CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR - THE AVENGERS
Bonjour,
Soyez le(la) bienvenu(e) sur le forum français de référence concernant Chapeau Melon et Bottes de cuir !
.
ATTENTION : Afin de pouvoir rester avec nous et éviter d'être automatiquement désinscrit au bout d'un mois, il vous est demandé au minimum de vous présenter dans le fil adéquat : http://avengers.easyforumpro.com/t145-presentez-vous
.
Merci ! Et bon forum !!

Culture

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Culture

Message  Invité le Lun 12 Aoû 2013 - 13:10

Le festival interceltique fait partie des incontournables de la culture traditionnelle française, et surtout bretonne. La Bretagne qui a beaucoup de liens culturels avec de nombreuses contrées anglo-saxonnes, dont, bien sûr, l’Écosse.
http://www.lefigaro.fr/musique/2013/08/12/03006-20130812ARTFIG00229-le-festival-interceltique-a-accueilli-700000-spectateurs.php
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Invité le Sam 28 Sep 2013 - 17:43

Lorant Deutsch peut figurer dans le topic 'culture' : que cela fait du bien de voir des Français fiers de leur pays.
http://www.lefigaro.fr/livres/2013/09/27/03005-20130927ARTFIG00415-le-tour-de-france-de-lorant-deutsch.php
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Invité le Lun 30 Sep 2013 - 22:57

avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Invité le Jeu 3 Oct 2013 - 18:56

La droite et la gauche alliées pour nous faire chier dès le 1er janvier prochain ! Evil or Very Mad 
http://www.lefigaro.fr/medias/2013/10/03/20004-20131003ARTFIG00490-les-deputes-votent-une-mesure-anti-amazon.php
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Invité le Sam 5 Oct 2013 - 12:35

Réponse de Lorant Deutsch aux gauchos : excellent...et Lapix ne peut pas le censurer malgré sa tentative de le couper !
http://www.francetvinfo.fr/culture/video-polemique-sur-charles-martel-lorant-deutsch-repond-a-ses-detracteurs_426918.html

Des historiens et des membres du Front de gauche dénoncent une glorification de la bataille de Poitiers contre les "Sarrasins" dans le dernier livre de l'acteur. 
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Philo le Lun 7 Oct 2013 - 14:10

Double sujet avec "politique"...
avatar
Philo
Fondateur
Fondateur

Age : 65
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2005

http://theavengers.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Invité le Lun 7 Oct 2013 - 16:18

Ce n'est pas trop de la politique mais de l'histoire.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Estuaire44 le Lun 7 Oct 2013 - 17:16

Je recommande chaudement La Culture, d 'épatant écrivain écossais iain M. Banks, qui nous a malheureusement quitté cette année. La Culture développe l'un des univers les plus riches et fascinants de la SF contemporaine, au fil de romans tous originaux et captivants. A découvrir ! hein 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Philo le Lun 7 Oct 2013 - 19:22

La politique n'est que des histoires...
avatar
Philo
Fondateur
Fondateur

Age : 65
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2005

http://theavengers.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Invité le Sam 9 Nov 2013 - 15:41

L'Express, encore un torchon que je boycotterai à l'avenir...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Estuaire44 le Ven 15 Nov 2013 - 22:00

Stephen King sur France Inter aujourd'hui. Le Roi de l'Epouvante st pour la première fois de passage à Paris, pour présenter son dernier roman, Dr. Sleep (suite de Shining). c'est amusant, à sa lecture on s'aperçoit que l'on conserve davantage du Shining version cinéma, alors qu'il diffère en fait pas mal du roman.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Estuaire44 le Ven 22 Nov 2013 - 17:59


      PARIS, 22 nov 2013 (AFP) - Le compositeur Bernard Parmegiani, un des pères de la musique électroacoustique et ancien membre du Groupe de recherches musicales de l'Ina, est mort dans la nuit de jeudi à vendredi à 85 ans, a-t-on appris auprès de l'Ina.

     Bernard Parmegiani a composé 78 opus, 27 musiques de films, 14 musiques pour chorégraphies, 12 musiques de scène... dont "La création du monde" et "De natura sonorum".

     Sa création la plus connue du grand public est le jingle de l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle, utilisé de 1971 à 2005.

     "Le monde de la musique électroacoustique est en deuil avec la disparition d'une de ses figures emblématiques et un de ses pères fondateurs", a dit dans un communiqué le Pdg de l'Ina Mathieu Gallet. Il a exprimé sa "fierté" que l'institut ait "aidé à construire sa mémoire pour les générations futures" en publiant un coffret de 12 CD de ses oeuvres en 2008.

     "Son influence musicale a traversé plusieurs générations de mélomanes et de musiciens et il est aujourd'hui considéré comme l'un des pionniers et maître du genre électroacoustique", écrit-il.

     Né en 1927, Bernard Parmegiani avait appris la prise de son au service cinéma des armées avant de devenir ingénieur du son à la télévision française.

     En 1959, le compositeur Pierre Schaeffer lui avait proposé d'intégrer le Groupe de recherches musicales (GRM) de l'Ina, au sein duquel il a assisté Yannis Xenakis, Luc Ferrari et François-Bernard Mâche avant de devenir responsable du secteur des musiques d'application.

     Il avait quitté le GRM en 1992 et créé son propre studio "Fabriquasons".
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Estuaire44 le Lun 2 Déc 2013 - 11:48

BERLIN, 02 déc 2013 (AFP) - Les brasseurs allemands veulent faire inscrire par l'Unesco au patrimoine mondial de l'humanité l'impératif de pureté qui confine depuis le 16e siècle à quatre ingrédients la composition de la bière allemande, a annoncé lundi leur fédération.

Ce "décret de pureté de la bière" a son origine en Bavière au début du 16e siècle et a été étendu petit à petit à tout le territoire allemand. Il limite la composition de la bière à quatre ingrédients: orge, houblon, eau et levure.

Même si la règle a été assouplie, le gros des brasseurs allemands fabriquent toujours leur bière à partir de ces seuls quatre composants, explique la fédération dans un communiqué. Quelque 5.000 marques différentes de bière ne contiennent rien d'autre.

"Le décret de pureté garantit un degré de sécurité que nous envient beaucoup d'autres pans de l'industrie agro-alimentaire", a expliqué le président de la fédération Hans-Georg Eils. L'inscription au patrimoine mondial serait pour cette règle "à la fois un honneur et une motivation".

L'Allemagne a ratifié cette année la convention de l'Unesco sur le patrimoine culturel immatériel, qui introduit cette nouvelle forme d'héritage collectif exceptionnel aux côtés des paysages naturels et des biens culturels.

En Allemagne, les demandes d'inscription pouvaient être déposées avant fin novembre auprès des 16 Länder. Les brasseurs se sont ainsi adressés aux autorités bavaroises. Une commission composée de représentants de tous les Länder va décider quelles demandes le pays va faire remonter à l'Unesco. L'organisme basé à Paris prendra ensuite sa décision.

Le compositeur Ludwig van Beethoven fait partie des autres suggestions allemandes.

Si l'Unesco honore la demande des brasseurs, la distinction pourrait s'appliquer à la bière allemande fabriquée en 2016, ce qui correspondrait exactement au 500e anniversaire du décret de pureté, fait valoir la fédération.
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Dearesttara le Lun 20 Jan 2014 - 17:37

Décès de Claudio Abbado (1933-2014), un des plus grands chefs d'orchestre du XXe siècle. Il avait la réputation d'être d'une gentillesse et d'une douceur sans failles, assez rare dans le métier. Je crois que pas mal de musiciens vont le regretter. Perso, j'ai raté quelques battements de coeur quand j'ai appris la nouvelle.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Estuaire44 le Mer 2 Avr 2014 - 9:23

PARIS, 02 avr 2014 (AFP) - Le printemps sied à Versailles, avec la féerie des Grandes Eaux musicales, qui débutent samedi, et la saison "Les Voix royales", un feu d'artifice d'une vingtaine de concerts, dont dix consacrés au jeune Haendel dans sa période italienne.

     Les Grandes Eaux musicales, qui attirent quelque 1,5 million de visiteurs, bénéficient cette année d'une acoustique rénovée, multipliant les haut-parleurs pour obtenir un son plus "fin", a expliqué mardi lors d'une présentation le directeur de Château de Versailles Spectacles, Laurent Brunner.

     Les Grandes Eaux nocturnes ont également eu droit à un petit "lifting", avec une mise en lumière là aussi plus subtile. "On est passé à certains endroits de 400 watts à 40 watts, ce qui a permis un réglage plus fin, avec moins de lumière et plus de rendu", a-t-il ajouté. Une bonne nouvelle pour les amoureux des jardins agacés par le "matraquage" sonore et visuel dans lequel tombaient parfois les Grandes Eaux.

     Le 23 mai débute la saison musicale des "Voix royales", dont Haendel est le héros, et plus particulièrement le tout jeune Haendel fraîchement débarqué de Hambourg à Rome. Il a à peine 22 ans et est accueilli comme un prince par les grands mécènes italiens, le cardinal Pamphili, le cardinal Ottoboni, le Prince Ruspoli, qui lui passent commande et le reçoivent dans leurs salons.

     Plusieurs de ces oeuvres romaines emblématiques seront données cet été à Versailles, dont le "Dixit Dominus", sa première grande oeuvre chorale, donné deux fois, dont l'une (22 juin) par Sir John Eliot Gardiner et son Monteverdi Choir, qui fête ses 50 ans.

     Le "Messie", incoutournable succès de Haendel période anglaise, sera également donné deux fois. A Rome, le jeune Haendel s'initie à l'oratorio, genre typiquement romain qui remplace l'opéra, dans des partitions profanes ou sacrées. Son premier oratorio, "Il trionfo del Tempo e del Disinganno" sera donné le 6 juillet à l'Opéra royal.

   

     - Grand bal masqué -

     ====================

   

     Une soirée Haendel (6 juillet) dans les salons du Petit Trianon tentera de restituer l'atmosphère intime des salons du Prince Ruspoli, avec un programme de cantates romaines. Le "prince" catalan de la viole de gambe, Jordi Savall, donnera un "nuit Haendel" itinérante, de l'Opéra royal à la Galerie des Glaces en passant par la chapelle royale, le 27 juin.

     Outre Haendel, Lully est présent avec sa tragédie "Persée" (23 au 25 mai). Autre événement, la venue à l'Opéra royal les 14 et 15 juin de la nouvelle production de "Didon et Enée" créée à Rouen le 9 mai prochain, avec la mezzo-soprano américaine Vivica Genaux. Cécile Roussat et Julien Lubek, qui viennent des arts du cirque et du mime Marceau, mêleront au petit bijou de Purcell (à peine plus d'une heure) danse et acrobaties dans une scénographie novatrice.

     Versailles a dû renoncer depuis quelques années aux grands spectacles de plein air du bassin de Neptune, du fait de problèmes de voisinage, et ouvre désormais l'Orangerie pour plusieurs "nuits" festives. Le 11 juin, Natalie Dessay et Michel Legrand donneront leur récital de chansons, et les 18 et 19 juin, le Béjart Ballet Lausanne donnera "7 danses grecques" et "Le Boléro".

     Un grand bal masqué est organisé pour la deuxième année par Kamel Ouali le 28 juin. L'an dernier, les spectateurs avaient été accueillis par des tigres. Cette fois, Kamel Ouali promet de "sublimes amazones" et "du spectacle" jusqu'à 6 heures du matin. Toujours à deux conditions: acquitter la somme de 78 à 298 euros, et "venir vêtu d'un costume de qualité de style baroque".
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Invité le Mer 2 Avr 2014 - 14:43

J'ai assisté une fois aux Grandes Eaux musicales de Versailles. Impressionnant. Avec Händel en prime, le spectacle doit être au rendez-vous.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Dearesttara le Jeu 3 Avr 2014 - 1:24

Je t'envie. Je n'ai jamais eu l'occasion de participer aux Grandes Eaux. Pourtant, je vibre à chaque fois que j'entends la Water Music ou La music for the royal fireworks...
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Estuaire44 le Mer 30 Avr 2014 - 12:01

Fin de partie pour les vidéo clubs
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  séribibi le Mer 30 Avr 2014 - 13:07

Il y a un Vidéo Futur qui résiste encore chez moi.
avatar
séribibi
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 51
Localisation : Mont de Marsan
Date d'inscription : 13/12/2007

http://parfum-des-arts.forumactif.com/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Estuaire44 le Mer 30 Avr 2014 - 13:39

Chez moi aussi un indépendant résiste encore et toujours à l'envahisseur. Un autre a fermé voici 5 ans déjà.
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  mrs.peel6568 le Jeu 22 Mai 2014 - 19:28

Le théâtre du Châtelet présente sa nouvelle saison 2014/2015 : après La Mélodie du Bonheur, West Side Story, My Fair Lady, Carrousel, Sunday in the Park with George, Into the Woods, The King and I au mois du juin, Les Parapluies de Cherbourg au mois de septembre, deux comédies musicales sont à l'honneur l'année prochaine : An American In Paris et ...... Singin'in the Rain (danse de la joie, danse de la joie) !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
mrs.peel6568
Modératrice
Modératrice

Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Estuaire44 le Ven 23 Mai 2014 - 9:27

      PARIS, 22 mai 2014 (AFP) - C'est un veilleur de la langue, une vigie des mots. Son métier? Lexicographe. Edouard Trouillez ne cesse d'être à l'écoute des médias, des écrivains contemporains, mais aussi de la rue et de ses copains pour enrichir Le Petit Robert, dont le millésime 2015 paraît jeudi.

     Le Petit Robert de la langue française et Le Petit Robert des noms propres, publiés le même jour cette année, accueillent tous les ans de nouveaux venus au terme d'intenses discussions au sein du comité de sélection formé de lexicographes, linguistes et documentalistes. "S'y ajoutent des intervenants extérieurs, des spécialistes, des dénicheurs de régionalismes ou de mots de la francophonie", explique à l'AFP Edouard Trouillez, 36 ans, titulaire d'un master de lexicographie de l'université de Lille.  

     "Tout au long de l'année, c'est une veille permanente. Nous sommes aux aguets de la modernité de la langue, surveillons l'apparition de mots ou expressions, de personnalités qui se détachent, et nos sources sont très éclectiques."

     Cela passe par l'écoute de "la radio, de la télé, la lecture des médias les plus divers que nous épluchons, du Monde aux Inrocks, en passant par les hebdos, les gratuits. Un peu moins les magazines people qui peuvent employer des expressions nouvelles, souvent éphémères".

     Plus insolite, "le catalogue d'une certaine chaîne d'aliments surgelés est une mine pour dénicher des tendances culinaires, de nouveaux mets qui gagnent en popularité et entreront dans le dictionnaire!" Les publications scientifiques et spécialisées sont aussi passées au crible.

     Et puis, c'est l'air du temps qui est absorbé en continu par ces détectives de la langue. "Dans la rue, le métro, les boutiques, en banlieue, où la tchatche des cités est si inventive, avec les copains, au cinéma, dans les chansons, je suis toujours à l'affût des mots qui se répandent et ont une chance de durer..."

   

     - Hipster et bolos -

     ====================

   

     "La langue française appartient d'abord à ceux qui la parle." Mais, bien sûr, tout est filtré, étudié, analysé par le comité avant d'avoir les honneurs du Robert. Pas question que le dictionnaire (300.000 mots et sens pour Le Petit Robert 2015) soit un fourre-tout d'expressions trop vite périmées.

     "Ainsi, nous n'avons pas retenu +zlataner+ (néologisme formé à partir du nom du footballeur Zlatan Ibrahimovic, ndlr), dont le sens est trop flou et dont l'emploi sera à notre avis éphémère", relève Edouard Trouillez. "C'est à la fois l'expérience et l'intuition qui décident."

     En revanche, ce jeune urbain longiligne à la barbe branchée a fait entrer cette année "hipster" dans Le Petit Robert. "Je pense que le terme va perdurer, comme +bobo+ avant lui."

     Tout comme le "boloss" (peut aussi s'écrire "bolos" ou "bolosse", dixit Le Robert), venu des banlieues. A l'origine "client d'un dealeur", le bolos a fait tache d'huile depuis quelques années, équivalent de bouffon ou blaireau dans la bouche des ados ou des rappeurs.

     Comment un mot est-il élu par le comité de sélection dont les membres ont de 26 à... 85 ans grâce au célèbre Alain Rey? "Le fonctionnement est démocratique. Nous débattons, défendons nos choix, mais c'est le vote qui tranche. Il faut la majorité pour qu'un mot soit accepté. Ceux qui la frôlent peuvent être repêchés."

     Pour les noms propres, le comité fonctionne de la même façon. Certains ont d'ailleurs une résonance dans les deux dictionnaires, tel le mot "lanceur d'alerte" qui trouve un écho avec Edward Snowden et Julian Assange.

     En 1967, à la naissance du Petit Robert, les médias avaient été éblouis par sa modernité, assure Edouard Trouillez. "C'est ce que nous voulons perpétuer, être en phase avec le monde." Le Robert est un dictionnaire de langue, son concurrent Le Larousse, dont l'édition 2015 a été dévoilée mercredi, est encyclopédique. Ainsi, souligne-t-il, "vous saurez tout sur la vie de la fourmi dans le Larousse, mais si vous voulez tout savoir sur l'emploi de ce mot, regardez Le Robert..."
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Estuaire44 le Mer 28 Mai 2014 - 9:16


REIMS, 28 mai 2014 (AFP) - Le palais archiépiscopal du Tau à Reims, qui jouxte la cathédrale des sacres, dévoile les étapes de la cérémonie du couronnement royal, fondement essentiel de la monarchie absolue qui consacre la puissance et la légitimité des rois de France.

Conçue en partenariat avec le château de Versailles, l'exposition "Sacres Royaux, de Louis XIII à Charles X" réunit dès mercredi et jusqu'au 2 novembre 2014 quelque 80 oeuvres, tableaux, gravures, tapisseries, pièces d'orfèvrerie ou éléments textiles et mobiliers, qui témoignent des fastes de la cérémonie des sacres des rois de la dynastie des Bourbons entre 1610 et 1825.

"Le palais du Tau était la résidence des rois durant la cérémonie du sacre, c'est de là que partait le cortège royal et que se tenait le grand festin après le couronnement. Depuis le IXe siècle, le palais a accueilli à 33 reprises les souverains la nuit précédant leur sacre", remarque Benoît-Henry Papounaud, l'administrateur du palais du Tau.

Les sections thématiques de l'exposition conduisent le visiteur du baptême de Clovis, considéré comme l'origine du sacre, jusqu'à la galerie de portraits de Louis IV à Charles X en tenue d'apparat et insignes de la royauté, dont un tableau monumental peint par Joseph-Siffred Duplessis représentant un Louis XVI fier et jovial.

"Le sacre trouve son origine dans la conversion de Clovis au christianisme et son baptême à Reims quand, selon la légende, il fut oint par Saint Remi d'une huile sainte apportée par une colombe dans une ampoule", explique Frédéric Lacaille, conservateur au musée national des châteaux de Versailles et du Trianon.

Le public pourra ainsi admirer la "sainte ampoule" dans son berceau de rubis et d'émeraudes et le calice des sacres (dit de Saint-Remi) en or serti de pierres fines.

L'exposition consacre une large part au sacre de Charles X, dernier roi à être couronné à Reims le 29 mai 1825, dont l'histoire a gardé le plus de vestiges après les destructions de la révolution.

Parmi les nombreux objets ou peintures évoquant l'événement, son imposant manteau de sacre confectionné en velours de soie et brodé d'or pesant 25 kg est exposé dans la chapelle du palais alors qu'une salle est consacrée à son carrosse avec la présentation des panneaux de caisse du véhicule.

Autres chefs d'oeuvres à voir, la tapisserie des Gobelins tissée en laine de soie et fils d'or entre 1665 et 1680 représentant le sacre de Louis XIV en juin 1654 ou encore le tableau de Jean Jouvenet évoquant le "toucher des écrouelles" du roi Soleil, geste rituel réalisé par le monarque au lendemain du sacre auprès de centaines de malades en prononçant les mots: "Le roi te touche, Dieu te guérit".

(Palais du Tau - entrée : 7,50 euros - Fermé le lundi - Catalogue aux Éditions du Patrimoine, 12 euros).
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Estuaire44 le Mer 28 Mai 2014 - 9:20


CHONGQING (Chine), 28 mai 2014 (AFP) - Célèbre pour ses contrefaçons de produits occidentaux, du champagne aux chaussures de sport, la Chine conforte aujourd'hui sa réputation de copiste dans l'architecture, avec ses tours Eiffel miniatures, son nouveau Sphinx de Gizeh ou ses villages européens.

Les copies de monuments, parfois surnommées "duplitecture", peuvent surprendre les étrangers mais elles se justifient pour beaucoup de Chinois.

"Je trouve que c'est une bonne chose. Je peux voir les édifices de lieux où je ne suis jamais allé", se félicite M. Fu, un homme de 32 ans assis dans un parc de Chongqing hébergeant des reproductions de statues, dont le David de Michel-Ange, le Penseur de Rodin où les têtes géantes de quatre présidents américains du Mont Rushmore.

Ailleurs dans cette métropole du sud-ouest, une rangée de bâtiments blancs aux courbes élégantes a suscité une controverse pour leur ressemblance frappante avec un complexe pékinois dessiné par la célèbre architecte anglo-irakienne Zaha Hadid.

Copier, c'est "quelque chose qui se fait en Chine", note un juge chinois à la retraite en passant devant le site. "Je pense que c'est une bonne chose, on peut apprendre de l'expérience des autres."

Le directeur du projet de Hadid à Pékin n'est pas aussi positif: il a traité la compagnie immobilière de "pirate", selon la presse.

Le promoteur ainsi visé se défend d'avoir copié, et a affirmé à l'AFP avoir trouvé un accord avec le promoteur d'origine, qui a refusé de commenter.

Un Sphinx promis à l'éphémère

=============================

La mode de la "duplitecture" s'est développée parallèlement à l'essor de l'immobilier chinois au cours des dernières décennies, en particulier pour les constructions évoquant le prestige et la réussite, explique Bianca Bosker, l'auteure américaine de "Copies originales: l'imitation architecturale dans la Chine contemporaine".

Parmi les projets les plus surprenants, le pittoresque village autrichien d'Hallstatt, inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco pour ses maisons couleur pastel en bordure d'un superbe lac alpin, a été reproduit dans la province du Guangdong (sud).

Même l'agence de presse officielle Chine nouvelle a parlé d'un "exemple osé de la culture de la contrefaçon chinoise".

Hangzhou montre un goût pour la France avec un certain nombre de monuments parisiens dont la Tour Eiffel, une fontaine du château de Versailles et un petit village typique.

La province septentrionale du Hebei a depuis quelques jours une imposante imitation du Sphinx de Gizeh (Egypte), mais la monumentale sculpture devra être détruite à la suite d'une plainte d'un ministère égyptien, a rapporté la presse le week-end dernier.

De son côté Shanghai s'est construit une "ville Tamise": un quartier de banlieue où l'on croise une statue de Churchill, une église de Bristol et même des faux gardes du Palais de Buckingham.

Gardes de Buckingham et dômes du Kremlin

========================================

Quant à la banlieue de Pékin, elle compte un complexe surmonté de dômes dorés, inspiré du Kremlin de Moscou, ainsi qu'un "Château-Laffitte", hommage au château de Maisons-Laffitte, à l'ouest de Paris, dessiné par François Mansart.

Ces imitations ne manquent pas de susciter des moqueries, mais pour Bianca Bosker, elles donnent du prestige à des lieux à peu de frais.

"Aux Etats-Unis, les gens qui copient sont vus comme des voleurs sans imagination. En Chine, l'image des copieurs est plus nuancée -- copier peut être une preuve de talent, et ça peut aussi être une solution très pratique à un problème".

"Les promoteurs cherchaient un moyen de donner du cachet à leur projet, les propriétaires voulaient donner du cachet à leur style de vie et à leur réussite économique.

"Et l'une des meilleures solutions, c'était de copier des monuments évocateurs d'un style de vie aristocratique et sophistiqué", explique-t-elle, citant Versailles, Venise ou la Maison-Blanche comme modèles appréciés.

On retrouve cette tendance derrière la production massive de contrefaçons comme les sacs à main italiens, les montres suisses, le vin français, les films hollywoodiens, les Iphone, ou même un faux Apple store à Kunming (sud-ouest).

A Dafen, dans l'agglomération de Shenzhen en pleine expansion, une armée de peintres copie des chefs d'oeuvre, de Vincent Van Gogh à Jackson Pollock.

Une manière pour les Chinois de profiter de ce qu'ils n'auraient de toutes façons pas les moyens de s'acheter, estime un jeune homme qui se promène dans un parc d'attraction de Chongqing entre des modèles réduits de New-York, des canaux de Venise. Au sommet d'une attraction, trône une réplique du Christ Rédempteur de Rio de Janeiro tournant lentement sur elle-même.

"Pour ce qui est du respect de la créativité des autres, ce n'est pas bien. Mais pour la Chine qui est encore en développement, c'est utile", dit-il.

"Quand la Chine sera assez développée, il n'y aura plus de marché pour les contrefaçons".
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Philo le Mer 25 Juin 2014 - 13:14

Bien sûr que non, sinon il n'y aurait qu'une seule culture.
La culture, c'est ce qui reste quand on a tout perdu.
Et quand on est pas cultivé, cherchez l'erreur.
avatar
Philo
Fondateur
Fondateur

Age : 65
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2005

http://theavengers.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Lala le Mar 15 Juil 2014 - 10:58

Alors je reviens de ma semaine avignonaise. L'ambiance de 2014 est moins festive que 2012 et 2010. Surement dû au contexte actuel et à la météo pas toujours clémente. A Avignon, en juillet, il fait toujours chaud même le soir. Il fait 36 degrés...Là c'était dans les 28. Hé bien ça parait sympas mais la différence se ressent et le soir du coup ça baisse et on voit même des gens avec leur manteau. Où sont passés ces soirs d'Avignon où vers 2h du mat' il faisait encore 30 degrés ?
De plus avec les accords qui ont été signé le 22 mars, l'ambiance est moins fun , ça se comprend. Des pièces annulés certains soir dans le IN et même dans le OFF. Des festivaliers moins souriants que d'habitude. Et puis forcément moins de monde. Ce qui est compliqué pour tracter (j'étais partie aider une compagnie). Par exemple vers minuit la rue des Teinturiers est encore bondée de monde, là c'était moins le cas. On pouvais marcher rapidement...

Sinon j'ai de belles images dans la tête et de jolis coups de cœurs comme Les Chatouilles et Les coquelicots des tranchés.
La première est un seul en scène qui raconte le parcours d'une femme, Odette, de ses 8 ans à ses 30 ans. A 8 ans, elle est abusée sexuellement par un ami de ses parents. A 8 ans, difficile de combattre les mains d'un adulte. A 8 ans, on se tait. Elle essaie de s'exprimer par la danse durant son adolescence et finalement porte plainte contre son agresseur. Durant tout ce parcours, on voit la fille forcément mais aussi la mère, la psy, le policier, la prof de danse, son meilleur ami. L'actrice nous offre une multitude de personnages composé avec beaucoup d'humour mais aussi de la gravité avec ce personnage de la mère qui minimise ce qui est arrivé à sa fille. L'actrice arrive à nous faire regarder cette terrible histoire grâce à l'humour très présent dans cette pièce. La seconde force de ce spectacle est ce travail corporel. Et forcément ça va avec l'histoire. Un corps secoué, bousculé. Un corps qui danse. Une danse de l'innocence, du désespoir, de l'aveu, du renouveau.

Les coquelicots des Tranchées raconte la vie d'une famille durant la guerre 14-18. Les acteurs sont tous TRES TRES TRES bons. Chaque mouvement, chaque silence, chaque regard étaient justifiés. Les personnages peuvent être haïssables mais ils ont tous leur raison et on a du mal à les juger sur leur comportement. Quelques rires, beaucoup de larmes, un moment très gênant mais là ça vient d'une personne du public qui pour aller au toilette s'amuse à passer devant tout le monde et marche même sur la scène...
Puis il y a aussi la vie dans les tranchées. Du côté des bombes et du côté des infirmiers. Tellement bien présenté et si bien joué que je me suis sentie mal dans ces parties hospitalières.

Le Porteur d'Histoire: Des histoires dans une histoire. Quand la fiction rejoint la réalité. Qu'est-ce qui est vrai ? Qu'est-ce qui est faux ? Une pièce qui n'a pas démérité ses deux molières.

Roméo et Juliette: Cette fois-ci présenté par une compagnie amateur. Alors certes le jeux des comédiens n'étaient pas toujours parfaits et aussi une technique pas toujours irréprochable mais ils se défendent bien (un grand bravo à Mercutio) et on passe quand même un agréable moment avec eux. Surtout la mise en scène est extra. Elle se rapproche du fantasmatique. Que se soit dans les costumes, les lumières, les décors, la musique. Mais aussi le parti pris est bien trouvé. Un Roméo et Juliette qui se passe à Alger. Roméo étant musulman et Juliette, catholique.

Et puis enfin Don(a) Juan(e). J'aide cette compagnie depuis 2010 et donc ça a été de nouveau un plaisir de flyer avec eux pour cette nouvelle pièce. Le texte de Molière est gardé mais le metteur en scène a voulu inverser tous les sexes de la pièce pour garder le côté subversif de l’œuvre. Pour reprendre les paroles d'un groupe de musique: "Un homme qui aime les femmes on appelle ça un Don Juan mais pour une femme, on appelle ça comment ?" et du coup on se rend compte que la pièce est inscrit dans la modernité. La force de Dona Juane est le placement du public. Dés le départ, il est invité à faire un choix. Soit il se met du côté des oranges Libres, du côté des Dona Juane ou alors du côté des verts Justes, du côté de Don Elviro. Il est aussi invité à coacher les personnages, à intervenir subtilement s'il le souhaite (tout en restant assis bien sûr), à participer à ce débat, à cette joute verbal entre Liberté Individuel et Pensée Collective. Entre La Morale et La Liberté. Par ce biais, nous comprenons mieux la pièce. Il n'est pas seulement question d'un coureur de jupons mais aussi d'une confrontation entre Le choix personnel et la religion (à l'époque de Molière), entre la liberté et ce qui est établit.
Tracter les festivaliers en leur demandant s'ils se sentaient plus du côté de la liberté ou de la justice ( à noter que Francis Lalane, qui était présent au festival, s'est senti plus juste que libre) était souvent l'occasion d'un débat.


avatar
Lala
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 05/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Invité le Sam 19 Juil 2014 - 19:43

Lala a écrit:Elle se rapproche du fantasmatique. Que se soit dans les costumes, les lumières, les décors, la musique. Mais aussi le parti pris est bien trouvé. Un Roméo et Juliette qui se passe à Alger. Roméo étant musulman et Juliette, catholique.
Où s'arrêtera-t-on?  Non, pas du tout 'fantasmatique'. On en voit tous les jours pleurnicher car leur Roméo musulman a embarqué la progéniture au bled et qu'elles n'ont plus de nouvelle. Des Juliettes écervelées....


Dernière édition par denis le Dim 20 Juil 2014 - 15:47, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Lala le Sam 19 Juil 2014 - 20:31

Heu...Personnellement je ne faisais pas forcément le rapprochement entre fantasmatique, onirique et le fait que cela se passe en Algérie. mais onirique de part le décors pour signifier que l'on est chez Juliette, les masques d'animaux pendant le bal, le rêve de Roméo, les lumières utilisées. Oui tout cela rendait la pièce onirique.
Et puis faire de Roméo, un musulman et de Juliette une catholique donc une haine entre les deux familles qui entraîne un amour impossible, c'est très actuel. On aurait pu faire aussi de Roméo un israélien et de Juliette une palestinienne, ça aurait été la même chose.

Et puis ce que tu dis n'est pas valable sur cette pièce vu que les deux meurent.
avatar
Lala
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 05/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Invité le Sam 19 Juil 2014 - 20:34

Lala a écrit:Et puis ce que tu dis n'est pas valable sur cette pièce vu que les deux meurent.
Ah, bah oui, où ai-je la tête ?  Laughing 
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum