CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR - THE AVENGERS
Bonjour,
Soyez le(la) bienvenu(e) sur le forum français de référence concernant Chapeau Melon et Bottes de cuir !
.
ATTENTION : Afin de pouvoir rester avec nous et éviter d'être automatiquement désinscrit au bout d'un mois, il vous est demandé au minimum de vous présenter dans le fil adéquat : http://avengers.easyforumpro.com/t145-presentez-vous
.
Merci ! Et bon forum !!

Culture

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Culture

Message  Estuaire44 le Mar 18 Juil 2017 - 10:43

Dans la série "on vit une époque formidable", on trouvera désormais des spots de pub aussi au théâtre
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Estuaire44
Empereur
Empereur

Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Estuaire44 le Mer 19 Juil 2017 - 10:45

Après un unanimisme masculin retrouvé, une femme orne de nouveau un billet de banque Outre-manche. La merveilleuse Jane Austen devenant en septembre le visage du billet de 10£, à l'occasion du 200e anniversaire de sa mort. Plusieurs autres manifestations sont prévues à cette occasion. J'ai toutes une série de DVD d'adaptations de ses œuvres (y compris avec zombies)  ou inspirés de sa vie, il faudra que je vous en parle un jour.  

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Estuaire44 le Mer 26 Juil 2017 - 10:37

STRATFORD-UPON-AVON (Royaume-Uni), 26 juil 2017 (AFP) - Abreuvé d'images extrêmes, le monde contemporain peut-il encore être choqué par la violence d'une pièce de William Shakespeare, 400 ans après ? Pour le savoir, la Royal Shakespeare Company lance une expérience scientifique étonnante.

L'étude menée par la prestigieuse troupe de théâtre britannique consiste à prendre littéralement le pouls du public grâce à des bracelets connectés pour mesurer son degré d'émotion lors d'une représentation de "Titus Andronicus".

La pièce, rédigée entre 1588 et 1593, n'a pas été choisie au hasard. C'est de loin la plus sanglante du dramaturge qui met en scène un général romain imaginaire, Titus, embarqué dans une histoire de vengeance qui vire rapidement au gore.

Dans une des scènes, Lavinia, la fille de Titus, baigne dans son sang après avoir été violée et qu'on lui ait coupé les mains et la langue. La violence est telle que régulièrement des spectateurs s'évanouissent ou sont pris de nausées, selon la Royal Shakespeare Company qui présente la pièce jusqu'au 2 septembre à Stratford-upon-Avon, la ville natale du poète.

"Traditionnellement la pièce divise à cause de sa violence, moi-même j'ai ressenti un effet viscéral lorsque je l'ai vue pour la première fois", explique à l'AFP Becky Loftus, chargée des relations publiques à la Royal Shakespeare Company et qui coordonne l'étude en cours.

L'idée de départ de celle-ci est de vérifier si des années de visionnage de séries TV et de films ont émoussé notre capacité à tressaillir devant une scène violente. "Sommes-nous immunisés maintenant à cause de (la série TV) Game of Thrones ou (des films du réalisateur Quentin) Tarantino ?", s'interroge Becky Loftus.

"Jusque-là, on recueillait le ressenti grâce à des questionnaires. Mais on n'avait encore jamais mesuré l'impact émotionnel sur le rythme cardiaque des spectateurs. Titus Andronicus nous paraissait comme la pièce idoine pour le faire", ajoute-t-elle.



- 'Tous les sens sollicités' -

==============================



Les résultats de l'étude ne seront connus qu'en fin d'année mais les premières analyses montrent que le coeur du spectateur s'emballe dès qu'il perçoit qu'une scène de violence se profile à l'horizon.

"Le pic intervient lorsqu'on est confronté à une situation de +fight or flight+ (se battre ou s'enfuir), c'est là où l'adrénaline est la plus forte", note Pippa Bailey de l'institut de recherche Ipsos Mori qui participe à l'étude.

Outre l'enregistrement de leur rythme cardiaque, les spectateurs cobayes de l'expérience participent également à la sortie de la représentation à un entretien où on analyse à la fois leurs mots et l'intonation de leur voix.

La plupart des spectateurs interrogés par l'AFP estiment que les émotions sont plus fortes au théâtre que devant un écran. "Tous vos sens sont sollicités. Pas seulement la vue et l'ouïe mais aussi l'odorat. C'est juste plus réel", souligne Sharon Faulkner, un scientifique de 60 ans qui s'est dit "époustouflé par la puissance de la pièce" qu'il découvrait.

"J'ai déjà vu des pièces de théâtre diffusées en direct dans une salle de cinéma et ce n'est pas pareil. On ressent une connexion beaucoup plus forte lorsqu'on se trouve dans la même salle que les comédiens", abonde Jamie Megson, un professeur d'anglais de 27 ans.

Selon l'enseignant, ce ne sont pas les séquences d'extrême violence qui font battre le coeur le plus vite mais l'interaction entre les personnages, comme lorsque l'oncle de Lavinia l'amène à son père après qu'elle a été mutilée.

"C'est le jeu d'acteurs qui va me bousculer, m'émouvoir. L'émotion qu'ils dégagent est beaucoup plus intense que le gore et les éléments choquants de la pièce", assure-t-il.
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Estuaire44 le Sam 19 Aoû 2017 - 20:08

Visite de Cinecitta

avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Estuaire44 le Mar 22 Aoû 2017 - 10:23

LONDRES, 22 août 2017 (AFP) - C'est un monde à part, loin de l'atmosphère policée des concerts de musique classique traditionnels. Perchés au dernier étage du Royal Albert Hall, à Londres, les spectateurs du festival BBC Proms écoutent l'orchestre sans se soucier des conventions.

"Si vous prenez un fauteuil dans les gradins, il faut se tenir droit, ça peut être inconfortable, alors qu'ici, on peut s'allonger, marcher, changer de position", explique Lisa Beecham, une professeur londonienne de 38 ans, qui assiste pour la deuxième fois à une représentation.

Comme elle, ils sont des milliers chaque année à venir écouter, entre juillet et septembre, des concerts de prestige proposés chaque soir dans le cadre de ce festival organisé par la BBC. Mais seulement une minorité d'entre eux font l'expérience déconcertante de la Gallery.

Car c'est un espace unique. Situé au sommet du bâtiment, ce couloir circulaire de plus de 250 mètres de long surplombe l'auditorium et offre une perspective impressionnante sur la salle, inaugurée en 1871.

Ici pas de fauteuil rembourré ou de rangée numérotée, les spectateurs prennent place où ils le veulent pour apprécier au mieux les morceaux interprétés par l'ensemble philharmonique installé sur scène, quelques dizaines de mètres plus bas.

Appuyé contre la barrière, avec une vue imprenable sur les musiciens, Matthew Knight a choisi de suivre le concert debout. "Ça me permet de rester concentré plus longtemps et de mieux percevoir la musique que si j'étais assis", explique ce quinquagénaire, qui marque le tempo de la main droite. Administrateur de la cathédrale de Southwark, à Londres, ce passionné assiste chaque année à une dizaine de représentations. "C'est le meilleur festival au monde" juge-t-il.

Comme lui, la majorité des spectateurs de la Gallery se pressent contre la rambarde, afin d'observer les artistes. Ils sont nombreux, jumelles à la main, à scruter la conduite du chef d'orchestre. Certains doivent même jouer des coudes pour se frayer une place et apercevoir violonistes et hautboïstes, installés au centre de la scène.



- Danser sur la musique -

=========================



En retrait de quelques mètres, couchés sur une couverture, Erica Seo et son compagnon, eux, ont fait le choix inverse. Ils écoutent le concerto pour violoncelle de Schumann en fermant les yeux, chacun dans leurs pensées. "C'est un peu comme si on était dans notre salon, mais on sent les vibrations, on entend beaucoup mieux les nuances", estime la jeune femme. "D'habitude on s'approche, mais aujourd'hui, on voulait se détendre un peu."

Cette liberté séduit Jane Smith, grande dame longiligne de 61 ans qui se balance en rythme, pieds nus sur le dallage. Elle aussi est une habituée, elle revient plusieurs fois chaque année. Et toujours à la Gallery. "Ici, il m'arrive de danser, si la musique s'y prête", confie-t-elle, souriante. "Et je peux aller aux toilettes quand j'en ai envie".

Postés devant les escaliers d'accès, les ouvreuses se montrent indulgentes devant les attitudes parfois surprenantes du public de la Gallery. "C'est un espace particulier. Les gens sont supposés rester debout, mais c'est devenu une tradition que chacun puisse s'installer comme il le souhaite", explique Ruta, 21 ans, employée du Royal Albert Hall. "Tant qu'ils ne font pas de bruit, ça ne pose pas de problème". Certains groupes d'amis vont jusqu'à prendre l'apéritif, autour de verres en plastique disposés sur le sol.

Cette atmosphère "décontractée, sans prétention", contribue à attirer un public "bien plus divers que dans les autres concerts de musique classique", assure Sarah Legrand, 33 ans, venue avec un ami. "Ici il y a des étudiants, des familles avec enfants", dit-elle en regardant autour. "Ailleurs, vous verrez surtout des retraités."

Une diversité permise par la politique tarifaire pratiquée par la direction du festival. Les tickets d'accès à la Gallery, comme à la fosse devant la scène, sont vendus le jour même pour 6 livres (6,50 euros). Pour un siège, les tarifs s'échelonnent de 7,50 à 100 livres (8,20 à 110 euros).

Seul regret pour les puristes: la mise en vente de ces billets sur internet depuis cette année, et la fin de la tradition qui consistait à faire la queue, parfois toute la journée, pour obtenir le précieux sésame.
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Dearesttara le Mar 22 Aoû 2017 - 12:17

Je ne connaissais pas cette pratique, mais je souscris à son extension dans le monde ! cheers
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Estuaire44 le Mar 22 Aoû 2017 - 13:44

Je ne connaissais pas non plus, c'est dommage qu'il n'y ait pas l'équivalent à Paris !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Estuaire44 le Mer 30 Aoû 2017 - 0:43

Note de lecture de Boulet

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Estuaire44 le Mer 30 Aoû 2017 - 14:04

Terry Pratchett jusqu'au bout anti-système king
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Hasard ou coïncidence je viens tout juste de boucler l'ultime Annale du Disque monde qu'il me restait à découvrir, avec Procrastination. Sans doute l'opus  plus Doctor Who de la collection, avec l'apparition du Temps elle-même au sein du Panthéon halluciné de cet univers, comme enjeu entre les partisans de la Loi et ceux du Chaos (comme toujours Pratchett choisit clairement son camp, les amateurs sauront lequel). mais aussi des vannes sur les films de Shaolins et Ninjas, Londres, les  Igors de la Hammer, la section Q de James Bond, le métier d'institutrice, les Dieux et Avatars, l'Apocalypse (encore)... Les Annales du Disque-Monde !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Dearesttara le Mer 30 Aoû 2017 - 14:27

Quelle idée hilarante ! Un regret tout de même, car ne pas respecter le souhait d'un auteur à propos de ses œuvres inachevées nous a permis de découvrir des chefs-d'oeuvre, comme l'Enéide de Virgile, ou la 10e symphonie de Mahler.

Ah, cela fait pas mal de temps que j'ai envie le Disque-monde. Peux-tu me parler un peu de cette saga, Estuaire ?
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Estuaire44 le Mer 30 Aoû 2017 - 15:17

Le Disque Monde est un monde plat comme la Terrer était représentées durant le Moyen-Age, reposant sur quatre énormes éléphants, eux-mêmes en équilibre sur une gigantesque tortue cosmique. c'est donc un univers où règnent la Magie, ies Dieux et de multiples rois, dans un ensemble apparemment absurde, mais dont les livres dont révèlent la subtile organisation (imbibée d'humour très Monty Python). Le Disque Monde est rempli de races et d'espèces très divers, de Dieux et de personnifications anthropomorphiques de grands concepts (le Temps, La Mort, l'Hiver...), il est d'une richesse et d'une inventivité stupéfiantes.

Les premières Annales ont formé des pastiches très amusants de classiques (Conan, le LOTR, le Cycle des Epées...) puis la saga progressivement gagné en ambition, se structurant en univers miroir du nôtre afin de délivrer des fables morales à propos de nos propres faiblesse. Elle devient un hymne à la liberté et à l'espérance, ponctué d'une poésie de l'insolite et de moments d'un romantisme renversant, sans jamais sacrifier son humour ravageur. Au fi des Annales la saga décrit aussi l'avènement d'une révolution scientifique et industrielle jusqu'à l'arrivée du télégraphe et du chemin de fer) au sein d'un univers de Fantasy. C'est passionnant à suivre et très original.

Les romans se déroulent avant tout dans des royaumes humains (même si pas seulement), notamment l'Uberwald (pastiche du monde gothique de la Hammer), ou autour de Lancre (l'Angleterre Profonde) mais surtout dans la grande cité humaine d' Ankh-Morpork (Londres), centre de la grande révolution scientifique impulsée par son dirigeant, le Patricien, mais aussi de l'Université de l'Invisible abritant les plus grands Mages du Disque Monde (mes chouchous, j'adore ces Excentriques ibus d'eux-mêmes, mais fondamentalement bienveillants). Les protagonistes sont aussi innombrables que hauts en couleurs et inoubliables, on en retrouve plusieurs comme fil rouge à travers les romans (le Guet, le Patricien, les Mages, les Sorcières, Rincevent, la Mort...), mais certaines Annales sont indépendantes.

Sauf erreur, il y a en tout 35 Annales, plus une quinzaine de romans et ouvrages divers associés. C'est un très long voyage, mais une fois entrepris on n'y renonce plus. Les ultra british Annales du Disque Monde constituent vraiment l'un des chefs d’œuvre des Littératures de l'Imaginaire. Pour l'anecdote, le Cinéma lui-même est abordé comme élément de la nouvelle époque qui s'installe. Le roman qui lui est consacré est Les Zinzins d'Olive-Oued (Moving Pictures), traitant aussi bien d'Hollywood que de Lovecraft (Pratchett adore les mélanges explosifs). une superbe évocation de la Magie du Septième Art, mais aussi de ses à-côtés moins glorieux.
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Estuaire44 le Mer 30 Aoû 2017 - 15:46

      LONDRES, 30 août 2017 (AFP) - Un disque dur censé contenir les travaux non publiés de l'écrivain britannique Terry Pratchett, décédé en 2015, a été démoli sous un rouleau-compresseur à vapeur, conformément à sa volonté, a annoncé son assistant.

     "Un vieux rouleau-compresseur à vapeur, dix romans non-publiés, et me voici en proie à bien des problèmes", a twitté mercredi sur un ton humoristique Rob Wilkins, qui était aussi l'ami et le biographe de l'auteur.

     Deux de ses messages précédents avaient suscité des centaines de réactions, quand il avait posté une photo d'un disque dur avec un engin de chantier du 19e siècle en arrière plan, indiquant qu'il était "prêt à remplir (s)on devoir envers Terry".

     "Ainsi disparait l'historique de navigation", avait-il ensuite tweeté, en publiant une photo du disque dur brisé.

     Auteur de la saga fantastique et burlesque "Les Annales du Disque-Monde", Terry Pratchett était décédé en 2015, après un long combat contre la maladie d'Alzheimer, et alors qu'il écrivait encore plusieurs romans.

     La même année, son ami Neil Gaiman avait détaillé au Times le souhait de Pratchett que "tout ce sur quoi il travaillait à sa mort soit retiré de son ordinateur, placé au milieu d'une route et écrasé par un rouleau compresseur à vapeur".

     Entamée avec le livre "La huitième couleur", publié en 1983, sa série se poursuivait sur une trentaine d'ouvrages. L'action se déroule dans un monde en forme de disque, soutenu par quatre éléphants, et qui voyage sans fin à travers le cosmos.

     Rob Wilkins a précisé que le disque dur serait exposé au musée de Salisbury (sud-ouest de l'Angleterre), qui consacre une exposition à Terry Pratchett à partir de septembre.

     "Je sais que Terry travaillait sur dix histoires qui n'ont jamais été publiées", a précisé à l'AFP Richard Henry, le conservateur de l'exposition consacrée à l'écrivain au Salisbury Museum. "Mais j'ignore ce qu'il y avait dans le disque dur. En tant que fan, j'aime bien l'idée qu'un mystère subsiste", a-t-il ajouté, laissant entendre que ces travaux inédits auraient pu être conservés ailleurs.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Camarade Totoff le Jeu 31 Aoû 2017 - 13:32

Diable ! Voilà encore quelque chose que je pourrai noter dans le Grand Livre des Livres à lire avant de mourir. ça n'en finira jamais... Very Happy
avatar
Camarade Totoff
Duc(hesse)
Duc(hesse)

Age : 37
Localisation : Vitry sur Seine
Date d'inscription : 26/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Estuaire44 le Jeu 31 Aoû 2017 - 15:42

Si tu veux découvrir le Disque Monde, je me permets de te conseiller Carpe Jugulum. Ce 24eme roman de la saga pastiche joyeusement différents clichés inhérents aux Vampires de la littérature ou du cinéma, avec une belle imagination. Un clan vampirique aristocratique venu de l'Uberwald voisin (lui-même la déclinaison locale de l'univers gothique des films de la Hammer) entreprend de s'emparer du royaume de Lancre. Mais les Sorcières veillent au grain (et elles sont d'un autre bois que les Mages de l'Université).   hein

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Estuaire44 le Dim 3 Sep 2017 - 23:39

avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Philo le Lun 4 Sep 2017 - 12:28

Je pense que nous nous écartons de la "culture"...
"Enrichissement de l'esprit par des exercices intellectuels"
avatar
Philo
Fondateur
Fondateur

Age : 65
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2005

http://theavengers.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Estuaire44 le Jeu 7 Sep 2017 - 15:40

PARIS, 7 sept 2017 (AFP)

 Un multiplexe d'un nouveau genre va ouvrir le 26 septembre sur l'emplacement de l'ancien cinéma Gaumont de la Place d'Italie: deux salles de théâtre, de 900 et 130 places, un studio télé, un bar-restaurant, le tout accompagné de services tels que baby-sitting et parking gratuit.

     Le 13e Art, encore en travaux, a été présenté lors d'une conférence de presse jeudi. Ce sera le plus grand lieu culturel d'un arrondissement relativement peu doté en théâtres (Théâtre 13, Théâtre Dunois notamment).

     C'est aussi le couronnement d'une saga de onze ans, pendant laquelle l'ancien cinéma Gaumont était resté en friche en plein coeur du centre commercial de la Place d'Italie, visité par 12 millions de clients par an.

     Il aura fallu l'obstination d'une association de riverains, "Sauvons le grand écran", pour conserver sa vocation culturelle au lieu, après sa fermeture en 2006. Dix années de tentatives avortées pour transformer le cinéma en boutiques, puis en centre de fitness, notamment grâce aux nombreux recours déposés par l'association.

     C'est finalement le Québecois Gilbert Rozon, directeur de "Juste pour Rire", producteur d'humoristes aussi connus que Florence Foresti, Franck Dubosc ou plus récemment Yassine Bellatar et Alex Vizorek qui reprend le lieu, avec le comédien et metteur en scène Olivier Peyronnaud à la programmation.

     "C'est la première ouverture à Paris d'un théâtre de cette envergure en 80 ans, depuis le Théâtre national de Chaillot", a souligné Olivier Peyronnaud.

     Le théâtre mise sur une programmation très éclectique, allant du cirque Eloize à l'orchestre Philharmonique de Prague en compagnie de Gérard Depardieu en passant par Anne Sylvestre, le magicien Arturo Brachetti, "La cantatrice chauve" avec Pierre Pradinas et Romane Bohringer ou "Le Misanthrope" avec de jeunes comédiens du Conservatoire.

     Le nouveau théâtre veut proposer "un lieu de vie ouvert de 11h à minuit", selon ses concepteurs et fera "le grand écart" entre théâtre privé et public.

     La capitale, déjà riche de près de 200 théâtres, voit aussi cet automne la réouverture après rénovation du TEC (Théâtre Elizabeth Czerczuk) rue Marsoulan dans le 12e.

     Et dans un an, en septembre 2018, rouvrira sur les Grands Boulevards une salle historique, "La Scala", à l'origine (1873) une salle à l'Italienne de 1.400 places, puis un cinéma Art Déco en 1936, devenu en 1977 le premier multiplexe porno de la capitale.

     La salle, fermée depuis 1999, est rénovée actuellement par Mélanie et Frédéric Biessy avec une aide du ministère de la Culture et de la Mairie de Paris, pour devenir un "théâtre d'art" en septembre prochain.
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Lala le Dim 1 Oct 2017 - 19:49

Mon expérience au Paris Manga 2017.
J'étais venue principalement pour voir Juliet Landau et rien ne s'est passé comme prévu:
-La séance photo pour chaque acteur était de 14h30 à 15h15. Après avoir fait la file, après avoir été fouillée par les agents de sécurité, je rentre dans le salon vers 14h25. Je vais vers les caisses....On ne peut pas payer par Carte Bleue...Je ressors du bâtiment, je trouve un distributeur, je peux de nouveau rentrer dans le bâtiment à 14h40.
Après avoir trouvé le stand pour la séance photo, je fais la file. Au moment où quelques mètres me séparent de Juliet, je m'aperçois que tout le monde a un ticket bleu pour le photoshoot en plus du ticket d'entrée. Première fois dans un salon forcément je commets des erreurs d'organisation. Je ressors de la file, je trouve après quelques erreurs d'aiguillage le stand pour acheter le sésame qui me permettra de passer 10 secondes de bonheur avec Juliet. Il est 15h. Cela doit s'arrêter à 15h15....Et je n'ai jamais pu avoir ma photo avec elle. J'ai loupé une des organisatrices qui visiblement faisait rentrer les retardataires.
-Heureusement, je retrouve une fan d'X Files avec qui nous échangeons nos craintes et nos espoirs sur la saison à venir. Pendant que nous discourions sur la série, nous croisons Dark Vador près d'un stand sur les voitures dans les séries. La batmobile en jette et Kit de K2000 est super jolie.
-Heureusement la conférence avec Buffy était gratuite. Clare Kramer arrive sous les applaudissements de la foule, Emma également, Marc Blucas très applaudi, étonnant pour un personnage qui fut assez détesté. Et puis je vois Juliet Landau et je me lève d'un bond de ma chaise folle de joie de pouvoir enfin l'applaudir.
Au rayon anecdote:
-J'ai été subjuguée par Clare Kramer. Durant la conférence Kramer s'est montrée tellement motivée, adorable, énergique, flamboyante et rayonnante .
-Whedon a dit dés le départ à Blucas que son personnage allait être détesté. En tout cas l'acteur a été absolument charmant et jouant le jeu des questions réponses avec plaisir.
-30 minutes c'est pas assez
-Question" Est-ce que vous avez ressenti l'impact de la série pendant que vous tourniez". Réponse d'Emma Caufield: elle se souvient du baiser entre Willow et Tara. La chaîne n'était pas très contente de ce passage dans le script. Et pourtant Whedon a lutté ainsi que toute l'équipe. Elle a senti qu'ils étaient tous ensemble pour montrer un amour. C'est une des choses qu'elle a aimé. Que tout l'équipe luttait juste pour montrer des gens qui s'aiment...Réponse très applaudie par le public.
-30 minutes c'est vraiment mais vraiment pas assez.
-Un type super grand se met debout devant nous. Mes voisins et moi élaborons un plan pour le supprimer.
-La traductrice est hyper vivante et fait le lien entre nous et les acteurs avec beaucoup de fluidité.
30 minutes c'est peu et faut laisser le place à la conf' sur les power rangers.

Je n'ai pas eu ma photo avec Juliet Landau mais j'ai rencontré le voisin préféré de tout le monde: Totoro. Il vous salut.
avatar
Lala
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 05/10/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture

Message  Estuaire44 le Dim 1 Oct 2017 - 21:10

C'est clair que les conventions françaises font encore assez amateur par rapport à ce qui existe ailleurs, cela ne m'étonne pas qu'il y ait eu des problèmes d'organisation. Mais la réunion t'a plu c'est le principal ! Clare Kramer s'est éloignée de l'interprétation justement pour se lancer dans l'organisation de conventions et d'évènements (elle a fondé sa propre boite), elle est toujours très à l'aise dans cet exercice. le rôle des traducteurs et des animateurs est toujours crucial, il faut vraiment qu'ils soient eux aussi des passionnés
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum