CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR - THE AVENGERS
Bonjour,
Soyez le(la) bienvenu(e) sur le forum français de référence concernant Chapeau Melon et Bottes de cuir !
.
ATTENTION : Afin de pouvoir rester avec nous et éviter d'être automatiquement désinscrit au bout d'un mois, il vous est demandé au minimum de vous présenter dans le fil adéquat : http://avengers.easyforumpro.com/t145-presentez-vous
.
Merci ! Et bon forum !!

Les italiens boudent la France, et ils ont raison!

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Les italiens boudent la France, et ils ont raison! - Page 2 Empty Re: Les italiens boudent la France, et ils ont raison!

Message  phildlm le Lun 5 Mar 2012 - 22:19

peelou a écrit:Et si on aime bien Sheila, Cloclo ou Vartan, qu'on a grandi avec, qu'on prend encore du plaisir à 46 ans à écouter leurs chansons et qu'on n'a pas compris qu'il fallait passer à Lucio Dalla, on est complètement con ?
A ce train-là, on doit être complètement cons tous les 2... Mais je comprends ce que veut dire Patricks, et il est vrai que les chanteurs qui ont un univers pas facile à aborder sont condamnés à ne pas avoir un grand succès populaire, car le public ne juge souvent qu'à première écoute.

Pour la postérité, on ne peut pas savoir. Il y a des conceptions différentes qui s'affrontent. Pendant longtemps, une certaine élite intellectuelle a considéré que tout ce qui n'était pas classique en matière de musique était de la "basse" musique. D'où par opposition le terme "grande musique". Par exemple, le jazz, à ses débuts, fut extrêmement villipendé par les critiques, qui trouvaient ça épouvantable, de la musique de "nègres". Or, les mêmes critiques jugent aujourd'hui que c'est une musique de qualité. Pour les amateurs de classique pur et dur, même Brel et Brassens font de la m****.

Il existe en France une tradition littéraire en matière de musique, ou plutôt de chansons, tradition imposée depuis le haut, et qui attache essentiellement de l'importance au texte. On conçoit la chanson comme un exercice essentiellement littéraire où sera jugée comme excellente toute chanson dotée d'un texte de qualité, même si musicalement c'est de la daube. C'est une conception comme une autre, et je la respecte, mais je trouve anormal qu'on continue à nous la présenter comme une vérité avérée, à laquelle tout le monde doit croire.

Personnellement, je ne me reconnais pas du tout dans cette conception, je prends la musique dans son sens premier, c'est à dire l'art de combiner les sons. Tout est affaire de sonorités. Et ça ne veux pas dire que je n'aime que l'instrumental, au contraire, je préfère qu'il y ait des vocaux, car la voix est sans doute le plus merveilleux des instruments de musique.

La conception littéraire est surtout défendue par des intellectuels, des enseignants en matières littéraires. Moi, comme beaucoup de gens de formation scientifique, je préfère la musique électronique.

Il n'y a pas de raison de décréter que le genre chanson à texte est le meilleur, car la musique est avant tout de l'art. Et l'art, ça ne consiste pas à vouloir dire quelque chose. Il y a des gens qui disent "ce n'est pas que je n'aime pas la musique classique, c'est que je ne la comprends pas". Ils ont tout faux, car le problème n'est pas de comprendre, la musique soit on l'aime, soit on ne l'aime pas. Un point, c'est tout. Et c'est pareil pour tout ce qui touche à l'art: la peinture, par exemple. Certains n'aiment que les oeuvres classiques car ils considèrent que le moderne n'a "ni queue-ni tête". Toujours pareil, ils cherchent à comprendre. Mais il n'y a rien à comprendre! Soit on aime un tableau, ou une sculpture, on vibre devant elle, soit on n'aime pas.

Dans mon optique musicale, Brel et Brassens n'ont guère d'intérêt car ce qui m'intéresse est la recherche musicale, le mélange des sonorités. Eux, ce font des chansons à texte avant tout, et se contentent de petits arrangements de variétés. pour quelqu'un qui aime la recherche purement musicale, Brel et Brassens ne sont pas intéressants. Rien à voir avec le pop-rock, surtout anglo-saxon, où l'harmonie entre les différents instruments, la recherche des arrangements idéaux, sont la préoccupation première.

Brel, Ferré et Brassens passeront à la postérité dans les écoles, mais auprès du "grand public" ce sera plutôt Claude François, et auprès de moi ce sera surtout une poignée d'artistes anglo-saxons. De même pour les écrivains, à l'école on se farcit Molière ou Sartre, mais c'est plutôt Simenon et Agatha Christie qui passeront à la postérité chez la majorité des Français. Chacun ses goûts, je ne crois pas qu'il faille établir une hiérarchie là-dedans.

phildlm
Prince(sse)
Prince(sse)

Date d'inscription : 19/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Les italiens boudent la France, et ils ont raison! - Page 2 Empty Re: Les italiens boudent la France, et ils ont raison!

Message  Dearesttara le Lun 5 Mar 2012 - 22:36

Je me retrouve fort bien dans ton post Phil. Musicalement, en effet, les chanteurs à texte comme Brassens et Ferré ne brillaient pas vraiment. Mais leurs textes sont tellement beaux... Toutefois, je les considère davantage comme les descendants des trouvères et troubadours français, ou des Minnesänger allemands : ils chantent la vie dans toutes ses manifestations, du sublime au trivial, du beau au grotesque... or, les trouvères et leurs successeurs travaillaient davantage sur leurs textes que sur leurs musiques (ou improvisées ou composées mais alors la même musique sert pour plusieurs chansons). Et ce sont avant tout des poètes plutôt que des musiciens. Brassens, Ferré... sont leurs successeurs, sont des poètes, un peu musiciens certes mais ce n'est pas leur qualité première. En Italie, un chanteur comme Angelo Branduardi peut se réclamer de cette filiation. La musique populaire a précédé toutes les autres musiques et ces dernières se sont inspirées d'elle.

Considérant la musique comme un Art total, je préfère évidemment une recherche musicale bien pensée plutôt qu'une recherche des textes. Dans la musique classique, et surtout en matière d'opéra on peut trouver des textes d'un ridicule parfois sidérant (surtout ceux du bel canto, assez nanars dans le genre) mais qu'importe si la musique triomphe ! Même chose pour les chansons de pop, de rock, de métal, etc. Je me fous éperdument d'un texte ridicule si la musique est bonne (She loves you yeah yeah yeah des Beatles est un bon exemple pour moi). J'accepte moins l'inverse. Mais dans le cas des chanteurs à texte, la musique sert souvent de toile de fond, donc n'interfère pas dans le discours littéraire. Ce qui fait des chansons très belles, même s'il n y'a pas d'ambition harmonique. Hélas, beaucoup de chansons ont des musiques plus présentes qui peuvent gâcher un beau texte, ce que mes chastes oreilles tolèrent moins.


Après, tout est une question de sensibilité, mais la mienne est proche de la tienne Phil. Prima la musica, dopo le parole ! Pour reprendre un fameux proverbe italien.
Dearesttara
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 28
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les italiens boudent la France, et ils ont raison! - Page 2 Empty Re: Les italiens boudent la France, et ils ont raison!

Message  Invité le Lun 5 Mar 2012 - 22:43

Le fan d'Emma est d'accord à 100% avec les deux fans de Tara. hein
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les italiens boudent la France, et ils ont raison! - Page 2 Empty Re: Les italiens boudent la France, et ils ont raison!

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum