CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR - THE AVENGERS
Bonjour,
Soyez le(la) bienvenu(e) sur le forum français de référence concernant Chapeau Melon et Bottes de cuir !
.
ATTENTION : Afin de pouvoir rester avec nous et éviter d'être automatiquement désinscrit au bout d'un mois, il vous est demandé au minimum de vous présenter dans le fil adéquat : http://avengers.easyforumpro.com/t145-presentez-vous
.
Merci ! Et bon forum !!

Série "Les Incorruptibles" The Untouchables

Page 4 sur 14 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9 ... 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Série "Les Incorruptibles" The Untouchables

Message  Invité le Dim 27 Sep 2009 - 15:16

Ce coffret là est un import UK, donc c'est différent des éditions françaises!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les Incorruptibles" The Untouchables

Message  Norbert le Dim 27 Sep 2009 - 17:47

C'est la version néerlandaise.
avatar
Norbert
Comte(sse)
Comte(sse)

Age : 51
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 21/06/2006

Revenir en haut Aller en bas

Seconde saison (1960-1961)

Message  Invité le Sam 7 Nov 2009 - 18:09

1.Coup pour coup (The Rusty Heller Story). §§

Une danseuse de cabaret joue de ses charmes pour séduire les pontes de la mafia puis elle essaie de s’enrichir en les dressant les uns contre les autres. Ness ne peut empêcher la jolie garce de se brûler les ailes dans ce jeu dangereux.

Considéré comme un des meilleurs de la série, cet épisode ne tient pas toutes ses promesses. Rusty Heller, interprétée par Elizabeth Montgomery, est ambitieuse, vénale, rancunière et prête à tout pour arriver à ses fins. On n’imagine pourtant pas un seul instant que tous les mafieux puissent se laisser berner aussi facilement et cela en est même ridicule lorsque l’avoué, naïvement, lui remet les précieux papiers d’immigration. Seul, Ness résiste et obtient les livres de compte qui font condamner Capone dont la succession renvoie au début de la première saison. L’épisode a de bons moments ; la scène du sauna, le passage du manteau, lourd de conséquences, et Ness confronté à la femme de ménage soupçonneuse.

- Cet épisode fut classé dans les 100 meilleurs épisodes de séries par TV Guide en 1997. Elizabeth Montgomery fut nominée pour un Emmy pour ce rôle en 1961.

- Contrairement aux autres agents fédéraux lors de la première saison, Lee Hobson, interprété par Paul Picerni, n’est pas présenté. On apprendra plus tard qu’il a des racines italiennes. Paul Picerni jouait le rôle d’un truand dans le pilote.

- Elizabeth Montgomery (1933-1995) et David White (1916-1990) se sont retrouvés dans la série Ma sorcière bien aimée.

- Cet épisode propose une autre version de l’arrestation de Capone ! Le pilote retrace déjà la condamnation à 11 ans de prison pour fraude fiscale. Le premier épisode, Le fauteuil vide, illustre Guzik, le comptable, et les carnets. Curieux que le premier épisode de la seconde saison reprenne les éléments du premier de la première saison.

- Autre bizarrerie : les Incorruptibles ont mis sur écoute Frank Nitti, le bras droit de Capone, tombé sous une rame de métro dans l’épisode précédent (le dernier de la première saison, The Frank Nitti Story).

- Il est possible que la scène de cruauté – ‘Pops’ Felcher coupant la langue de Grayson – ait une version DVD amputée. Une critique US fait une description plus longue de la scène.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les débuts de Ryan O’Neal…

Message  Invité le Dim 8 Nov 2009 - 15:25

2.Pigeon d’argile (Jack ‘Legs’ Diamond). §§§

Les Incorruptibles doivent démanteler un trafic de stupéfiants en provenance d’Europe. Ness fait sortir Diamond de sa retraite forcée en lui apprenant qu’il a été doublé par les membres du syndicat. Le truand doit ainsi mener les policiers aux cerveaux de l’affaire.

Un très bon épisode avec de convaincants seconds rôles même si Steven Hill a dû mal à passer pour un caïd sans scrupule (scène violente du meurtre du camionneur). Le gras Swinney, l’épouse alcoolique et la maîtresse, chanteuse de cabaret, sont les plus en vue. L’action se passe très peu à Chicago ; les Incorruptibles se rendent à New York puis près des chutes du Niagara, lieu du dénouement. A deux reprises, Ness est pris de vitesse – l’assassinat de l’indic dans les docks et la fausse piste engendrée par la femme de Diamond mais cette dernière causera finalement la perte du gangster.

- Le titre initial était Clay Pigeon, surnom donné à Jack pour les multiples tentatives d’assassinat qu’il a déjouées.

- Le véritable Jack ‘Legs’ Diamond fut assassiné sous les yeux de sa maîtresse quelques heures après un acquittement. Sa femme, laissée sans le sou, s’est suicidée.

- Dutch Schultz est interprété, pour la troisième et dernière fois, par Lawrence Dobkin.

- Rico et Ness font de la boxe.

- Il est assez étonnant de revoir Dutch Schultz et Luciano assis autour d’une même table alors que le second liquide le premier à la fin de The Dutch Schultz Story.

- Steven Hill (1922) est Daniel Briggs (Mission Impossible). Il abandonna la série après la première saison pour se conformer aux rites des juifs orthodoxes.

- Troisième apparition (dernière) de Raymond Bailey en John Carvell, chef de police new-yorkais.

- Le scénariste est Charles O’Neal et son fils, Ryan O’Neal, inconnu à l’époque, fait une rapide apparition en groom à la fin de l’épisode (non mentionné dans le générique).
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les Incorruptibles" The Untouchables

Message  Invité le Lun 9 Nov 2009 - 21:38

denis a écrit:L'avis de dvdtalk sur ce troisième coffret:

The ful-screen, 1.33:1 video transfers for The Untouchables: Season 2, Volume 1 on the whole look quite good; individual scenes within episodes, though, vary as to grain and clarity. One shot can look crystal clear, with razor sharp edges and beautifully gray-scaled tones, while the next shot can look soft with heavy grain. I can only assume this is inherent in the original film elements. Overall, though, The Untouchables: Season 2, Volume 1 looks quite good.

Le transfert vidéo est bon mais certaines scènes, parfaitement retranscrites, peuvent être suivies d'autres avec du gain et des contours pas parfaits. Cela est inhérent à l'original (d'après la critique) mais dans l'ensemble, l'image semble très satisfaisante.

L’avis de DVDTalk est exact sur l’image de ce troisième volume des Incorruptibles (première partie de la seconde saison). L’ensemble est correct mais les scènes peuvent avoir des images de qualité différente suivant le plan. Ainsi, un exemple caractéristique dans le troisième épisode, Nicky. Dans le bureau de police, les plans rapprochés de Ness sont impeccables, clair, contours bien définis, tons parfaits alors que d’autres plans de la même scène ont du grain et une netteté qui laisse à désirer.

D’après le commentaire, cela est inhérent au film d’origine. On voit mal, en effet, une restauration à la scène ou au plan !
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les Incorruptibles" The Untouchables

Message  Invité le Mer 11 Nov 2009 - 13:09

3. Nicky (Nicky). §§

Nicky tient, à tord, Ness pour responsable de la mort de son père, abattu lors d’une descente des Incorruptibles. Le jeune homme permet à l’agent fédéral de remonter la filière jusqu’à un des derniers trafiquants d’alcool, le propriétaire d’un garage de taxis, qui fait siphonner un entrepôt d’état. Harcelé par les Fédéraux et le syndicat, le trafiquant va craquer.

Une histoire moyenne sauvée par de bons seconds rôles, le tueur Steuben en tête, et quelques scènes intéressantes (fusillade du début, tentatives d’assassinat sur Ness et d’arrestation de Marconi) mais l’épisode ne convainc pas car il oscille entre mélo et film noir. On se demande également pourquoi et comment le cousin a tué le chauffeur lors de la fusillade. Gus, le trafiquant, est poussé à la faute par la mafia qui veut l’alcool et Ness qui guette le faux pas. Les tueurs de Détroit et le guet-apens pour Ness pimentent la fin de l’épisode qui s’avère, néanmoins, décevante.

- Joe De Santis (1909-1989) reviendra dans le même rôle du mafieux à l’ouïe déficiente, Louis Latito, dans The Nick Moses Story. Il discute ici avec le trafiquant…dans un fiacre !
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les Incorruptibles" The Untouchables

Message  Invité le Ven 13 Nov 2009 - 19:02

4. L’histoire de Waxey Gordon (The Waxey Gordon Story). §§§§

Waxey Gordon, roi de la bière à New York, élimine ses rivaux dans le New Jersey. Les Incorruptibles ne peuvent coincer le truand pour fraudes fiscales et doivent trouver sa brasserie. Ness, avec l’aide des pompiers, va utiliser un subterfuge peu ordinaire pour arriver à ses fins.

Cet épisode est un excellent divertissement truffé de scènes types de la série ; le gueuleton chez Waxey, l’élimination rapide des deux rivaux et le dénouement dans la bière. Une histoire d’alcool comme souvent, ici c’est de la bière et pas du whiskey, appuyée par de bons acteurs, déjà vus dans la série. Nehemiah Persoff fait un prodigieux Waxey Gordon et Frank DeKova ne laisse pas indifférent bien que son apparition soit courte. Même les rôles mineurs - les deux danseuses de cabaret soumises, le propriétaire de la malterie complice malgré lui, la secrétaire diabolique et les deux frères tueurs – sont excellents. Une grosse part de l’intrigue est dédiée à l’enquête des Incorruptibles, planque et découverte de la malterie puis filature pour découvrir l’entrepôt. La confrontation Ness/Gordon dans le bureau du policier, où ce dernier finit par gifler le mafieux après une tentative de corruption, est la meilleure de l’épisode. L’astuce de Ness (et sa réplique :Drowning a couple of rats.’ [‘Je noie une bande de rats’] en VF) et la séquence finale, où les Incorruptibles sautent des fenêtres pour une fusillade dans la bière, contribuent également à faire de cet épisode un classique de la série.

- Rossi coupe les cheveux de Ness et se rappelle le temps où il était coiffeur (premier épisode : Le fauteuil vide).

- Nehemiah Persoff est Johnny Fortunato dans Mon froussard favori mais surtout Guzik dans Le fauteuil vide.

- Frank DeKova est le tueur sadique Campagna, complice de Nitti, dans L’histoire de Frank Nitti.

- Terry Huntingdon (Flo) était Miss USA et vice Miss Universe 1959.

- Waxey Gordon s’appelait, en fait, Irving Wexler et il n’était pas un homme à femmes comme dans l’épisode mais très dévoué à sa famille. Son fils se tua en voiture en se rendant à son jugement.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les Incorruptibles" The Untouchables

Message  Invité le Dim 29 Nov 2009 - 21:11

5. Le signe de Caïn (The Mark of Cain). §§§

La mort d’une jeune fille d’une overdose déclenche une campagne de presse contre le trafic de drogue. Le trafiquant est coincé entre le Syndicat, qui l’a sommé de se reconvertir dans l’alcool, business moins voyant, et les Incorruptibles, désireux de mettre un terme à ce trafic.

Cette histoire ne se termine pas par la traditionnelle fusillade mais par un conseil de la Mafia qui condamne le trafiquant à mort dans la meilleure scène de l’épisode. Le craquement des crayons à papier, le regard épouvanté et la rage de ‘Little’ Charlie Sebastino, qui marque le front du parrain tel Dieu avec Caïn, font de cette scène un ‘must’ de la série. Henry Silva crève l’écran en trafiquant de drogue sans foi ni loi ; Charlie Sebastino, homme à femmes, dirige ce trafic grâce aux éboueurs de la ville et il n’hésite pas à doubler les vieux membres du Syndicat, toujours tournés vers la contrebande d’alcool plus discrète, ou à assassiner son oncle pour arriver à ses fins. La censure de l’époque était toujours plus habile à couper les scènes de mœurs (on devine que Sebastino a une liaison avec la jeune femme du parrain) que celles de violence (le bras droit du caïd retrouvé étranglé par les fils de son téléphone). Le plan de Sebastino pour faire assassiner le parrain et provoquer la mise à sac de sa brasserie par Ness laisse dubitatif (le capo a d’ailleurs des doutes) et la scène des courses hippiques, souvent présente dans la série, est ennuyeuse. On se demande aussi pourquoi le truand donne rendez-vous dans sa planque au drogué qu’il a payé en héroïne. Néanmoins, cet épisode, servi par un excellent méchant, est très bon. La victime, Carol, montre la dépendance mortelle au fléau et Ness se sert subtilement de la presse dont les gros titres condamnent à mort ‘Little’ Charlie.

- Le personnage de ‘Little’ Charlie, toujours interprété par Henry Silva, est présent dans l’épisode La loi de la Mafia (saison 1). Le petit truand du premier épisode est devenu une figure montante du syndicat.

- Robert Stack était réputé pour son adresse au tir ; il participa à des championnats dans les années 30.

- Charlie Sebastino sort d’un cinéma où le film Rain avec Joan Crawford est à l’affiche.

- Le titre de l’épisode fait évidement référence à la Bible où Caïn tue son frère Abel.

- Conrad Janis (1928), le batteur drogué, est un musicien de jazz reconnu.

- Joyce Taylor (1932), la chanteuse que racole le truand, était une chanteuse professionnelle qui avait pris comme nom de scène son lieu de naissance, Taylorville.

avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les Incorruptibles" The Untouchables

Message  Invité le Mer 2 Déc 2009 - 11:26

6. Neutralité dangereuse (A Seat on the Fence). §§

Un gros bonnet de la drogue, à la tête d’un gang spécialisé dans le cambriolage d’hôpitaux et de pharmacies suite à une pénurie, doit récupérer une lettre compromettante laissée par un acolyte qu’il a fait liquider. La fille de cet ancien associé et un journaliste radio sont impliqués mais le manque d’insuline permettra à Ness et ses hommes de localiser le caïd.

La recherche d’une lettre est le fil rouge de cette histoire mais le point fort est les relations ambigües de la presse avec la mafia mises en exergue par le comportement de Loren Hall, très bien interprété par John McIntire. Il finira par collaborer avec la police, mettant sa vie en péril pour secourir l’innocente Carla, la sœur de Dino, l’associé liquidé. Les autres seconds rôles ne sont pas inoubliables ; Carla est même bien pâlotte. Il y a quelques scènes intéressantes qui permettent de sauver l’épisode ; le sauvetage in extrémis de Dino des rails, le médecin impliqué qui a le temps d’écrire avec son sang ‘BAR’ avant de mourir (pour Bardo, pas Brigitte mais le chef du gang) ce qui facilite l’enquête de Ness. Les Incorruptibles et le gang pistent une lettre détruite à leur insu (le meurtrier de Dino étant retrouvé, refroidi, sous la douche du journaliste) et malgré quelques rebondissements, cet épisode reste un divertissement correct, sans plus. La ruse de Ness, qui a fait répandre du phosphore pour pister la voiture des truands de nuit, est assez originale.

- Le titre original correspond à une parole du journaliste signifiant qu’il est assis sur une barrière, entre le bien et le mal.

- Youngfellow répand peu de poudre de phosphore sur le chemin comparé à la quantité qu’il aurait fallu pour que les Incorruptibles puissent pister la voiture jusqu’à la cache.

- L’histoire est censée se passer durant l’été 1932 alors que le journaliste mentionne le film L’adieu aux armes avec Gary Cooper sorti en décembre de la même année (source, TV.com).

- Cet épisode est le premier tourné de la seconde saison.

- Le personnage Loren Hall est basé plus ou moins sur Walter Winchell, le narrateur de la série.

- John McIntire (1907-1991) fut, un certain temps, annonceur radio comme dans l’épisode. Il a souvent joué des rôles de vilains dans des classiques comme Winchester 73 avec James Stewart. Il avait un rôle récurrent dans la série Le Virginien.


Dernière édition par denis le Mer 2 Déc 2009 - 11:53, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les Incorruptibles" The Untouchables

Message  Estuaire44 le Mer 2 Déc 2009 - 11:36

Excellent acteurs que John McIntire, que l'on a croisé dans la première saison de Twilight Zone, où il interprétait l'alchmiste vénal et cynique de La potion magique. c'est amusant de constater le nombre important de comédiens participant à la fois à ces seux séries majeures, on retrouve le même phénomène que pour les Avengers et des contemporaines comme Z Cars ou bien entendu Le Saint.
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les Incorruptibles" The Untouchables

Message  Invité le Ven 4 Déc 2009 - 21:42

7. Le gang pourpre (The Purple Gang). §§§

A Détroit, le célèbre et sinistre gang pourpre s'est reconverti dans l'enlèvement de truands qu'il libère contre une rançon. Tout s’enraille pour le gang lorsqu’une victime, également convoitée par Ness, fait partie du réseau de drogue installé par Capone.

Un violent mais très bon épisode où on retrouve avec grand plaisir Frank Nitti dans la seconde partie. Le gang pourpre a à sa tête un salopard encore plus sadique que lui en la personne de Fletcher, assassin patenté magistralement interprété par Steve Cochran. Ces enlèvements de truands, qui ne peuvent porter plainte, est une affaire qui tourne mais la dernière proie s’avère fatale. Les Incorruptibles et le gang font la même erreur sur la personne ne pensant pas que le commerçant âgé est l’homme de Capone, chargé d’écouler la drogue à Détroit ; un petit homme, récemment arrivé d’Europe de l’Est et apparemment au dessus de tout soupçon, qui n’hésite pas à sacrifier son beau-frère ce qui fait dire à Ness en conclusion :’He breaks the laws of a country that gave him a home’. [Il viole les lois d’un pays qui lui a donné asile.] Quel scénariste oserait écrire une telle phrase de nos jours ? L’épisode est violent lorsque Fletcher torture avec sa fourchette la main de Tornek, otage, et surtout lorsque la femme de ce dernier retrouve son mari pendu à un lampadaire avant de se faire abattre à son tour. Excellente scène néanmoins conclue par le message : Satisfied, Mr. Ness? La confrontation Fletcher/Nitti dans l’entrepôt est épique, les dialogues remplaçant les mitraillettes. Un ancien kidnappé renseigne Ness sur le gang et la fusillade finale aura lieu au même endroit où l’agent fédéral liquide Fletcher d’une rafale de mitraillette. On ne croit pas trop que l’ombre est à même de cacher au gang que Ness et ses hommes ont pris la place de Nitti et des siens ce qui gâche un peu le plaisir.

- Cet épisode marque le grand retour de Frank Nitti, toujours interprété par Bruce Gordon, qui était censé avoir été tué sous le métro dans la dernière histoire de la première saison, The Frank Nitti Story.

- L’action de cet épisode se déroule à Détroit.

- Comme dans l’épisode The Mark of Cain, Ness se sert de la presse pour berner les truands.

- Steve Cochran (1917-1965) est mort sur son yacht apparemment d’une infection pulmonaire avant d’atteindre la terre ferme mais son décès a toujours suscité des controverses. Il joue dans un autre épisode de la seconde saison, The 90 Proof Dame.

- Le personnage Nick Tomassi, l’homme de main de Nitti, joué par Carl Milletaire, eut son nom transformé en Pete Konitz dans trois autres épisodes. En effet, les groupes de pression américano-italiens firent plier les producteurs et seuls les noms de Capone, Nitti et des frères Genna furent conservés.

avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les Incorruptibles" The Untouchables

Message  Invité le Mar 8 Déc 2009 - 21:21

8. Fille maudite (Kiss of Death Girl). §§

Un truand ambitieux détourne les camions de scotch du parrain local et essaie de s’attirer les grâces de la ‘fille maudite’ dont les prétendants successifs se sont fait liquider. Avec l’aide de cette femme, Ness va monter les deux gangsters l’un contre l’autre afin de récupérer la cargaison et de les mettre hors d’état de nuire.

Un épisode moyen, trop conventionnel et sans second rôle marquant. Deux histoires sont en parallèle ; la confrontation des deux truands comme des coqs (un des deux organise des combats de ces volatiles) et le parcours d’une femme dite ‘maudite’ car tous ses amants ont été assassinés. Les ruses des caïds pour se rouler mutuellement seront dépassées par celle de Ness : A malin, malin et demi ! La fille maudite, interprétée par Jan Sterling, trouve du réconfort auprès de l’employé du club ce qui vaut quelques scènes romantiques qui ne sied pas à la série. Un peu d’humour, très rare dans Les Incorruptibles, lorsqu’un truand reproche à Ness de manquer de respect à un mort car il part avant la fin du service ; Ness : ‘Sometimes even less for the living.’[J’en ai encore moins pour certains vivants.]

- Le film que regardent Ness et Francine, Frisco Waterfront, ne sortira en fait qu’en 1935, trois ans après les faits de cette histoire.

- Contrairement à de nombreuses séries actuelles, il faut souligner la bonne adaptation française de cette série. Un exemple ; Ness au sujet des malfrats qui montent : ‘They're all small potatoes when they start.’[Ils sont tous du menu fretin quand ils débutent.]
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les Incorruptibles" The Untouchables

Message  Invité le Sam 12 Déc 2009 - 18:41

9. L'histoire de Larry Fay (The Larry Fay Story). §§

Un chef de gang dirige le racket du lait avec deux autres caïds tout en exploitant un cabaret animé par sa maitresse qui ignore ses activités. Toute opposition est éliminée définitivement ce qui met mal à l’aise un des deux comparses. Ness va harceler ce maillon faible.

Encore un épisode distrayant sans être inoubliable. Après le whisky, la bière et la drogue, c’est le lait qui se trouve au centre des activités de la pègre. Larry Fay est un truand lâche et sans scrupule et sa promesse à sa maitresse, Sally Kansas, déjà connue de Ness, de renoncer au racket va être déterminante. L’assassinat de son jeune frère, qui faisait chanter le gang, va la décider à mener sa propre vendetta. Le final sur le bateau, censé être l’exécution du maillon faible, est quelconque mais on notera la solide prestation de Robert Emhardt en Fred Stegler, caïd scrupuleux, craintif et exploitable par Ness pour coincer Fay. N’oublions pas le cynisme habituel de l’agent fédéral: ‘It's an old custom--liquidating brothers-in-law. It dates back to the Borgias.’ [C’est une vieille coutume de liquider les beaux frères. Cela remonte aux Borgias.]

- Sally Kansas est surnommée ‘The toast of New York’.

- Troisième aventure des Incorruptibles à New York dans cette seconde saison (après Legs Diamond et Waxey Gordon) mais celle-ci est la moins réussie.

- Fay fut tué dans la nuit du 1er janvier 1933 par un de ses employés mécontent. Il a inspiré James Cagney pour son rôle de gangster dans Les fantastiques années 20 -The Roaring Twenties.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les Incorruptibles" The Untouchables

Message  Invité le Dim 13 Déc 2009 - 11:36

10. L’histoire d’Otto Frick (The Otto Frick Story). §§

Ness et ses Incorruptibles traquent un gros caïd de la drogue insaisissable. Ce dernier se fournit gratuitement auprès des nazis en échange d’une aide à leur implantation sur le sol américain. Cette étrange collaboration prend fin lorsque l’associé du truand, manipulé par la femme du chef nazi, est chargé d’abattre son patron.

Un épisode particulier qui pèche par un manque flagrant de crédibilité et on comprend pourquoi la série a irrité le FBI car Ness et ses hommes sont crédités de tous les exploits policiers même des plus farfelus comme ceux contés dans cette aventure. Ce qui choque surtout est la caricature omniprésente dans les noms, les dialogues et les situations. On frôle le ridicule lorsqu’un personnage compare la moustache de son père avec celle du Führer ! Sinon, le récit présente un peu d’action au début (à la fête foraine) mais surtout lors des fusillades dans l’entrepôt et au dénouement à Madison Square, lieu du meeting. Ness remonte la piste en commençant par une librairie dont les livres creux contiennent de l’héroïne. Manipulation et extorsion sont également au sommaire de cet épisode à l’énigme bancale mais à l’interprétation satisfaisante ; Jack Warden (Otto Frick), Richard Jaeckel (Hans) et la ‘bombe’ méconnue Erika Peters (Hedda), une des plus belles femmes ayant participé à la série, sont convaincants.

- Cet épisode est un des trois dont l’action est située en 1935.

- Jack Warden (1920-2006), déjà vu dans L’histoire de Bugs Moran et Mon froussard favori, travailla dans la boxe où il fut professionnel.

- Richard Jaeckel (1926-1997) est connu pour son rôle dans Les douze salopards. Il participa à de nombreux films et séries dès 1943.

- Francis Lederer (1899-2000), le nazi Messlinger dans l’épisode, est né en Tchécoslovaquie et il est devenu une star en Allemagne aussi bien dans les films muets que parlants. Il fit ensuite fortune en Californie et il adorait enseigner, chose qu’il faisait encore une semaine avant son décès, à plus de 100 ans !

- Dans l’entrepôt, on peut remarquer lors de la fusillade que de nombreuses caisses sont estampillées ‘Made in Japan’.

- Le cynisme de Ness au sujet de Boll a été gommé dans la version française : ‘Everytime he burps, I want a note on it.’ [Je veux être averti à chaque fois qu’il rote.]
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les Incorruptibles" The Untouchables

Message  phildlm le Lun 14 Déc 2009 - 2:30

Tiens! Moi, "l'histoire d'Otto Frick" est un de mes épisodes préférés en ce début de saison 2, avec l'excellent "l'histoire de Waxey Gordon" qui vaut bien la note maximum que tu lui as attribuée. Parce que dans les incorruptibles, la carrure des vedettes invitées est un élément essentiel et ici c'est très bon avec Jack Warden, Richard Jaeckel et la sublime Erika Peters , tout comme dans "Waxey" avec Nehemiah Persoff.

Et puis je trouve les nazis très bien décrits, avec leur absence totale de scrupules, "la fin justifie les moyens" ayant toujours semblé être la base de leurs actions.
avatar
phildlm
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 51
Localisation : Auvergne, entre Clermont et Lyon
Date d'inscription : 19/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les Incorruptibles" The Untouchables

Message  Invité le Lun 14 Déc 2009 - 16:05

L’histoire d’Otto Frick est très controversée dans les critiques US. Dans cette première partie de la seconde saison, il n’y a pas de mauvais épisodes (comparé aux quelques-uns de la première saison). Aucun à 1 mais beaucoup à 2. Par contre, il y a moins d’excellents car je n’ai mis qu’un seul 4 (L’histoire de Waxey Gordon). Prochainement, il y a l’épisode en deux parties, Train spécial (une excellente première partie) mais tout cela est question de goût. Par contre, tu as raison ; les vedettes invitées sont un atout indéniable. Il y a par exemple un excellent James Coburn en tueur dans le dernier épisode de ce troisième volume (pas encore vu en entier).
Et puis, nous sommes au moins deux sur ce forum à regarder la série...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les Incorruptibles" The Untouchables

Message  Invité le Mer 16 Déc 2009 - 14:17

11. Fille de gangster (The Tommy Karpeles Story). §§

Un train postal est dévalisé et le spécialiste du genre est condamné, à tord, à la prison à vie après la mort d’un employé. Ness, convaincu de son innocence, dirige l’enquête qui le mène vers la fille du gangster emprisonné, une femme qui hait autant les flics que son père… L’ancien complice de ce dernier tire les ficelles mais le butin est difficile à négocier.

Un épisode correct qui aurait dû être beaucoup mieux au vu des acteurs participants. Le récit est quelconque ; le bras droit d’un ponte du crime organise un audacieux vol en s’arrangeant pour que son patron porte le chapeau. Craignant que ce dernier renseigne les fédéraux, sa fille, qui renie son père, est enlevée. On comprend mal pourquoi la fille s’auto-punit en s’accoquinant avec un gigolo tête à claques. Ness sera mis sur la piste de Mendoza suite à un vol de manteaux de fourrure ! La séquence du train est très bien filmée mais certaines scènes cassent le rythme, en particulier celles avec la fille de Karpeles, et la fin laisse sur sa faim. En effet, Karpeles coopère avec Ness mais Mendoza n’est pas à la hauteur. Les seconds rôles, pourtant connus, ne ‘secouent’ pas cette histoire très (trop ?) classique. Le plus convaincant est sûrement Vic Morrow, alors inconnu, en truand subalterne. Le regretté Joseph Wiseman fait une prestation discrète mais il se rattrapera à la fin de la saison !

- Suzanne est Sally dans la version originale. La réplique de Varsey, le gigolo, à son encontre n’a pas eu d’équivalent dans la vf : ‘She needs me like ham needs eggs.’

- Harold J. Stone (1911-2005), Tommy Karpeles, a joué dans 6 épisodes de la série. Il est ‘Pops’ Felcher dans le premier épisode de cette seconde saison, Coup pour coup.

- Madlyn Rhue (1935-2003), la fille de gangster, a joué dans un autre épisode de la série, Mon froussard favori (saison 1), ainsi que dans de nombreuses autres séries. Atteinte de la sclérose en plaques dès 1977, elle lutta contre la maladie pendant 26 ans. Angela Lansbury lui donna un petit rôle récurrent dans Arabesque afin qu’elle ne perde pas ses droits.

- Joseph Wiseman (1918-2009), Mendoza, est surtout connu pour son rôle de docteur No dans le premier James Bond avec Sean Connery et Ursula Andress. Il a joué dans d’autres séries dont The Thrill Killers, le seul épisode en deux parties des Rues de San Francisco.

- Vic Morrow (1929-1982) a joué dans de nombreuses séries dans les années 60 et 70. Il eut une fin tragique sur le tournage de Twilight Zone. Un hélicoptère s’abattit sur lui, le décapitant ainsi que deux enfants jouant la scène. Quelques instants plus tôt, il regrettait de ne pas avoir fait appel à une doublure pour cette scène.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les Incorruptibles" The Untouchables

Message  Satellitor le Mer 16 Déc 2009 - 17:27

denis a écrit:
Et puis, nous sommes au moins deux sur ce forum à regarder la série...
Eh non, Denis : je suis aussi un fan absolu des Untouchables. Parle donc plutôt de trois !

Malheureusement, je n'ai plus vu la série depuis très très longtemps.
Si jamais un magasin liquide les DVD, je n'hésiterai pas...

P.S. : Bravo pour les fiches épisodes
avatar
Satellitor
Comte(sse)
Comte(sse)

Age : 51
Localisation : Bruxelles (Belgique)
Date d'inscription : 09/10/2007

http://www.tvsoundtracks.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les Incorruptibles" The Untouchables

Message  Invité le Mer 16 Déc 2009 - 19:12

Bien, trois !
Content que les fiches te conviennent !
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les Incorruptibles" The Untouchables

Message  Invité le Jeu 17 Déc 2009 - 14:06

12. Train spécial (The Big Train). (I). §§§§

Al Capone est condamné à 11 ans de prison pour fraudes fiscales et conduit au pénitencier d’Atlanta. Ness réussit à persuader le Congrès de financer un nouveau pénitencier afin d’isoler les criminels les plus dangereux. Peu de temps avant son transfert à Alcatraz, Capone est prévenu par un gardien corrompu et il contacte Nitti qui doit organiser son évasion.

La première partie de cet épisode incontournable de la série détaille la préparation à l’évasion la plus spectaculaire qui soit. Capone est vénéré par les petites gens pour diverses aides et l’accueil qui lui est réservé à la gare est une des raisons qui pousse Ness à demander au gouvernement de construire la prison d’Alcatraz sur le fameux rocher. De nombreuses images d’archive donnent un cachet d’authenticité au récit. L’action du syndicat est mise en avant par l’élimination violente d’un garde imprudent (notez la ‘moralité’ des gangsters qui rendent le billet de cent dollars à Lafferty) et la revente de biens immobiliers, par la force s’il le faut, pour obtenir l’argent liquide nécessaire à la fuite de Capone en Italie. Le mafioso a élaboré un plan ingénieux qui lui permettra d’envoyer un télégramme codé et de prévenir ainsi Nitti de la date et de l’heure du départ du train. Les mouvements de fonds attirent l’attention de Ness et celui-ci s’attaque au talon d’Achilles de l’organisation, le détective ferroviaire corrompu que Capone a connu en prison. Les Incorruptibles le retrouvent avant les hommes de Nitti et après une fusillade grandiose, un des moments forts de l’épisode, Ness se retrouve avec deux indices à exploiter. Bruce Gordon (Frank Nitti), bien que peu présent, et Neville Brand (Al Capone) sont gages d’épisode réussi mais il ne faut pas oublier Richard Carlyle, excellent en Lafferty, gardien corrompu et dévoué.

- L’histoire se déroule sur trois années (1931-1934).

- Capone voit Ness pour la première fois à la gare, en route pour la prison d’Atlanta : ‘Ain't that a laugh? A man gets the drop on Capone and I don't even know what he looks like.’

- Préambule à l’épisode:

"The events portrayed in this film are fictitious. The Federal Prison guards portrayed do not represent any actual persons, living or dead. Nothing herein is intended to reflect unfavorably on the courageous and responsible prison guards who supervised Capone during his internment in the Federal Penitentiary in Atlanta and during his transfer from Atlanta to Alcatraz."

En fait, les producteurs voulaient se dédouaner des accusations que les gardiens auraient pu leur faire à la vue de l’épisode. Néanmoins, il est prouvé que Capone a bénéficié de gardiens corrompus à la prison d’Atlanta.

- Capone fut réellement poignardé lors d’une dispute au coiffeur du pénitencier. Cela se passa à Alcatraz et pas Atlanta comme conté dans l’épisode. Cela sied, néanmoins, parfaitement à l’histoire.

- Le télégramme de Capone :’Not hurt bad, don’t worry. Alphonse.’

- D’après la production, le retour de Frank Nitti s’effectue dans cet épisode bien qu’il soit apparu pour la première fois dans cette seconde saison dans la septième aventure, Le gang pourpre.

- Ce double épisode est sorti au cinéma sous le titre The Alcatraz Express.

- Bruce Gordon (1916) a tourné dans quelques séries mais le rôle de Nitti est celui qui l’a fait connaître.

- Neville Brand (1920-1992) était un habitué aux rôles de durs.

- Robert F Simon (1908-1992), l’attorney Cummings, est le capitaine Rudy Olsen, supérieur de Mike Stone, dans Les Rues de San Francisco.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les Incorruptibles" The Untouchables

Message  Invité le Ven 18 Déc 2009 - 10:34

13. Train spécial (The Big Train). (II). §§§

Les Incorruptibles exploitent un des deux indices et se rendent à un aérodrome de Salt Lake City où un pilote doit conduire trois hommes de Nitti. Ness et deux de ses hommes se substituent aux truands et vont au rendez vous d’une bande de l’Ouest dans une petite ville, lieu stratégique et déjà sous le joug des gangsters.

Une grosse reprise de l’épisode précédent, plus de sept minutes, relate l’enquête sur Benny Marcus, le détective ferroviaire qui a renseigné la bande à Nitti. Toute l’attention est rapidement orientée vers le dénouement qui doit avoir lieu à Cloverville, un arrêt du train. Les Incorruptibles, attentistes, ont très peu d’emprise sur le récit, à part la fusillade de l’entame (déjà vue dans la première partie) et celle du hangar. Tout est rythmé par l’avancée du train et se met en place progressivement. La petite ville est sous la coupe de la bande du Suédois (très bonne interprétation de James Westerfield) et on attend avec impatience le final qui fait immanquablement penser à Règlements de comptes à OK Corral. Evidement, c’est LA scène de l’épisode ; huit policiers occupent toute la largeur de la rue et, s’avançant en ligne, ils font feu sur les gangsters retranchés dans le local. Epique mais assez court. Le plan de Capone a échoué et il va purger sa peine à Alcatraz. Il y a une excellente image lorsque le wagon, dans lequel le truand est assis, passe devant Ness et ses hommes. La seconde partie est finalement moins palpitante que la première car il s’y passe moins d’évènements mais le final restera gravé dans toutes les mémoires !

- Une bizarrerie : les prisonniers n’étaient pas autorisés à avoir une montre, justement pour éviter de planifier une évasion ; Capone en a pourtant une !

- Capone resta plus de 7 années en prison. Libéré d’Alcatraz en 1939, le gangster mourut en 1947 de complications dues à la syphilis.

- Le rocher d’Alcatraz servit de prison de 1934 à 1963.

- L’épisode est inspiré du film Suddenly (1954) où un gangster, joué par Frank Sinatra, prend le contrôle d’une petite ville californienne pour assassiner le Président qui a prévu d’y faire une courte pause. (source : TV.com)

- James Westerfield (1913-1971) eut un rôle mémorable dans Sur les quais (1954) avec Marlon Brandon et Karl Malden.

- Référence à Napoléon, comparé à Capone, ce que je trouve exagéré. Hobson, en parlant du gangster: ‘The Napoleon of crime’; Ness: ‘Napoleon ended up on an island too’.

avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les Incorruptibles" The Untouchables

Message  Estuaire44 le Ven 18 Déc 2009 - 10:59

Peut-être une référence à Moriarty concernant le "Napoléon du crime", le Professseur régentant le crime organisé de Londres comme Capone celui de Chicago ?


Dernière édition par Estuaire44 le Ven 18 Déc 2009 - 11:15, édité 1 fois
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les Incorruptibles" The Untouchables

Message  Invité le Ven 18 Déc 2009 - 11:13

Je ne pense pas car Ness répond : ‘Napoleon ended up on an island too’. Napoléon a terminé sur une île aussi.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les Incorruptibles" The Untouchables

Message  Invité le Dim 20 Déc 2009 - 17:07

14. Le chef d’œuvre (The Masterpiece). §§§§

Après l’incarcération de Capone, Mayer Wartel s’affirme en éliminant tous les obstacles à son ascension vertigineuse. Il commet l’erreur de tuer un journaliste avec son arme artisanale et il engage le meilleur tueur à gages pour disposer de l’armurier sachant que Ness est déjà sur la piste.

Cet épisode n’a pas volé son titre tant par son intrigue que par la composition des vedettes invitées. Robert Middleton est Wartel, truand impitoyable, et l’acteur est aussi excellent que lors de sa première apparition dans la série dans le rôle du maire de Chicago (Tueur sans gages), un registre pourtant totalement différent. Phil de Pittsburgh, le cynique tueur professionnel raffiné et Kihn, l’armurier admiratif mais prévoyant, deux as dans leur domaine respectif, complètent le tableau. L’accumulation de scènes d’’anthologie’ font de cet épisode une référence ; le mitraillage de l’hôtel du rival, la séance de cinéma où le tueur s’apprête à suriner l’armurier avant de remarquer la présence de Ness et, évidement, le passage au bar où Kihn est victime de son invention qu’il vient d’offrir à Phil. A la St Sylvestre, le tueur et l’armurier boivent du champagne au Green Cat et Phil suit son plan provocateur et abat sa cible pensant que le révolver est muni du silencieux, retiré au préalable par son inventeur. La détonation, les cris et la stupéfaction du tueur brisent l’ambiance de fête dans une superbe séquence. Ness avait pressé Kihn de collaborer mais, malgré son refus, le stratagème de l’armurier, qui lui a coûté la vie, permet à l’agent fédéral de mettre Wartel hors d’état de nuire. L’incorruptible joue intelligemment sur l’anxiété du truand lui faisant croire, avec l’aide de la presse, qu’il est en possession de l’arme recherchée et il l’abat en duel dans les locaux de la balistique.

-Brève apparition de Frank Nitti (Bruce Gordon) lorsqu’il constate que Wartel, ‘asséché’ par son rival Positane, ne rentabilise plus la vente d’alcool. Nitti: "Candy stores take in more!" [Les confiseries rapportent plus!]. Frank Nitti ne fera plus que des rapides passages dans des scènes parfois mal intégrées à l’histoire dans le reste de la saison. Cela changera durant les saisons 3 et 4.

- La réplique de l’épisode; Kihn, juste avant de mourir, à Ness: ‘I didn't do too bad for a dead man, Mr. Ness. I got both of them--Phil and Mayer.’ [Je ne me suis pas mal débrouillé pour un homme mort, Mr Ness. J’ai eu les deux, Phil et Mayer]. L’agent fédéral: ‘No, you didn't do too bad. You only got yourself killed.’ [Non, pas mal débrouillé. Vous vous êtes seulement fait tuer].

- Le silencieux était novateur en 1931.

- Harry Strauss alias Pittsburgh Phil passa sur la chaise électrique en 1941 à la prison de Sing Sing. Il avait 31 ans.

- Première des quatre apparitions de Jason Wingreen en capitaine Dorset.

- Pas de voix off finale comme à l’habitude. Ness téléphone au journal pour donner le titre de la dernière édition puis générique final.

avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les Incorruptibles" The Untouchables

Message  Invité le Lun 21 Déc 2009 - 10:49

15. Le grand réseau (The Organization). §§§

Un gangster de moyenne envergure tente de mettre sur pied une nouvelle organisation qui rassemblerait toutes les bandes du pays. Kulak, parrain respecté, doit superviser le projet mais Ness est renseigné par un indic récemment libéré de prison.

L’après Capone est de nouveau stigmatisé dans ce très bon épisode. Seeger, excellent Richard Conte, veut s’attirer les grâces de Kulak, le Professeur, afin de mener à bien l’unification des bandes des USA. Il est prêt à sacrifier son lieutenant et sa maitresse pour y arriver. Les autres seconds rôles sont également très intéressants. Oscar Beregi Jr est majestueux en Kulak, Susan Oliver est Roxie, la garce cupide parfaite, mais j’ai une préférence pour Milton Selzer, Schram, l’indic balafré de Ness marié secrètement à Roxie/Rose qui est devenue la maitresse du caïd local. L’affaire devient criminelle lorsqu’un policier est abattu. Quelques bonnes scènes dont la tentative de meurtre sur Roxie dans la voiture, l’écoute à l’appartement de Beck Street et l’assassinat dans la chambre froide. La séquence finale est surprenante ; Ness s’invite à la réunion à la stupéfaction des truands conviés mais l’agent fédéral tente le diable en tournant le dos au dépité Seeger, laissé seul, et la fusillade est trop convenue et peu plausible. Une bonne histoire et des acteurs convaincants néanmoins.

- Bien qu’il soit dit que Kulak est exécuté en 1933, le personnage réapparaitra dans deux histoires se situant en 1934. Kulak est mentionné dans sept épisodes de la série en tout. Il est de St Louis dans cet épisode mais il sera le boss du racket de New York dans d’autres aventures !

- Richard Conte (1910-1975) débuta sa carrière par de nombreux rôles de soldats dans des films de guerre. Dans les années 60, il tourna dans deux Tony Rome avec Frank Sinatra. Il tourna aussi en Europe et son dernier grand rôle aux Etats-Unis est celui de Don Barzini, le rival de Don Corleone, dans Le parrain.

- Susan Oliver (1932-1990) était une pilote d’avion confirmée. Elle tourna dans des séries où elle se fit remarquer ; Peyton Place, Star Trek (Vina)mais aussi Au nom de la loi, Le fugitif, Des agents très spéciaux, Les mystères de l’Ouest, Les envahisseurs, Mannix, Le justicier…. Elle réalisa certains épisodes de la série MASH.

- Milton Selzer (1918-2006) est une figure familière de tous les amateurs de séries américaines des années 70-80.D’après le livre Television Guest Stars: An Illustrated Chronicle for Performers of the Sixties and Seventies, Il est l’acteur à avoir joué dans le plus grand nombre de séries télévisées. Citons Le fugitif, Les envahisseurs, Chaparral, L’homme de fer, Mission impossible, Mannix, Kojak, Cannon, Hawaii police d’état, Les Rues de San Francisco….Il participa à trois autres épisodes de la série.

- Oscar Beregi Jr (1918-1976) a joué dans l’épisode Pigeon d’argile (saison deux) et il reviendra dans six autres épisodes dans le rôle de Kulak.

- Roxie supplie pour sa vie, en VO : ‘I could be nice to you.’ Avec la censure stricte de 1961, cela peut dire beaucoup de choses…..Cette allusion disparaît totalement en VF !

- La réplique de l’épisode ; Ness, lorsque Schram lui rend le manteau que l’agent lui avait donné: ‘I thought you didn't like the cold’. [Je pensais que vous n’aimiez pas le froid.] Schram: ‘It's a whole lot colder being dead.’ [VF, mal traduit : De toute façon, on n’a pas chaud quand on est mort.]
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les Incorruptibles" The Untouchables

Message  Estuaire44 le Lun 21 Déc 2009 - 11:37

La très belle Susan Oliver, que l'on avait croisé dans l'épisode de The Twilight Zone " People Are Alike All Over" est également célébrée par les hordes de Trekkies sillonnant la planète pour avoir été la "Green slave girl of Orion", l'une des icônes de Star trek, à laquelle le récent film a fait un joli clin d'oeil.


avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les Incorruptibles" The Untouchables

Message  Invité le Jeu 24 Déc 2009 - 11:01

16. Le gingembre de la Jamaïque (The Jamaica Ginger Story). §§§

Deux truands se disputent le trafic d’un alcool fabriqué avec du gingembre de la Jamaïque. Torrez, qui a le monopole, fait appel à deux tueurs professionnels pour éliminer la concurrence. L’élaboration d’un alibi va contrarier les plans.

L’histoire moyenne de cet épisode est compensée par la prestation des acteurs, en particulier celle de James Coburn, parfait dans le rôle du tueur froid et impitoyable. Il est Dennis Garrity de New York et son partenaire, Jim Martinson, interprété par Brian Keith, est un joueur de bowling invétéré ce qui vaut certaines scènes ennuyeuses! Les Incorruptibles ne sont présents qu’une petite minute dans le premier quart d’heure. Ils apparaissent après un décès dû à l’alcool frelaté pour faire quelques descentes. Le contrat des tueurs est vite exécuté et le scénario s’attarde sur la personnalité des deux individus ; Garrity calculateur et auteur d’un acte ignoble (heureusement suggéré), et Martinson, plus ‘humain’, qui veut épouser l’institutrice candide ; le tout teinté de mélo. Ils ont été engagés par Torrez, gangster et propriétaire de cheveux, mais l’employeur va devenir la prochaine cible. Une histoire un peu bancale car Martinson se pointe avec un sac de bowling au café et il n’a pas anticipé et prévu d’alibi ! Il y a une scène forte lorsque Ness lui montre la bague, tout ce qui reste de sa fiancée. La satisfaction de la vengeance de Martinson est néanmoins de courte durée. Garrity aurait mérité une fin plus glorieuse et on se demande pourquoi Torrez, qui dit ne jamais posséder une arme, fait feu sur les Fédéraux.

- L’histoire se déroule à Kansas City.

- Les experts avant l’heure ; les incorruptibles trouvent le ranch de Torrez grâce à la terre et aux graines retrouvées sur les vêtements de Martinson.

- Jim Martinson est de Détroit du gang pourpre ; un épisode a été consacré à ce gang mais dans la VF, il est simplement un ami de Nitti.

- Scène cocasse lorsque Jerry LaCava boit son brandy en tenant son verre à deux mains.

- James Coburn (1928-2002) est un acteur connu pour ses rôles cultes dans Les sept mercenaires, La grande évasion (tous les deux avec Steve Mc Queen et Charles Bronson), Major Dundee. Il fut Flint dans deux films parodiques de James Bond. Amateur d’arts martiaux, il s’entraina avec son ami, Bruce Lee. Il reçut un Award en 1997 qui donna une seconde jeunesse à sa carrière et il tourna 14 films supplémentaires avant une crise cardiaque fatale.

- Michael Ansara (1922) fut connu pour son rôle de Cochise dans la série Broken Arrow (1956-58). Il a joué dans l’épisode Nicky au début de cette seconde saison.

- Brian Keith (1921-1997) est connu pour Family Affair (1966). Condamné par un cancer, il se suicida dix semaines après sa fille.



FIN DE LA PREMIERE PARTIE DE LA SECONDE SAISON.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le film

Message  Invité le Mar 26 Jan 2010 - 18:24



Incroyable ! Le film de de Palma sur Youtube avec Kevin Costner et Robert de Niro en intégral et 12 parties et…..sûrement pas pour longtemps.

Si nous n’avez pas le temps de tout voir, je vous conseille la poursuite sur les toit (début 11ème partie)
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les Incorruptibles" The Untouchables

Message  Estuaire44 le Mar 26 Jan 2010 - 19:58

Difficile d'imaginer apparences plus dissemblables que celles des deux Nitti, celui de la série et celui du film ! Le film en fait également une espèce de serial killer à moitié psycho. Je préfère celui de la série, vraiment épatant comme gangster archétypal.
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les Incorruptibles" The Untouchables

Message  Invité le Mar 26 Jan 2010 - 20:33

Oui, tout à fait. La série est plus 'crédible' que le film que cela soit pour Nitti ou pour Ness. Néanmoins, le film de de Palma est, à mon avis, une des meilleures adaptations d'une série car, justement, le film se démarque de la série et n'essaye pas de la copier.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Les Incorruptibles" The Untouchables

Message  Estuaire44 le Mar 26 Jan 2010 - 20:36

Egalement avec l'introduction du personnage de Connery, sauf ereur une innovation par rapport à la série.
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 14 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9 ... 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum