CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR - THE AVENGERS
Bonjour,
Soyez le(la) bienvenu(e) sur le forum français de référence concernant Chapeau Melon et Bottes de cuir !
.
ATTENTION : Afin de pouvoir rester avec nous et éviter d'être automatiquement désinscrit au bout d'un mois, il vous est demandé au minimum de vous présenter dans le fil adéquat : http://avengers.easyforumpro.com/t145-presentez-vous
.
Merci ! Et bon forum !!

Série "Hercule Poirot"

Page 4 sur 11 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Série "Hercule Poirot"

Message  Estuaire44 le Lun 5 Nov 2012 - 15:07

Tout à fait ! J'espère aussi que Japp, Hastings et Miss Lemon feront au moins une apparition en saison 13. Ce serait sympathique, la série leur doit beaucoup. j'ai trouvé Poirot un peu seul dans les téléfilms des saisons récentes, malgré l'apparition réussie d'Ariadne Oliver.

Estuaire44
Empereur
Empereur

Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Hercule Poirot"

Message  Estuaire44 le Mar 6 Nov 2012 - 20:57

Les saisons 1 à 11, en VO
https://www.youtube.com/playlist?list=PLEF5537BF87FEB012
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Hercule Poirot"

Message  Estuaire44 le Lun 4 Fév 2013 - 15:13

Beaucoup aimé cette originale biographie d'Agatha. Eklle n'apporte pas d'hypothèse sur ses 11 jours de disparition, mais on sait bien que le Dixième Docteur s'en est chargé :
http://www.lefigaro.fr/livres/2012/12/20/03005-20121220ARTFIG00641--agatha-christie-la-romance-du-crime-de-francois-riviere.php
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Hercule Poirot"

Message  mrs.peel6568 le Lun 11 Fév 2013 - 0:17

Episode 1.1 : La cuisine mystérieuse de Clapham






Réalisation : Edward Benenett
Scénario : Clive Exton
D'après la nouvelle d'Agatha Christie L’aventure de la cuisinière de Clapham

Distribution

David Suchet : Hercule Poirot
Hugh Fraser : Hastings
Brigit Forsyth : Mrs Ernestine Todd
Dermot Crowley : Arthur Simpson (le locataire)
Freda Dowie : Eliza Dunn (la cuisinière)
Antony Carrick : Mr Todd
Katy Murphy : Annie (la femme de chambre)
Daniel Webb : l'employé des chemins de fer

Résumé

La cuisinière de Mrs. Todd a disparu. Hercule Poirot accepte d'enquêter malgré la banalité de l'enquête. Avec l'aide d'Hastings et de l'inspecteur Japp, il essaie de rétablir le lien entre la cuisinière et un certain monsieur Simpson. Cette affaire le conduira au-delà de ces attentes.

Critique

Un début de série difficile et une réalisation décevante. L’intrigue vaut pourtant le détour mais il faut admettre que l’épisode tend à traîner en longueur. Le détective aurait mieux fait de ne pas s’intéresser à l’enquête qui lui était proposée, même s’il est vrai que l’argument avancé par Mrs. Todd est inestimable.

Le début de l’épisode est prometteur, et on a espoir que l’affaire sera digne de Poirot. En vain. Le reste s’enchaîne au rythme habituel des interrogations, concertations et réflexions. Dommage, à quinze minutes de la fin, toute l’histoire tombe à plat et l’enquête se termine de manière trop rapide, ce qui remet en cause l’intégralité de l’épisode, laissant le spectateur sur sa faim. Sans compter que les personnages, tels Annie, la femme de chambre, Eliza Dunn, d’une naïveté improbable et dont la personnalité est à peine creusée, sont inintéressants et indignes d’une enquête d’Hercule Poirot. L’épisode est néanmoins sauvé du néant par l’irremplaçable interprétation de David Suchet et l’ironie du détective dans certains dialogues assez remarquables.


« - Joies du foyer : un mari se plonge la tête dans un four à gaz.
- Non.
- Un employé de banque de Belgravia et d’Outre-mer prend la poudre d’escampette avec une jolie petite fortune.
- A combien se monte cette fortune ?
- Quatre-vingt-dix mille livres.
- Non.
- Mais c’est une véritable rançon de roi !
- Si on s’en était servi pour rançonner un roi, ça commencerait à intéresser Poirot.
- Une petite dactylo de vingt ans disparaît…
- Non non non non non non non…
- Vous n’avez que l’embarras du choix ! Un mystérieux suicide, une dactylo perdue et un employé de banque en fuite !
- Il n’y a rien qui m’attire beaucoup dans tout ça mon ami. J’ai des affaires personnelles de la plus haute importance qui m’attendent.
- Comme par exemple ?
- Comme m’occuper de ma garde-robe Hastings !»




Dernière édition par mrs.peel6568 le Lun 11 Fév 2013 - 17:14, édité 1 fois
avatar
mrs.peel6568
Modératrice
Modératrice

Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Hercule Poirot"

Message  Dearesttara le Lun 11 Fév 2013 - 0:22

Alors là bravo pour les smileys ! mdr

Bref, mais concis. Je vois que tu maîtrises aussi bien le format court que le long format. J'aime beaucoup cette série, la VF est par ailleurs de grande qualité, même si l'on perd le sabir franglais de la version originale. Very Happy
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Hercule Poirot"

Message  Estuaire44 le Lun 11 Fév 2013 - 0:31

D'accord, je trouve aussi que l'employé de chemin de fer a un rôle trop déterminant dans la résolution de l'affaire. on est obligé de le rendre particulièrement observateur et astucieux afin de débloquer la situation, ce qui enlève un peu de mérite à Hercule. Ceci dit la scène est amusante, notamment grâce à Hastings, qui sera souvent autrement plus savoureux que Watson de Sherlock Holmes (à l'écran comme en littérature, idem pour Japp face à Lestrade). On retrouve en fait la faiblesse récurrente de la série : une mise en scène statique, ayant trop tendance à s'appuyer sur la qualité des comédiens et de la reconstitution d'époque (essentiellement un travail de production : voitures, costumes, superbes décors art déco...), mais aussi , bein entendu, sur l'astuce de l'intrigue. Là aussi c'est souvent plus intéressant que les répétitives dissertations sur les échantillons de boue ou les fastidieuses classifications des tabacs, etc.


Dernière édition par Estuaire44 le Lun 11 Fév 2013 - 7:20, édité 1 fois
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Hercule Poirot"

Message  mrs.peel6568 le Lun 11 Fév 2013 - 0:33

Alors là bravo pour les smileys !

Bref, mais concis. Je vois que tu maîtrises aussi bien le format court que le long format. J'aime beaucoup cette série, la VF est par ailleurs de grande qualité, même si l'on perd le sabir franglais de la version originale.

Oui j'ai trouvé les smileys excellents aussi !

A vrai dire j'aime beaucoup la VF. Enfin c'est Roger Carel aussi Very Happy
avatar
mrs.peel6568
Modératrice
Modératrice

Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Hercule Poirot"

Message  mrs.peel6568 le Lun 11 Fév 2013 - 13:37

Episode 1.2 : Meurtre par procuration




Réalisation : Edward Bennett
Scénario : Clive Exton
D’après la nouvelle d’Agatha Christie Feux d’artifices

Distribution

David Suchet : Hercule Poirot
Hugh Fraser: Capitaine Arthur Hastings
Philip Jackson : Inspecteur-chef James Japp
Pauline Moran : Miss Felicity Lemon
Juliette Mole : Jane Plenderleith
David Yelland : Charles Laverton West
James Faulkner : Major Eustace

Résumé

Le soir de la Guy Fawkes Night, une femme est retrouvée morte dans son appartement. Tout est parfaitement mis en scène pour que l'on puisse croire à un suicide. Seulement, un témoin va contraindre Poirot, Hastings et l'inspecteur Japp à enquêter sur un meurtre.


Critique

Deuxième épisode très intéressant et très réussi. L’enquête avance à un rythme très régulier et sans temps mort.

Plusieurs fois, on aurait été tenté de croire à un meurtre mais la supercherie est si bien agencée que le rebondissement final nous laisse pantois. Jane Plenderleith, avec la complicité du fiancé de Barbara Allen, Charles Laverton West, personnage aussi prétentieux qu’il est détestable, aurait fait une coupable idéale. Néanmoins, ce serait trop classique. Coupable, elle ne l’est pas du meurtre de sa colocataire mais d’avoir voulu faire exécuter le major Eustace qu’elle détestait. Cette idée n’est pas courante et toute l’originalité de l’intrigue repose sur le fait que la victime n’est pas celle que l’on croit. Ce suicide déguisé en déroute plus d’un et c’est ce qui contribue à la force de l’épisode.
Le passage du parcours de golf est délectable !



« Poirot, j’aimerais que vous cessiez de fouiller dans les poubelles !»


Dernière édition par mrs.peel6568 le Lun 11 Fév 2013 - 17:16, édité 2 fois
avatar
mrs.peel6568
Modératrice
Modératrice

Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Hercule Poirot"

Message  Estuaire44 le Lun 11 Fév 2013 - 13:56

Effectivement un épisode très réussi, illustrant parfaitement la propension de la série à ne jamais hésiter à couper dans le corps du texte original, voire à modifier grandement celui-ci. Tout en retombant toujours sus es pattes et en conservant intact le cœur de l'intrigue, soit la machination ourdie par un esprit brillant, sophistiqué et amoral. Juliette Mole, issue de la RSC, participe beaucoup à l'impact de l'épisode. Elle s'est depuis lancé dans une carrière d'artiste graphique. la mise en scène réussit quelques jolis coups, dont les extérieurs et les plans véritablement dérangeants du cadavre. Une vraie atmosphère, très anglaise.
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Hercule Poirot"

Message  Estuaire44 le Mer 13 Fév 2013 - 11:22

Sortie du DVD de Partners in Crime, autre excellente série consacrée aux personnges d'Agatha. Les enquêtes du couple Tommy & Tuppence sont souvent plus légères que celles de Poirot ou Miss Marple mais l'ensemble pétille d'un humour malicieux. A découvrir.
http://blogcritics.org/video/article/dvd-review-agatha-christies-partners-in/
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Hercule Poirot"

Message  Dearesttara le Mer 13 Fév 2013 - 12:07

Je n'ai lu de Tommy et Tuppence que leur première aventure, Mr.Brown. Un des tous premiers coups d'essai de la reine du crime, et excellemment raconté, souvent très fantaisiste, comme c'est souvent le cas dans ses romans policiers/aventure ne faisant pas intervenir Poirot et Marple. J'ai un gros faible aussi pour les charmantes nouvelles de Mr.Parker Pyne, dont le métier est de rendre les gens heureux, drôle et... instructif.
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Hercule Poirot"

Message  mrs.peel6568 le Mer 13 Fév 2013 - 12:18

Au cinéma, ce sont Catherine Frot et André Dussolier qui interprètent le couple Beresford dans Mon petit doigt m'a dit, Le crime est notre affaire, Associés contre le crime. Autant j'ai adoré le second, autant j'ai trouvé que leur dernier film était moyen. Mais bonne saga tout de même, j'adore ces deux acteurs Very Happy .
Dans le même état d'esprit, j'ai un gros gros faible pour l'adaptation des romans d'A.C avec Marius Colucci et Antoine Duléry dans Les petits meurtres d'Agatha Christie. Si je peux trouver le temps, je les chroniquerai.
avatar
mrs.peel6568
Modératrice
Modératrice

Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Hercule Poirot"

Message  Estuaire44 le Mer 13 Fév 2013 - 14:02

j'étais a priori assez dubitatif sur le duo Frot/Dussolier, parce qu'ils étaient plus agés que les personnages littéraires. Les nouvelles jouent pas mal sur la pétulante jeunesse du couple (surtout chez Tuppence, souvent plus tonique et délurée que son mari), alors que la plupart des héros d'Agatha sont âgés. C'est une spécificité de l'œuvre qui se voit ainsi partiellement gommée. Mais finalement j'ai bien aimé ces adaptations, pour le talent des acteurs, les retranscriptions habiles des énigmes et aussi pour le ton français. Cela aurait été un contresens complet que que de singer la tonalité anglaise. Par contre je suis d'accord, le dernier opus est en retrait, tout en demeurant très regardable.

Jamais vu les Les petits meurtres d'Agatha Christie, malheureusement, Je tenterai ma chance à l'occasion !

J'aime aussi beaucoup Parker Pyne, même si je regrette le ton légèrement moralisateur que ses textes empruntent parfois. Cela reste un alliage réussi et original entre récits à énigme et littérature sentimentale. Sa sulfureuse collaboratrice occasionnelle Madeline de Sara se montre hautement suggestive, shocking. Quelques personnages secondaires tissent des passerelles amusantes avec Hercule Poirot (Miss Lemon, Miss Ariadne Oliver, etc.). Une série à part entière serait la bienvenue.

Durant les 80's j'ai pu voir quelques épisodes de Partners in Crime (le crime est notre affaire) à la télé. La série a vraiment tout compris à l'œuvre et bénéficie d'excellents comédiens comme d'une reconstitution d'époque particulièrement soignée, la griffe de la télé anglaise. Quelques figures des séries d'aventures de la grande époque interviennent en guest stars, je me souviens notamment de Catherine Shell (sauf erreur de ma part !). Je vais acheter le DVD et je verrai si j'aurai le temps d'en parler.

Je recommande aussi The Unicorn and The Wasp, épisode de la quatrième saison du nouveau Docteur Who, où le Dixième Docteur a le privilège de résoudre l'énigme d'un meurtre mystérieux aux côtés de la Reine du crime elle même. Un régal pour les amateurs.
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Hercule Poirot"

Message  mrs.peel6568 le Mer 13 Fév 2013 - 16:12



Laughing
avatar
mrs.peel6568
Modératrice
Modératrice

Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Hercule Poirot"

Message  Estuaire44 le Mer 13 Fév 2013 - 17:00

C'est très bon, en effet ! Laughing
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Hercule Poirot"

Message  mrs.peel6568 le Mer 13 Fév 2013 - 18:18



Episode 1.3 : L’aventure de Johnnie Waverly





Réalisation : Renny Rye
Scénario : Clive Exton
D’après la nouvelle d’Agatha Christie L’enlèvement de Johnnie Waverly

Distribution

David Suchet: Hercule Poirot
Hugh Fraser: Capitaine Arthur Hastings
Philip Jackson : Inspecteur-chef James Japp
Pauline Moran : Miss Felicity Lemon
Geoffrey Bateman : Marcus Waverly
Julia Chambers : Ada Waverly
Dominic Rougier : Johnnie Waverly
Patrick Jordan : Tredwell (le majordome)
Carol Frazer : Jessie Withers (la nounou)
Sandra Freeman : Miss Collins (la gouvernante)
Robert Putt : Rogers (le vagabond)

Résumé

Monsieur et madame Waverly reçoivent plusieurs lettres les menaçant l’enlever leur fils Johnnie s’ils ne versent pas la somme de cinquante mille livres. Affolés, ils font appel à Poirot mais l’inspecteur Japp ne veut pas être de la partie. Accompagné d’Hastings, le détective se rend dans la demeure des Waverly et surveille de près le garçon. Alors que Japp arrive finalement sur les lieux accompagné d’une douzaine de policiers, le kidnapping a bien lieu. Hercule Poirot soupçonne un membre de la famille d’être à l’origine de cette mise en scène.

Critique

L’enquête ne peut qu’avoir du mal à démarrer avec une telle intrigue. Le principe étant que rien ne peut se passer avant la moitié de l’épisode, il faut s’occuper autrement pendant les trente minutes précédant le kidnapping. Une fois mis en route, c’est nettement plus passionnant. Comme quoi parfois il suffit de pas grand-chose pour que ça aille mieux !

Le reste se débrouille plutôt pas mal, de bons moments passés en compagnie de Poirot et Hastings, notamment la scène du tunnel, des pantoufles HP ou encore du petit déjeuner pas très anglais.

Un détail laisse interdit. C’est avec consternation que l’on regarde une bande de policiers pourtant nombreux ne pas bouger d'un pouce à la vue d’une voiture emportant le petit Johnnie. Scène tout à fait improbable et extrêmement énervante. Car cela a beau être une fiction, il n’en reste pas moins qu’un minimum de présence d’esprit est requis.





avatar
mrs.peel6568
Modératrice
Modératrice

Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Hercule Poirot"

Message  Estuaire44 le Mer 13 Fév 2013 - 19:40

Ah, j’avais pourtant parié que tu aurais adoré celui-ci, car il s’agit du premier opus très Dowton Abbey de la série. On y trouve une vaste et superbe demeure objet du complot, une fine description de la relation entre le monde des maîtres et celui de serviteurs, avec ses ombres et ses lumières, le rejet de la nouvelle venue etc. J’ai aussi trouvé que l’exposition de l’affaire était un modèle d’efficacité et que Suchet était en grande forme, sur le registre de l’humour comme de celui de l’indignation. La scène du « système » de Miss Lemon est hilarante, de même que "l’aventure" dans les souterrains. Japp et Hastings sont également bien mis en valeur, cela fonctionne déjà parfaitement entre le protagoniste et ses compagnons. Le détail de Poirot envoyant une facture que l’on imagine vengeresse est aussi bien trouvé.

C’est vrai que la scène de l’enlèvement aurait gagné à être mise en scène de manière plus dynamique, elle y aurait gagné en crédibilité. La résolution de l’affaire est également trop évidente (mobile à peu près évident, absence de suspects crédibles), mais l’intérêt réside plutôt dans la description d’un milieu et d’un drame familial. Par contre le fait qu’Hercule arrive avant le drame m’a semblé apporter une vraie originalité, cela permet j de prendre le temps de développer cette précieuse atmosphère constituant l’intérêt de l’épisode. Pas le meilleur de la série, mais néanmoins digne d’intérêt.

avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Hercule Poirot"

Message  Estuaire44 le Mer 13 Fév 2013 - 21:23

Laughing

avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Hercule Poirot"

Message  Dearesttara le Mer 13 Fév 2013 - 22:28

Très bien, mrs.peel, mais j'ai pô ma citation humoristique ! Une citation, une citation, une citation... Laughing
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Hercule Poirot"

Message  mrs.peel6568 le Mer 13 Fév 2013 - 22:40

ouai j'sais mais j'avoue que dans celui-ci j'ai pô été très inspirée... Je cherche je cherche.... study study study study study study study study study study study study study
avatar
mrs.peel6568
Modératrice
Modératrice

Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Hercule Poirot"

Message  mrs.peel6568 le Ven 15 Fév 2013 - 15:41

Épisode 1.4 : La mort avait les dents blanches




Réalisation : Renny Rye
Scénario : Russel Murray
D’après la nouvelle éponyme d’Agatha Christie.

Distribution

David Suchet : Hercule Poirot
Hugh Fraser : Capitaine Arthur Hastings
Philip Jackson : Inspecteur-chef James Japp
Pauline Moran : Miss Felicity Lemon
Richard Howard : George Lorrimer
Charles Pemberton : Stooge
Denys Hawthorne : Bonnington (le dentiste)
Holly de Jong : Dulcie Lang (la modèle)
Clifford de Rose : Peter Makinson (l'agent)
Philip Locke : Cutter
Hilary Mason : Mrs Hill (l'infirmière)
Cheryl Hall : Molly (la serveuse)
Marjie Lawrence : Irene Muller
Su Elliott : Edith

Résumé

Poirot et son dentiste dînent au restaurant. Alors que le détective s’empresse de demander si les clients commandent habituellement les mêmes plats, Molly, la serveuse, lui raconte l’histoire du vieillard qui fréquente le restaurant deux fois par semaine depuis des années. Il s’appelle Henri Gascogne et est peintre. Mais elle s’étonne que ses habitudes aient soudainement changé. Il se trouve qu’il est retrouvé mort quelques temps plus tard en bas de ses escaliers. Fasciné par cette histoire, Poirot est convaincu qu’il ne s’agit pas d’un banal accident domestique mais bien d’un meurtre. Il découvrira par la suite que ce monsieur avait un frère et que celui-ci était décédé une semaine avant lui. Poirot et Hastings se tournent donc vers l’entourage d’Henri, notamment sa muse et son neveu.

Critique

Bien que très prévisible, La mort avait les dents blanches reste un épisode très facile à ingurgiter. Mais que dis-je, il est excellent ! Quoi de mieux qu’une sombre histoire d’héritage dans le monde fascinant de l’art, mettant en scène deux frères rivaux et un neveu cynique ?

Il est très facile de deviner ce qu’il se cache derrière cette tragédie. Deux frères barbus, un neveu comédien, des tableaux qui valent une fortune, une analyse médico-légale prouvant que le vieillard du restaurant n’était pas Henri Gascogne, les liens ne sont pas très difficiles à établir entre tous ces éléments. Si la subtilité ne réside pas dans l’identification du coupable, elle réside cependant dans la preuve. Il est vrai que la résolution est un peu rapide, mais passons.

Hercule Poirot nous présente sa face cachée de coquin détective… ! Le plan le montrant avec Hastings se plaçant du bon côté pour regarder Dulcie Lang poser nue devant une ribambelle de peintres est plutôt comique.


« - J’ai rendez-vous, je dîne avec mon dentiste.
- Votre dentiste ? C’est positivement morbide ! Vous l’évitez comme la peste d’habitude…
- Pas du tout. Dans le civil il est tout à fait charmant ! »
avatar
mrs.peel6568
Modératrice
Modératrice

Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Hercule Poirot"

Message  Estuaire44 le Ven 15 Fév 2013 - 20:04

Diffusion ce soir sur TMC d'After Funeral (2005), l'épisode auquel participe William Russel, l'un des tous premiers Compagnons du Doctor, l'épatant Ian. Il joue ici Lanscombe, le vieux maître d'hotel de la demeure familiale.
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Hercule Poirot"

Message  Estuaire44 le Ven 15 Fév 2013 - 20:41

J’aime beaucoup Four and Twenty Blackbirds, malgré, il est vrai, une résolution de l’énigme péchant par un mobile et un modus operandi trop évidents, ainsi qu’une théâtralisation inutile de la conclusion. Mais on revoit toujours l’opus avec un vif plaisir pour l’élégance et l’humour des différentes rencontres effectuées par le duo dynamique, dans des mielleux très variés, parfois plus encanaillés que leurs habituels que leurs terrains de chasse. Suchet se montre parfaitement à son affaire, de même les seconds rôles portant idéalement un défilé de portraits joliment croqués. La multiplicité de ces rencontres apporte un tonus à la mise en scène, on ne s’ennuie jamais. La reconstitution de music halls de l’époque vaut le coup d’œil. De plus, j’ai mes petites habitudes dans un restaurant italien que je fréquente de puis quelques années et j’avoue que tout ce que décrit le récit sur le sujet est fort bien vu ! Je me demande si le dentiste est celui qui sera assassiné dans Un, deux, trois ?
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Hercule Poirot"

Message  Dearesttara le Sam 16 Fév 2013 - 13:19

Faut vraiment que l'épisode soit bon, car j'ai détesté la nouvelle, un peu trop maniérée et "fabriquée". Ca lui arrive à l'Agatha quand son éditeur lui demande d'écrire des nouvelles à la chaîne.
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Hercule Poirot"

Message  Estuaire44 le Sam 16 Fév 2013 - 15:51

Et que dire alors de Conan Doyle, dont le Sherlock Holmes fut longtemps un feuilleton de presse. Une pression au quotidien n'allant sans sans retentissement sur un style oscillant entre description plate et sensationnalisme facile caractéristique du temps.
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Hercule Poirot"

Message  mrs.peel6568 le Mer 27 Fév 2013 - 22:05

Épisode 1.5 : L’appartement du troisième étage





Réalisation : Edward Bennett
Scénario : Michael Baker
D’après la nouvelle éponyme d’Agatha Christie

Distribution

David Suchet : Hercule Poirot
Hugh Fraser : Capitaine Arthur Hastings
Philip Jackson: Inspecteur Japp
Pauline Moran: Miss Felicity Lemon
Suzanne Burden : Patricia Matthews
Nicholas Pritchard : Donovan
Robert Hines : Jimmy
Amanda Elwes : Mildred
Josie Lawrence : Mrs Ernestine Grant
Susan Porrett : Trotter (la femme de chambre)

Résumé

Une certaine Madame Grant emménage dans l’immeuble d’Hercule Poirot. Alors qu’il tente de soigner son rhume, Hastings lui propose de venir au théâtre se changer les idées. Ils y croisent une autre voisine, Patricia Matthews, accompagnée de son fiancé et de deux amis. Mais au retour, celle-ci a perdu ses clés et demande à Donovan et Jimmy d’emprunter le monte-charge afin d’ouvrir son appartement de l’intérieur. Sans s’en rendre compte, ils pénètrent un étage plus bas et découvrent le cadavre d’Ernestine Grant. Poirot et Hastings, qui ont tout entendu, préviennent l’inspecteur Japp et se mettent au travail.

Critique

Passionnant numéro qui prend cette fois-ci la forme d’un huis clos. En plus d’être bourré d’humour, cet épisode nous emmène loin des sentiers habituels de la série. La partie consacrée à l’enquête respecte l'unité de temps et l'unité de lieu, nous permettant d’accrocher davantage et de nous concentrer pleinement sur l’intrigue. Nous remarquons que l’inspecteur Japp se fait rare, n’apparaissant que pour les formalités d’usage, ce qui donne à Poirot plus de liberté. Le fait que L’appartement du troisième étage soit construit de cette manière renforce son caractère sombre, d’autant plus qu’il se déroule en pleine nuit. Pourtant, le dénouement de l’affaire n’est pas si inattendu. La représentation théâtrale du début s’insère parfaitement dans le reste de l’épisode et est d’une totale crédibilité, effectuant une mise en abîme de l’univers d’Agatha Christie, même si la pièce paraît très mal jouée.


« Je trouve cette omelette délicieuse ! Vous savez, mademoiselle Patricia, autrefois j’ai été amoureux d’une ravissante jeune fille anglaise, mais hélas, elle était nulle en cuisine. Nos relations en ont… beaucoup souffert ».
avatar
mrs.peel6568
Modératrice
Modératrice

Age : 23
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Hercule Poirot"

Message  alexandre le Mer 27 Fév 2013 - 22:42

Très bon épisode, et très bonne critique. hein
avatar
alexandre
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 20
Localisation : Rennes (35)
Date d'inscription : 01/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Hercule Poirot"

Message  Estuaire44 le Mer 27 Fév 2013 - 23:04

Tout à fait d’accord : effectivement l’un des meilleurs épisodes de la saison et l’un des plus originaux. Contrairement à la plupart des enquêtes si ritualisées d’Hercule, celui-ci nous dépiste longtemps, jusqu’à un magistral retournement de situation faisant retomber sus ses pieds une intrigue particulièrement astucieuse et complexe comme on aime. De manière caractéristique le crime met bien plus longtemps que d’ordinaire à survenir, et la résolution se voit considérablement accélère. Une nouveauté bienvenue, d’autant qu’elle ne se borne pas à un exercice de style. En effet le récit entremêle ainsi des moments à la tonalité particulièrement diverse : mystère féminin initial, effervescence amusante du groupe de jeunes gens, drame passionnel, et même une pure scène d’action, une rareté chez Poirot. Un patchwork aussi bigarré que subtilement agencé, captivant le spectateur dont les petites cellules grises sont soumises à rude épreuve.

La structure verticale du décorum, mais aussi de l’action (au sens propre) autorise également de jolis effets de mise en scène. Comme toujours la reconstitution historique s’avère d’une irréprochable qualité (élégante architecture art déco, costumes voiture). La photographie est également superbement travaillée. Le courant passe à merveille entre la malice de Suchet et l’énergie des jeunes comédiens, tous très doués. Une brillantissime variation sur le thème toujours inusable de la chambre close, auxquels Japp et Hastings apportent un précieux concours. J’ai juste regretté que le Belge se fasse berner dans la cave, mais on se situe à ce moment dans une course poursuite plus à la Sherlock Holmes. Poirot est très Mycroft à ses heures.
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Hercule Poirot"

Message  Dearesttara le Jeu 28 Fév 2013 - 0:07

Tout à fait. La nouvelle était excellente : Christie a rarement utilisé le thème de la chambre close, genre dans lequel John Dickson Carr est le maître incontesté. Mais elle admirait Carr, et je pense que cette nouvelle est comme un hommage. En tous cas, je me rappelle également de l'adaptation maligne de la série. En effet, un excellent épisode, mouvementé et fin.
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Hercule Poirot"

Message  Estuaire44 le Jeu 28 Fév 2013 - 10:28

C’est vrai qu’Agatha a tendance à privilégier les espaces clos (train, avion, maison, bateau etc.) à la stricte chambre close qui joue sur des ressorts différents, parfois aux lisières du Fantastique, comme chez Poe. On trouve tout de même chez elles de vrais chefs d’œuvre sur ce thème, comme Le Noël d’Hercule Poirot. C’est autrement plus subtilement agencé que l’épouvante à gros grains caractérisant l’indigent Ruban moucheté de Conan Doyle, très mal pompé sur le Double assassinat dans le Rue Morgue, de Poe. Carr est vraiment un spécialiste du genre, c’est un écrivain certainement à découvrir, mais, selon moi, le sommet du genre reste Le Mystère de la Chambre Jaune, de Gaston Leroux.
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "Hercule Poirot"

Message  Dearesttara le Jeu 28 Fév 2013 - 10:55

Pour avoir lu presque tout Carr, je dois dire que Trois cercueils se refermeront, et surtout La chambre ardente (avec deux solutions différentes : une rationnelle, une surnaturelle, dont il est impossible de savoir quelle est la bonne) rivalisent largement avec le chef-d’œuvre de Gaston Leroux. Je les préfère. Toutefois, sur le thème de la chambre close, Le parfum de la Dame en noir, suite officieuse de la chambre jaune, propose un locked room mystery encore plus tordu et génial que la chambre jaune. Au reste, Carr et Christie n'ont jamais caché leur intérêt pour leur homologue français. Le style de Christie repose surtout sur des dialogues excellents et une galerie de personnages savamment dense, ce n'est pas une écrivain "d'atmosphère", là je pense est la différence avec ses collègues masculins.
avatar
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 26
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 11 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum