CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR - THE AVENGERS
Bonjour,
Soyez le(la) bienvenu(e) sur le forum français de référence concernant Chapeau Melon et Bottes de cuir !
.
ATTENTION : Afin de pouvoir rester avec nous et éviter d'être automatiquement désinscrit au bout d'un mois, il vous est demandé au minimum de vous présenter dans le fil adéquat : http://avengers.easyforumpro.com/t145-presentez-vous
.
Merci ! Et bon forum !!

Les meilleures répliques finales de film

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les meilleures répliques finales de film

Message  Estuaire44 le Dim 20 Avr 2014 - 17:26

Avez-vous en mémoires des répliques particulièrement marquantes concluant un film ?

Because he's the hero Gotham deserves, but not the one it needs right now. So we'll hunt him, because he can take it. Because he's not the hero He's a silent guardian, watchful protector. The Dark Knight.

(The Dark Knight, Parce qu'il est le héros que Gotham mérite, mais pas encore celui qu'il faut à ses citoyens. Alors, on va le traquer car il est capable de l'endurer. Parce que ce n'est pas un héros. C'est un ange gardien silencieux. Un protecteur vigilant. Un chevalier noir.)

- I do wish we could chat longer, but... I'm having an old friend for dinner.
- Doctor Lecter ?

(Le silence des agneaux, J'aimerais poursuivre cette conversation mais j'ai un vieil ami pour le dîner.- Docteur Lecter ?)

I hope I can make it across the border. I hope to see my friend and shake his hand. I hope the Pacific is as blue as it has been in my dreams. I hope.
(Les Evadés, J’espère que j’arriverais à passer la frontière, j’espère que je verrais mon ami et pourrais lui serrer la main. J’espère que le Pacifique est aussi bleu que dans mes rêves… j’espère...)

You Maniacs! You blew it up! Ah, damn you! God damn you all to hell!
(La Planète des Singes, Oh mon Dieu ! Ils les ont fait sauter leurs satanées bombes ! Je vous hais ! Soyez maudits jusqu'à la fin des siècles !)

Today everything is different, there's no action...I have to wait around like everyone else. Can't even get decent food...right after I got here, I ordered some spaghetti with marinara sauce, and I got egg noodles with ketchup. I'm an average nobody...get to live the rest of my life like a schnook.
(Les Affranchis, Aujourd'hui, tout a changé. Y'a rien qui bouge. J'attends que ça se passe, comme tout le monde. Même pas moyen de manger correctement. Le jour où je suis arrivé ici, j'ai commandé des fettucini sauce marinara et j'ai eu des nouilles au ketchup. J'suis un quelconque minable. J'vais finir ma vie dans la peau d'un plouc)

They're already here ! You're next !
(L'invasion des profanateurs de sépultures, Ils sont déjà là ! Vous êtes le prochain !)

Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 47
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les meilleures répliques finales de film

Message  JLP le Dim 20 Avr 2014 - 20:59

"Fabienne... Je viendrai pas ce soir"

Belmondo, au téléphone, avec 3 balles dans le thorax (Le Doulos, de Melville)

JLP
Duc(hesse)
Duc(hesse)

Age : 23
Localisation : Wuppertal (Allemagne)
Date d'inscription : 14/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les meilleures répliques finales de film

Message  mrs.peel6568 le Dim 20 Avr 2014 - 21:19

"Ce n'était pas un monument historique, mais l'immense demeure d'un grand bourgeois du Second Empire. Je regardai orgueilleusement la naissance d'une grande entreprise, lorsque je vis au loin une haie d'arbustes. Mon souffle s'arrêta et sans en savoir la raison, je m'élançai dans une course folle à travers la prairie et le temps. C'est seulement quand je le vis par-dessus la haie que je reconnus le château. Celui de la peur, de la peur de ma mère. Oui, c'était là. C'était bien le canal de mon enfance. Je refis lentement le chemin de mes vacances de petit garçon et les chères ombres du passé marchaient auprès de moi. Il me sembla que je respirais mieux, que le mauvais charme était conjuré. Mais, de l'autre côté du temps, il y avait depuis des années une très jeune femme brune qui serrait toujours sur son cœur fragile les roses rouges du roy. Elle entendait les cris du garde et le souffle rauque du chien. Blême, tremblante et pour jamais inconsolable, elle ne savait pas qu'elle était chez son fils"

Le château de ma mère

Espoir... Je suis désolé, mais je ne veux pas être empereur, ce n’est pas mon affaire. Je ne veux ni conquérir, ni diriger personne. Je voudrais aider tout le monde dans la mesure du possible, juifs, chrétiens, païens, blancs et noirs. Nous voudrions tous nous aider si nous le pouvions, les êtres humains sont ainsi faits. Nous voulons donner le bonheur à notre prochain, pas lui donner le malheur. Nous ne voulons pas haïr ni humilier personne. Chacun de nous a sa place et notre terre est bien assez riche, elle peut nourrir tous les êtres humains. Nous pouvons tous avoir une vie belle et libre mais nous l’avons oublié.

L’envie a empoisonné l’esprit des hommes, a barricadé le monde avec la haine, nous a fait sombrer dans la misère et les effusions de sang. Nous avons développé la vitesse pour nous enfermer en nous-mêmes. Les machines qui nous apportent l’abondance nous laissent dans l’insatisfaction. Notre savoir nous a fait devenir cyniques. Nous sommes inhumains à force d’intelligence, nous ne ressentons pas assez et nous pensons beaucoup trop. Nous sommes trop mécanisés et nous manquons d’humanité.

Nous sommes trop cultivés et nous manquons de tendresse et de gentillesse. Sans ces qualités humaines, la vie n’est plus que violence et tout est perdu.

Les avions, la radio nous ont rapprochés les uns des autres, ces inventions ne trouveront leur vrai sens que dans la bonté de l’être humain, que dans la fraternité, l’amitié et l’unité de tous les hommes.

En ce moment même, ma voix atteint des millions de gens à travers le monde, des millions d’hommes, de femmes, d’enfants désespérés, victimes d’un système qui torture les faibles et emprisonne des innocents.

Je dis à tous ceux qui m’entendent : Ne désespérez pas ! Le malheur qui est sur nous n’est que le produit éphémère de l’habilité, de l’amertume de ceux qui ont peur des progrès qu’accomplit l’Humanité. Mais la haine finira par disparaître et les dictateurs mourront et le pouvoir qu’ils avaient pris aux peuples va retourner aux peuples. Et tant que des hommes mourront pour elle, la liberté ne pourra pas périr. Soldats, ne vous donnez pas à ces brutes, à une minorité qui vous méprise et qui fait de vous des esclaves, enrégimente toute votre vie et qui vous dit tout ce qu’il faut faire et ce qu’il faut penser, qui vous dirige, vous manœuvre, se sert de vous comme chair à canons et qui vous traite comme du bétail.

Ne donnez pas votre vie à ces êtres inhumains, ces hommes machines avec une machine à la place de la tête et une machine dans le cœur.
Vous n’êtes pas des machines.
Vous n’êtes pas des esclaves.
Vous êtes des hommes, des hommes avec tout l’amour du monde dans le cœur.
Vous n’avez pas de haine, sinon pour ce qui est inhumain, ce qui n’est pas fait d’amour.
Soldats ne vous battez pas pour l’esclavage mais pour la liberté.

Il est écrit dans l’Evangile selon Saint Luc « Le Royaume de Dieu est dans l’être humain », pas dans un seul humain ni dans un groupe humain, mais dans tous les humains, mais en vous, en vous le peuple qui avez le pouvoir, le pouvoir de créer les machines, le pouvoir de créer le bonheur. Vous, le peuple, vous avez le pouvoir, le pouvoir de rendre la vie belle et libre, le pouvoir de faire de cette vie une merveilleuse aventure.

Alors au nom même de la Démocratie, utilisons ce pouvoir. Il faut tous nous unir, il faut tous nous battre pour un monde nouveau, un monde humain qui donnera à chacun l’occasion de travailler, qui apportera un avenir à la jeunesse et à la vieillesse la sécurité.

Ces brutes vous ont promis toutes ces choses pour que vous leur donniez le pouvoir : ils mentaient. Ils n’ont pas tenu leurs merveilleuses promesses : jamais ils ne le feront. Les dictateurs s’affranchissent en prenant le pouvoir mais ils font un esclave du peuple.

Alors, il faut nous battre pour accomplir toutes leurs promesses. Il faut nous battre pour libérer le monde, pour renverser les frontières et les barrières raciales, pour en finir avec l’avidité, avec la haine et l’intolérance. Il faut nous battre pour construire un monde de raison, un monde où la science et le progrès mèneront tous les hommes vers le bonheur. Soldats, au nom de la Démocratie, unissons-nous tous !

Hannah, est-ce que tu m’entends ?
Où que tu sois, lève les yeux ! Lève les yeux, Hannah !
Les nuages se dissipent ! Le soleil perce ! Nous émergeons des ténèbres pour trouver la lumière !
Nous pénétrons dans un monde nouveau, un monde meilleur, où les hommes domineront leur cupidité, leur haine et leur brutalité.
Lève les yeux, Hannah ! L’âme de l’homme a reçu des ailes et enfin elle commence à voler.
Elle vole vers l’arc-en-ciel, vers la lumière de l’espoir.
Lève les yeux, Hannah ! Lève les yeux !


Le dictateur

mrs.peel6568
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les meilleures répliques finales de film

Message  Dearesttara le Dim 20 Avr 2014 - 23:16

Que du bon ici ! Ah, la tirade finale du dictateur... le rêve de tout dialoguiste. love  J'aime beaucoup aussi le final des Affranchis...

The Usual Suspects :

After that my guess is that you will never hear from him again. The greatest trick the devil ever pulled was convincing the world he did not exist. And like that... he is gone.

(Après ça, je pense que vous n'entendrez plus jamais parler de lui. Le coup le plus rusé que le Diable ait réussi, c'est de convaincre tout le monde qu'il n'existe pas. Et d'un coup... il s'envole)


Blade Runner (Director's cut)

It's too bad she won't live ! But then again, who does ?

(Dommage qu'elle doive mourir, mais c'est notre lot à tous !)


Et un de mes finals préférés : Amadeus

I will speak for you, Father. I speak for all mediocrities in the world. I am their champion. I am their patron saint. Mediocrities everywhere... I absolve you... I absolve you... I absolve you... I absolve you... I absolve you all.

(Je parlerai pour vous, mon père. Je parlerai pour tous les médiocres de ce monde. Je suis leur champion, je suis leur saint patron. Médiocres, médiocres, partout, partout. Je vous pardonne, Je vous pardonne, Je vous pardonne, Je vous pardonne, Je vous pardonne tous !)

Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les meilleures répliques finales de film

Message  JLP le Dim 20 Avr 2014 - 23:36

çà...çà c'est une réplique de fin  Sad  Merci de nous la rappeler mrs.peel.



Robert De Niro, en smoking, face à lui-même, devant la glace:

Légitimement, çà, personne peut me l'enlever, personne...
Tout le monde n'a pas cette chance. Comme le type là, contre qui Marlon Brando échouait dans "Sur les Quais"...
Il en voulait comme une bête, et puis, il a pris la pente savonnée.

Vous vous rappelez cette scène sur la banquette de la voiture avec son frère Charlie, un p'tit pouce-mégot de la mafia...et bien çà donnait à peu près çà:

"C'est pas sa faute Charlie, c'est ta faute.
Tu te rappelles au Madison Garden, le soir où t'es venu me dire dans mon vestiaire, "Coco c'est pas ton grand soir, nous on met le paquet sur Wilson"... Tu te rappelles de çà ? "C'est pas ton grand soir"...
Mon grand soir, alors que je pouvais mettre Wilson en pièces ce soir là... Et qu'est ce qu'il s'est passé en fait ?
Lui il a eu une chance d'aller au titre dans ce stade de baseball, et moi qu'est-ce j'ai eu ? Un aller simple pour ringard-ville.
A partir de ce soir là, çà a été la dégringolade.
Il y a un sommet que tu atteins, et ensuite, çà descends schuss...
çà c'est ta faute Charlie.
Tu étais mon frère, tu aurais du veiller un peu sur moi, tu aurais quand même du veiller sur moi un tout petit peu.
Tu aurais quand même du t'occuper de moi un tout petit peu...au lieu de me faire des matchs truqués où je plongeais pour une bourse de misère.
Est-ce que tu te rends compte ? J'aurais pu avoir la classe, j'aurais pu être un challenger, j'aurais pu devenir un type bien.
Au lieu d'être un paumé, parce que c'est ce que je suis, franchement.
Faut voir les choses en face.
C'est ta faute, Charlie.

C'est ta faute Charlie"


[Un homme ouvre la porte de la loge]

-Comment çà va Joey ?
-çà va très bien.
-Prêt ?
-...prêt.
-T'as encore 5 minutes... T'as besoin de rien ?
-Non.
-T'es sûr ?
-Ouais, ouais... Y a du monde dans la salle ?
-Oh oui, c'est plein.


[La porte se referme. De Niro à nouveau seul]

Allez champion... Tombe-les!
J'suis le patron! Le patron!! Le patron!! Le patron!! Le Patron!!!
J'suis le patron! Le patron!! Le patron!! Le patron!! Le Patron!!!



Générique:

Raging Bull

JLP
Duc(hesse)
Duc(hesse)

Age : 23
Localisation : Wuppertal (Allemagne)
Date d'inscription : 14/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les meilleures répliques finales de film

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:10


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum