CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR - THE AVENGERS
Bonjour,
Soyez le(la) bienvenu(e) sur le forum français de référence concernant Chapeau Melon et Bottes de cuir !
.
ATTENTION : Afin de pouvoir rester avec nous et éviter d'être automatiquement désinscrit au bout d'un mois, il vous est demandé au minimum de vous présenter dans le fil adéquat : http://avengers.easyforumpro.com/t145-presentez-vous
.
Merci ! Et bon forum !!

Série "Downton Abbey"

Page 19 sur 22 Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20, 21, 22  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  Invité le Lun 24 Fév 2014 - 13:28

Très bien. Je ne lis pas tout car je veux garder le suspense.Je ne vais pas plus loin que le résumé et, parfois même en lisant que ça...Mais bon, le temps que ce la passe ici, j'aurai oublié les détails.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  mrs.peel6568 le Mar 25 Fév 2014 - 11:48

Episode 4.7

   



Réalisation: Ed Hall
Scénario : Julian Fellowes

Résumé

Lord Grantham est appelé en Amérique pour sauver le frère de Cora d’un scandale financier. Bates échappe de justesse au voyage car Mrs. Hughes en touche deux mots à Lady Mary qui convainc alors  son père de ne pas prendre son valet avec lui. Thomas part à sa place et charge Baxter de découvrir pourquoi. Violet tombe malade et Isobel insiste pour lui consacrer du temps. Edith et Rose partent à Londres. La première met sa tante au courant de sa grossesse et se met en tête d’avorter, mais renonce au dernier moment. La seconde passe la journée en compagnie de Jack Ross. Mary s’entend mal avec Charles Blake qui est déçu par les nombreuses familles qui ne sont pas prêtes à se sacrifier pour sauver leur domaine, dont les Crawley. Pendant l’absence de Robert, des cochons arrivent à la ferme du domaine mais ils sont déshydratés. Mary montre qu’elle est prête à tout pour sauver son bacon.

Tom participe à un meeting politique et rencontre là-bas Sarah Bunting. Carson reçoit une lettre d’Alfred bientôt de passage dans le village mais il est hors de question de réveiller la jalousie entre Ivy et Daisy. Il insiste pour venir le chercher à la gare et l’éloigner des deux filles. Lord Gillingham revient à Downton Abbey tandis qu’Anna et Mrs. Hughes sont très inquiètes du retour de Mr. Green, que Bates soupçonne plus que jamais.



Critique

La fin est proche et la tension est palpable. Les langues se délient et le flou s’éclaircit. La connaissance l’emporte sur l’ignorance. Notre second grand cru de la saison est un épisode très riche. Chose amusante, la première scène est construite de la même manière que celle de l’épisode 1 de la saison 1 : le son d’un télégraphe annonceur de mauvaise nouvelle. Nous avions déjà entendu parler du frère de Cora à plusieurs reprises. Il s’appelle Harold, passe sa vie sur des yachts, fait des bêtises, et les femmes l’aiment pour son argent. Quoiqu’il en soit, Lord Grantham est appelé auprès de lui car être le beau-frère d’un comte ça fait bien. Pourquoi pas, après tout si ça peut mettre Robert à distance… Robert qui a pris un sacré coup de vieux. On peut le voir dans la scène de son départ.

La palme d’or de la scène la plus improbable revient à celle des cochons. Mary couverte de boue se démène pour sauver son bacon et prouver qu’elle se battra jusqu’au bout pour sauver Downton. La séquence est drôle mais ce n’est pas non inoubliable. Maintenant ce qui est réellement impressionnant est le fait qu’elle sache se faire cuire un œuf. Qui l’eût cru ?

C’est aussi l’épisode qui nous fout les pétoches parce que Violet est gravement malade. Ce n’est pas passé loin. Mais peut-être est-ce un message caché. Peut-être que sa maladie nous prévient qu’elle n’est pas vulnérable et qu’il est très probable qu’elle s’en aille à son tour. Ce serait un désastre et si cela venait à se produire, la série ne pourrait pas continuer. C’est une certitude. C’est fou de se dire que cette série est extra dans l’ensemble mais ne tient qu’à la vie d’un seul personnage. Mais en attendant, gare à celui qui touche à un seul cheveu de la Dowager !! Faites-la mourir en paix un jour de pluie, mais jusque-là par pitié, ne la maltraitez pas. Ceci dit, dans ses délires, la vieille chouette continue à être drôle et est peut-être plus sincère que jamais. La pauvre Isobel s’en prend plein la tronche : « Faites venir un autre infirmière, celle-ci parle trop ! » « Pourquoi la nourriture est-elle si mauvaise tout à coup ? » Mon second fou rire de la saison : « Oh ! Goody, goody ! »


Pendant que Jack et Rose se prélassent dans une barque pas aussi grosse que le Titanic, Edith prie pour que Michael Gregson soit toujours en vie mais sait qu’après s’être présenté à l’hôtel, il est sorti et n’est jamais revenu. Ne pouvant plus garder le secret trop longtemps, elle met sa tante dans la confidence et ce passage nous donne droit à des répliques pleines de bon sens (« Have you met my niece and her charming bastard ? ») Elle ne veut pas garder l’enfant et se rend accompagnée de sa tante dans un sinistre endroit pour y avorter. Mais elle renonce au dernier moment. C’est un nouveau défi, car Edith devra d’une part cacher sa grossesse, et dans ce cas partir à l’étranger semble être la seule alternative possible et réalisable, confier l’enfant à un couple inconnu, et vivre comme si rien ne s’était passé, ce qui n’est pas facile. Donc renoncer à l’avortement n’est pas une si mauvaise idée. Cela ouvre plein de possibilités pour le personnage d’Édith. Mais il faut tout de même espérer que Gregson pointera le bout de son nez sinon elle risque de retomber dans le pathos.  

Mr. Green est de retour à Downton Abbey. Mrs. Hughes prend le risque d’aller le voir et de fermer la porte derrière elle.  "I know who you are and I know what you’ve done. And while you’re here, if you value your life, I shall stop playing the joker and stick to the shadows.” Mrs. Hughes a toujours eu énormément de cran et je pense que Phyllis Logan mérite des applaudissements pour son interprétation impeccable. Grand moment de panique lorsque Green se trahit. Au diner, parce que Baxter regrette de ne pas avoir été présente lors du récital de Dame Nelly Melba, il lui assure qu’il ne supportait pas ses cris de chat écrasé.  “Well I came down here for a bit of peace and quiet, that’s what”. Il est grillé et Bates, les yeux en sang et les mains tremblantes, ne va pas le louper. Exactement comme à la fin du cinquième épisode, il est décidé à se venger.

avatar
mrs.peel6568
Modératrice
Modératrice

Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  mrs.peel6568 le Mar 25 Fév 2014 - 14:14



avatar
mrs.peel6568
Modératrice
Modératrice

Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  mrs.peel6568 le Mer 26 Fév 2014 - 0:56

Episode 4.8

 




Réalisation: Ed Hall
Scénario: Julian Fellowes

Résumé

Lady Grantham doit organiser toute seule la kermesse qui se tiendra dans les jardins de Downton Abbey. Rose ne semble pas vouloir lui donner un coup de main car elle trop occupée ailleurs. Elle a l’intention d’épouser Jack Ross et Mary tient à l’en dissuader. Lady Rosamund a l’idée de partir en Suisse avec Edith de manière à ce qu’elle accouche sans que sa famille ne soit mise au courant. Elle pourra ensuite confier l’enfant à un jeune couple de là-bas. Mais sa tante fait preuve d’un peu trop de compassion et Violet se doute de quelque chose. Tom rencontre plusieurs fois Sarah Bunting qui s’avère être l’institutrice du village. La jeune femme est par principe opposée à la famille à laquelle Tom appartient désormais. Mary est courtisée de toute part, Blake inclus, mais dit ne pas être sur le marché.  

Alfred écrit à Ivy : il lui demande de l’épouser et de venir à Londres. Elle ne l’aime pas donc refuse mais Daisy est mise au courant et elle lui en veut de lui briser le cœur encore une fois. Quand il vient à Downton le jour de la kermesse, Mrs. Patmore conseille à Daisy de s’éloigner et la jeune fille part voir le père de William, Mr. Mason. Anna finit par dénoncer Mr. Green à Lady Mary. En visite à Londres, sans dire pourquoi, elle demande à Lord Gillingham de le renvoyer sur le champ. Elle en profite pour passer voir Jack Ross à son club et lui demander de renoncer à Rose. Pendant l’absence d’Anna, qui est partie accompagner Mary, Bates prétend se rendre à York. Le jour de la kermesse, Gillingham annonce à Mary que Mr. Green est mort renversé par un bus.



Critique

C’est le dernier grand épisode de la saison 4 avant le Spécial Noël. C’est incontestablement le meilleur. Julian Fellowes a réussi le pari de faire accepter la nouveauté et les changements de mœurs au sein de la série, qui auparavant plaisait parce qu’elle s’inscrivait dans un cadre social et géographique très fermé. L’introduction d’une multitude de personnages issus de diverses classes sociales et le tournage dans des lieux londoniens aussi variés que des boîtes de nuit, des grands restaurants, un appartement bourgeois, et autres, autrefois bannis de la série sont à présent des éléments qui sont définitivement intégrés.

Les deux vieilles ne se prennent plus la tête mais leurs scènes sont tout aussi intéressantes. La première apparition de Violet à moitié endormie sur son livre est un petit détail extrêmement drôle. La comtesse douairière continue d’être ingrate avec sa cousine Isobel et ose lui dire qu’elle est toujours mieux que rien. C’est encore une de ses répliques de la mort qui tue sans lesquelles la série ne serait pas aussi géniale.
« - I’m an entire substitute for the all Crawley family!
- Which is better than nothing.
- How warm you make that sounds
»


Nous retrouvons un personnage complètement oublié : Lord Merton, père de Larry Grey, celui qui avait humilié Tom lors de son premier diner à Downton Abbey (saison 3 épisode 1).  Son soudain intérêt pour Isobel est surprenant mais plus crédible que les avances du docteur Clarkson dans le Spécial Noël de la saison 3. Le fait qu’il oublie un temps qu’Isobel est la mère de Matthew et que ce dernier est mort est parfaitement incohérent pour plusieurs raisons. La première est qu’il est le parrain de Mary. La seconde est qu’il était invité au mariage. La troisième est qu’il vient de déjeuner avec Violet, Edith et Isobel. Donc à moins de s’être exilé pendant dix mois au Taumatawhakatangihangakoauauotamateaturipukakapikimaungahoronukupokaiwhenuakitanatahu en Nouvelle-Zélande ou de s’être tourné les pouces à midi, ce n’est pas logique.  

Enfin, la scène du goûter façon conseil de guerre entre Violet, Edith et Rosamund est à mourir de rire. D’ailleurs je me pose des questions sur l’intelligence de Rosamund qui se sent obligée de dire qu’Edith doit être chérie… Et voilà qu’elle propose de partir en Suisse pour quelques mois. Pour apprendre le français. Non, ce n’est pas du tout capilotracté… J’aurais trouvé beaucoup plus naturel qu’elle prétexte les Etats-Unis pour y faire un road trip. Bon c’est moins chic mais c’est quand même beaucoup plus ambitieux que la Suisse… Lorsque Mary l’apprend, elle demande à Edith sur un ton cynique si c’est une excuse pour partir à la recherche de Michael Gregson. Remarque assez déplacée de la part d’une veuve qui a passé six mois à se morfondre dans sa chambre.  


Mary a un nouveau prétendant : Charles Blake. Comme si la liste n’était pas déjà assez longue. Je trouve qu’à force, c’est du remplissage qui témoigne d’une panne d’inspiration. La scène où Blake prend le petit George, encore en costume de marin, dans ses bras est mignonne comme tout mais il subsiste néanmoins quelque part (au niveau du vécu) un tout petit faux raccord : il est clair qu’ils ont rajouté  les cris du bébé après avoir tourné la scène parce que s’il pleure effectivement au moment où Blake l’assoit sur ses genoux, on voit qu’il est calme le reste du temps. Rien d’extraordinaire mais … ça se voit. Donc ça ne colle pas. Donc faux raccord. Mais ça reste mignon.

Jack Ross était un bon personnage mais le souci est qu’il était comme beaucoup d’autres sous le charme de Rose. Et si ça n’avait pas été Rose ça aurait été Mary. La raison pour laquelle il renonce à l’épouser est un brin clichée : « Je l’aime, je ne veux que son bonheur et je ne veux pas que les gens la rejettent si je l’épouse ». C’est extrêmement décevant. Je le pensais un peu plus courageux mais malheureusement, on va être obligé de se coltiner Rose jusqu’à la fin de la série.


La kermesse rappelle moins les fêtes foraines que le match de cricket de la saison 3, peut-être même la Garden Party de la saison 1, bien que celle-ci laisse à bien des égards d’amers souvenirs. Bref, les créateurs de la série ont pour habitude de conclure une saison par un épisode plutôt festif. Musique guillerette, légèreté, décontraction, le résultat est superbe. Molesley se rapproche de Miss Baxter et les deux font la paire. Gros rebondissement dans l’affaire Green : il est mort. Ecrasé par un bus. Et c’est le jour où Bates a prétendu se rendre à York. Donc on est quasiment sûr qu’il n’est pas mort par hasard…

Charles Blake trouve tout naturel que Mary, un verre de champagne à la main entre la pêche au canard et le tir au pigeon, lui demande ce qu’il penserait s’il découvrait qu’un homme avait dans son plein droit commis un crime. Quoiqu’au milieu de jeux aussi cruels que la pêche au canard et le tir au pigeon… C’est peut-être normal en fait. Personnellement, ce n’est pas vraiment le genre de requête auquel je réponds tous les jours, mais si c’est un habitué, je m’incline. Dans le même état d’esprit, lorsque Tom confie à Isobel qu’il a fait une découverte qui pourrait mettre certaines personnes dans l’embarras, en parlant de Jack et Rose, elle n’a même pas l’idée de lui demander le pourquoi du comment. C’est invraisemblable. Donc j’aimerais que l’on m’explique pourquoi, dans cette série, les gens ne sont pas curieux !

C’est donc l’avant dernier épisode de la saison 4. Mais le dernier avant le traditionnel Spécial Noël, et beaucoup de questions demeurent sans réponse. Que cache Miss Baxter ? Où est Michael Gregson ? Bates a-t-il tué Mr. Green ? Qui sera le nouveau fiancé de Mary ? Bates a-t-il tué Mr. Green ? Tom courtisera-t-il Sarah Bunting ? Bates a-t-il tué Mr. Green ? Isobel ira-t-elle plus loin avec Lord Merton ? Bates a-t-il tué Mr. Green ?

avatar
mrs.peel6568
Modératrice
Modératrice

Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  Estuaire44 le Mer 26 Fév 2014 - 1:30

Comme jadis j'ai fait quelques études d'économie (la Place Hoche, tout ça,   Vieux ), je m'y intéresse encore de temps à autres. J'ai pu constaté que Downton Abbey servait  parfois de base de réflexions sur différents thèmes, comme l'économie inégalitaire ou l'influence du progrès technologique. C'est la première fois que je vois une série télé analysée sous ce prisme, j'ai déjà vu des études de philosophie ou de sociologie, mais l'économie c'est une première.

http://www.washingtonpost.com/business/economy/downtonomics-a-fictional-estates-troubles-echo-in-the-modern-world/2014/02/07/77b7822c-8d32-11e3-98ab-fe5228217bd1_story.html

http://somewhatlogically.com/?p=702

http://www.marketwatch.com/story/welcome-to-downton-abbey-america-2014-02-24?link=MW_latest_news
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  aliszt le Mer 26 Fév 2014 - 12:16

"Taumatawhakatangihangakoauauotamateaturipukakapikimaungahoronukupokaiwhenuakitanatahu en Nouvelle-Zélande "

Très jolie station balnéaire en pleine montagne, à visiter absoluement, et rendue fameuse pour sa Fête du poulpe à poil long terrestre, dont ils savent tirer une laine particulièrement imperméable, bien connue des peuplades maritimes.
avatar
aliszt
Comte(sse)
Comte(sse)

Age : 31
Localisation : marseille
Date d'inscription : 07/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  aliszt le Mer 26 Fév 2014 - 12:20

ca rappelle un peu Llanfairpwllgwyngyllgogerychwyrndrobwllllantysiliogogogoch, au pays de galles, charmant également
avatar
aliszt
Comte(sse)
Comte(sse)

Age : 31
Localisation : marseille
Date d'inscription : 07/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  aliszt le Mer 26 Fév 2014 - 12:23

"Donc j’aimerais que l’on m’explique pourquoi, dans cette série, les gens ne sont pas curieux !"
mais peut être qu'ils ne sont pas curieux parce que
- primo : ca ne se fait pas, ce n'est pas palace et c'est fort mal venu
- secundo : le mal n'existe pas à Downton, tout est beau, les filles naissent dans les roses les garçons dans les choux et on fait des bébés grâce à la pensée. Et on aimera toujours son prochain comme soi même. Sauf s'il a un jardin plus grand que le sien.
avatar
aliszt
Comte(sse)
Comte(sse)

Age : 31
Localisation : marseille
Date d'inscription : 07/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  Philo le Mer 26 Fév 2014 - 12:50

Tu connais Taumatawhakatangihangakoauauotamateaturipukakapikimaungahoronukupokaiwhenuakitanatahu ?????
Toi ?
avatar
Philo
Fondateur
Fondateur

Age : 65
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2005

http://theavengers.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  aliszt le Mer 26 Fév 2014 - 12:52

et pourquoi j connaitrais pô môssieur?! c 'est extrêment connu! tout le monde connait! ..... attends.... tu..... tu connais pas??????????????!!!!!! oh la honte!!!!
avatar
aliszt
Comte(sse)
Comte(sse)

Age : 31
Localisation : marseille
Date d'inscription : 07/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  mrs.peel6568 le Mer 26 Fév 2014 - 12:52

aliszt a écrit:"Donc j’aimerais que l’on m’explique pourquoi, dans cette série, les gens ne sont pas curieux !"
mais peut être qu'ils ne sont pas curieux parce que
- primo : ca ne se fait pas, ce n'est pas palace et c'est fort mal venu
- secundo : le mal n'existe pas à Downton, tout est beau, les filles naissent dans les roses les garçons dans les choux et on fait des bébés grâce à la pensée. Et on aimera toujours son prochain comme soi même. Sauf s'il a un jardin plus grand que le sien.  



Dialogue dans Downton Abbey :

- Si vous pensiez qu’un homme avait commis un crime, ou un incident, mais que vous ne lui en vouliez pas, en fait si vous pensiez qu’il avait raison, qu’est-ce que vous feriez ?
- C’est un peu risqué comme opinion, mais…Vous ne pensez pas qu’il a eu tort ?
- Non.
- C’est un peu flou, mais je pense que je ne dirais rien  hein .


Dialogue dans La Réalité :

- Tiens pendant que tu dégustes un chamallow je vais te demander ton avis sur un truc un peu particulier. Si tu apprenais qu’un homme avait commis un crime…
- Euh….... Suspect  à qui tu penses ?
- Mais que tu ne lui en voulais pas…  tongue 
- Euh je vois pas dans quelle p***** de circonstance ça pourrait arriver…  scratch 
- En fait il avait raison… cheers 
- Gnééé ??? Mais de quoi tu parles ? Shocked  Suspect  Shocked  Suspect  Shocked  Suspect  Shocked  Suspect  Shocked 
- Qu’est-ce que tu ferais ?
- MAIS C'EST QUOI CETTE QUESTION, DE QUOI IL S’AGIT ?????  Shocked  Shocked  Shocked  Shocked  Shocked  Shocked  Shocked  Shocked  Shocked  Shocked  Shocked  Shocked  Shocked  
avatar
mrs.peel6568
Modératrice
Modératrice

Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  mrs.peel6568 le Mer 26 Fév 2014 - 12:56

aliszt a écrit:et pourquoi j connaitrais pô môssieur?! c 'est extrêment connu! tout le monde connait! ..... attends.... tu..... tu connais pas??????????????!!!!!! oh la honte!!!!

avatar
mrs.peel6568
Modératrice
Modératrice

Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  aliszt le Mer 26 Fév 2014 - 12:59

ou alors :
- dis moi....
- ca y est tu me gonfles
- j'ai un ami, qui a un ami qui connait un ami dont le cousin a peut être tué quelqu'un. Mais c'est pas moi!
- grosso modo tu as tué quelqu'un
- mais non c'est pas moi, j'étais au bridge
- bon admettons
- bref ce type il a tué quelqu'un, mais c'était un méchant, et puis on sait pas s'il a vraiment tué, mais l'important c'est que c'était un vrai méchant, très vilain
- mouais...
- et euh, l'ami de l'ami de l'ami du cousin dont je te parle, il est peut être au courant...
- ZZZZZZZZZZZ
- tu m'écoutes????
- hein oui bah il fait ce qu'il veut
- non mais toi tu le dénoncerais?
- de quoi?
- ...... si j'avais gagné au bridge en trichant
- non
- bon c'est ce que j voulais savoir
avatar
aliszt
Comte(sse)
Comte(sse)

Age : 31
Localisation : marseille
Date d'inscription : 07/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  mrs.peel6568 le Mer 26 Fév 2014 - 13:04

avatar
mrs.peel6568
Modératrice
Modératrice

Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  mrs.peel6568 le Mer 26 Fév 2014 - 20:34

Double épisode Spécial Noël (The London Season)



Réalisation : Jon East
Scénario : Julian Fellowes

Résumé

Été 1923. Les Crawley sont à Londres pour assister au bal des débutantes au cours duquel Rose sera introduite à la famille royale. Martha Levinson et le frère de Cora, Harold, viennent spécialement d’Amérique pour assister à l’événement. Ce dernier se sent particulièrement mal à l’aise au milieu des membres de l’aristocratie. Lorsque Terence Sampson s’empare d’une lettre qui pourrait compromettre le fils du roi George V, Lord Grantham craint d’en être aussi affecté. Lord Gillingham et Charles Blake se battent pour les beaux yeux de Lady Mary. Lady Edith, revenue il y a peu de temps de Suisse où elle a accouché et donné son enfant, sans nouvelle de Michael Gregson, souhaite de revenir sur sa décision et confier sa fille à un couple de fermiers.

Tom Branson, resté quelques jours de plus à Downton, invite Sarah Bunting à visiter le château mais ils sont surpris par Thomas. Le valet d’Harold Levinson fait des avances à Daisy, qui refuse de le suivre aux Etats-Unis. Elle laisse Ivy le faire à sa place. Molesley incite Miss. Baxter à se détache de Thomas. A la fin des événements, les domestiques ont le droit de partir une journée au bord de la mer.



Critique

La saison s’achève et malgré un prodigieux casting et des décors exceptionnels tombe presque aussi bas qu’à ses débuts. Nos attentes ne sont pas comblées et les intrigues sont résolues à la va vite, voire pas du tout, ce qui est terriblement frustrant. Par contre, nous avons le plaisir de retrouver l’américaine Shirley MacLaine, alias Martha Levinson. A ces côtés, Paul Giamatti joue Harold Levinson, le frère de Cora, jusqu’alors inconnu au bataillon, et le très talentueux James Fox dans le rôle de Lord Aysgarth.  

Il est clair que ce Spécial Noël est luxueux, mais peut-être un peu trop. Car s’il faut compter sur des scènes d’action dans les couloirs de Buckingham Palace, autant aller voir ailleurs. Cet English plot a le malheur de tourner autour de Rose et de la suivre au bal des débutantes. Les intrigues sont creuses, en témoigne la recherche d’une lettre compromettant la famille royale. Donc ce n’est pas bien passionnant. Les scènes de bal souffrent du mal de la répétition. Sauf la qualité de la mise en scène et la musique, dont la merveilleuse Valse des Patineurs et la très célèbre Valse de l’Empereur, il n’y a aucun intérêt à les regarder puisque d’un point de vue scénaristique, elles sont pauvres. Quelques personnages devraient songer à prendre leur destin en main. Tom Branson, en particulier, toujours le cul entre deux chaises, fait mine de vouloir prendre son indépendance sans arriver à un résultat concret. Daisy, qui se voit offrir une opportunité en or, décide de rester à Downton Abbey au lieu de partir aux Etats-Unis avec le jeune homme qui est tombé amoureux d’elle. Mais que demande le peuple ? Mary, le cul entre deux chaises elle aussi, semble prendre un certain plaisir à se faire courtiser de tous les côtés. Et Rose, naturellement investie d’une mission sacrée vouée à sauver la peau de la monarchie et qui a le privilège de danser avec la Prince de Galles. Les seuls à tirer leur épingle du jeu sont Edith, Anna & Bates et Molesley & Baxter. Violet aussi mais il est inutile de le repréciser. Quant à Harold Levinson, je trouve que c’est un personnage intéressant qui mériterait de revenir. Shirley MacLaine et Paul Giamatti forment un duo épatant.


Nous ne savons toujours pas ce qui est arrivé à Michael Gregson. Julian Fellowes semble vouloir fait durer le suspense et nous donner une réponse au cours de la saison 5. Je ne sais pas quel en est l’intérêt. Edith a néanmoins accouché, a donné sa fille à M. et Mme. Schroeder, le regrette et la fait revenir à Downton en la confiant à un couple de fermier. Espérons que cela comblera son vide sentimental sinon ça risque d’être chiant. Remarquons qu’un enfant qui vient au monde à Downton est privé de l’un de ses parents. Baxter s’émancipe de la tutelle machiavélique de Thomas et se rapproche de Molesley, ce qui est un grand pas en avant pour les deux personnages, sauf que son terrible secret n’est pas révélé. Le moment fort de l’épisode est atteint quand Mrs. Hughes trouve un ticket dans la poche de la veste de Mr. Bates. Cela confirme qu’il était à Londres le jour où Green a été renversé. Il est donc évident qu’il a commis le meurtre de sang-froid. Heureusement, Mary jette ledit ticket au feu et grâce à elle, on peut espérer qu’Anna et lui retrouvent un semblant de bonheur. L’épisode s’achève sur un plan espéré par les fans de la série : Carson et Mrs. Hughes main dans la main. En toute amitié.

The London Season a d’autres mérites : des décors somptueux, de magnifiques costumes et une qualité d’image exceptionnelle. Au regard des sommes qu’ils ont dû dépenser, c’est la moindre des choses de compenser le manque de scénario par ces plaisirs visuels. Mais c’est cher payé. Et puis il serait temps de nous offrir un Spécial Noël qui soit réellement un Spécial Noël.
avatar
mrs.peel6568
Modératrice
Modératrice

Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  Estuaire44 le Lun 17 Mar 2014 - 21:58

avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  Estuaire44 le Mar 25 Mar 2014 - 19:58

Un étrange visiteur

avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  Dearesttara le Mar 25 Mar 2014 - 20:00

Ce serait super un tel crossover. Mais je crois que Fellowes prend très au sérieux sa série pour se laisser aller à un tel décalage.
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  Estuaire44 le Mar 25 Mar 2014 - 20:02

Oui et de plus ce n'est pas le même diffuseur, donc c'est tout de suite beaucoup plus compliqué.
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  Philo le Mar 25 Mar 2014 - 20:21

Mais ça serait un p..utain d'épisode !
avatar
Philo
Fondateur
Fondateur

Age : 65
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2005

http://theavengers.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  Dearesttara le Mar 25 Mar 2014 - 20:31

Philo a tout à fait résumé la situation ! 1010
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  Estuaire44 le Mar 25 Mar 2014 - 20:32

Certes !  Laughing 
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  mrs.peel6568 le Mar 25 Mar 2014 - 20:37

Bon les gens je n'ai toujours pas réglé ce problème d'images qui ne veulent pas s'afficher sur le forum donc va falloir me dire ce qu'il se passe ici... PITIÉÉÉÉÉÉ !!!
avatar
mrs.peel6568
Modératrice
Modératrice

Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  mrs.peel6568 le Mar 25 Mar 2014 - 20:38

Dearesttara a écrit:Philo a tout à fait résumé la situation ! 1010

Et toi commence par regarder la série, on en reparlera !
avatar
mrs.peel6568
Modératrice
Modératrice

Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  Estuaire44 le Mar 25 Mar 2014 - 20:46

Pour le problème technique, je ne sais pas, mais si c'est l'image que tu veux voir, elle est ici :

http://frpnet.net/wp-content/gallery/eski-kartpostallar-bilimkurgu/kaov8otqpkyaqoi5sn9b.jpg
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  mrs.peel6568 le Mar 25 Mar 2014 - 21:03

Merci Estuaire ! Mmmmh c'est pas le premier montage fait à ce sujet... Ni la première fois que les fans des deux séries fantasment sur le projet...
avatar
mrs.peel6568
Modératrice
Modératrice

Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  JLP le Lun 12 Mai 2014 - 0:06

Qu'il est loin le temps où Jean-Claude Van Damme déclarait avec cette conviction non-dissimulée qui fait l'aura des grands de ce monde: Faut boire de l'eau...bientôt, y en aura plus.

Je me suis laissé emporter par une réflexion semblable à propos du Rosbeef à l'ail (les temps sont durs), et ai par conséquent pris un aller simple pour le pays où on met des oeufs au plat sur le poulet farci aux prunes et où on chasse le lièvre en famille bounce.

(ps: laissez-moi manifester mon enthousiasme par le biais de cette petite musique festive:

Donc...après avoir visionné quelques extraits de façon on ne peut plus légale ( vx2), je me suis procuré (pareillement) la première saison de cette série dont on m'a fait tant d'éloges. Evidemment, la perspective de pouvoir lui "défoncer sa race au poing américain clouté", tel le dédaigneux critique de base d'allociné en manque d'académisme à sabrer, me réjouissait au plus haut point  Very Happy .

Mais force est de constater que, vilain défaut ou pas, la curiosité reste un remède efficace face aux préjugés de ce bas monde.

Je ne vais pas y aller par quatre chemins: elle a certes de fantastiques qualités et de regrettables défauts, mais sur cette première saison, je trouve cette série réellement excellente, bien que son potentiel ne soit qu'éffleuré sur quelques points.

Peut-être est-ce parce que la lutte des classes continue son petit bonhomme de chemin vers l'apocalypse que cette réflexion me paraît on ne peut plus appropriée (elle n'est pas de moi), mais oui, "voir une série avec des gens riches, çà fait du bien" Very Happy. Mais des riches qui ont des valeurs, du goût, des gens sincères pirat, qui ont à la fois le sens de la tournure et celui de la répartie jocolor. En temps normal, j'aurais eu tendance à dire que ces individus sont des p*tains de psychopathes, mais pour être franc... les cousins qui se marient entre eux, les "A cup of tea my Lord ?", les madeleines, la chasse à cour en famille, les turcs chauds comme des baraques à frites (et qui mangent trop de chocolat...c'est pourquoi leur espérance de vie ne dépasse pas les trente ans clown), les Grands de ce monde qui draguent en parlant jardinage, les bébés qui naissent dans les choux... çà vend du rêve!!! cheers
Et je pense sincèrement qu'un retour de l'aristocratie ouverte sur le devant de la scène médiatique et politique ne pourrait apporter que bienfaits et renouvellement à la désolation actuelle de la société occidentale qui est la nôtre  yeye 

Là est le principal point fort de Downton: ce décalage culturel jouissif, entre l'aristocratie anglaise telle qu'elle est illustrée ici et notre monde de consommateurs des classes moyennes, donne à de multiples situations, qu'elles soient graves ou légères, une liberté d'interprétation du spectateur au premier, second ou 36ème degré.
Et cette fantastique liberté, elle est d'abord due à un casting et une galerie de personnages plaqués or: Hugh Bonneville pète la classe en Lord Grantham (je n'ai pas trouvé d'expression plus appropriée), revoir Elizabeth McGovern et ses mouvements de sourcils est un bonheur de tous les instants, Michelle Dockery est juste impeccable dans ce que je considère comme l'incarnation même de la femme rêvée, et que dire du clou du spectacle, Lady Maggie Smith, à l'origine de répliques savoureuses qu'elle semble proclamer avec une jubilation non-dissimulée queen. J'apprécie énormément le personnage de Bates (Brendan Coyle), qui apporte un soupçon d'ambiguité et surtout de mystère à quelques intrigues qui en manquent cruellement bounce .
Je n'aurai nullement besoin d'en rajouter sur la qualité des dialogues, qui constituent indéniablement l'une des qualités premières de chaque épisode, la qualité des décors, costumes...ou encore quelques subtilités de mise en scène bienvenues mais trop rares (alternance longue/courte focale-Maîtres/Domestiques, pour souligner le décalage également visuel entre les deux univers) ainsi que certains plans extrêmement léchés et flatteurs pour les yeux cyclops .

Bref, le tableau eut été parfait si quelques gros points noirs ne revenaient pas régulièrement sur le devant de la scène: Dearesttara soulignait l'autre jour que la format "série" restait davantage un domaine où les scénaristes sont rois, et où la réalisation et le montage ne passent souvent qu'au second plan.
Et en effet, il y a malheureusement d'énormes problèmes de montage dans cette série: les transitions sont trop rarement travaillées, on passe parfois d'une scène légère à une autre qui l'est beaucoup moins en une fraction de seconde et de façon beaucoup trop hachée, on est trop souvent dans du champ-contrechamp trop classique (j'ai du voir 3 ou 4 plan-séquences sur les 7 épisodes) alors que les fantastiques décors ne demandent qu'à éclabousser la lentille. Certains plans larges sont certes somptueux, mais tellement occasionnels qu'ils donnent l'impression qu'ils ne sont là que pour faire joli au milieu de quelques répliques... NON!!! Désolé, mais quand on a des acteurs d'un tel niveau, et un matos 5 étoiles autour, c'est pour filmer tout ceci avec grandeur, pas comme un feuilleton hebdomadaire du dimanche soir No(bon j'exagère un peu, mais quand même...). Et j'ai trouvé cela incroyablement frustrant, car je reste convaincu que le potentiel visuel de cette série va bien au-delà du peu de choses qui en ressortent. Je ne dis pas que c'est mal filmé, loin de là, je ne demande pas du Visconti non plus, mais un peu de rythme dans tout çà ne pourrait que rendre l'ensemble encore plus rafraîchissant qu'il ne l'est déjà drunken.

Et en parlant de montage, l'autre chose inexplicable qui m'a dérangé l'usage abusif d'ellipses, qui parsèment cette première saison, et rendent certaines intrigues complètement insipides et inabouties: je prends les deux premiers exemples qui me viennent à l'esprit, comme le rendez-vous mouvementé que Sybil et Gwen (que j'adore au passage!!) ont pour obtenir un poste de secrétaire à cette dernière (elles tombent dans la boue, et......hop directement huit heures plus tard, de retour et bien vêtues), ou encore la mort de Pamuk qui, bien qu'absolument géniale pour définitivement lancer la série, m'a parue complètement WTF dans sa construction (je n'ai pas trouvé de mot mieux approprié): Pamuk arrive dans la chambre de Mary en peignoir, brûlant d'excitation rien qu'à l'idée d'être le premier sur la liste, se jette sur elle comme le léopard sur la gazelle en pleine savane, Mary résiste, je le dirai à mon père sale cochon!!! albino , elle cède....ellipse...elle arrive dans la chambre d'Anna, plus désemparée que choquée, raconte qu'il a fait une crise cardiaque tongue. Messieurs les réalisateurs, quand on fait une ellipse de ce genre, que l'on met hors-champ ou bien hors montage la mort d'un personnage important, et même Hitchcock a du vous le hurler de là où il se trouve actuellement, c'est pour laisser croire au spectateur qu'il s'est passé quelque chose qu'on ne va pas lui raconter tout de suite après, en l'occurrence un meurtre ou quelque chose de ce genre Very Happy ... MAIS PAS UNE P*TAIN DE CRISE CARDIAQUE EN PLEIN ACTE ALORS QUE LE TYPE ETAIT CHAUD COMME LA BRAISE TROIS MINUTES PLUS TÔT!!!! affraid. Après je sais, on n'allait pas montrer la scène non plus, au nom du puritanisme télévisuel, mais au moins tourner la chose d'une autre manière que celle-ci. Désolé, il fallait que çà sorte, mais ce point-là m'avait réellement agacé  bom .

Et rien que cette mésaventure (qui aura de regrettables conséquences à l'avenir) fait figure d'exception, car elle permet de souligner quelque chose d'extrêmement commun à de nombreuses intrigues de Downton: les conséquences de chaque acte ou action trouvent trop souvent leur importance dans les réactions des autres protagonistes à l'égard de celle-ci, plutôt que dans le fait de faire avancer l'histoire d'un point de vue général. Au lieu de travailler davantage certains plans ou d'entretenir avec plus d'astuce le suspense de certaines intrigues, les scénaristes en ont inclus quelques-unes qui n'ont que peu d'intérêt et qui ne servent en rien le travail ou l'évolution de tel ou tel protagoniste, aussi riche et intéressant soit-il sur le plan psychologique.

Et je trouve cela fort regrettable, dans le sens où le fil conducteur du scénario, les connections et les évolutions des rapports entre les personnages (la thématique "maître/serviteur" est d'ailleurs remarquablement bien traitée, je pense notamment à l'attitude du cousin Crawley vis-à-vis de son valet dans les premiers épisodes), les jeux d'acteurs de grande classe ainsi que la qualité d'écriture des dialogues rendent l'ensemble passionnant à suivre study 




Mais comme je suis du genre à chercher la p'tite bête, et que je reconnais qu'il est très difficile de dire du mal de Downton Abbey, tant l'univers qui est proposé est dense, jouissif et fascinant, je vais finir sur une note simple: Tous ceux qui n'ont pas encore poussé la porte du domaine, nantis, réac', bon public ou en quête de divertissement haut de gamme, n'hésitez pas ! C'est cuvée prestige  king  

Maintenant, j'attends le facteur pour la saison 2 bounce


Dernière édition par JLP le Lun 12 Mai 2014 - 1:13, édité 1 fois
avatar
JLP
Duc(hesse)
Duc(hesse)

Age : 24
Localisation : Wuppertal (Allemagne)
Date d'inscription : 14/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  Dearesttara le Lun 12 Mai 2014 - 0:39

Sacrément bien écrit, JLP ! Bon, vu que tout le monde sur le forum semble avoir regardé la série, et surtout au vu de ta brillante chronique, je suis décidé, je vais à mon tour regarder la saison 1. J'ai un ami qui l'a chez lui, je vais lui demander le DVD. Rapport sous peu. Thanks, JLP de nous avoir donné un point de vue aussi complet.
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  mrs.peel6568 le Lun 12 Mai 2014 - 12:34

JLP a écrit:Evidemment, la perspective de pouvoir lui "défoncer sa race au poing américain clouté", tel le dédaigneux critique de base d'allociné en manque d'académisme à sabrer, me réjouissait au plus haut point  Very Happy .

C'est une profession épanouissante ça réac ?? Tant que c'est pas du Hitchcock ou du Visconti ou je ne sais quel "maître" c'est forcément... mauvais ?? Quelle perspective réjouissante, je me sens toute gueuse clown .

JLP a écrit:NON!!! Désolé, mais quand on a des acteurs d'un tel niveau, et un matos 5 étoiles autour, c'est pour filmer tout ceci avec grandeur, pas comme un feuilleton hebdomadaire du dimanche soir No(bon j'exagère un peu, mais quand même...). Et j'ai trouvé cela incroyablement frustrant, car je reste convaincu que le potentiel visuel de cette série va bien au-delà du peu de choses qui en ressortent. Je ne dis pas que c'est mal filmé, loin de là, je ne demande pas du Visconti non plus, mais un peu de rythme dans tout çà ne pourrait que rendre l'ensemble encore plus rafraîchissant qu'il ne l'est déjà drunken.

Mmmmh ouais enfin ça reste quand même des plans superbes, ils ont pas besoin d'en faire des tonnes pour prouver que le château est 5 étoiles et qu'ils savent filmer... Downton Abbey c'est pas une émission de Stéphane Bern style "Secrets d'Histoire : mystères et grandeurs de Highclere Castle" hein .

JLP a écrit:je prends les deux premiers exemples qui me viennent à l'esprit, comme le rendez-vous mouvementé que Sybil et Gwen (que j'adore au passage!!) ont pour obtenir un poste de secrétaire à cette dernière (elles tombent dans la boue, et......hop directement huit heures plus tard, de retour et bien vêtues)

Bah je vois pas où est le problème... Faut que ça avance... Alors elles font quoi ? Elles mettent trois heures pour rentrer, Sybille passe par "la porte de derrière", elle va se laver et se changer, et... qu'est-ce que ça apporte de plus  scratch ?

JLP a écrit:ou encore la mort de Pamuk qui, bien qu'absolument géniale pour définitivement lancer la série, m'a parue complètement WTF dans sa construction (je n'ai pas trouvé de mot mieux approprié): Pamuk arrive dans la chambre de Mary en peignoir, brûlant d'excitation rien qu'à l'idée d'être le premier sur la liste, se jette sur elle comme le léopard sur la gazelle en pleine savane, Mary résiste, je le dirai à mon père sale cochon!!! albino , elle cède....ellipse...elle arrive dans la chambre d'Anna, plus désemparée que choquée, raconte qu'il a fait une crise cardiaque tongue. Messieurs les réalisateurs, quand on fait une ellipse de ce genre, que l'on met hors-champ ou bien hors montage la mort d'un personnage important, et même Hitchcock a du vous le hurler de là où il se trouve actuellement, c'est pour laisser croire au spectateur qu'il s'est passé quelque chose qu'on ne va pas lui raconter tout de suite après, en l'occurrence un meurtre ou quelque chose de ce genre Very Happy ... MAIS PAS UNE P*TAIN DE CRISE CARDIAQUE EN PLEIN ACTE ALORS QUE LE TYPE ETAIT CHAUD COMME LA BRAISE TROIS MINUTES PLUS TÔT!!!! affraid. Après je sais, on n'allait pas montrer la scène non plus, au nom du puritanisme télévisuel, mais au moins tourner la chose d'une autre manière que celle-ci. Désolé, il fallait que çà sorte, mais ce point-là m'avait réellement agacé  bom .

Bon ok je comprends que ce soit plus excitant une ellipse temporelle quand un meurtre est sur le point de se produire, mais je vois pas vraiment en quoi celle-ci te fait rager à ce point. Le mec a juste fait une crise cardiaque. Hors-champ. That's all.

JLP a écrit:Et rien que cette mésaventure (qui aura de regrettables conséquences à l'avenir) fait figure d'exception, car elle permet de souligner quelque chose d'extrêmement commun à de nombreuses intrigues de Downton: les conséquences de chaque acte ou action trouvent trop souvent leur importance dans les réactions des autres protagonistes à l'égard de celle-ci, plutôt que dans le fait de faire avancer l'histoire d'un point de vue général. Au lieu de travailler davantage certains plans ou d'entretenir avec plus d'astuce le suspense de certaines intrigues, les scénaristes en ont inclus quelques-unes qui n'ont que peu d'intérêt et qui ne servent en rien le travail ou l'évolution de tel ou tel protagoniste, aussi riche et intéressant soit-il sur le plan psychologique.

Oui j'avais soulevé ce point dans une de mes critiques. C'est un choix délibéré de faire travailler la psychologie plus que l'action et c'est vrai que certaines intrigues sont de ce point de vue peu utiles. Et là pareil ce sont des aristos, c'est Downton, c'est tout en retenu et c'est une question de couleur du nœud papillon.

JLP a écrit:Mais comme je suis du genre à chercher la p'tite bête

Et c'est dommage je trouve. C'est au détriment du plaisir à découvrir une série sans vouloir à tout prix la sabrer parce que c'est ta norme et au détriment du plaisir à la regarder sans te prendre la tête parce "Y' A UNE MOUCHE EN ARRIÈRE PLAN !!!!!!!!!!"
avatar
mrs.peel6568
Modératrice
Modératrice

Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Downton Abbey"

Message  séribibi le Lun 12 Mai 2014 - 13:44

Dearesttara a écrit:Sacrément bien écrit, JLP ! Bon, vu que tout le monde sur le forum semble avoir regardé la série, et surtout au vu de ta brillante chronique, je suis décidé, je vais à mon tour regarder la saison 1..
Je ne l'ai jamais vue pour ma part, même pas un extrait.
Mais je ne pense pas que ce soit mon genre de série.
avatar
séribibi
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 51
Localisation : Mont de Marsan
Date d'inscription : 13/12/2007

http://parfum-des-arts.forumactif.com/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Page 19 sur 22 Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20, 21, 22  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum