien pour la saison 1 du moins. il reste plus que poor lady Edith...
avatar
aliszt
Comte(sse)
Comte(sse)

Age : 31
Localisation : marseille
Date d'inscription : 07/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  mrs.peel6568 le Dim 27 Jan 2013 - 12:11

Poor Edith...

avatar
mrs.peel6568
Modératrice
Modératrice

Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  mrs.peel6568 le Dim 27 Jan 2013 - 12:21

aliszt a écrit:je te trouve un peu sévère envers Bates, il est pas si mou que tu dis. Quand t'y réfléchis, on est à ne époque où le mot Honneur a un pouvoir extrêmement fort sur les esprits, Bates se traine pas mal de casseroles au c.. et dont il est pas fier merci bobonne, retrouver un emploi chez un duc ca devient pour lui une chance inestimable et à ne pas gâcher donc déjà il n'a aucun raison de faire des remous, par ailleurs comme pas mal d'estropié plus tu peux faire oublier ton handicap mieux tu te portes, donc j comprends qu'il serre les dents. Enfin quand tout lui tombes dessus au compte goutte il est obligé et d'avouer les choses le mettant en danger et de cacher celles pas encore découvertes. Après c'est sûr qu'il est pas assez punchy et qu'un bon coup de sang lui et nous ferait du bien, mais ça le desservirait , alors autant rien faire. Par ailleurs, il ne serait pas si faible, sa femme serait pas là pour lui chercher des noises, et voilà comment on perd une intrigue d'une 20 aine d'épisodes et une personne d'autre à blâmer que lady Edith. C'est bête. Donc au final Bates bien qu'irritant de gentillesse, est un personnage utile et très bien.
Surtout que pour se défouler devant ces moments de frustrations il y a toujours Thomas et O'Brien. Eh ui pas de Bates = pas de Thomas pas d'O'Brien pour la saison 1 du moins. il reste plus que poor lady Edith...

Je comprends, Bates a pas un passé reluisant, mais quand tu le vois faire des courbettes à sa bobonne t'as juste envie de lui mettre un bon coup de pied au derche pour qu'il se réveille. Mais après c'est sûr, pas de Bates = pas de Mrs. Bates = pas de suicide = pas de procès. Disons que c'est pas l'intrigue que je préfère. Mais franchement je me demande ce qu'Anna lui trouve à ce type...
avatar
mrs.peel6568
Modératrice
Modératrice

Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  Invité le Dim 27 Jan 2013 - 12:29

Bah, Bates a 50 ans (en tout cas, l'acteur a cet âge) et Anna est toujours une oie fraiche à prendre. Dans cette 'dispute de frangines', je rejoins aliszt; sans Bates, de nombreux épisodes tomberaient à plat. D'ailleurs, lorsqu'il est absent au milieu de la seconde saison, il y a un vide difficile à combler.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  mrs.peel6568 le Dim 27 Jan 2013 - 12:29

Aperçu de la série










avatar
mrs.peel6568
Modératrice
Modératrice

Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  Estuaire44 le Dim 27 Jan 2013 - 12:34

La première image est un excellent clin d'oeil aux fameux alignements de Donjons et Dragons Laughing
http://fr.wikipedia.org/wiki/Alignement_(Donjons_et_Dragons)


Dernière édition par Estuaire44 le Dim 27 Jan 2013 - 12:38, édité 1 fois
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  mrs.peel6568 le Dim 27 Jan 2013 - 12:37

Ah je connaissais pas la référence ! C'est exactement ça !
avatar
mrs.peel6568
Modératrice
Modératrice

Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 22 Précédent  1, 2, 3 ... 12 ... 22  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum