CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR - THE AVENGERS
Bonjour,
Soyez le(la) bienvenu(e) sur le forum français de référence concernant Chapeau Melon et Bottes de cuir !
.
ATTENTION : Afin de pouvoir rester avec nous et éviter d'être automatiquement désinscrit au bout d'un mois, il vous est demandé au minimum de vous présenter dans le fil adéquat : http://avengers.easyforumpro.com/t145-presentez-vous
.
Merci ! Et bon forum !!

Les répliques

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les répliques

Message  Dearesttara le Mar 30 Aoû 2011 - 23:30

Les Anges gardiens

(prendre un ton débile) Tu connais la différence entre une autruche et une armoire à glace ? Une autruche, c'est un oiseau qui peut pas voler, et une armoire à glace, c'est un meuble ! Haha, elle est con celle-là, hein ?

Dearesttara
Empereur
Empereur

Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répliques

Message  Cetp65 le Mer 31 Aoû 2011 - 14:21

Dearesttara a écrit:Les Anges gardiens

(prendre un ton débile) Tu connais la différence entre une autruche et une armoire à glace ? Une autruche, c'est un oiseau qui peut pas voler, et une armoire à glace, c'est un meuble ! Haha, elle est con celle-là, hein ?

Pas mal mdr

Cetp65
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 24
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 01/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répliques

Message  Lala le Mer 31 Aoû 2011 - 22:49

La policière (désignant du Broots): Et pourquoi l'avons-nous trouvé caché dans sa voiture ?
Melle Parker: Ne m'en parlez pas! Il faut toujours qu'il se cache,un vrai cafard,c'est dans sa nature on n'y peut rien.Broots dîtes lui.
Broots: Oh oui oui c'est vrai,elle a raison, je ne suis qu'un insecte.

Lala
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 30
Localisation : Paris
Date d'inscription : 05/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répliques

Message  Dearesttara le Dim 11 Sep 2011 - 3:11

Eaux sauvages

Disons que vous vous êtes trouvé à la porte de chez vous, alors vous allez à votre boîte aux lettres prendre la clef. Quand vous y arrivez, vous vous apercevez que votre clef n’est pas là, vous ne l’avez pas remise la dernière fois. Alors, vous tapez sur la boîte aux lettres, ce qui fait sortir les chiens, et un chien vient vers vous et commence à aboyer... alors vous frappez le chien, et le chien s’en va en hurlant et passe devant la maison du voisin, et le voisin appelle la police, et quand la police arrive pour enquêter, elles vous arrête pour avoir essayé de rentrer chez vous, dans votre propre maison. C’est cela le karma.



Un film particulièrement réputé sur nanarland pour sa concentration exceptionnelle de dialogues complètement givrés, dû à un doublage de fous furieux. Ce n'est qu'un exemple...

Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répliques

Message  Lala le Dim 11 Sep 2011 - 10:44

Miss Parker: J'étais allongée par terre,lui couché sur moi. Nous étions en sueur.
Suspect
Patrick: Tu continues toujours à ce que je vois.
Miss Parker: 3 fois par semaine. Tu as complètement arrêté toi...
pig
Patrick: C'est vrai que j'ai pas fait d'escrime depuis longtemps.
hehe

Lala
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 30
Localisation : Paris
Date d'inscription : 05/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répliques

Message  Dearesttara le Ven 16 Sep 2011 - 0:32

Ah le faux sous-entendu ! Pas mal !


Le Bossu (1959)

- Oh ! C'est encore loin, l'Espagne ?
- No comprendo, hombre.

Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répliques

Message  Dearesttara le Jeu 29 Sep 2011 - 15:13

Génération perdue 2 (un teenage movie de vampires de série B à moitié amusant, à moitié consternant)

Une fille apprend de son frère qu'elle a été vampirisée à son insu et qu'elle a tenté de mordre son petit ami sans s'en rendre compte.

- T'allais pas baiser ce mec, t'allais le bouffer ! [...]
- J'ai failli bouffer un mec, non mais tu réalises ! Et t'as une idée de ce que c'est pour moi de devoir boire du sang ? JE SUIS VEGETARIENNE !
mdr

Dans ce film, y'a aussi une nouvelle arme pour casser les vampires : un bazooka qui tire des ballons d'eau bénite. Oui, y'a quelques bons moments de ce genre-là dans ce film ! Laughing

Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répliques

Message  Dearesttara le Mar 13 Mar 2012 - 0:54

Prologue de Blood Freak :

Nous vivons dans un monde sujet à de constants changements. Chaque seconde de chaque minute de chaque heure, il y a des changements. Ces changements peuvent paraître invisibles et ce, parce que notre perception est limitée. Par exemple, comment des choses que nous disons et nous faisons, toutes ces choses affectent nos vies. En fait, il semble probable qu’un ordre fantastique régisse tout cela. Quand et comment nous rencontrerons une personne qui deviendra un Catholique, ou qui nous conduira vers l’un d’eux. Qu’est-ce qu’un Catholique ? Hé bien, dans ce cas, un Catholique est une personne qui amènera des changements. Ils peuvent être bons ou mauvais, mais il y en aura, c’est sûr. Vous pouvez en rencontrer n’importe où, dans votre vie de tous les jours, dans un supermarché, drugstore, n’importe où. Même en roulant sur l’autoroute. Une belle fille avec un problème : qui résisterait ? Certainement pas Richard.


Quelqu'un a la traduction ? mdr Ca me rappelle un peu les délires d'Eaux sauvages.

Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répliques

Message  Cetp65 le Sam 16 Mar 2013 - 17:45

Les Enfants du Paradis love love love

Paris est tout petit pour ceux qui s'aiment d'un si grand amour.
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Si tous les gens qui vivaient ensemble s'aimaient, la Terre brillerait comme un soleil.
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Inspecteur : Comment vous appelez-vous ?
Garance : Moi je ne m'appelle jamais. J'suis toujours là, j'ai pas besoin d'appeler.Mais les autres m'appelle Garance si ça peut vous intéresser.
I :C'est pas un nom ça !
G :C'est un nom de fleur. Mais mon vrai nom, mon nom de jeune fille, c'est Claire.
I : Claire comment ?
G : Claire comme le jour. Claire comme de l'eau de roche.
I : Votre nom de famille vous entendez !
G : Ma mère s'appelait Reine. Madame Reine. D'la famille elle en avait pas.
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Garance : C'est drôle, on dirait que vous avez couru.
Frédérick : Oui. Après vous.
G : Après moi ? Et vous venez à ma rencontre ?
F : Mais justement. Je vous ai vue tout à l'heure, alors vous comprenez le choc, l'émotion, le temps de me décider et vous étiez déjà loin. Alors...
G : Alors...?
F : Alors comme j'ai horreur de suivre une femme, j'ai couru pour vous dépasser et pour venir à votre rencontre. Et maintenant je ne vous quitte plus. Où allons-nous ?
G : C'est tout simple. Vous allez de vôtre côté et moi du miens.
F : Mais c'est peut-être le même.
G : Non...
F : Pourquoi ?
G : Parce que j'ai rendez-vous.
F : Oh rendez vous ? Destin tragique. Voilà seulement 2 minutes que nous vivions ensemble et vous voulez déjà me quitter. Et me quitter pour qui ? Pour un autre naturellement. Et vous l'aimez hein ?
G : Oh moi vous savez j'aime tout le monde.
F : Ça tombe bien, je ne suis pas jaloux.
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
BAPTISTE : J'ai eu une enfance difficile. Il a bien fallu que j'apprenne à me défendre.
GARANCE : Vous étiez malheureux ?
B : Quand j'étais malheureux, je dormais. Je rêvais. Mais les gens n'aiment pas qu'on rêve. Alors, ils vous cognent dessus, histoire de vous réveiller un peu. Mais heureusement, j'avais le sommeil dur. Plus dur que les coups. Et je leur échappais en dormant. Oui, je rêvais...J'espérais... J'attendais... C'est peut-être vous que j'attendais...
G : Déjà ?
B : Ben pourquoi pas ? Je vous voyais sans doute dans mes rêves. Ne souriez pas. Aujourd'hui en me jetant cette fleur, peut-être m'avez vous réveillé pour toujours.
G : Quel drôle de garçon vous faites.
B : Comme vous êtes belle.
G : Je ne suis pas belle, je suis vivante c'est tout.
B : Vous êtes la plus vivante. Jamais je n'oublierai cette nuit. Et la lumière de vos yeux.
G : Oh, la lumière...Une petite lumière, comme tout le monde...Tenez, regardez. Les petites lueurs, les petites lumières de milliers de gens (vue magnifique sur des maisons de Paris). Les gens s'endorment et s'éveillent. Ils ont chacun cette lueur qui s'allume et qui s'éteint. Mais c'est peu de choses tout ça...Quand je pense que je ne peux même pas reconnaître la chambre où j'habitais avec ma mère quand j'étais petite.
B : Vous habitiez ici ?
G : J'y suis née, et j'y ai vécue heureuse très longtemps. Très heureuse. Pourtant ma mère était pauvre et mon père l'avait quittée. Elle travaillait chez les autres, elle était blanchisseuse. Elle m'aimait et je l'aimais, elle était belle, elle était gaie. Elle m'a appris à rire...Et puis elle est morte, et tout a changé.
B : Et vous êtes restée toute seule ?
G : A 15 ans, par ici, une fille qui a grandi trop vite, ne reste pas seule très longtemps.
B : Oh je vous en prie. Ne soyez pas triste. Ça me serre le coeur.
G : Triste moi ? Mais je suis gaie comme un pinson (elle rie)
B (en riant) : J'aime votre rire.
G : Moi aussi je l'aime. Sans lui, qu'est-ce que je deviendrais.
B : Et moi sans vous ? Dites-moi votre nom.
G : Garance.
B : Garance...
G : mais vous tremblez...Vous avez froid ?
B : Je tremble parce que je suis heureux. Je suis heureux parce que vous êtes là, tout près de moi. Je vous aime...Et vous Garance, m'aimez-vous ?
G : Vous parlez comme un enfant. C'est dans les livres qu'on aime comme ça et dans les rêves. Mais dans la vie...
B : Les rêves, la vie...C'est pareil. Ou alors ça vaut pas la peine de vivre. Et puis qu'est-ce que vous voulez que ça me fasse la vie ? C'est pas la vie que j'aime. C'est vous.
G : Vous êtes le plus gentil garçon que j'ai jamais rencontré. Moi non plus, je n'oublierai pas cette nuit. Vous me plaisez.
Ils s'embrassent.
B : Garance...
G : C'est tellement simple l'amour.
Ils s'embrassent de nouveau.

Cetp65
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 24
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 01/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répliques

Message  Cetp65 le Lun 1 Avr 2013 - 18:39

LE DICTATEUR :

Espoir... Je suis désolé, mais je ne veux pas être empereur, ce n’est pas mon affaire. Je ne veux ni conquérir, ni diriger personne. Je voudrais aider tout le monde dans la mesure du possible, juifs, chrétiens, païens, blancs et noirs. Nous voudrions tous nous aider si nous le pouvions, les êtres humains sont ainsi faits. Nous voulons donner le bonheur à notre prochain, pas lui donner le malheur. Nous ne voulons pas haïr ni humilier personne. Chacun de nous a sa place et notre terre est bien assez riche, elle peut nourrir tous les êtres humains. Nous pouvons tous avoir une vie belle et libre mais nous l’avons oublié.

L’envie a empoisonné l’esprit des hommes, a barricadé le monde avec la haine, nous a fait sombrer dans la misère et les effusions de sang. Nous avons développé la vitesse pour nous enfermer en nous-mêmes. Les machines qui nous apportent l’abondance nous laissent dans l’insatisfaction. Notre savoir nous a fait devenir cyniques. Nous sommes inhumains à force d’intelligence, nous ne ressentons pas assez et nous pensons beaucoup trop. Nous sommes trop mécanisés et nous manquons d’humanité.

Nous sommes trop cultivés et nous manquons de tendresse et de gentillesse. Sans ces qualités humaines, la vie n’est plus que violence et tout est perdu.

Les avions, la radio nous ont rapprochés les uns des autres, ces inventions ne trouveront leur vrai sens que dans la bonté de l’être humain, que dans la fraternité, l’amitié et l’unité de tous les hommes.

En ce moment même, ma voix atteint des millions de gens à travers le monde, des millions d’hommes, de femmes, d’enfants désespérés, victimes d’un système qui torture les faibles et emprisonne des innocents.

Je dis à tous ceux qui m’entendent : Ne désespérez pas ! Le malheur qui est sur nous n’est que le produit éphémère de l’habilité, de l’amertume de ceux qui ont peur des progrès qu’accomplit l’Humanité. Mais la haine finira par disparaître et les dictateurs mourront et le pouvoir qu’ils avaient pris aux peuples va retourner aux peuples. Et tant que des hommes mourront pour elle, la liberté ne pourra pas périr. Soldats, ne vous donnez pas à ces brutes, à une minorité qui vous méprise et qui fait de vous des esclaves, enrégimente toute votre vie et qui vous dit tout ce qu’il faut faire et ce qu’il faut penser, qui vous dirige, vous manœuvre, se sert de vous comme chair à canons et qui vous traite comme du bétail.

Ne donnez pas votre vie à ces êtres inhumains, ces hommes machines avec une machine à la place de la tête et une machine dans le cœur.
Vous n’êtes pas des machines.
Vous n’êtes pas des esclaves.
Vous êtes des hommes, des hommes avec tout l’amour du monde dans le cœur.
Vous n’avez pas de haine, sinon pour ce qui est inhumain, ce qui n’est pas fait d’amour.
Soldats ne vous battez pas pour l’esclavage mais pour la liberté.

Il est écrit dans l’Evangile selon Saint Luc « Le Royaume de Dieu est dans l’être humain », pas dans un seul humain ni dans un groupe humain, mais dans tous les humains, mais en vous, en vous le peuple qui avez le pouvoir, le pouvoir de créer les machines, le pouvoir de créer le bonheur. Vous, le peuple, vous avez le pouvoir, le pouvoir de rendre la vie belle et libre, le pouvoir de faire de cette vie une merveilleuse aventure.

Alors au nom même de la Démocratie, utilisons ce pouvoir. Il faut tous nous unir, il faut tous nous battre pour un monde nouveau, un monde humain qui donnera à chacun l’occasion de travailler, qui apportera un avenir à la jeunesse et à la vieillesse la sécurité.

Ces brutes vous ont promis toutes ces choses pour que vous leur donniez le pouvoir : ils mentaient. Ils n’ont pas tenu leurs merveilleuses promesses : jamais ils ne le feront. Les dictateurs s’affranchissent en prenant le pouvoir mais ils font un esclave du peuple.

Alors, il faut nous battre pour accomplir toutes leurs promesses. Il faut nous battre pour libérer le monde, pour renverser les frontières et les barrières raciales, pour en finir avec l’avidité, avec la haine et l’intolérance. Il faut nous battre pour construire un monde de raison, un monde où la science et le progrès mèneront tous les hommes vers le bonheur. Soldats, au nom de la Démocratie, unissons-nous tous !

Hannah, est-ce que tu m’entends ?
Où que tu sois, lève les yeux ! Lève les yeux, Hannah !
Les nuages se dissipent ! Le soleil perce ! Nous émergeons des ténèbres pour trouver la lumière !
Nous pénétrons dans un monde nouveau, un monde meilleur, où les hommes domineront leur cupidité, leur haine et leur brutalité.
Lève les yeux, Hannah ! L’âme de l’homme a reçu des ailes et enfin elle commence à voler.
Elle vole vers l’arc-en-ciel, vers la lumière de l’espoir.
Lève les yeux, Hannah ! Lève les yeux !

Cetp65
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 24
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 01/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répliques

Message  Lala le Mer 23 Déc 2015 - 8:55

Calif' episode 11 saison 4
Becca: J'étais jeune mais t'as tord de croire que je comprenais pas.J'vous observais.J'vous écoutais. Vous étiez tous amoureux et heureux et j'me sentais protégée.J'étais même super pressée de grandir puisqu'être adulte ça semblait tellement marrant et un beau jour tout s'est mis à déconner.J'sais pas si c'est la Californie ou autre chose mais d'un seul coup vous avez tous changé.

P'tit bouchon Sad

Lala
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 30
Localisation : Paris
Date d'inscription : 05/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répliques

Message  Dearesttara le Jeu 12 Mai 2016 - 23:04

Les "pires" répliques de la nouvelle série "Marseille". Pour être franc, certaines sont excellentes, avec un bon parfum de Californication. D'autres sont hilarantes dans leur côté nanar que je veux croire assumé. Razz

http://marseillelaserie.tumblr.com/

Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répliques

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:10


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum