CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR - THE AVENGERS
Bonjour,
Soyez le(la) bienvenu(e) sur le forum français de référence concernant Chapeau Melon et Bottes de cuir !
.
ATTENTION : Afin de pouvoir rester avec nous et éviter d'être automatiquement désinscrit au bout d'un mois, il vous est demandé au minimum de vous présenter dans le fil adéquat : http://avengers.easyforumpro.com/t145-presentez-vous
.
Merci ! Et bon forum !!

Série "24h chrono"

Page 1 sur 10 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Série "24h chrono"

Message  Invité le Mer 28 Mar 2007 - 16:55

Mini évènement chez les éditions Yris! Pour la première fois, Didier Liardet a choisi de traiter une série récente : 24h chrono. Les trois premières saisons sont traitées.

A noter le "numéro 1 Janvier 2007" sur la couverture, d'autres séries récentes devraient donc suivre rapidement.


http://www4.fnac.com/Shelf/Article.aspx?PRID=1925296
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "24h chrono"

Message  Invité le Sam 14 Avr 2007 - 14:09

Est-ce que par hasard quelqu'un parmi vous s'est procuré ce livre et pourrait nous donner son avis ?
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "24h chrono"

Message  Invité le Ven 20 Mar 2009 - 12:16

Kiefer Sutherland était l'invité d'Europe 1 ce midi pour parler de la saison 7 de la série. Morandini et Carrazé l'interviewait et ce n'était pas les questions du second nommé les plus intelligentes...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "24h chrono"

Message  Invité le Ven 20 Mar 2009 - 13:33

Vu également au Grand Journal, la star américaine dans tout ce qu'elle a de plus sympathique. Digne fils de son père.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "24h chrono"

Message  Estuaire44 le Ven 20 Mar 2009 - 17:19

avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "24h chrono"

Message  Invité le Ven 20 Mar 2009 - 18:02

Le traducteur simultané s'emmêle complètement les pinceaux!!! Laughing

Excellentes questions de Morandini, qui a beaucoup de défauts mais reste un excellent interviewer et connaît bien les séries TV. Carrazé fait un peu de la figuration en effet...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "24h chrono"

Message  klokloh le Dim 22 Mar 2009 - 12:02

bounce bounce bounce Jack Bauer, mon HEROS !!! bounce bounce bounce
J'ai toutes les saisons en D.V.D. Very Happy
Je crois bien n'avoir jamais vu une série ou un film imageant si bien l'expression "tomber de Charybde en Scylla " On croit que, cette fois ça y'est, les méchants ont fini de nuire et de menacer Los Angeles, mais c'est seulement le 6ème épisode ! alors... ça repart de plus belle, avec des affreux encore plus menaçants et dangereux et Jack Bauer qui les étripe tous epee 1010 !!!
Sérieusement (ça m'arrive, sisi drunken ), cete série, certes grand public, est géniale dans son concept, les acteurs sont très bons, et les scenarii, quoique... ben ils sont bons aussi Very Happy
On peut peut-être critiquer un patriotisme porté à l'extrème, ce qui est sûrement dans l'esprit américain.... mais il y a aussi en France des personnes comme J. Bauer (enfin, qui font son boulot) et qui ont pu déjouer et éviter de nombreux attentats terroristes sur notre territoire, bravo et merci à eux ! (ma Môman, 85 ans, était sur la ligne R.E.R. le jour de l'explosion à la station Saint Michel, elle s'en souvient encore !!! )
avatar
klokloh
Duc(hesse)
Duc(hesse)

Age : 60
Localisation : Savigny sur Orge (91)
Date d'inscription : 04/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "24h chrono"

Message  Invité le Ven 11 Sep 2009 - 9:09

Je ne sais pas comment le bouquin de Liardet a marché....et s'il y avait autant d'erreurs et de fautes d'orthographe que dans celui consacré aux Brigades du Tigre.
Pour la série, je n'ai regardé que la première saison. Après c'était de la répétition et la curiosité avait disparu. Cela fait trop penser à Superman et à la glorification des USA pour moi.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "24h chrono"

Message  Estuaire44 le Ven 11 Sep 2009 - 10:47

Même si éviter la redite devient bien évidemment une gageure au fil des saisons, les auteurs parviennent tout de même à maintenir l'intensité et la surprise perpétuelle en recourant à toutes les audaces : péripéties rocambolesques, morts de personnages importants, destruction de décors sanctuarisés, double jeu diabolique de collègues de Jack, rythme toujours frénétique des épisodes, cliffhangers à vous rendre cardiaque... Au total, même après 6 saisons (pas vu la sept), on reste encore incapable de prédire ce qu'un épisode va nous apporter quand il débute, c'est toujours un vrai saut dans l'inconnu. Le tic tac fatidique de 24h résonne toujours avec la même force, mais bien entendu la série va devoir savoir faire une fin avant de rabâcher. (perso j'aimerais bien un duel sur grand écran entre Mandy et Jack)

La glorification américaine demeure surtout avérée dans les premières saisons, mais les auteurs ont eu l'habilité consommée de nuancer considérablement leur propos par la suite. Au fil des saisons jack devient de plus en sombre et tourmenté, n'hésitant pas à recourir à la torture, à la violence, au meurtre ( y compris à exécuter un collègue innocent pour satisfaire aux exigences terroristes) pour parvenir à ses fins. Le tout questionnant directement le spectateur sur le prix qu'il à payer pour assurer la sécurité d'un état de droit. Il devient ainsi un anti-héros déstabilisant à souhait , bien plus complexe et humainement tourmenté que le héros américain d'une série lambda.

Dans le même ordre d'idée 24h, par ses intrigues présidentielles, jettent également un regard très cru sur le fonctionnement de la démocratie américaine, avec, y compris sous Palmer, un cortège d'ambitions personnelles, de cynisme et d'inefficacité. Avec au passage des personnages shakespeariens, coup de coeur personnel pour le monolithique prétorien Aaron et l'ondoyant Mike. On va encore plus loin après la sortie de scène de Palmer, avec un machiavélique Président , allié objectif des terroristes et devenant le principal adversaire de Jack. N'en jetez plus!

Mais ce qui me bluffe le plus dans 24h c'est Bauer lui même. Bien loin de représenter un simple porte flingue, il impressionne par son astuce, son sens de l'improvisation et de la manipulation, son art de jongler avec diverses impossibilités sous un compte à rebours impitoyable, la jusqu'à trouver la voie étroite menant au succès. C'est un funambule en équilbre permanent sur l'abîme et on s'en lasse pas. Je n'en connais pas d'équivalent dans aucune autre série, sauf peut être, sur le versant obscur, le Ben Linus de LOST.

D'autre part 24h c'est aussi une interprétation hors pair, un modèle d'efficacité dans la mise en scène, l'écriture de fabuleux adversaires, et la construction d'intrigues toujours à multiples tiroirs. Et puis j'adore Chloé et sa relation avec Jack, l'amitié et confiance font chaud au coeur dans ce monde si anxiogène et violent, un authentique cauchemar éveillé.

Et puis on est débarrassé de Kim le Boulet, et ça c'est chouette.
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "24h chrono"

Message  Invité le Ven 11 Sep 2009 - 11:12

Oui, vu sous ces côtés, cela peut être bien.
Le format m'avait plu lors de la première saison; ensuite, c'est certain, on se pose des questions sur quelques invraisemblances. Autre bémol, comme beaucoup de séries-feuilletons actuelles, il ne faut pas rater un épisode sous peine d'être perdu !
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "24h chrono"

Message  klokloh le Ven 11 Sep 2009 - 19:41

Ma fille (30 ans) a regardé dernièrement les six saisons en 15 jours (quasi du non-stop !), et j'ai eu le plaisir/privilège de voir également la saison 7 avec elle (bon, en VO sou-titré par des fans, mais ça donne déjà une idée).
J'ai sûrement vu deux fois chaque saison, avec à chaque fois autant de stress et de plaisir : série/feuilleton d'action extraordinaire.
En plus du talentueux commentaire d'Estuaire44, j'ajouterai également que j'apprécie dans l'histoire le travail de toute une équipe : Bauer n'est pas un justicier solitaire, il fonctionne avec des collègues très spécialisés en qui il a souvent toute confiance (Chloé, Aaron par exemple) et il fait appel à eux.
Un peu le même esprit que l'inspecteur Harry également : n'hésitant pas à désobéir pour aboutir à ce qui est juste, mais pas rebelle. D'ailleurs il se fait souvent arrêter et il l'accepte (mais il s'échappe aussi souvent ; c'est Jack Bauer, on ne le retient pas comme ça ). La saison 7 (le film d'intro est passé cette semaine je crois ?) va encore plus loin dans ce sens au début, mais chut ! je vous laisse le plaisir de le découvrir par vous-mêmes !
Estuaire44, accroche-toi à ton fauteuil !

Si vous n'aviez pas encore compris, je recommande +++++++++ !

(Oserai-je dire que je place cette série un tantinet avant les Avengers ?. Oui, j'ose !)
avatar
klokloh
Duc(hesse)
Duc(hesse)

Age : 60
Localisation : Savigny sur Orge (91)
Date d'inscription : 04/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "24h chrono"

Message  Invité le Ven 11 Sep 2009 - 19:55

klokloh a écrit:
(Oserai-je dire que je place cette série un tantinet avant les Avengers ?. Oui, j'ose !)
Bigre, à ce point là
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "24h chrono"

Message  Estuaire44 le Ven 11 Sep 2009 - 20:00

on se pose des questions sur quelques invraisemblances.

Oui, effectivement il ya à foison, mais on se laisse entrainer tout de même... Celle qui me dérange le plus demeure cette histoire de "série en temps réelle", qui oblige à certaines contorsions un peu pénibles (traverver LA en six minutes etc.). De plus les épisodes ne font pas une heure! Les auteurs se sont progressivement éloignés de cet argument publicitaire des débuts de la série et c'est tant mieux. La plus énorme invraissemblance demeure tout de même le fait que jack Bauer est quelqu'un à qui il arrive touijours quelque chose d'énorme aux heures pleines (et généralement pas en bien). Imaginez vous un peu dans cette siuation, cela devient strange tout à coup!

Mon dieu il est 20h! A bientôt! Ou pas...
avatar
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 48
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

http://www.theavengers.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "24h chrono"

Message  Invité le Sam 19 Sep 2009 - 15:57

Tout à fait d'accord avec l'analyse globale d'Estuaire : la série est avant tout un modèle d'efficacité portée par une interprétation hors-pair, avec en tête Kiefer Sutherland, impressionant. Il n'a pas volé son Emmy Award reçu en 2006!

J'ai vu les 7 premières saisons. Les 2ème et 4ème se dégagent comme les meilleures, la 1ère avec le recul est un peu plus faible mais reste de bon niveau. Les saisons 3 et 5 sont correctes sans plus, la 6ème est exécrable.

La 7ème saison a apporté un renouveau à la série : on y voit Jack Bauer en pleine crise de doute sur ses méthodes peu orthodoxes, s'affirmant malgré lui comme un exécuteur sans âme. Ce supplément d'âme justement apporte une vraie épaisseur humaine à une série qui en manquait parfois. Et en grand méchant, John Voight est impérial. Les meilleurs rôles ne sont décidément plus au cinéma, mais bien à la télévision.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Mi figue, mi raisin.

Message  Invité le Mer 30 Sep 2009 - 16:53

Grace à Klokloh, j’ai redécouvert la série ; en fait, c’est la seconde saison que je connaissais…et encore en pointillés lorsqu’elle passait sur TF1. Je la redécouvre en VO et cette fois-ci sans trou.

Je retrouve certains traits que décrit Estuaire 44 mais ce genre de séries est pour moi inconcevable pour une rediffusion. Je suis surtout entrainé pour connaître la suite et, souvent, on est déçu d’un épisode à l’autre (dans la saison 2, on peut pratiquement zapper les passages avec la mignonne Kim, la fille de Bauer). Ces séries qui se suivent (j’appelle toujours cela des feuilletons) sont conçues pour tenir en haleine le spectateur et le faire revenir la semaine suivante ; d’ailleurs, ça se visionne deux par deux voire trois par trois, sorte d’objet de consommation qu’on avale plus qu’on déguste. Il est impossible, par exemple, de repasser un épisode pour le plaisir vu qu’il est l’élément d’un tout. C’est exactement la même chose pour d’autres séries à succès contemporaines, Desperate Housewives, Prison Break ou Alias. Il serait impossible de chroniquer les épisodes séparément. Pour les séries des années 70, Kojak, Les Rues de San Francisco ou autres, on se rappelle que tels épisodes sont meilleurs que d’autres avec telles vedettes. Ici, c’est l’ensemble et une fois l’histoire connue, je n’aurais aucune envie de me retaper les 24 heures, simplement une ou deux scènes particulières peut-être.

Maintenant, si cette saison est considérée par Steed 3003 comme étant la meilleure, on peut se dispenser de voir la première (surtout qu’on sait ce qui s’y passe à travers la 2). Il y alternance entre moments intenses (les passages avec Bauer et les deux sœurs) et situations ennuyeuses (la fugue de Kim et les dialogues fastidieux autour du Président).

En conclusion, ca se laisse voir mais ce genre de séries ne fera jamais oublier leurs illustres devancières et ce n’est pas pour rien qu’on voit apparaître dans les rayons DVD et les émissions télé des succès d’antan.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "24h chrono"

Message  Invité le Mer 30 Sep 2009 - 18:46


Je retrouve certains traits que décrit Estuaire 44 mais ce genre de séries est pour moi inconcevable pour une rediffusion.

Je pense que tout le monde sera d'accord sur ce point : la série n'a que d'intérêt que lors de la 1ère vision. Un peu comme un thriller dont on connaitrait les rebondissements et la conclusion. Mais quelle 1ère vision!

Maintenant, si cette saison
est considérée par Steed 3003 comme étant la meilleure, on peut se
dispenser de voir la première (surtout qu’on sait ce qui s’y passe à
travers la 2). Il y alternance entre moments intenses (les passages
avec Bauer et les deux sœurs) et situations ennuyeuses (la fugue de Kim
et les dialogues fastidieux autour du Président).


En effet, certains arcs narratifs sont plus faibles que d'autres. Les auteurs de la série ont eux même avoué qu'ils n'avaient aucune inspiration pour toute l'intrigue autour de Kim et ont décidé à bout d'idées de faire appel à un ... cougar! Pour reconnaître ensuite qu'ils n'auraient pu trouver pire idée!

En conclusion, ca se laisse
voir mais ce genre de séries ne fera jamais oublier leurs illustres
devancières et ce n’est pas pour rien qu’on voit apparaître dans les
rayons DVD et les émissions télé des succès d’antan.


Le plus intéressant dans les séries feuilletonantes est pour moi la capacité de sortir des intrigues schématiques et d'approfondir considérablement les personnages. Suivre l'évolution de Jack Bauer à travers les sept saisons de 24 est très intéressant, alors que dans les séries plus anciennes, l'évolution était moindre (sauf pour Chapeau Melon, l'éternelle exception) et le côté schématique ne permettait pas au final de profiter à fond du format série. Je pense notamment à Mission Impossible ou Les Mystères de l'ouest, où finalement quoiqu'il arrive dans l'épisode, il n'y aura aucun impact ensuite sur les personnages. Avant l'histoire était le moteur d'une série, maintenant ce sont les personnages...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "24h chrono"

Message  Patricks le Mer 30 Sep 2009 - 19:22

Il y a quelques années, une édition en kiosques (certainement pas l'intégrale, peut être la seule saison 1) avec fascicules comme les avengers fut mise en vente. Il me semble que ce fut un flop comme nombre de sorties dvd en kiosques, et que la série ne se prêtait pas comme avengers ou x files à ce type de vente.
avatar
Patricks
Roi (Reine)
Roi (Reine)

Age : 58
Localisation : Valence (26)
Date d'inscription : 22/03/2007

http://www.fansdemurielbaptiste.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "24h chrono"

Message  Invité le Jeu 1 Oct 2009 - 14:26

Steed3003 a écrit:Le plus intéressant dans les séries feuilletonantes est pour moi la capacité de sortir des intrigues schématiques et d'approfondir considérablement les personnages. Suivre l'évolution de Jack Bauer à travers les sept saisons de 24 est très intéressant, alors que dans les séries plus anciennes, l'évolution était moindre (sauf pour Chapeau Melon, l'éternelle exception) et le côté schématique ne permettait pas au final de profiter à fond du format série. Je pense notamment à Mission Impossible ou Les Mystères de l'ouest, où finalement quoiqu'il arrive dans l'épisode, il n'y aura aucun impact ensuite sur les personnages. Avant l'histoire était le moteur d'une série, maintenant ce sont les personnages...

Tout à fait et c'est ce qui me contrarie. Pour moi, les histoires, les scénarios, sont toujours plus importants que les personnages. Chapeau melon n’est pas, heureusement, comme 24. Les personnages sont importants mais les histoires le sont tout autant. Idem pour Les Rues de San Francisco où là non seulement les histoires, les personnages sont aussi importants mais également la ville.

The Avengers n’est pas l’exception dans ce cas. Nous avons des situations entre Mrs Peel et Steed qui font mieux connaître les personnages mais les histoires n’ont aucun impact sur les épisodes suivants. Idem pour Mike Stone et Steve Keller que l’on apprend à connaître au fur et à mesure de la série ; l’un est veuf, a une fille (qui apparaît dans 9 épisodes mais qui est souvent nommée), et a l’accoutrement du ‘vieux’ flic (chapeau mou, imper) et il symbolise le ‘passé’ un peu comme Steed, tandis que le jeune Steve Keller fraichement sorti de la promotion, n’hésite à émettre des idées plus à gauche ayant participé au Freedom Walks et il est habillé plus ‘jeune’, avec veste, à l’instar de Mrs Peel. Donc, The Avengers n’est pas l’exception. Il doit y avoir d’autres séries qui ne me reviennent pas à l’esprit.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Mon avis sur 24...

Message  Invité le Dim 4 Oct 2009 - 18:38

Je viens de terminer la saison 2 de 24 comme on avale un Big Mac au Mac Do du coin c'est-à-dire avec avidité plus qu’appétit ! Ca part dans tous les sens et de la sauce ketchup dégouline à droite et à gauche sans qu’on s’en rende compte tellement certains éléments nous reviennent après coup (Lynne était elle morte ?, que devient l’assassin de l’épicier ?). Lors de la première diffusion sur TF1, je n’avais, en fait, vu que le début et la fin de la saison (je me souvenais du final dans le stade) et j’avais pour ainsi dire oublié les deux morceaux de barbaque du Big Mac !

Comme je l’écrivais dans un de mes messages précédents, 24 est un produit de consommation comme beaucoup des séries feuilletons actuelles ; elles sont conçues pour tenir en haleine le spectateur et le faire revenir la semaine suivante à coups de rebondissements invraisemblables, parfois risibles ou même prévisibles. L’avantage du DVD est qu’on les visionne deux par deux voire trois par trois. Cela ne se déguste pas et même si certaines miettes nous échappent comme dit plus haut, 24 n’est pas fait pour les rediffusions à l’instar de séries comme Alias ou Prison Break. Comment revoir et rechercher un épisode, surtout qu’il n’y a pas de titre, pour l’apprécier vu qu’il est indissociable du reste ? La saison forme un tout et les épisodes sont comme les briques d’un mur et c’est pour cette raison qu’elle est à chroniquer saison par saison pour le site (quelqu’un a-t-il déjà commencé ?). Un autre handicap à la rediffusion est le manque total d’humour. Desperate Housewives a quelques scènes particulièrement cocasses qu’on peut extirper du ‘tout’, là rien de tout ça. Je dirais même qu’après un certain temps, j’ai zappé les aventures loufoques de la fille Bauer qui ralentissaient le récit aussi efficacement que les chaînes au pied de Marie, l’ange blond terroriste. Il n’y donc pas d’étincelles, de jeux d’acteurs entre les héros qui incitent à la relecture, pas de ces échanges de grandes séries qu’on est capable de pratiquement citer par cœur comme ceux de Steed/Peel, Stone/Keller ou Holmes/Watson. Lorsque l’histoire est connue, il faut une motivation pour se relancer dans 24 heures d’un feuilleton ; en fait 24 fois 40 minutes (moins deux pour le générique et le résumé qu’on peut zapper). Là, ce n’est pas l’humour, plus l’histoire qu’on connaît, pas particulièrement les situations (revoir Bauer à poil en train de germer n’est pas my cup of tea), ni les personnages même si quelques uns sont plus attachants que d’autres pour des raisons diverses. Le Big Mac serait donc indigeste à la rediffusion. Mon avis est que ce genre de séries n’a pas d’avenir, contrairement aux séries cultes qui ressortent en DVD des décennies après leur première diffusion, même si son concept de vingt quatre heures, d’histoire en continu, est innovant.

Cette saison est un véritable plaidoyer pour les partisans du complot américain concernant les attentats du 11 septembre 2001. Là, ce ne sont pas quelques avions et deux tours qu’on sacrifie mais une ville, LA, afin de satisfaire des intérêts financiers. Il fallait être gonflé pour produire un scénario de ce type et cela a dû encore plus attiser les imaginations ! C’est bien fait lorsqu’on se met à la place des producteurs toujours à la recherche du rebondissement, de la surprise qui va permettre aux téléspectateurs de revenir la semaine suivante et de battre des records d’audience. Par contre, si on regarde les aventures de Bauer avec un esprit critique, on se lasse souvent des situations incohérentes, de surenchère qui fait comparer le feuilleton à une bande dessinée ! Bauer c’est James Bond, vingt quatre fois par jour ! Il y a alternance entre moments intenses et situations ennuyeuses, sans lien avec l’histoire principale, qui parfois se croisent. Il faut donc avoir la télécommande à portée de main et considérer cette série comme un objet de consommation du XXIème siècle ; on prend et on laisse ce qu’on veut.

Je ne pense pas, non plus, que le plus important de ces séries soit les personnages. Ils sont moins attachants que ceux de nos vieilles séries et on en apprend pas plus sur eux qu’il y a vingt ou quarante ans (tout au moins pour les couples des séries que je cite plus haut). Dans cette saison, j’ai bien aimé deux personnages, une ‘gentille’ et une ‘méchante’, une blonde et une brune. Michelle Dessler (Reiko Aylesorth), l’agent du CTU, qui ne sort jamais des bureaux et qui n’a pas profité du tournage en extérieur. Interprétée par une actrice mignonne comme tout avec une diction parfaite (en VO), Michelle est un atout de la saison. L’autre personnage est la tueuse énigmatique de bonne famille Marie Warner. Très bien interprétée également par Laura Harris ; on voit bien la transformation de la jeune fille, à priori naïve, qui va se marier à la tueuse implacable qui a épousé en fait une cause. En VO, on remarque même qu’elle parle anglais avec un accent arabe lorsqu’elle reçoit des instructions par téléphone ! Elle est métamorphosée et on espère la revoir à la saison suivante ; ce qu’elle dit à sa sœur le laisse présager. Les autres passent, trépassent (beaucoup d’acteurs en contrat CDD !) et ne sortent pas de la masse. Kiefer Sutherland joue le rôle comme il faut, passant son temps à sauter, courir, flinguer tout ce qui bouge ou à grimacer tel un Superman froid et indestructible faisant penser à un personnage de bande dessinée qui parle d’une façon aussi saccadée que ses rafales de mitraillettes !

En conclusion, un avis mitigé sur cette série. Ce n’est pas une perte de temps de la regarder surtout que je profite de la VO (je conseille les ST anglais principalement pendant les scènes d’action où les échanges pourtant à tue-tête sont parfois couverts par le bruit des fusillades) mais, contrairement à Bauer, je vais faire une pause de quelques jours avant d’engloutir un second Big Mac et de connaître les aboutissements de la brune mystérieuse qui a serré la paluche du Président !
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "24h chrono"

Message  Invité le Sam 10 Oct 2009 - 21:15

avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "24h chrono"

Message  klokloh le Dim 11 Oct 2009 - 10:55

"Un autre handicap à la rediffusion est le manque total d’humour. "
Exact, même si le personnage qui apportera, involontairement et ponctuellement, une touche d'humour est Chloé, qui n'apparaît qu'à la saison 3 et sera dans toutes les saisons suivantes.


"Kiefer Sutherland joue le rôle comme il faut, passant son temps à sauter, courir, flinguer tout ce qui bouge..."
Il est vrai que cette violence permanente devient stressante, surtout quand on regarde les épisodes en continu.
Les sempiternelles intrusions fracassantes manquent singulièrement de finesse et d'élégance. Mais, lié à la culture américaine, tant de citoyens sont armés qu'il devient difficile de tranquillement frapper à la porte en disant : "Bonjour, je viens vous arrêter !" sans se faire "flinguer" illico ! Choix de vie américain ?

Donc effectivement deux points importants qui me font revenir sur mon avis émis plus haut : non, cette série ne peut quand même pas passer devant CM&BdC .
Mais juste derrière... pour toutes les bonnes raisons énoncées plus haut par Estuaire44.

Quant au fait de ne pas rediffuser cette série, n'oubliez pas que les jeunes générations ne l'ont pas encore vue (Alexandre par ex.), ce serait dommage de les en priver, non ?
avatar
klokloh
Duc(hesse)
Duc(hesse)

Age : 60
Localisation : Savigny sur Orge (91)
Date d'inscription : 04/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "24h chrono"

Message  Invité le Dim 11 Oct 2009 - 12:34

klokloh a écrit:"Un autre handicap à la rediffusion est le manque total d’humour. "
Exact, même si le personnage qui apportera, involontairement et ponctuellement, une touche d'humour est Chloé, qui n'apparaît qu'à la saison 3 et sera dans toutes les saisons suivantes.
Justement, j'ai terminé hier soir la saison 3/ Day 3 (par une rasade de quatre épisodes). Mon avis/commentaire dans la journée. Chloé est excellente en pro de l'ordi mais le personnage est lourdingue...euh, je n'ai pas perçu l'humour.


Klokloh a écrit:"Kiefer Sutherland joue le rôle comme il faut, passant son temps à sauter, courir, flinguer tout ce qui bouge..."
Il est vrai que cette violence permanente devient stressante, surtout quand on regarde les épisodes en continu.
Les sempiternelles intrusions fracassantes manquent singulièrement de finesse et d'élégance. Mais, lié à la culture américaine, tant de citoyens sont armés qu'il devient difficile de tranquillement frapper à la porte en disant : "Bonjour, je viens vous arrêter !" sans se faire "flinguer" illico ! Choix de vie américain ?
La violence mais surtout les incohérences du scénario. Les USA ne sont pas, heureusement, à l'image de 24.

Klokloh a écrit:Donc effectivement deux points importants qui me font revenir sur mon avis émis plus haut : non, cette série ne peut quand même pas passer devant CM&BdC .
Mais juste derrière... pour toutes les bonnes raisons énoncées plus haut par Estuaire44.

Quant au fait de ne pas rediffuser cette série, n'oubliez pas que les jeunes générations ne l'ont pas encore vue (Alexandre par ex.), ce serait dommage de les en priver, non ?
Dans les séries contemporaines, je classe 24 dans le top 5; devant Les experts et autres Lost and co mais loin derrière New-York Section Criminelle par exemple. Sinon, je ne la classe pas dans mes 10 séries préférées malgré certains atouts. Plus, dans mon commentaire en fin de journée.
Pour la rediffusion, je parlais pour ceux qui l'ont vue. Quel est l'intérêt de la revoir ? Quel attrait peut susciter une seconde vision ?
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "24h chrono"

Message  Invité le Dim 11 Oct 2009 - 13:17

Très intéressante cette longue critique, d'accord avec l'ensemble des points soulevés. En effet chaque saison de 24 forme un tout, donc on ne peut distinguer un épisode d'un autre.

Au niveau des invraisemblances, cela fait partie des choses à accepter, compte tenu du concept, pour profiter de la série. La série ne s'est jamais targué d'être réaliste. Le format de la série oblige à quatre rebondissements par épisode (avant chaque coupure pub) et un énorme rebondissement en toute fin pour faire revenir le spectateur à l'épisode suivant. Cela laisse 120 rebondissements par saison, donc au diable la vraisemblance!

Je pense également que 24 est une série très liée à son époque et notamment à la peur de l'époque : le terrorisme. Pas sur qu'elle vieillisse très bien donc.

Au niveau des personnages, le traitement est inégal mais les deux principaux (Bauer et le Président) sont choyés et portés par leurs brillants interprètes.

Quand à l'humour dans la série, quelques petites pointes sarcastiques font tout de même leur effet.

Regarder 24 c'est un peu comme un tour de grand huit : on en prend plein les yeux à un rythme délirant, mais mieux vaut ne pas y chercher une quelconque profondeur, car il n'y en a pas.

J'attends ton avis sur la 3ème saison! Very Happy
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

24, saison 3

Message  Invité le Dim 11 Oct 2009 - 15:43

Drôle de début pour cette saison 3….On a même l’impression que c’est la 4 et qu’on a raté quelque chose. La 2 se terminait par une énigmatique brune qui avait serré la main du Président et celui-ci s’était écroulé. Là, on débarque trois années plus tard ; Bauer est devenu un junkie qui se pique même en conduisant, sa fille travaille (malheureusement) au CTU et a trouvé un petit ami, Case (d’où sort il ?) et elle joue le plus souvent la petite peste, Michelle a épousé Tony (le veinard !) et la bombe de la seconde saison est remplacée par un virus qui rappelle la fameuse grippe A. Tous les condamnés saignent du nez et on les voit, vers le milieu de la saison, apeurés, le mouchoir rougi dans la séquence la plus poignante de cette aventure. Si la saison 2 rappelait le passé et les attentats du 11 septembre, celle-ci anticipe un avenir funeste qui fait frissonner vu les circonstances. Depuis, je regarde mon kleenex quand je me mouche ! Le souci de coller à l’actualité est un point fort de la série mais elle risque d’en pâtir lors des rediffusions futures. Cette saison est bâtie comme la précédente mais je la trouve inférieure à la 2, qui m’avait déjà plu qu’à moitié, pour plusieurs raisons.

D’entrée, les passages avec le Président et son conseiller de frangin (pas crédible) peuvent être zappés ; ils ‘encombrent’ le récit. En fait, ils sont un frein à l’action et on commence par agripper la télécommande toutes les fois que le président s’entretient avec sa maitresse…une Anne Packard qui est loin d’être une pin-up ! C’est du baratin pénible, poussif, lassant et sans intérêt pour l’histoire. Ensuite, exit Anne et on rebondit sur une autre histoire abracadabrante ; celle du petit frangin tête à claques qui aurait eu une liaison avec la femme d’un support du Président, vieux croulant et bien incapable de contenter sa moitié. Bingo, le retour de Sherry langue de pute…et dès qu’on voit sa tête, on zappe car ce personnage n’a rien d’intéressant et les scènes sont d’une lourdeur indescriptible : c’est long et ça tourne en rond. On espère ne plus la revoir mais elle revient dans la dernière partie (faut bien que les épisodes durent 40 minutes !) et quel soulagement lorsqu’elle se prend deux balles dans le buffet ! Sa participation à la disparition du vieux croulant (avec la femme de celui-ci) va pousser le Président, bien fantoche durant cette saison, à ne pas briguer un second mandat. Toutes les scènes liées à cette histoire de couloir peu intéressante font figure de remplissage et peuvent être occultées. En fait, on arrête de zapper le Président lorsque celui-ci reçoit les directives du terroriste qui détient onze fioles de poison.

Des longueurs, il y en a également dans les locaux du CTU : les tiraillements Michelle/Tony incitent aussi à titiller la télécommande au risque de rater quelque chose de plus important ainsi que la présence du bébé de Chase qui aurait dû être coupé au montage (la présence, pas le bébé !). Vous aurez compris que les épisodes font 40 minutes mais on peut facilement les réduire à 25-30 sans rien rater surtout durant les douze premières ‘heures’. La saison devient intéressante lorsque l’équipe CTU pénètre dans l’hôtel contaminé. Pour les pressés, prenez la saison en cours, ce n’est guère un problème !

Par moment, un tiers des épisodes sautent donc et cela rend l’histoire principale plus fluide et compréhensible malgré de nombreuses incohérences ! Là, c’est le gros point noir pour moi. Malgré les dires de S3 : « Au niveau des invraisemblances, cela fait partie des choses à accepter, compte tenu du concept, pour profiter de la série », je trouve que l’abus de séquences invraisemblables et incohérentes nuisent incroyablement à la série. Les rebondissements n’empêchent pas le réalisme. Toutes les bonnes séries sont basées sur des rebondissements mais pas, comme dans le cas de 24, sur la spirale du sensationnel. C’est ce qui fait toute la différence entre nos ‘bonnes vieilles séries’ (également coupées par les pubs) et celles style 24, Alias ou Prison Break.

Quelques exemples de ces propos dans cette troisième saison ; pour commencer, le coup de la vidéo de Bauer est une fable, le premier maillon qui discrédite cette saison. En voulant corser l’histoire en jouant sur les rebondissements, les scénaristes prennent les spectateurs pour des imbéciles. Ainsi, le bluff du virus est long et ennuyeux et la présence de Gael à l’intérieur du CTU fait sourire et frise le ridicule mais le tour de passe-passe des scénaristes le rendant ‘clean’ est encore plus saugrenu. Le retour de Nina manque d’explication ; elle est plus sexy que lors de la seconde saison, surement pour inciter Bauer à lui rouler une pelle dans une scène assez ridicule alors que les scénaristes auraient pu préserver la vie de Claudia, bien plus ‘torride’. De nombreuses autres incohérences du scénario comme par exemple lorsque Chase cautérise sa blessure à la main au fer rouge puis il prend le tire-moelle du gros porc qu’il vient de suriner pour mettre autour sa mimine ! Cette dernière est sans conséquence contrairement aux suivantes : Nina a une hémorragie mais peut néanmoins liquider le personnel et s’enfuir avant de se faire flinguer par Bauer. Un peu de crédibilité, que diable ! Plus on approche de la fin, plus les situations ubuesques se font nombreuses comme si le scénario était bouclé dix minutes avant chaque début de tournage. Ainsi, Michelle se fait capturer à la sortie de l’hôtel et on sent inévitablement un manque d’idées de la part des scénaristes pour instaurer cet échange peu crédible. Ensuite, le petit soldat mécanique, Bauer, ordonne à Michelle de se refaire capturer pour satisfaire l’échange. Là, c’est prendre les téléspectateurs pour des cons. Comme par hasard, dix fioles de poison sur onze sont retrouvées. Devinez où est la dernière ? Non, vous n’allez pas me croire ! Ici même, à Los Angeles. La femme de Gael ‘trouve’ une arme et exécute Saunders dans les locaux du CTU. Et encore une pour la route, un dernier ‘rebondissement’ lorsque Bauer se saisit de la hache pour décoller le détonateur de la main de Case. La dernière image montre notre petit soldat en pleurs. Une bonne fin aurait été qu’il se prenne une balle et qu’on en reste là surtout après ses saloperies de la journée ! Bref, l’histoire aurait pu être pensée plus subtilement et pas ficelée avec une grosse corde à nœud.

Il y a, heureusement, des points positifs dans cette saison. Hormis, la séquence intense et dramatique dans le Chandler Plaza Hotel déjà citée plus haut, la présence de Case, qui assume autant de scènes d’action que Bauer, est un atout incontournable. Certaines scènes sont de véritables temps forts de cette saison : le jeu de la roulette russe dans la prison, l’attentat contre Tony dans le centre commercial mais son retour aussi rapide et peu crédible est un mauvais point pour les scénaristes ainsi que son pansement dans le cou qui rappelle Clint Eastwood dans L’inspecteur Harry mais la comparaison s’arrête là ! Tony est également un personnage plus attachant et humain que Bauer et son attitude exemplaire après l’enlèvement de sa femme. Dans les autres moments particuliers de la saison, on peut noter le moment où Ramon liquide son frère Hector et l’exposition au virus et la mort de Gael.

La meilleure scène de la saison est l’attaque spectaculaire en hélicoptère dans les locaux britanniques. On ne s’y attend pas et c’est superbement bien filmé. La maitresse du terroriste est liquidée, les locaux sont ensuite nettoyés par Case et Bauer. Comme quoi, on peut allier efficacité, sensation et crédibilité mais cela est trop rarement le cas dans 24.

Mon personnage préféré est sûrement Ryan Chappelle ; j’adore son cynisme (« Chloé is a pain in the ass) et la diction exemplaire (en VO, of course) de l’acteur jouant le rôle: un modèle pour apprendre l’anglais en se distrayant. Il est malheureusement sacrifié dans une phase de scénario qui discrédite définitivement la série à mes yeux. A plusieurs reprises, cela frôle l’inacceptable et l’incohérence mais le ridicule et la stupidité atteignent là leur paroxysme. On ne rentre pas un instant dans ce moment où Bauer exécute Chappelle. C’est malsain, indigne et, de plus, l’histoire est, une nouvelle fois, bancale car Saunders, le terroriste, déclare lui-même que cela ne va stopper la traque du CTU. La fille de l’individu est d’ailleurs démasquée dans le quart d’heure qui suit alors que dans une histoire bien construite, les liens de parenté sont les premiers pistés. Et devinez qui doit se substituer à la fille du taré ? Oui, Kim, la fille à papa et d’ailleurs, ce dernier, qui vient de descendre de sang froid un collègue sans sourciller, va s’emporter en apprenant que sa fille est volontaire. Un peu de mélo mièvre qui finit de rendre le tout indigeste et le personnage répugnant. Voilà, en fait ce qui résume encore la différence entre les séries ‘anciennes’ et les séries actuelles. Beaucoup, comme 24, sont conçues comme des jeux vidéo sans aucune valeur morale, de crédibilité du scénario mais avec beaucoup d’action, de rebondissements et de scènes chocs pas bien coordonnées. Au diable le jeu d’acteurs, où le spectateur pouvait s’identifier avec son héro, car la saison trois est un encéphalogramme plat, pire que la 2, c’est tout dire. D’ailleurs, je me suis posé la question de savoir si je continuais le visionnage où The Sky Is Falling comme le terroriste anglais (pas américain bien entendu) fait dire au Président. Encore une ineptie.

Heureusement, il y a Michelle Dessler qui a pris du grade et cela n’est pas pour déplaire. Elle n’est pas cantonnée dans le CTU et on a même droit à une excellente scène d’action au Chandler Plaza Hotel avec un terroriste. Elle abat plus tard, dans une scène forte, un client qui voulait s’échapper. Sa pose et son maniement de l’arme font même penser au grand Harry (photo dans un post plus haut). Dans une scène peu crédible, elle est prisonnière et Saunders menace de lui faire sauter un œil. Un cliffhanger qui permet au terroriste de s’échapper et à la série de respecter son format 24. Pour la petite histoire, elle refuse au gérant de l’hôtel condamné de faire ses adieux à sa femme par un coup de téléphone. On reconnaît le mari de Linette (Desperate Housewives) dans un rôle bien plus grave et on aurait pu assister à un cross-over en guise de clin d’œil !

En ce qui concerne les vilains, les frangins Salazar n’ont pas d’envergure et d’ailleurs, leur élimination décante l’histoire et lui donne un coup de fouet, les ‘successeurs’, Armador en tête, sont tout aussi palots et on se met à regretter Marie Warner, mystérieusement absente alors que tout laissait présager qu’elle allait revenir ! Par contre, sa sœur, Kate, fait une brève apparition inutile lors du premier épisode.

Comme je l’écrivais pour la saison précédente, la série 24 est conçue comme un produit de consommation, destiné à attirer le chaland d’une semaine sur l’autre à gros coup de rebondissements, d’hémoglobine sans se soucier du scénario, truffé d’incohérences frisant même à plusieurs occasions le ridicule, en tout cas dans cette saison. Le plus important est de surprendre et de choquer le téléspectateur dans une course folle à l’audimat et on comprend pourquoi les lois anti piratage se sont renforcées avec de tels ‘produits’. Ces séries-feuilletons aux rebondissements multiples ne se visionnent qu’une seule fois car une fois la fin connue, il n’y aucun intérêt à se replonger dedans. Il n’y a d’ailleurs pas de chapitrage dans les DVD pour retrouver une scène ; on avale le tout, on digère et on passe à l’épisode suivant. Les péripéties et la faim de connaître la fin tiennent le spectateur mais après, quel attrait reste il ? Plus l’histoire, pas l’humour (rien de chez rien !), sûrement pas les acteurs ou les personnages car très peu sortent du lot et aucun ne crève l’écran. Ce n’est donc pas étonnant qu’on assiste de plus en plus à un retour, à travers des remakes, vers le concept de nos séries d’antan.

Pour conclure, la saison 3 est, à mes yeux, plus faible que la 2 surtout à cause des nombreuses situations bancales et farfelues mais le ton de la série reste le même. Deux saisons me suffisent et je laisserai quelqu’un d’autre commenter la suite des histoires de Bauer and Co. La série a des atouts malheureusement mal exploités. C’est regardable en supprimant le superflu mais une course au sensationnel empêche cette série d’avoir des histoires crédibles et sensées et cela est peut-être dû à son découpage particulier qui s’avère souvent être un handicap.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "24h chrono"

Message  klokloh le Dim 11 Oct 2009 - 19:24

"On ne rentre pas un instant dans ce moment où Bauer exécute Chappelle. C’est malsain, indigne..."
Tu ne rentres pas dans ce moment, mais je crains que, hélas ! ce ne soit pas si éloigné que cela de certains faits, eux, bien réels : je ne voudrai pas mettre mon nez dans les archives de la CIA (si cela a été archivé), car combien d'exécutions de personnages – importants ou non – ont été organisées pour satisfaire des enjeux politiques ou économiques !
Oui c'est malsain, mais on ne peut pas dire que Bauer exécute son collègue de gaité de cœur ! Il n'y a rien de sadique ni de tortionnaire dans son geste : il obéit parce qu'il sait qu'il n'y a pas d'autre solution ("en sacrifier un pour en sauver des milliers" est toujours d'actualité).
Et si la fille du terroriste est découverte juste après, n'oublions pas que l'histoire se déroule... sur 24 heures et non sur plusieurs jours : il ne s'agit pas d'une enquête de police mais bien de réponses ultra rapides et les plus efficaces possibles à une menace terroriste plus qu'imminente.

"Beaucoup, comme 24, sont conçues comme des jeux vidéo sans aucune valeur morale,"
Le "sans aucune valeur morale" me paraît exagéré : sorti de sa fonction anti-terroriste Bauer est des plus polis et s'excuse très souvent. Le fait qu'il accepte de se faire souvent arrêter sans opposer de résistance démontre à mon avis sa moralité. Bien sûr il ne demande pas leur permission aux propriétaires des véhicules qu'il "emprunte", mais n'oublions pas qu'on est dans l'urgence et que qques secondes d'hésitation peuvent être fatales.

Des faiblesses de scénarios, ça c'est sûr, mais le résultat reste dans son ensemble très tonique ; comme tu disais plus haut : Bauer c'est James Bond 24 fois dans la journée.


"C’est regardable en supprimant le superflu mais une course au sensationnel empêche cette
série d’avoir des histoires crédibles et sensées..."

Il me semble que le concept action sur 24 heures ne permet pas que tout soit crédible et sensé, car au départ c'est déjà non crédible !

PS: merci Denis pour ton analyse objective (?) de cette saison.
avatar
klokloh
Duc(hesse)
Duc(hesse)

Age : 60
Localisation : Savigny sur Orge (91)
Date d'inscription : 04/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "24h chrono"

Message  Ishtyar le Lun 12 Oct 2009 - 13:11

Si ça peut te rassurer Denis, pas mal des personnages que tu ne supportes pas disparaissent pendant la saison 4,
ou ne font plus que des apparitions (bye bye Kim). Et si Cloe est 'a pain in the ass' dans cette saison, elle change beaucoup par la suite.
Elle devient effectivement un de mes personnages préférés.

En ce qui concerne Ryan Chapelle, il devient une victime de Saunders lorsqu'en suivant une piste financière il est sur le point
de découvrir la fille du méchant (en bon papa celui ci lui vire de l'argent tous les mois).
avatar
Ishtyar
Apprenti(e)
Apprenti(e)

Age : 38
Localisation : Savigny sur Orge
Date d'inscription : 07/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "24h chrono"

Message  Invité le Lun 12 Oct 2009 - 15:59

L’analyse est tout à fait objective. La critique de la troisième saison est plus longue que la seconde car j’avais tout simplement pris un stylo et un bloc notes pendant le visionnage.

L’exigence du terroriste me semble disproportionnée par rapport à ses autres exigences car la recherche du CTU n’est pas l’œuvre que d’une seule personne. C’est pour cela que je pense que tout l’épisode concernant l’exécution ou la non exécution de Chappelle est avant tout une volonté de surprendre et de choquer le téléspectateur au détriment de la cohérence du scénario comme très souvent dans la série.

Que Kim s’en aille (mort violente ?) n’est pas une grosse perte car le personnage ne sortait pas vraiment du lot.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "24h chrono"

Message  Ishtyar le Lun 12 Oct 2009 - 17:40

denis a écrit:Que Kim s’en aille (mort violente ?) n’est pas une grosse perte car le personnage ne sortait pas vraiment du lot.
Elle part s'installer avec Chase (qu'on ne revoit malheureusement pas
après, je l'aimais bien), et elle ne fait plus que des apparitions.
Il y a des saisons complètes où elle n'apparait pas
avatar
Ishtyar
Apprenti(e)
Apprenti(e)

Age : 38
Localisation : Savigny sur Orge
Date d'inscription : 07/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "24h chrono"

Message  Invité le Mar 13 Oct 2009 - 18:57

Ishtyar a écrit:Elle part s'installer avec Chase (qu'on ne revoit malheureusement pas
après, je l'aimais bien), et elle ne fait plus que des apparitions.
Il y a des saisons complètes où elle n'apparait pas

Oui, c’est vrai que Case fait une entrée fracassante dans la série mais il n’a déjà plus de paluche pour tenir son flingue à la fin de la saison ! Quant à Kim, saison 2 à zapper, saison 3, le personnage est plus ‘fouille-merde’ de banalités qu’autre chose. J’ai oublié de citer Tony qui se prend 20 piges par le nouveau patron du CTU; il n'a aucun attrait : personnage sans relief, sans classe qui est loin de valoir Mason et Chappelle, ses prédécesseurs !
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Série "24h chrono"

Message  klokloh le Mar 13 Oct 2009 - 23:17

Il est vrai que Tony se tient très mal (épaules voutées, bras ballant...).
Un directeur de la CTU que j'aime beaucoup est Bill Buchanam : de la classe, élégant, efficace dans son job, facilitant la tâche de Bauer. Dommage que dans la saison 7.... Il est présent de la saison 4 à la septième.

Tu as sûrement raison par rapport à l'exécution de Chapelle, mais il est vrai que c'est une série où le spectateur est souvent surpris, comme l'expliquait Estuaire44.
avatar
klokloh
Duc(hesse)
Duc(hesse)

Age : 60
Localisation : Savigny sur Orge (91)
Date d'inscription : 04/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 10 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum