CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR - LE MONDE DES AVENGERS
Bonjour,
Soyez le(la) bienvenu(e) sur le forum français de référence concernant Chapeau Melon et Bottes de cuir !
.
ATTENTION : Afin de pouvoir rester avec nous et éviter d'être automatiquement désinscrit au bout d'un mois, il vous est demandé au minimum de vous présenter dans le fil adéquat : https://avengers.easyforumpro.com/t145-presentez-vous
.
Merci ! Et bon forum !!
CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR - LE MONDE DES AVENGERS
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Pokémon EB06 : chez quels marchands trouver des coffrets Règne de ...
Voir le deal

Le Dernier des Sept (The Superlative Seven)

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Le Dernier des Sept (The Superlative Seven) - Page 2 Empty Re: Le Dernier des Sept (The Superlative Seven)

Message  Dearesttara Lun 2 Aoû 2010 - 15:49

100% d'accord, mais je ne mets que 3 melons pour celui-là (et 4 pour Balles Costumées).

Dearesttara
Empereur
Empereur

Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Le Dernier des Sept (The Superlative Seven) - Page 2 Empty Re: Le Dernier des Sept (The Superlative Seven)

Message  Joris Lun 2 Aoû 2010 - 15:55

Je le trouve plus intrigant que Dressed to Kill de par l'ambiance, l'ile sombre et la demeure abandonnée, aussi par la musique et les bruits de feuille dans le hall qui ne cessent de voler dans les moindres recoins.
La scène où Wade se lève du cercueil est un peu inquiètante, où il se lève, enfin on pense (le spectateur) tout de suite qu'il va revenir--ou bien que quelque chose va se produire--car la caméra se suit pas Steed qui va se prendre un verre, mais celle-ci reste là à se centrer sur les cercueils.

La mort du Toréador est vraiment ridicule par contre je l'avoue, un véritable Imbécile. Le Dernier des Sept (The Superlative Seven) - Page 2 Icon_rolleyes Pfff, ouuuhh ! Le Dernier des Sept (The Superlative Seven) - Page 2 Icon_lol
Joris
Joris
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 31
Localisation : Metz (57)
Date d'inscription : 10/06/2006

Revenir en haut Aller en bas

Le Dernier des Sept (The Superlative Seven) - Page 2 Empty Re: Le Dernier des Sept (The Superlative Seven)

Message  Micksteed Mer 13 Oct 2010 - 22:54

Le toréador je pense que c'est volontaire, c'était pour s'en moquer, une sorte de petit message subtile (anti-corrida)

Sinon Voilà un épisode qui ose rompre certaines habitude de scénario, et c’est réussi avec brio !
Micksteed
Micksteed
Comte(sse)
Comte(sse)

Age : 32
Localisation : 77
Date d'inscription : 24/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Le Dernier des Sept (The Superlative Seven) - Page 2 Empty Re: Le Dernier des Sept (The Superlative Seven)

Message  Estuaire44 Ven 28 Jan 2011 - 9:45

Donald Sutherland a désormais son étoile sur le célèbre Walk of Fame.
http://www.lexpress.fr/culture/cinema/la-2430e-etoile-pour-donald-sutherland_956374.html
Estuaire44
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 52
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Le Dernier des Sept (The Superlative Seven) - Page 2 Empty Re: Le Dernier des Sept (The Superlative Seven)

Message  Nicolas Jeu 14 Avr 2011 - 20:02

Episode que j'aime beaucoup,avec son aspect "whodunit" calqué sur les "10
petits hommes de couleur" de Lady Agatha (on ne doit plus dire nègre sous peine de plainte de SOS Racisme...).Les différents personnages sont bien dessinés,avec un bel effort du costumier et c'est pour moi une joie sans mélange de voir Charlotte Rampling love ,dont je suis fan,à l'aube de sa brillante (et vénéneuse) carrière (depuis,elle s'est reconvertie dans les assurances,faut bien payer ses impots);la rencontre entre elle et Emma fait rèver!
Bons décors,qui ne sentent pas trop le studio.Sutherland lui aussi bien jeune est déjà inquiètant!
Tag final surréaliste,fait baisser la tension d'un épisode plutot angoissant.
Nicolas
Nicolas
Duc(hesse)
Duc(hesse)

Age : 57
Localisation : Romilly sur Seine (10)
Date d'inscription : 10/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Le Dernier des Sept (The Superlative Seven) - Page 2 Empty Re: Le Dernier des Sept (The Superlative Seven)

Message  Dearesttara Dim 17 Avr 2011 - 21:50

Je ne comprends pas pourquoi on dit que Rampling a un jeu limité dans cet épisode, je l'ai trouvée tout à fait convaincante ! Very Happy

Oui, surréaliste, mais d'une drôlerie irrésistible ! Mais je trouve que cet épisode n'est pas dans le suspense oppressant intégral. Y'a quand même un côté décalé avec le déguisement des personnages et l'apparition d'Emma. Donc le tag gâche pas trop. Après c'est vrai que mettre un tag comique à la fin d'un épisode vraiment oppressant est un peu maladroit. On a pas envie de rire après avoir vu Le Joker ou Pandora. Ne vous retournez pas avait eu le bon sens de rester dans la pression et l'amertume à la toute fin...
Dearesttara
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 30
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Le Dernier des Sept (The Superlative Seven) - Page 2 Empty Re: Le Dernier des Sept (The Superlative Seven)

Message  phildlm Lun 18 Avr 2011 - 1:01

Dearesttara a écrit:Je ne comprends pas pourquoi on dit que Rampling a un jeu limité dans cet épisode, je l'ai trouvée tout à fait convaincante ! Very Happy
Moi aussi! Il a pu y avoir une déception pour certains amateurs de la série qui, sachant qu'aucune femme ne peut être tuée, en avaient déduit qu'elle était forcément l'assassin, et finalement ce n'est pas le cas.
phildlm
phildlm
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 55
Localisation : Auvergne, entre Clermont et Lyon
Date d'inscription : 19/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Le Dernier des Sept (The Superlative Seven) - Page 2 Empty Re: Le Dernier des Sept (The Superlative Seven)

Message  Cetp65 Lun 12 Déc 2011 - 12:38

Beaucoup moins bon que Balles costumées, mais un épisode agréable. Intrigue originale (très inspirée des Dis petits nègres), suspense maîtrisé, très bonne réalisation, acteurs secondaires convaincants (Donald Sutherland l'est beaucoup plus que Charlotte Rampling - a noter que John Hollis tient un rôle assez proche de celui de Markel dans Warlock -). Peu d 'humour, excepté dans le tag final.
A noter que la doublure de Steed à rarement été si apparente. Shocked
3 melons !
Cetp65
Cetp65
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 29
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 01/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Le Dernier des Sept (The Superlative Seven) - Page 2 Empty Re: Le Dernier des Sept (The Superlative Seven)

Message  Invité Dim 15 Jan 2012 - 14:14

The Superlative Seven

Après Epic, cet autre épisode, tourné presque exclusivement en studio (toujours un problème de budget ?), souffre à la rediffusion. Des trois melons, je serais plus tenté vers un 2,5, surtout que les acteurs ne sont pas particulièrement transcendants, à l’exception du remarquable Donald Sutherland.

Continuité

• Pendant le décollage, Steed et Hana Wilde s'attachent et leurs sièges sont assez loin de la paroi, ils regardent néanmoins à travers le hublot.

Le Dernier des Sept (The Superlative Seven) - Page 2 Scaled.php?server=841&filename=vlcsnap2012011511h15m13Le Dernier des Sept (The Superlative Seven) - Page 2 Scaled.php?server=810&filename=vlcsnap2012011511h15m32

Steed dit à Wade, qui vient de sortir de son cercueil : "You were with me when Smith was killed". Ce qui est faux, Smith était seul et les autres dans la maison devant le corps de Freddy.


Aucun effort pour cacher la doublure de Patrick Macnee lors du long combat avec Wade !

Le Dernier des Sept (The Superlative Seven) - Page 2 Scaled.php?server=828&filename=vlcsnap2012011511h48m06Le Dernier des Sept (The Superlative Seven) - Page 2 Scaled.php?server=11&filename=vlcsnap2012011511h47m02



Détails

• Le costume de Steed est celui d’un général de Wellington pendant la campagne de Waterloo.‘Welcome to Waterloo, mein Herr !’, lui dit Max Hardy à bord.
Le Dernier des Sept (The Superlative Seven) - Page 2 Scaled.php?server=708&filename=vlcsnap2012011510h22m11

• À noter le nom de l'aéroport sur le carton d'invitation : « Clemens Airport 18.30 hrs…TINUM QUINTUM IDUS MARTIAS», clin d'œil des accessoiristes à Brian Clemens, scénariste de l'épisode. La traduction est : 18h30 le 11 mars (source : Mrs Peel, we’re needed).

Le Dernier des Sept (The Superlative Seven) - Page 2 Scaled.php?server=854&filename=vlcsnap2012011510h23m37

Une ‘devil mind’ pour Steed : lorsqu’il apprend le nombre impressionnant de taureaux que le matador a occis, il déclare : ‘That is quite a lot of b…’.

Hana cite un vers d’une comptine très connue en voyant Dayton en bourreau : Here comes the chopper to chop off your head. Ce vers est le dernier d’Oranges and Lemons, d’origine inconnue.

À noter que…

Freddy Richards regarde le costume de Steed et dit (en VO) : "Kitchener's Valet?". Intraduisible en français. "I was Lord Kitchener's Valet" était une boutique à la mode de Carnaby Street dans les années 60, fréquentée par les Beatles, Jimi Hendrix et les Rolling Stones. Elle vendait de vieux uniformes entre autres (source : Mrs Peel, we’re needed).

• Sur le DVD4 de la collection Optimum, Brian Clemens présente l’épisode avec sept armes de poing ! Il dit qu’il y avait une excellente distribution et qu’il serait impossible de se la payer aujourd’hui. Pourquoi était-ce possible ? Tout le monde voulait participer à la série ; on était payé pour donner quelques jours de son temps, on rencontrait Patrick Macnee et Diana Rigg, le tout dans une ambiance toujours joyeuse. Pour Clemens, l’épisode fut brillamment dirigé par Sydney Hayers et il cite le passage de l’avion sans pilote. Il y a de Ten Little Niggers dans cet épisode et il précise :’ You’ve got to watch this one until the very…’ et à la place du ‘end, le boom du revolver tenu par Clemens clôt la présentation.

• Parmi les images de la galerie du DVD 4 d’Optimum, une surprenante : Gary Hope, qui joue le toréro Joe Smith, boit dans son cercueil !







Dernière édition par denis le Dim 15 Jan 2012 - 14:16, édité 1 fois
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le Dernier des Sept (The Superlative Seven) - Page 2 Empty Re: Le Dernier des Sept (The Superlative Seven)

Message  Cetp65 Dim 15 Jan 2012 - 14:16

Un bon épisode, mais franchement en dessous de son original (Balles costumées). 3 melons pour moi !
Les doublures ont en effet rarement été aussi flagrantes !
Cetp65
Cetp65
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 29
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 01/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Le Dernier des Sept (The Superlative Seven) - Page 2 Empty Re: Le Dernier des Sept (The Superlative Seven)

Message  Invité Dim 15 Jan 2012 - 14:29

Question

Certains sites pensent que la bouteille de champagne est de marque Moët & Chandon. Je ne suis pas certain de cela vu l’étiquette. Et vous ?
Le Dernier des Sept (The Superlative Seven) - Page 2 Scaled.php?server=401&filename=vlcsnap2012011511h56m29
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le Dernier des Sept (The Superlative Seven) - Page 2 Empty Re: Le Dernier des Sept (The Superlative Seven)

Message  Estuaire44 Lun 28 Jan 2013 - 14:57

Estuaire44
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 52
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Le Dernier des Sept (The Superlative Seven) - Page 2 Empty Re: Le Dernier des Sept (The Superlative Seven)

Message  Guillaume Dim 28 Avr 2013 - 12:30

Le Dernier des Sept (The Superlative Seven) - Page 2 Wade
Guillaume
Guillaume
Marquis(e)
Marquis(e)

Age : 34
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 22/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Le Dernier des Sept (The Superlative Seven) - Page 2 Empty Re: Le Dernier des Sept (The Superlative Seven)

Message  Guillaume Dim 28 Avr 2013 - 12:35

cliquez pour agrandir...juste pour signaler que quand on voit le colonel se battre à l'épee(ombre)...on peut très légèrement distinguer le "bandana" de wade (ce que j'ai mis en blanc)...joué donc par son jumeau??
c'est un peu tiré apr les cheveux mon explication...car l'ombre aurait pu etre jouée par quelqun d'autre mais bon...j'ai vérifié le bandana est bien du coté droit duan l'épisode.

vous voyez ce que je veux dire?vous etes d'accord?je em fais peut etre des films.

j'ai reregardé l'épisode ce matin j'ai observé l'ombre...le fruit de mon imagination?
Guillaume
Guillaume
Marquis(e)
Marquis(e)

Age : 34
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 22/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Le Dernier des Sept (The Superlative Seven) - Page 2 Empty Re: Le Dernier des Sept (The Superlative Seven)

Message  TK Dream Jeu 2 Mai 2013 - 12:18

En tous cas un bon épisode de cette série.
TK Dream
TK Dream
Baron(ne)
Baron(ne)

Age : 58
Localisation : Mars
Date d'inscription : 09/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Le Dernier des Sept (The Superlative Seven) - Page 2 Empty Re: Le Dernier des Sept (The Superlative Seven)

Message  Cetp65 Sam 4 Mai 2013 - 0:25

Remake de ''Balles costumées'', chef d'oeuvre de la saison 3. Le résultat ne pouvais être qu'inférieur : il s'agit tout de même d'un bon épisode en effet.
La doublure de Pat Macnee est particulièrement visible dans cet épisode, plus que les autres même. Shocked
Cetp65
Cetp65
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 29
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 01/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Le Dernier des Sept (The Superlative Seven) - Page 2 Empty Re: Le Dernier des Sept (The Superlative Seven)

Message  Estuaire44 Lun 12 Aoû 2013 - 21:45


Le dernier des sept signifie un nouveau remake pour cette saison 5, directement inspiré de cette pépite d’humour et de fantaisie que représentèrent Balles costumées en saison 3. Preuve que, derrière le voile de l’image de moindre qualité et des conditions de tournage, cette période comporte bon nombre de scénarios de qualité. Malheureusement, comme c’est la règle et non l’exception cette saison, la relecture s’affiche de bien moindre qualité que l’original, la faute en revenant à des modifications se révélant comme autant de contre-sens.

En effet, force est de déchanter, après une introduction certes fort divertissante entre nos deux Avengers. Là où l’épisode original instituait une véritable atmosphère d’étrange et de mystère, sur un ton finalement très proche de La Quatrième Dimension, on trouve ici une succession de meurtres dépourvue de subtilité et médiocrement filmée, rien à voir avec les jouissifs affrontements de Caméra meurtre. On évoquait The Twilight Zone, alors qu’ici on nous propose plutôt un médiocre Highlander et son « Il ne peut en rester qu’un », le lyrisme du concept en moins.

On ne se comparera pas l’argument squelettique de l’opus au chef d’œuvre de la Duchesse de la Mort qu’est Dix petits nègres, tant il n’en conserve qu’un modus operandi schématisé jusqu’à la caricature, totalement dépourvu de la nature profondément sombre et délétère –sinon désaxée- du roman et de son protagoniste. Quant à la chute finale, on imagine bien qu’Agatha Christie a eu une idée autrement plus forte que celle-ci relevant de la bande dessinée pour la jeunesse. Probablement l’exploitation du thème du double la plus faible de l’ensemble de la série.

La simplification à outrance de la marche des évènements rejoint malheureusement celle des personnages. On rejoint ici un travers global de la période couleurs de la série vis à vis de la monochrome : hormis quelques remarquables Diabolical Masterminds tels Z.Z. von Schnerk, on y privilégie désormais le visuel à l’écriture des caractères (se peut par ambition américaine). Cela tourne ici à la caricature avec une succession de rôles secondaires réduits à de simples silhouettes, uniquement là pour exhiber vêture puis trépasser. Outre une incarnation plus savoureuse des costumes des costumes portés, Balles costumées nous régalait d’une épatante Pussy Cat, à l’irrésistible matois badinage avec Steed. Anneke Willis (qui débute sa dernière aventure à bord du TARDIS le jour même de la diffusion de l’épisode) crevait déjà l’écran, rien de tel ici, avec des comédiens solides mais sans guère matière à briller.

A contrario Le dernier des sept peut compter sur l’immense talent de Donald Sutherland, superbe de présence. Malheureusement la gestion de Jessel s’avère absolument catastrophique. Un Diabolical Mastermind brille par intrinsèquement mais aussi et surtout lors des confrontations directes avec les Avengers, souvent les scènes les plus électriques de son épisode. Or ici cette si précieuse interaction disparaît purement et simplement, contrairement à Balles costumées et à son Napoléon. Jessel se voit confiné à de simples commentaires en compagnie de Kanwitch, un choix destructeur et frustrant au possible. L’impression de redite se renforce également avec la reprise par John Willis de son rôle dans Warlock : un espion classique acoquiné avec le génie criminel du jour, qui provoquera sa perte in fine. Sauf que le dénouement réduit ici Jessel au rang de simple escroc, tandis que Gallion est... tout autre chose.

On croit enfin que survient le moment de la confrontation quand Jessel quitte son antre, mais Clemens décide que le combat final (un anémique duel de western) sera mené par Hana Wilde, un autre jugement contre productif Sans doute fallait-il débusquer une quelconque utilité à ce personnage ne dégageant que bien peu de chose, avec un manque de métier chez Charlotte Rampling n’arrangeant rien. On trouve ici l’étiage des différentes partenaires occasionnelles de Steed, alors que le duo formé avec Cathy gale fonctionnait à la perfection dans Balles costumées. La  soudaine survenue de Mrs Peel produit un effet passablement ridicule, d’autant qu’elle se voit lestée du plus hideux des Emmapeelers, une quasi tenue de bagnarde. Il aurait mieux fallu la maintenir dans les tags (comme pour Tara dans Killer), surtout pour une action aussi minimaliste.

Outre une introduction et une conclusion particulièrement amusantes et le talent  de Sutherland, l’épisode peut compter sur de superbes décors et une exploitation judicieuse du Technicolor (rouge de la salle d’entrainement, superbe plateau du manoir). Surtout l’abattage et le talent d’un parfait Patrick Macnee entrainent l’adhésion du public, malgré quelques évidentes doublures (nous y sommes habitués). On peut regretter que, du fait de la faiblesse insigne de l’opposition, on ne ressente jamais Steed en danger, comme c’est le cas pour Mrs Peel dans Le Joker, ou plus encore dans L’héritage diabolique. (*)



 Les scènes de l’aéroport permettent de découvrir des avions de l’époque, dont le Bristol 175 Britannia et le Douglas C-3. Steed et les autres invités embarquent à bord d’un Handley Page Out 100 HPR-7. Cet avion de ligne britannique, dont la gamme est produite à partir à 1959, est le premier à s’enrichir d’un turboréacteur. Il remplace le Douglas C-3, dont le modèle remonte aux années 30 et qui est à la peine sur les lointaines destinations internationales.
Estuaire44
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 52
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Le Dernier des Sept (The Superlative Seven) - Page 2 Empty Re: Le Dernier des Sept (The Superlative Seven)

Message  Zaitchick Lun 21 Avr 2014 - 20:22

Je ne suis pas très convaincu par cet épisode que j'ai découvert tardivement (en 1990).
Bien sûr il y a le plaisir de découvrir de futures vedettes débutantes (Donald Sutherland, Charlotte Rampling, Brian Blessed...) mais l'intrigue qui démarque les Dix Petits Nègres d'Agatha Christie me convainc assez peu.
D'abord, l'argument de départ : les sept spécialistes doivent servir à tester un prototype de surhomme en milieu clos. En réalité (spoiler), il s'agit d'une escroquerie, puisque le tueur a un double. C'est bien compliqué. En fait, je peine à faire le lien entre la séquence d'introduction et la suite du récit comme si elles n'avaient rien à voir entre elles (à part le corps du Chinois dans l'armure.) L'argument de la vengeance ou d'un contrat auraient simplifié l'intrigue. Et pourquoi nous montrer tous ces tueurs au début si on ne les utilise pas dans l'épisode ?
Ensuite, pourquoi révéler que le tueur se trouve parmi les sept ? Et pourquoi cette révélation faite, les sept décident de se séparer pour fouiller l'île ? (A la recherche de quoi ?) A part offrir des cibles séparées au tueur, quel intérêt ?
Lorsqu'on entend l'avion d'Emma Peel se poser, cela n'affole ni le maître de l'île, ni les "invités", c'est pourtant un moyen de quitter l'île ! D'ailleurs, où s'est-il posé ? L'île ne paraît pas bien grande. Pourquoi Dayton ne se met-il pas à la recherche de l'appareil plutôt que de vouloir utiliser le carburant de l'avion qui les a transporté pour faire un feu ? (Peut-être ne sait-il pas piloter, remarquez...)
Enfin, la mise en scène a quelque peu vieilli, on a évoqué les doublures visibles, les combats, pas toujours efficacement chorégraphiés, les décors parfois peu convaincants (et qui bougent lorsque Steed affronte le tueur contre la rambarde du balcon).
ça reste un épisode agréable, mais suranné.
(Peut-être parce que je l'ai vu très tard et que la magie n'opère pas contrairement à d'autres épisodes.)
Zaitchick
Zaitchick
Chevalier
Chevalier

Age : 54
Localisation : Romagnat (63540)
Date d'inscription : 19/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Le Dernier des Sept (The Superlative Seven) - Page 2 Empty Re: Le Dernier des Sept (The Superlative Seven)

Message  Estuaire44 Sam 25 Avr 2020 - 22:55

A plus de 80 ans passés, Brian Blessed assure la voix du terrible guerrier Gotrek, grand pourfendeur du Chaos, dans la version jeu vidéo du monde de Warhammer. Quelle énergie ! Les romans des aventures de Gotrek et Félix aux quatre coins du Vieux Monde sont les meilleurs bouquins à lire sur Waehammer,en plus des Codex, bien sûr.

Estuaire44
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 52
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Le Dernier des Sept (The Superlative Seven) - Page 2 Empty Re: Le Dernier des Sept (The Superlative Seven)

Message  Estuaire44 Lun 11 Jan 2021 - 9:23

Souvenir de tournage (un brin distant) de Charlotte Rampling, lu dans Le Journal du Dimanche.

J'avais 20 ans et j'avais été castée pour un épisode [Le Dernier des sept] de ce feuilleton déjà culte à l'époque. Il mettait en scène sept filles un peu désaxées qui étaient les meilleures dans leur domaine : il y en avait une qui était spécialiste des acrobaties, une autre championne du volant et moi j'interprétais une cow-girl, avec un magnifique Stetson sur la tête et qui tirait plus vite que son ombre ! Diana Rigg était en fin de contrat et le bruit courait que la production cherchait une nouvelle actrice pour lui succéder. Alors j'ai joué de mon pistolet et de mes charmes de mon mieux. Mais apparemment, ça n'a pas suffi puisque Linda Thorson a été finalement choisie pour incarner Tara King, la remplaçante d'Emma Peel. Peut-être que si j'avais été retenue, ma carrière aurait été différente…

Estuaire44
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 52
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

Zaitchick aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Le Dernier des Sept (The Superlative Seven) - Page 2 Empty Re: Le Dernier des Sept (The Superlative Seven)

Message  Zaitchick Lun 11 Jan 2021 - 9:33

Estuaire44 a écrit:
Souvenir de tournage (un brin distant) de Charlotte Rampling, lu dans Le Journal du Dimanche.



La mémoire est sélective. Le groupe ne comptait pas que des filles.
Zaitchick
Zaitchick
Chevalier
Chevalier

Age : 54
Localisation : Romagnat (63540)
Date d'inscription : 19/04/2014

Estuaire44 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Le Dernier des Sept (The Superlative Seven) - Page 2 Empty Re: Le Dernier des Sept (The Superlative Seven)

Message  Estuaire44 Lun 11 Jan 2021 - 9:45

Tout à fait, c'est pour cela que j'ai mis "un brin distant". Elle était même la seule fille du groupe, Mrs Peel n'en faisait pas partie. Elle doit sans doute confondre avec une autre production, en même temps ce furent seulement quelques jours de tournage voici plus d'un demi-siècle.
Estuaire44
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 52
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

Zaitchick aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Le Dernier des Sept (The Superlative Seven) - Page 2 Empty Re: Le Dernier des Sept (The Superlative Seven)

Message  Estuaire44 Mer 20 Jan 2021 - 1:03

Le Dernier des Sept (The Superlative Seven) - Page 2 EsGuzSgWMAM8glg?format=jpg&name=900x900
Estuaire44
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 52
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

Zaitchick aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Le Dernier des Sept (The Superlative Seven) - Page 2 Empty Re: Le Dernier des Sept (The Superlative Seven)

Message  blackwarrior Sam 20 Fév 2021 - 19:46

épisode moyen j'ai eu du mal à reconnaitre Charlotte Rampling qui devait être à ses débuts non? donald sutherland par contre y est excellent.
blackwarrior
blackwarrior
Chevalier
Chevalier

Age : 49
Localisation : douceur angevine
Date d'inscription : 09/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

Le Dernier des Sept (The Superlative Seven) - Page 2 Empty Re: Le Dernier des Sept (The Superlative Seven)

Message  Camarade Totoff Lun 22 Fév 2021 - 13:29

blackwarrior a écrit:épisode moyen j'ai eu du mal à reconnaitre Charlotte Rampling qui devait être à ses débuts non? donald sutherland par contre y est excellent.

Ils sont débutants tous les deux. Je crois que c'est le premier rôle de Charlotte Rampling. A^rès, c'est vrai que c'est une succession de meurtres assez classique.
Camarade Totoff
Camarade Totoff
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 41
Localisation : Vitry sur Seine
Date d'inscription : 26/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Le Dernier des Sept (The Superlative Seven) - Page 2 Empty Re: Le Dernier des Sept (The Superlative Seven)

Message  Estuaire44 Lun 22 Fév 2021 - 13:59

L'un de ses tous premiers effectivement, Sutherland avait un peu plus de bouteille.
Estuaire44
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 52
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Le Dernier des Sept (The Superlative Seven) - Page 2 Empty Re: Le Dernier des Sept (The Superlative Seven)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum