CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR - LE MONDE DES AVENGERS
Bonjour,
Soyez le(la) bienvenu(e) sur le forum français de référence concernant Chapeau Melon et Bottes de cuir !
.
ATTENTION : Afin de pouvoir rester avec nous et éviter d'être automatiquement désinscrit au bout d'un mois, il vous est demandé au minimum de vous présenter dans le fil adéquat : https://avengers.easyforumpro.com/t145-presentez-vous
.
Merci ! Et bon forum !!
CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR - LE MONDE DES AVENGERS
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -54%
Camera Surveillance Bébé WiFi sans ...
Voir le deal
22.94 €

Série "Les Brigades du Tigre"

Page 2 sur 14 Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 14  Suivant

Aller en bas

Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Empty Re: Série "Les Brigades du Tigre"

Message  Invité le Ven 5 Sep 2008 - 22:32

Steed3003 a écrit:Un livre dédié aux Brigade du Tigre va sortir aux Editions Yris. L'excellent Didier Liardet et Michelle Roussel en sont les auteurs.

Il est disponible depuis cette semaine ! En voici la couverture :

Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Brigad10

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Empty Re: Série "Les Brigades du Tigre"

Message  Invité le Sam 6 Sep 2008 - 14:32

Excellente nouvelle. Dommage que la qualité des DVD ne soit pas au rendez-vous. Un comble pour la meilleure série française.
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Empty Re: Série "Les Brigades du Tigre"

Message  joseuvic le Lun 24 Nov 2008 - 14:46

Phil DLM a écrit:Le film, je ne l'ai pas vu non plus, pour moi une adaptation avec des acteurs autres que les acteurs de la série ne peut être que ridicule, cela vaut autant pour les brigades du tigre que pour Chapeau melon et bottes de cuir ou d'autres adaptations.
Je l'ai regardé hier soir lors de sa diffusion sur France 2.
Bon, c'est vrai que c'est loin de la série mais ça se laisse regarder sans problème.
Le plus dur comme toujours quand une série TV est adaptée au cinéma c'est la mutation des personnages.
Le commissaire Faivre du film (G Jugnot) n'a pas le caractère ni la présence de François Maistre. Valentin (C Cornillac) n'est pas le gentil commissaire de la série mais reste crédible et Pujol (E Baer) est pendant les 3/4 du film carrément odieux: Rien à voir avec le filou, le rusé de la série. Seul Terasson (O Gourmet) est assez proche du personnage de la série bien que beaucoup moins attachant.
Par contre le film reste intéressant et la distribution est étincelante.
Bref, j'ai passé un bon moment en regardant ce film mais comme toujours, je préfère revoir la série TV.
joseuvic
joseuvic
Comte(sse)
Comte(sse)

Age : 55
Localisation : Ne sait pas
Date d'inscription : 02/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Empty Série "Les Brigades du Tigre"

Message  Invité le Lun 24 Nov 2008 - 19:15

Je me suis rendu compte qu'il n'y avait pas de post à proprement parlé (à part celui sur l'arnaque) sur cette série; la meilleure série française à mon avis. C'était l'époque où on faisait de vraies séries françaises, pas des copies US ou des programmes pour demeurés comme Joséphine...

L'histoire de ces brigades mobiles est, certes, le plus souvent embellie mais Claude Desailly réussit à y coller les évènements de l'époque. L'interprétation de Jean-Claude Bouillon, Jean Paul Tribout et Pierre Maguelon est superbe; la musique de Claude Bolling inoubliable.

Il existe six saisons (de chacune six épisodes) et les quatre premières tournées de 1974 à 1978 sont, de loin, les meilleures. Des épisodes comme Nez de chien, La main noire, Bonnot et Cie sont des classiques.

Il existe deux dossiers excellents, celui du Magazine des Séries et celui d'Aux frontières des séries.
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Empty Re: Série "Les Brigades du Tigre"

Message  Invité le Lun 24 Nov 2008 - 19:42

C'était la qualité ORTF, la série fut tournée à partir du début 1973, une époque où l'audimat avait moins d'importance qu'aujourd'hui.

Et comme série policière française, nettement meilleure que NCIS ou d'autres séries actuelles.

Jean Paul Tribout avait un personnage de reporter/détective dans "L'homme qui revient de loin" (1972) adapté de Gaston Leroux par... Claude Desailly qui y jouait le personnage de Prosper, un attardé.

Sans doute la participation de Tribout aux brigades doit elle beaucoup à ce rôle.

Jean Claude Bouillon tourna une autre superbe série malheureusement programmée l'été 1974 dans l'indifférence: "Alexandre Bis" (espionnage)

Il est un peu dommage que tant Bouillon que Pierre Maguelon se soient vus proposés 30 ans plus tard des rôles récurrents dans l'interminable "Sous le soleil". Ils méritent mieux.

En 1982, Pierre Maguelon donnait des one man show en province, j'ai bien failli le voir dans son spectacle à Montpellier.

J'aimais bien François Maistre, inoubliable comte de Monsoreau.
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Empty Re: Série "Les Brigades du Tigre"

Message  Invité le Dim 21 Déc 2008 - 13:13

C'est la période de Noël et je me rappelle que celui de 74 fut marqué par le début de la série Les Brigades du Tigre à la télévision française. Une sorte d'Incorruptibles à la française pour une série restée inégalée de nos jours. Je vous renvoie aux dossiers cités plus haut pour les détails de la production. Personnellement, j'aurai sous peu au pied du sapin le livre de la collection Yris...
La première saison que j'ai revue avec plaisir.

SAISON I

Ce siècle avait 7 ans. §§§

Un épisode qui met en évidence les manques de moyens de la police au début du XXième siècle : vélos contre véhicules à moteur. La première partie dévoile ces carences et l'impossibilité des forces de l'ordre à faire face. L'inspecteur Valentin est désabusé et doit courir après les petits souteneurs (Dominique Zardi). 1907 marque la création des Brigades Mobiles (d'où le titre de l'épisode) et le commissaire Valentin, promu pour l'occasion, les rejoint. Il y fait la connaissance de Terrasson et Pujol mais surtout des nouvelles techniques : empreintes digitales, machines à écrire, automobiles....Toutes ces techniques et un peu de chance (tomber sur la soeur du malfrat au pouce amputé) permettront aux Brigades d'anéantir le gang des charbonniers. Excellente introduction à la série : somptueux décors, de nombreux figurants, une vraie leçon d'histoire !

- Alain Halle Halle réapparaîtra dans deux autres épisodes de la série : SOS Tour Eiffel, Bandes et contrebandes.


Nez de Chien. §§§§

En 1912, la bande à Bonnot est sous les verrous sauf Louis Lacombe dit 'Nez de Chien' surnommé ainsi à cause de son flair pour détecter le danger. Il nargue la police et il est prêt à tout pour libérer ses 'camarades'. Un épisode que je me souvenais d'avoir vu à sa première diffusion, Noël 74. Gérard Lecaillon est magistral dans son rôle d'anarchiste et même dans son double rôle même si celui-ci laisse le téléspectateur avec une multitude de questions (je ne dévoile pas ce ‘spoiler’). Episode violent, prenant, une chasse à l'homme palpitante; c'est un incontournable de la série.

- Comme dans l'épisode précédent, Alfred Baillou est le crieur de journaux.
- Robert Audran, Guillaume l'anarchiste imprimeur, a joué dans Les rois maudits.

Les vautours. §§§§

Les aviateurs, Latham et Blériot, se disputent pour parvenir le premier à traverser la Manche. Les sabotages successifs d’avion vont progressivement orienter les recherches vers une tierce personne. Episode particulier dans la mesure où le générique traditionnel n’est pas présent, Valentin apparaît après presque dix minutes et les deux inspecteurs, Pujol et Terrasson, encore plus tard. Le cynique et cruel Oswald et la jolie garce Yvette (craquante Hélène Manesse) donnent un peu de violence et d’érotisme à cet épisode ludique et très distrayant. Bien que le coupable soit connu, le dénouement final est assez inattendu. De l’humour lorsque Robert, le cafetier, parjure sur sa ‘Germaine’ !

- Dans le dernier quart d'heure de l'épisode, Valentin porte deux costumes totalement différents. Tout d'abord, il est habillé dans une tenue foncée au moment de quitter les locaux des brigades mobiles, puis on le retrouve tout de blanc vêtu, avec un magnifique canotier, quand il parvient à prévenir Louis Blériot de l'imminence d'un attentat contre son avion ! (source : site, Le Magazine des séries.

Visite incognito. §

Au moment de l’Entente Cordiale, la visite (incognito) du prince de Galles à Paris est source d’inquiétude. Les Brigades Mobiles sont chargées de la protection mais les Allemands vont se servir d’un sosie du prince pour tenter de ridiculiser et d’anéantir l’Entente. Cet épisode humoristique fait figure de transition et il tranche, par son aspect comique, avec la noirceur des précédents (et des suivants). Valentin rencontre, par hasard, une ex et la musique n’a pas ses tonalités angoissantes habituelles. La meilleure scène est celle où le (faux) prince passe une soirée cabaret feignant d’être saoul mais cet épisode est une parenthèse…

- Vernon Dobtcheff (1934, France) a joué dans plus de 250 films ou séries dont trois épisodes des Avengers : Avec vue imprenable (saison quatre), Le mort vivant (saison cinq) et Haute tension (saison six). Il est à l'affiche entre autres, au cinéma dans [i]The assassination bureau (avec Diana Rigg), Le crime de l'Orient Express, L'espion qui m'aimait, Le nom de la rose. À la télévision, il a participé aux séries Le Saint, Les champions, Poigne de fer et séduction, Le retour de Sherlock Holmeset un autre épisode des Brigades : Cordialement vôtre.
- Marion Game joue la barmaid dans l’épisode, SOS Tour Eiffel.
- Pierre Londiche, le prince, reviendra dans l’un des meilleurs épisodes de la série : Le village maudit.

La confrérie des loups. §§§

1911. Une prostituée renseigne Valentin sur les agissements du milieu qui s'est organisé en confrérie secrète. Pujol, devenu compagnon de cellule d’un dangereux truand, participe à une évasion pour infiltrer l'organisation. Pour se faire accepter, il doit simuler l’attentat sur Valentin. En définitive, son audace le trahit et il est démasqué. Je me souviens très bien de cet épisode diffusé à la St Sylvestre 74. Quelques longueurs, l'arrivée d'un complice à la réunion dure trois bonnes minutes mais un suspense croissant et une atmosphère lourde. Le final est intéressant avec la fouille de la maison clôturée par le combat entre Pujol et le chef de la meute.

- Alfred Baillou fait sa troisième apparition de la série en crieur de journaux. Autre personnage récurrent : le laborantin, Didier Albert, reviendra dans De la poudre et des balles.
- Myriam Boyer, la prostituée qui renseigne Valentin et qui est assassinée peu après, joue le rôle de la mère de Mesrine dans le film qui vient de sortir au cinéma. Dans la vie, elle est la mère de...Clovis Cornillac qui est Valentin dans le film !
- Raymond Bussières (qui joua dans Le lion et la licorne ainsi que dans de nombreux films et séries) tient le rôle de L'africain.
- Rudy Lenoir était né en 1913 en Allemagne...à Strasbourg à l'époque. Il a tenu de nombreux rôles d'allemands dans sa carrière.
- Jean François Rémi, décédé en 2007, joue dans un autre épisode, Rita et le caïd. Il a un personnage récurrent dans Aux frontières du possible.

La main noire. §§§§

1910. Des enlèvements en plein Paris intriguent les Brigades Mobiles. Vu la nationalité des personnes visées, la Main Noire, société secrète serbe, est rapidement suspectée. Valentin va devoir se rendre en Belgique pour finalement découvrir que l’organisation a décidé d’inonder l’empire austro-hongrois de fausse monnaie. Un très bon épisode mouvementé avec de nombreuses scènes en extérieur dont une poursuite qui se termine…par une panne d’essence de la voiture des Brigades ! « De ce côté là, au moins, les chevaux avaient du bon ! »Les combats de boxe française, cachet de la série, sont magnifiquement présents.

- Les combats de boxe française sont chorégraphiés par Jean-Pierre Julémont, champion belge de boxe française dans les années 1969/1970. (source : site, Le magazine des séries)
- Cet épisode fut effectivement tourné en partie en Belgique, dans la région de Namur. (source : site, Le magazine des séries)
- De nombreux acteurs belges : André Daufel est décédé un an après le tournage de l’épisode, Pierre Laroche dans son premier rôle, Claire Wauthion.
- Charles Millot est né en Yougoslavie ce qui colle avec son rôle.
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Empty Re: Série "Les Brigades du Tigre"

Message  Invité le Lun 22 Déc 2008 - 19:13

denis a écrit:C'est la période de Noël et je me rappelle que celui de 74 fut marqué par le début de la série Les Brigades du Tigre à la télévision française.

Je me souviens de ce Noël 1974, sortie de "L'homme au pistolet d'or" au ciné, "Casino Royale 1967" le soir du 31/12 en télé ainsi que je crois "Les aventuriers" avec Lino Ventura, Alain Delon et Joanna Shimkus en première diff télé tard le soir de Noël, et donc des "Brigades du tigre". Il s'était passé quelque chose au niveau de la programmation, il devait y en avoir six, c'était de mémoire diffusé après Les Carpentier (Roger Pierre et Jean Marc Thibault), mes parents regardaient les deux émissions, ce qui ne fut plus possible à partir de Janvier 75 où six autres épisodes prirent la suite à la même heure sur deux chaines différentes le samedi soir, comme ce n'est pas moi qui choisissait le programme, je fus privé des brigades, je crois bien qu'il y avait "Les z'heureux rois z'Henri" sur TF1 face aux Brigades du tigre sur A2. Heureusement, il y eut vite une rediffusion. Dans ceux dont je fus privé il y avait un titre assez fantastique: "Les compagnons de l'Apocalypse" (on se souvient parfois mieux de ce qu'on a raté tant la frustration est grande).
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Empty Re: Série "Les Brigades du Tigre"

Message  Invité le Lun 22 Déc 2008 - 19:23

Patricks a écrit:Dans ceux dont je fus privé il y avait un titre assez fantastique: "Les compagnons de l'Apocalypse" (on se souvient parfois mieux de ce qu'on a raté tant la frustration est grande).

Le 3 de la seconde saison. Je l'ai revu avant-hier.
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Empty Re: Série "Les Brigades du Tigre"

Message  Invité le Lun 22 Déc 2008 - 22:03

Des six premiers épisodes chroniqués par Denis, trois m'ont marqué (peut être aussi ont ils été plus rediffusés ou les ai je plus vu que les autres?)
Nez de chien: J'avais été marqué par Gérard Lecaillon, qui a un rôle assez terrifiant et ce surtout sur la fin de l'épisode. Cela contrastait avec l'image de "la bande à Bonnot" qui en 1974 se résumait pour moi à la chanson de Joe Dassin - Je ne sais plus ou non si j'avais vu le film avec Brel qui montre Bonnot sous un jour différent.

Ce siècle avait sept ans: Un des épisodes dont je me souviens le plus, notamment le début (à la différence de "Nez de chien") où les policiers n'ont que des bicyclettes... et où le policier tué est la goutte d'eau qui fait déborder le vase.

Visite incognito: le souvenir que j'ai de cet épisode diffère de l'avis de Denis, je le trouvais effrayant avec ce faux prince menaçant de provoquer un grave incident diplomatique, d'ailleurs je m'en rappelle encore alors que j'ai oublié les trois autres épisodes chroniqués.

Les autres épisodes qui m'ont marqué sont dans les saisons à venir: "Don de Scotland Yard" (pour Edward Meeks), "Le vampire des Carpathes" pour le côté suspense épouvante, et un épisode qui rappelle un peu "nez de chien": "Les fantômes de Noël", épisode aux antipodes du film "Sacco et Vanzetti" (vu en salles à sa sortie à cause de la chanson!)
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Empty Re: Série "Les Brigades du Tigre"

Message  Invité le Lun 22 Déc 2008 - 22:30

denis a écrit:
Nez de Chien. §§§§

.
- Robert Audran, Guillaume l'anarchiste imprimeur, a joué dans Les rois maudits.

.

Voici une photo de Robert Audran dans "la reine étranglée", un bref rôle, le secrétaire de Marigny, Barma filme le plus souvent l'acteur de dos. Celui que l'on voit de face est André Falcon/Marigny, j'ai revisionné l'épisode exprès: aucun autre secrétaire de Marigny dans l'épisode.

Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Robert10
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Empty Re: Série "Les Brigades du Tigre"

Message  Invité le Mar 23 Déc 2008 - 18:30

Patricks a écrit:Ce siècle avait sept ans: Un des épisodes dont je me souviens le plus, notamment le début (à la différence de "Nez de chien") où les policiers n'ont que des bicyclettes... et où le policier tué est la goutte d'eau qui fait déborder le vase.
C'est l'assassinat d'un des membres du gang transféré en fourgon.
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Empty Re: Série "Les Brigades du Tigre"

Message  Invité le Mar 23 Déc 2008 - 18:33

denis a écrit:
Patricks a écrit:Ce siècle avait sept ans: Un des épisodes dont je me souviens le plus, notamment le début (à la différence de "Nez de chien") où les policiers n'ont que des bicyclettes... et où le policier tué est la goutte d'eau qui fait déborder le vase.
C'est l'assassinat d'un des membres du gang transféré en fourgon.

Merci de la précision, la mémoire n'est plus ce qu'elle était Vieux
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Empty Re: Série "Les Brigades du Tigre"

Message  Invité le Jeu 25 Déc 2008 - 11:03

SAISON II

Collection 1909. §§§
Des fuites au sommet de l’état mènent Valentin dans le milieu de la haute couture et de la politique. Tout se complique lorsqu’un mannequin est assassiné. Une sombre histoire de chantage impliquant des personnalités importantes peut briser la carrière du commissaire. Un épisode plaisant où des ‘découvertes’ sont évoquées (le silencieux, le portrait robot). En fait, Valentin met à jour un réseau de prostitution mais ce terme n’est jamais évoqué dans l’épisode ! Le commissaire échange un baiser fougueux avec une de ces demoiselles et se rend compte de la supercherie. Une fin mouvementée avec sûrement la plus longue fusillade de la série et deux combats à mains nues. « Mesdames, j’ai bien l’honneur. »

- Chose rare : Faivre se sert d’un révolver dans le final : »Cela me rappelle ma jeunesse ! ».
- Mireille Audibert, qui incarne le mannequin Coco, était une comédienne française de cinéma, télévision et doublage née en 1949 et décédée en 1993.
- Philippe Brigaud a joué dans d’autres épisodes : Visite incognito, Don de Scotland Yard, Les demoiselles du Vésinet, Lacs et entrelacs.
- Raoul Curet incarne Clemenceau dans cet épisode ; il sera Poincaré dans Le complot.
- Luce Garcia-Ville est une actrice française (1932-1975), décédée d’une longue maladie. Elle a surtout brillé sur les planches.
- René Deltgen (Max) était un comédien luxembourgeois (1909-1979).
- Pauline Larrieu est Béatrice dans Commissaire Moulin.

L’Auxiliaire. §§
La nièce du roi de Norvège est enlevée en plein Paris. Après fausse piste et piétinements, Valentin décide de faire appel à une auxiliaire, une femme policière, pour élucider une vague de kidnappings sans exigence. Piégée également, elle permettra aux Brigades Mobiles de mettre fin aux agissements de Mormons. L’intrigue de l’épisode est moyenne ; des Mormons, installés en France, enlèvent des jeunes femmes blondes afin de créer une race aryenne, deux décennies avant le nazisme. L’histoire se cherche pendant la première partie et malgré quelques bonnes scènes (Pujol se prenant une baffe : ‘Et pan, dans le mille’), on attend que quelque chose se passe. L’enlèvement d’Antoinette est la meilleure séquence. La ‘découverte’ de l’épisode est la poudre à renifler pour les chiens.

- Dans cet épisode, Terrasson s’est blessé dans un ‘nouveau sport de combat’ et il est remplacé, après un tiers de l’épisode, par Bertouin (Guy Grosso, le Maréchal des Logis Tricard dans la série des Gendarmes, est décédé en 2001).
- Comment dix policiers (et un chien) peuvent-t-ils tenir dans la minuscule ambulance ?
- Bruno Dietrich (Louis) est un acteur allemand. Il a joué dans plusieurs épisodes de Derrick, Le renard…
- Marie-Claude Mestral interprète Antoinette, l’auxiliaire. Elle est la fille d’Armand Mestral, le célèbre acteur et chanteur.

Les Compagnons de l’Apocalypse. §§
1911. De nombreuses usines de l’armée reçoivent des lettres anonymes d’une mystérieuse [censuré]. Les Hommes du Tigre passent à l’action lorsque les menaces se concrétisent. Ils découvriront que la [censuré] sert de paravent aux agissements d’espions à la solde de l’empire austro-hongrois. A l’instar de l’épisode précédent, le début lent est parsemé de longueurs pénibles (sermons du gourou Dominus) et de fausse piste (Gruber et la violente exécution). L’histoire ne s’emballe que dans les vingt dernières minutes et les Brigades gagnent la partie grâce à deux coups de bluff. La meilleure scène est le duel de Valentin avec la diabolique XB3 sans oublier la gouaille de Terrasson !

- ‘Je suis le glaive purificateur ‘ est le slogan qui apparaît souvent derrière Dominus !
- Claudia Golling (Mildred alias l’agent XB3) est une actrice allemande née à Munich en 1950. Elle a joué également, bien entendu, dans Derrick ! Elle est surtout active au théâtre.
- Bien que Terrasson soit présent tout l’épisode, Bertouin fait une apparition au début. Terrasson est aussi bon en anglais que Philo ! : « Ca veut dire quoi ‘To my daddy ? »

Le Défi. §§§§
1912. Violents, orgueilleux mais sentimentaux, Eloi David et Catherine Barré, émules de Bonnot, sèment la terreur et la mort sur leur passage. Valentin se sert de la presse pour les piquer au vif et les Brigades leur tendent un traquenard. Eloi est blessé et le couple, aux abois, se réfugie dans une briqueterie. Cernés, ils se donnent la mort plutôt que de se rendre. Aventure violente où l’issue dramatique est inévitable. Même la musique habituelle est remplacée par des airs mélancoliques. Un des meilleurs épisodes de la série toutes saisons confondues avec une magistrale interprétation des ‘Bonnie and Clyde’ à la française.
- L’épisode souligne la portée limitée de la presse dans les campagnes à l’époque. Pour cette raison, les stations essence sont privilégiées de la police pour afficher des avis de recherche.
- Diane Kurys est une actrice, productrice, réalisatrice et scénariste française. Elle a arrêté sa carrière d’actrice en 1977 pour se consacrer à la réalisation. Son premier film est Diabolo menthe et le dernier en date, Sagan.
- Didier Haudepin est acteur, producteur et réalisateur (depuis 1979).
- Max Amyl (1921-1982), qui joue le rôle du médecin, a participé à deux autres épisodes : Le crime du sultan, Le complot.
- Sylvain Lévignac (1929-1994), qui joue le père de Catherine Barré, était un acteur et un cascadeur français. Il a tourné dans trois autres épisodes : Bonnot et compagnie, Le réseau Brutus, Les fantômes de Noël.

La Couronne du Tzar. §
1913. Le cousin du Tzar, flanqué de deux cosaques, arrive en France avec la couronne royale. Les Brigades doivent veiller dessus. A l’instar de Visite incognito, cet épisode est le mouton noir de la saison 2. Michel Vitold est peu convaincant en russe, il force trop avec l'accent et rend son personnage ridicule, un peu comme l'insupportable Brodny…La séquence d’hypnose est interminable …et nous plonge dans les bras d’Orphée. La série réussit mieux dans le dramatique que dans le comique. Un épisode guignolesque à zapper !

- Gabriel Arout (1909-1982), qui joue le rôle de Isvolsky, est un écrivain, auteur dramatique et traducteur français d'origine russe. Il est l’auteur de plus de 20 pièces de théâtre. Il a reçu le grand prix du théâtre de l’académie française en 1981.
- Michel Vitold (1915-1994) est un acteur et metteur en scène français d'origine ukrainienne. Il interprète de nombreuses pièces de théâtre. On le verra également dans l’épisode, La grande duchesse Tatiana. Il est décédé d’un cancer.


De la poudre et des balles. §§§§
Un trafic d’armes s’opère en France à destination de l’Irlande. Par une lettre anonyme, les Brigades sont mises sur la piste d’un propriétaire de cabaret. Celui-ci, menacé, accepte d’aider Valentin mais l’organisation le réduit au silence auparavant. Le commissaire se demande quel rôle exact joue sa veuve. Excellent épisode ; du rythme, des rebondissements, un indic inattendu, une ravissante brune et une fusillade finale. Les scènes de l’hôpital et du cimetière sont captivantes et déterminantes pour l’intrigue.

- Bonelli, interprété par Ivan Desny, a fait parti du gang des Charbonniers. Référence au premier épisode, Ce siècle avait sept ans où la première mission des Brigades est d’arrêter ce gang.
- Jean Sagols a réalisé des épisodes des séries Navarro, L’instit, Les yeux d’Hélène, Les cœurs brûlés…Il a joué dans le tout premier épisode des Brigades, Ce siècle avait 7 ans.
- Marilù Tolo (Lea) est une actrice italienne née à Rome. Elle a commencé à tourner en 1960, à l’âge de 16 ans, mais n’a plus rien tourné depuis 1985. Elle a fait des photos déshabillées pour des magazines.
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Empty Re: Série "Les Brigades du Tigre"

Message  Invité le Jeu 25 Déc 2008 - 11:22

Tes commentaires donnent envie de revoir la série. Concernant ces six épisodes, le seul dont je me rappelle est "L'auxilliaire" vu sans doute lors d'une rediffusion.
Michel Vitold que tu trouves peu convaincant dans "la couronne du tsar" m'avait donné la même impression dans "L'homme qui revient de loin" de Michel Wyn d'après Gaston Leroux où il rendait son personnage d'André de la Bossière beaucoup trop hautain et devenait caricatural.
En tout cas, un guide des épisodes aussi intéressant que "X Files" (estuaire44), "Cosmos 1999" (séribibi) et tes chroniques sur "les incorruptibles" et "Mission casse cou".
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Empty Re: Série "Les Brigades du Tigre"

Message  Invité le Jeu 25 Déc 2008 - 11:42

Patricks a écrit:Tes commentaires donnent envie de revoir la série. Concernant ces six épisodes, le seul dont je me rappelle est "L'auxilliaire" vu sans doute lors d'une rediffusion.
Michel Vitold que tu trouves peu convaincant dans "la couronne du tsar" m'avait donné la même impression dans "L'homme qui revient de loin" de Michel Wyn d'après Gaston Leroux où il rendait son personnage d'André de la Bossière beaucoup trop hautain et devenait caricatural.
En tout cas, un guide des épisodes aussi intéressant que "X Files" (estuaire44), "Cosmos 1999" (séribibi) et tes chroniques sur "les incorruptibles" et "Mission casse cou".
Merci bien. Suite de tout celà l'année prochaine (ainsi que du dernier télé film Sherlock Holmes si je le récupère !)
Et toi qui connaît l'Italie, elle te 'dit' quelque chose Marilù Tolo, presque rien sur imdh mais elle a l'air d'être connue en Italie.
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Empty Critique du livre des éditions Yris

Message  Invité le Sam 3 Jan 2009 - 14:29

Les Brigades du Tigre. Les limiers des temps modernes.
Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 L77548kb8.th

Publié en octobre 2008, 256 pages.
Cet ouvrage est le premier livre de référence consacré à la série culte française diffusée pour la première fois à Noël 74.
Attendu par les fans encore nombreux, ce livre a beaucoup de qualités mais également, malheureusement, des défauts récurrents.

Points positifs
- Un découpage clair en six chapitres correspondant aux six saisons avec un récit chronologique des évènements de tournage pour chaque saison. Les personnalités importantes de la série ont des passages propres : Claude Desailly, Victor Vicas, Claude Bolling, François Maistre…Chaque chapitre se termine par les résumés et anecdotes des épisodes (j’y reviendrai…).
- Les témoignages très intéressants de Jean-Claude Bouillon (avec préface), Jean Paul Tribout et même de François Maistre.
- Les nombreuses photographies en n&b et couleur de l’ouvrage (très souvent inédites ou peu utilisées).
- On apprend beaucoup de choses sur les véhicules utilisés, le tournage (qui durait 3 mois par saison avec 2 premières semaines consacrées au tournage de toutes les scènes en intérieur), le peu d’humour de Victor Vicas, l’engueulade Vicas/Maistre (qui aboutit au remplacement du commissaire Faivre)…
- la critique du film sans langue de bois. Jean-Claude Bouillon refusa, avec juste raison, d’en faire la promo au journal de 20h.
- Le chapitre 8 intitulé ‘Les hommes du Tigre’ retrace la carrière des trois acteurs principaux.
- L’annexe sur tous les produits dérivés sortis sur la série depuis 1974.


Points négatifs
-Le défaut le plus affligeant qu’on peut constater concerne les fautes de syntaxe et d’orthographe qui plombent l’ouvrage d’un bout à l’autre. C’est assez consternant pour une édition qui se veut de référence et de qualité. Je me suis même proposé pour la relecture d’ouvrages futurs concernant des séries qui m’intéressent (Les incorruptibles par exemple). Quelques ‘perles’ au hasard : l’expression ‘ce dernier’ est utilisé 5 fois pour le résumé d’une dizaine de lignes de l’épisode des Vautours. Si on peut penser parfois à des coquilles lorsqu’on lit : ‘commette’ au lieu de ‘commettre’ (page 23), le doute n’est plus permis lorsque le lecteur tombe sur : « je faisait » (page 162), « je n’est pas réfléchi » (page 227), « je lui ait dit » (page 234) sans compter les fautes et erreurs rencontrées au fil de la lecture ; ‘notament’ (page 58), le même nom d’acteur orthographié différemment sur la même page, Terrasson est Terrason une fois sur deux……Ce ne sont que des exemples pris au hasard de la lecture !! L’inventaire serait fastidieux. Encore plus grave ; les fautes de syntaxe : ‘mais’ est utilisé à la place de ‘même’ et la phrase ne veut plus rien dire (page 166). Une phrase à la page 212 n’est pas terminée ; au lecteur de deviner la fin !
- Les seconds rôles sont passés au crible avec une liste fastidieuse de leurs films et participations TV. C’est rébarbatif et on zappe rapidement. Il aurait été plus intéressant de retrouver les acteurs encore vivants et de recueillir un témoignage succinct de leur participation à la série (comme JP Jutemont). A ce propos, il y a un témoignage intéressant d’une figurante étudiante à l’époque sur le site Le magazine des séries. Connaître, par exemple, tous les films de Jacques Legras (sans que sa participation à La caméra invisible ne soit mentionnée) n’a aucun intérêt. Il aurait été préférable d’embellir les fiches des épisodes avec des anecdotes de tournage propres à chaque aventure.
- Le chapitre 7 est quelconque. On aurait préféré une partie plus détaillée concernant les Brigades Mobiles et leurs nouvelles techniques évoquées dans la série plutôt que des leçons d’histoire concernant le Maroc, les Balkans, la révolution bolchevique…Quelques lignes pour situer les épisodes auraient largement suffit. Ce chapitre est aux deux tiers du remplissage n’ayant qu’un rapport lointain avec la série ! Une évocation détaillée des lieux de tournage dans le Loiret, La Rochelle ou en Région Parisienne aurait été beaucoup plus intéressante.

Conclusion §§§§
Un ouvrage au potentiel de 3 étoiles sur 4 sans les nombreuses fautes d’orthographes et de syntaxe impardonnables. Plus d’anecdotes pour chaque épisode et un chapitre consacré aux lieux de tournages serait la perfection. En l’état actuel, il laisse le lecteur sur sa faim.
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Empty Re: Série "Les Brigades du Tigre"

Message  Estuaire44 le Jeu 12 Fév 2009 - 7:39

Portrait de Jean-Claude Bouillon sur le magazine des séries :
http://www.lemagazinedesseries.com/article.php?sid=745&thold=0
Estuaire44
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 52
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Empty Re: Série "Les Brigades du Tigre"

Message  Invité le Lun 16 Fév 2009 - 12:59

SAISON III

Bonnot et Cie. §§§
1913. Le dernier membre de la bande à Bonnot, condamné par la tuberculose, s’évade de prison et forme un nouveau gang qui sème la terreur. Il a surtout un compte à régler avec le commissaire Valentin, responsable de son arrestation. Comme lors des récits des saisons précédentes évoquant Bonnot (Nez de Chien, Le défi), cet épisode est tragique et violent (torture, tentative de viol, exécution d’un complice). Des scènes intéressantes (l’attaque de la ferme, repas des policiers à l’auberge) et de bons seconds rôles, Bel-oeil, La Poule, font de cette aventure, dont l’action se déroule dans l’Indre, un temps fort de cette troisième saison.

- Bizarrement, l’introduction en voix off est placée après le générique pour cet épisode.
- A noter des faux raccords de lumière lors de la fusillade de la scène finale (source : Les Brigades du Tigre, les limiers des temps modernes, Editions Yris). En fait, c’est surtout la musique, inhabituelle et inappropriée, qui est gênante !
- Sylvain Lévignac (1929-1994), qui joue le père de Catherine Barré dans Le défi, est le fermier rançonné dans cet épisode. Il était un acteur et un cascadeur français. Il a tourné dans deux autres épisodes : Le réseau Brutus, Les fantômes de Noël.
- La Poule est interprétée par Macha Béranger qui a animé l’émission Allo Macha sur France-Inter pendant une trentaine d’années !
- Les radiographies (pulmonaires) sont les inventions mises en avant de l’épisode.


L’homme à la casquette. §§§§
1909. Des hommes, célibataires, sont retrouvés dans leur lit, nus et une balle dans la tête. Un témoin a vu s’enfuir un homme avec une casquette. L’enquête va mener les hommes du Tigre vers une jolie blonde énigmatique dont le mari a mystérieusement disparu. Excellent épisode qui tient en haleine jusqu’à la scène finale…sauf si on l’a déjà vu car on ne peut l’oublier…même 30 ans plus tard ! Et puis la gouaille de Terrasson est inimitable !

- Claude Bolling, le compositeur de la musique de la série, interprète le rôle d’un chanteur de rue. Il chante L’homme à la casquette accompagné d’un accordéoniste.
- Michèle Grellier interprète Henriette, le personnage principal de cet épisode. Etonnant qu’on ait pas proposé à cette jolie femme le rôle d'Angélique marquise des anges. Elle correspondait au personnage : blonde, sensuelle, diction parfaite, altière et sensible. Plus douée, aussi belle mais moins connue que ses concurrentes sans doute. Elle fut pensionnaire de la Comédie Française.


Don de Scotland Yard. §
Un célèbre escroc anglais, spécialiste dans le vol de bijoux, s’est évadé d’une prison londonienne et a trouvé refuge de l’autre côté de la Manche. Les Brigades Mobiles, chargées de le coincer, sont tournées en ridicule. Comme Visite incognito et La couronne du tsar des saisons précédentes, cet épisode burlesque, coincé entre deux excellents, peut facilement être zappé. Beaucoup de longueurs et aucun suspens ! A noter les présences de Edward Meeks des Globe-Trotters et de Jacques Legras pour les amateurs de La caméra invisible.

- On entend Big Ben lors de la scène du cimetière au début ce qui donne l’impression que l’action se situe bien à Londres.
- La jolie Christiane Krüger (Myriam Ducoroy) est la fille de l’acteur Hardy Krüger. Elle a joué dans de nombreuses séries allemandes : Le renard, Un cas pour deux, Derrick, Tatort…


Le cas Valentin. §§§§
Le commissaire Valentin est soupçonné d’être corrompu par le milieu. Les preuves s’accumulent contre lui et il est obligé de démissionner.Un excellent épisode à l’ambiance particulière. Peu d’action mais Jean Claude Bouillon est omniprésent et parfait en flic déchu au bord de la rupture. Les supputations de Pujol et Terrasson sont exquises. On se doute que l’agence de détectives n’est qu’un coup monté mais l’intrigue n’est révélée qu’à la fin ; la voix off donne même les ultimes explications, juste avant le générique de fin, concernant le rôle de la ravissante Mira.

- L’actrice allemande Sabine Glaser tient le rôle de Mira.
-le commissaire Valentin doit se raser les moustaches pour passer inaperçu…Un aperçu des saisons 5 et 6 !
- Cet épisode fut diffusé pour la première fois à la St Sylvestre 76.

Le crime du sultan. §§
Un meurtre aurait été commis dans la propriété d’un ex sultan réfugié en France et convoité par les allemands. Des indices sont découverts mais pas le corps. Le sultan est suspecté. Cet épisode ne sombre pas complètement grâce à l’enquête pour retrouver la femme disparue. Sinon, l’histoire n’est pas très intéressante (et l’intrigue est même abracadabrante), la scène d’intro est inhabituellement longue et les héros n’apparaissent qu’après sept minutes. Des longueurs (le pendule et la découverte du chien), des passages en allemand et en arabe non sous-titrés complètent le tableau. La meilleure scène est celle où le sultan attend en rase campagne sous la pluie !

- Le microscope est l’invention évoquée : il permet de différencier le sang humain de celui d’un lapin !


L’ère de la calomnie. §§§
1914. Un député, apparemment au dessus de tout soupçon, est attaqué pour une histoire de mœurs. Bientôt, d’autres lettres, qui accusent le député de diverses malversations, arrivent aux quotidiens parisiens. Les Brigades Mobiles sont chargées de l’affaire. Un très bon épisode clôture cette saison. La corruption des politiciens et la cupidité de la presse sont mises en avant, thèmes toujours d’actualité un siècle plus tard. Peu d’action et les Brigades n’apparaissent qu’après treize minutes mais l’histoire est captivante et subit de nombreux rebondissements dans sa seconde partie. Egalement beaucoup l’humour, en particulier durant les scènes traditionnelles d’entraînement sportif.

- Alain Pralon, qui interprète le député Germain Bergeval, fut le premier comédien pressenti pour être le Commissaire Valentin.
- Une référence à Sherlock Holmes lorsque Pujol taquine Terrasson :’Terrasson, tu es un type du genre Sherlock Holmes en définitive !’.
- Valentin a recours à un expert graphologue pour résoudre cette enquête.
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Empty Re: Série "Les Brigades du Tigre"

Message  Invité le Dim 22 Fév 2009 - 14:29

SAISON IV

Le village maudit. §§§§
Faivre envoie Terrasson dans un village où d’étranges évènements se produisent. Les habitants le désertent pensant qu’une malédiction frappe la nature et les hommes. Les hommes du Tigre consultent une revue de géographie et envisagent une solution plus cartésienne. Un des meilleurs épisodes de la série qu’on ne peut oublier. Terrasson enquête seul la première demi- heure dans le village mystérieux et il doit faire face aux habitants superstitieux et à un ‘fantôme’ dans l’église. A l’arrivée de Valentin et de Pujol, il a disparu, enlevé. Du mystère et de l’action comme la série nous revient en mémoire mais cela ne fut pas, malheureusement, toujours le cas (voir l’épisode suivant). Heureusement que Valentin n’aime pas trop le poulet mais Terrasson émiette son pain dans sa soupe comme un vrai paysan du cru. La meilleure scène est l’affrontement à la savate entre Valentin et un homme de main. On n’avait plus vu de tels combats depuis La main noire de la première saison.

- Valentin et Pujol n’apparaissent qu’après 27 minutes de film.
- Claude Desailly, le scénariste de tous les épisodes de la série, tient un rôle conséquent, celui de Maudru, un homme exclu de la société qui vit retiré dans la montagne.
- L’épisode fut tourné dans le village médiéval de Tournemire dans le Massif Central. Le château d’Anjony, où plusieurs scènes furent filmées, se trouve dans cette commune. (source : Les Brigades du Tigre, les limiers des temps modernes, Editions Yris).
- La scène de combat devant la grotte, réalisée sans doublure, fut chorégraphiée par le cascadeur Daniel Vérité.


Les demoiselles du Vésinet. §
Deux vieilles folles enlèvent quatre députés et les séquestrent dans la cave de leur maison minée. Elles veulent une loi promulguant le vote des femmes. Nullissime. Pire que l’équivalent Avengers, Homicide et vieilles dentelles. Une aventure légère, loufoque sans mystère ni suspense. Personnellement, je ne conçois pas la série comme cela. Heureusement, cet épisode est coincé entre deux excellents qui, eux, ne dénaturent pas la série.

- Il n’y a pas de voix off, comme à l’accoutumée, avant le générique du début.


Bandes et contrebandes. §§§§
Une confrérie secrète juge et exécute des repris de justice qui ont obtenu une peine trop clémente. Les destins d’une anarchiste et d’un notable vont se croiser. Un excellent épisode dramatique et passionnant d’un bout à l’autre. Nita Klein, dans le rôle de la femme anarchiste, a une composition très émouvante. Force est de constater que les Brigades Mobiles ne sortent pas victorieuses n’ayant pu empêcher cette fin tragique (et inégalée dans la série). Les seconds rôles sont convaincants et la tension palpable. J’avais deviné l’indice bien avant le trio de policiers ; Trauer signifie ‘deuil’ en allemand.

- La voix off, sans dessin, est placée après le générique.
- Le tueur est très bien interprété par Jean Saudray, décédé en 2002, et habitué des seconds rôles au cinéma.
- Yves Peneau, Delaroche dans l’épisode et membre de l’organisation, était le traître dans Le cas Valentin de la saison précédente.
- Le lieu du tribunal est, vraisemblablement, le même qui sert de rendez-vous dans De la poudre et des balles, saison 2.


Cordialement vôtre. §
Malgré la surveillance des Brigades Mobiles, un ingénieur anglais en submersible, en visite en France, disparaît. Les services allemands sont suspectés mais les anglais ont-ils joué franc jeu ? Les épisodes se suivent et ne se ressemblent pas. Celui-ci est une grosse farce qui pourrait s’intituler Baratinement vôtre ! Voir Terrasson s’escrimer à monter une tente ou Pujol perché dans un arbre peut être cocasse mais l’épisode est vite lassant. Beaucoup de stéréotypes (les allemands et la bière), de dialogues et très peu d’action. La phrase de l’aventure pour Valentin : ‘Les allemands sont réputés pour être de rudes adversaires.’

- L’Entente Cordiale est déjà évoquée dans l’épisode du même niveau, Visite incognito, saison 1. Vernon Dobtcheff, qui a participé aux Avengers, joue dans les deux épisodes. Dans celui-ci, il est l’ambassadeur britannique en France.


Les enfants de la Joconde. §§§
Un photographe est assassiné devant le siège des Brigades avant qu’il n’ait pu contacter Valentin. L’enquête va mener les Hommes du Tigre en province sur la piste d’une organisation spécialisée dans le vol d’œuvres d’art. L’inspecteur Pujol enquête pratiquement seul à Evreux mais il est aidé par une prostituée ce qui rend l’aventure pleine d’humour, en particulier les dialogues au café et le retour à Paris : ‘Valentin adore les spécialités locales.’ On découvre des morgues à l’ancienne et le final avec le curé est croustillant. Pujol est confronté à deux truands dans des combats de savate toujours aussi spectaculaires même si le policier y laisse des plumes. Un bon divertissement qui allie histoire ‘sérieuse’ et humour.

- Il n’y a pas de voix off, comme à l’accoutumée, avant le générique du début. A la fin, la voix rappelle le vol de la Joconde durant l’été 1911.


L’ange blanc. §§
1908. La 6ième édition du Tour de France est marquée par des assassinats de coureurs que revendique un mystérieux l’Ange blanc dans des lettres anonymes. La surveillance des Brigades Mobiles n’empêche pas que le directeur du journal soit, à son tour, retrouvé mort dans sa chambre. Cet épisode moyen met un terme à la série qui ne reviendra que quatre ans plus tard avec des modifications. Beaucoup de longueurs dans une aventure où, malgré les fausses pistes, on devine le coupable après seulement un quart d’heure. Le mobile est très banal. Malheureusement, Faivre, pour sa dernière apparition, est pratiquement absent de l’épisode. L’adaptation et la reconstitution de l’épreuve n’ont pas dû être choses faciles.

- La voix off, sans dessin, est placée après le générique.
- Valentin fait allusion, à la fin de l’épisode, à ‘deux morts gratuites’. En fait, on en compte trois à part le directeur du journal : les deux coureurs et Fulbert.
- Le journal Le Vélo a réellement existé de 1892 à 1904.
- Jess Hahn (1921-1998), d’origine américaine, a fait sa carrière en France. Dans les années 70, il avait un rôle marquant dans le feuilleton adapté de L’île mystérieuse.
- François Dunoyer est Arsène Lupin dans la série Le retour d’Arsène Lupin.
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Empty Quizz

Message  Invité le Sam 28 Fév 2009 - 22:19

Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Empty Re: Série "Les Brigades du Tigre"

Message  Invité le Dim 1 Mar 2009 - 16:15

SAISON V /1982

S.O.S. Tour Eiffel. §§
1919. Des héros de la Grande Guerre ont beaucoup de mal à se réinsérer dans la vie civile. Pour tromper le quotidien, certains n’hésitent pas à rechercher le danger et les émotions fortes dans des actions incroyables comme la destruction de la Tour Eiffel. Le retour des Brigades débute par un épisode moyen. Une ambiance assez noire sur des airs de Charleston dépeint l’état psychologique des anciens combattants. Pujol est obligé de jouer à la roulette russe dans une scène très tendue. Néanmoins, il y a peu de suspens dans le dernier quart d’heure et les retrouvailles de Pujol avec ses camarades sont plus que surprenantes. Sur le même thème, les Chevaliers de la mort des Avengers sont plus convaincants !

- Gabrielli est le nouveau commissaire divisionnaire et remplace Faivre. Devant le portrait de Faivre, Terrasson s’exclame : ‘On dirait qu’il va parler. C’était le bon temps.’
- On apprend que Valentin fut pilote de chasse pendant la guerre.
-La voix off est celle de Jacques Thébault et remplace celle de Claude Dasset des quatre premières saisons.
- Robert Party avait un rôle plus important dans Les enfants de la Joconde, saison 4.
-Marion Game, qui interprète la barmaid, était l’ancienne petite amie de Valentin dans Visite incognito, saison 1.

Le Temps des Garçonnes. §§
Un groupe de ‘garçonnes’, jeunes et jolies femmes émancipées, escroque les hommes fortunés. Tout se complique lorsque des papiers confidentiels sont dérobés. Valentin se fait passer pour un riche planteur. Une comédie très légère qui met en valeur la superbe Catherine Alric, actrice très en vue à l’époque. L’aventure fait penser à Arsène Lupin et n’a pas grand-chose à voir avec les épisodes sombres des premières saisons. Valentin cabotine et se prend d’amitié, sinon plus, pour la belle croqueuse de diamants. Une scène cocasse lorsque Valentin montre, vraisemblablement, sa carte de police au bijoutier en guise d’adresse de livraison. A voir pour Catherine Alric, charmante et drôle.

- Catherine Alric a souvent été comparée à Catherine Deneuve pour son physique mais sa carrière fut loin d’être aussi remarquée. Après de nombreux films dans les années 70 et 80 (films de de Broca entre autres), elle a peu à peu, malheureusement, sombré dans l’oubli.
- Friedrich von Thun est un acteur allemand qui a joué, entre autres, dans Derrick et Tatort.

Le Vampire des Karpates. §
1928. Le cinéma parlant remplace le muet. Un comédien, forcé au chômage, se suicide et, peu après, ses relations se font assassiner par un individu déguisé en vampire, son rôle de prédilection. La série s’aventure dans le fantastique mais l’épisode ne convainc pas, loin s’en faut. Le masque en caoutchouc, très kitsch, le M sur le front, style M le maudit, ou les morsures dans le cou sont ridicules. En voulant mêler les genres, l’histoire ne ressemble plus à rien. L’omniprésence du journaliste énigmatique est pesante. Il ne reste que le franc parler de Terrasson et le combat final de vampires, le criminel et Valentin, pour sauver de l’ennui. Quel est le mobile de la mascarade ?

- Cet épisode est un des trois de la cinquième saison à avoir été tourné à La Rochelle. Dans cet épisode, au centre ville et au musée d’histoire naturelle.
- Une allusion est faite à Jack l’éventreur.
- L’acteur allemand Arthur Brauss a joué dans des productions allemands (Derrick, Tatort, Siska, Le renard) mais également françaises (Navarro) et internationales (L’homme de Vienne).

Made in U.S.A. §§§
Capone envoie un de ses lieutenants en France pour contrôler l’importation d’alcool français. Les Brigades Mobiles le surveillent dès son arrivée à La Rochelle mais, cependant, les crimes se multiplient. Un hommage à la série culte américaine renforcé par la voix de Jacques Thébault, également narrateur des Incorruptibles. Moins rythmé que la référence, cet épisode est de bonne facture, alliant humour, Pujol et la standardiste, et action. La scène de la mèche est tirée par les cheveux mais la fusillade finale est inspirée des américains. Un cross-over avec Jean Claude Bouillon et Robert Stack aurait été magnifique ! Eddie Constantine est le truand et Isabelle Mergault, les seins nus dans une scène, est sa ‘protégée’.

- Quelques passages en anglais lorsque Valentin s’entretient au téléphone avec un certain Eliot Ness.
- L’invention de la TSF est mentionnée ainsi que l’apparition des micros, difficilement dissimulés dans la chambre d’hôtel, et des enregistrements téléphoniques.
- C’est le môle d'escale du port de La Pallice de La Rochelle qui a été utilisé pour le débarquement d'Eddie Constantine. (source : Site, Le Magazine des séries).
- Eddie Constantine (1917-1993) est connu au cinéma particulièrement pour son rôle d’agent secret Lemmy Caution dans plusieurs films.

Le Réseau Brutus. §§
1925. Un éminent professeur et sa fille se réfugient en France pour échapper à la politique du Duce et rejoindre le réseau Brutus constitué d’opposants au régime fasciste. Le professeur est rapidement enlevé et Valentin compte sur sa fille pour récupérer des documents vitaux pour le réseau. Une bonne intrigue gâchée par un rythme lent et mollasson. Les longues séquences dans le bureau de Gabrielli, bien palot à côté de Faivre, cassent le déroulement du récit. Les nombreux passages en italien (non sous-titrés) sont ennuyeux et la musique, si caractéristique lors des quatre premières saisons, est devenue quelconque la plupart du temps. Le coup de théâtre final et la fusillade sauvent l’épisode de l’oubli et de l’ennui mais ne peuvent compenser la léthargique de l’ensemble.

- L’épisode fut tourné dans le centre ville de La Rochelle. Le restaurant, tenu par un italien, s’y trouve et Pujol le surveille depuis les arcades. (source : Site, Le Magazine des séries).
- Lisa Montovani est poursuivie le long d'une petite rivière et elle est récupérée par les anti- fascistes dont la voiture est sur un pont. La scène fut tournée dans le parc Charruyer à La Rochelle. (source : Site, Le Magazine des séries).
- Les scènes hors milieu urbain (enlèvement, ferme) furent tournées dans le Vaucluse, près de Carpentras.

Le Complot. §§§§
1926. Des spéculateurs peu scrupuleux décident de discréditer Poincaré, le Président du Conseil, à l’origine de la remontée du Franc. Un groupe fasciste profite de l’occasion pour planifier un coup d’état et l’assassinat de Poincaré. Cet épisode sauve la saison car, sans retrouver certains aspects des premiers opus, il présente une histoire passionnante, une véritable enquête policière et des personnages intéressants très bien interprétés ; le Président intègre, le financier véreux, les homosexuels fascistes et le mercenaire taciturne. Peu d’action, à part la tuerie aux Buttes Chaumont et le final, mais une atmosphère noire et glauque convaincante. Terrasson, en mercenaire baroudeur infiltré, est cocasse.

-Lorsque Pujol descend de l'avion, il dit : 'Merci Salis’ au pilote. Le pilote est Jean Salis, collectionneur d'avions anciens, très souvent sollicité pour le cinéma. (source : Site, Le Magazine des séries).
- A l’issue de cette scène, Valentin félicite Pujol pour son baptême de l’air. Il y a, ainsi, une continuité avec l’épisode S.O.S. Tour Eiffel. Dans ce dernier, Pujol révèle à la barmaid, qui lui propose une boisson corsée, qu’il n’a jamais volé.
- Jacques Maury, le conspirateur Durbeck, a joué dans Le lion et la Licorne des New Avengers.
- Patrice Alexsandre a été victime d’un chauffard en 1998. Il avait 50 ans.
- Ivan Desny est Metzinger, le banquier véreux. Il était Aimé Bonelli, directeur d’un cabaret, dans De la Poudre et des Balles, saison 2.
- Raoul Curet, Raymond Poincaré dans l’épisode, était Georges Clemenceau dans Collection 1909, saison 2.
- Bertrand Tribout, le douanier français du début de l’épisode, a il un lien de parenté avec Jean Paul Tribout ?
- Le fils de Pierre Taittinger, fondateur des Jeunesses Patriotes, essaya, en vain de faire interdire la série prétextant que cet épisode nuisait à la mémoire de son père. (source : Les Brigades du Tigre, les limiers des temps modernes, Editions Yris).
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Empty Re: Série "Les Brigades du Tigre"

Message  klokloh le Dim 1 Mar 2009 - 18:03

Bravo et merci Denis ! Je n'ai vu que très peu d'épisodes, mais à l'occasion je m'offrirai les DVD (en espérant qu'ils seront en meilleur état que ce que vous décrivez !)
Un petit complément pour les amateurs d'aviation : ta mention de Jean-Baptiste Salis. Ayant habité lgtps à Etampes (sud-Essonne) j'ai souvent eu l'occasion de voir les annonces de meeting aérien à CERNY/La Ferté Alais, où il a son musée !
Les meetings ont lieu tous les ans à la Pentecôte et attirent de nombreux visiteurs.
klokloh
klokloh
Duc(hesse)
Duc(hesse)

Age : 63
Localisation : Savigny sur Orge (91)
Date d'inscription : 04/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Empty Re: Série "Les Brigades du Tigre"

Message  Invité le Dim 1 Mar 2009 - 20:28

De rien !
Bientôt la sixième et dernière saison (bien qu'une septième était prévue). La série sera sur le site fin mars.
Sinon, j'ai, en effet, lu quelque part que Salis avait un musée dans l'Essonne.
Pour la qualité des DVD, je n'ai jamais vu un tel sabotage...
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Empty Re: Série "Les Brigades du Tigre"

Message  Estuaire44 le Dim 1 Mar 2009 - 20:51

Salis apporte aussi beaucoup aux Faucheurs de marguerites et à ses suites.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Amicale_Jean-Baptiste_Salis
Estuaire44
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 52
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Empty Re: Série "Les Brigades du Tigre"

Message  Invité le Mer 18 Mar 2009 - 15:24

Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Brigades12Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Brigades33Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Brigades32Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Brigades22

La sixième saison et la série bientôt sur le site.
</STRONG>
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Empty Re: Série "Les Brigades du Tigre"

Message  Invité le Ven 20 Mar 2009 - 13:36

Superbe dossier dans la série "suppléments" de Denis pour "Les Brigades du Tigre" qui a rappelé à l'amateur de jazz que je suis que Claude Bolling est le compositeur de la musique de la série. (Beaux albums avec Guy Marchand notamment)

Plein d'infos intéressantes, bravo.
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Empty Re: Série "Les Brigades du Tigre"

Message  Invité le Ven 20 Mar 2009 - 17:26

Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 348598330l
Merci Patricks. Sur les conseils de Satellitor, je me suis procuré ce double CD remasterisé :très bon.
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Empty Femmes dans les Brigades du Tigre - 1

Message  Invité le Sam 21 Mar 2009 - 15:37

Ce qui n'apparaît pas beaucoup dans le texte et les photos est que la série avait beaucoup de jolies actrices, françaises, allemandes et belges.
Un petit panel parmi les photos non utilisées pour le site.
Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Brigades21Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Brigades26o
Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Brigades32tSérie "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Brigades34Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Brigades61bSérie "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Brigades64bw
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Empty Femmes dans les Brigades du Tigre - 2

Message  Invité le Sam 21 Mar 2009 - 15:49

Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Brigades14Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Brigades15Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Brigades16bbSérie "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Brigades54Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Brigades55bSérie "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Brigades13
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Empty Meeting Terrasson en Live

Message  Invité le Sam 18 Avr 2009 - 13:55

Une pinçée de news ' Pipole ' : ai passé hier la soirée en compagnie de Pierre Maguelon, de sa femme et de sa fille ( on était tous invité au Casino de Paris pour voir le spectacle " L'Empiaffée " ..)

Homme charmant , toujours bon pied bon oeil qui conserve son accent du Sud chantant ...

Ai diplomatiquement évité de lui parler du film tiré des ' Brigades du Tigre ' ( enfin, " film " ..Faut le dire vite Very Happy )

Vu que nous avons un ami commun , il n'est pas impossible que je le recroise un jour...

Le Lord - l'ami des Stars
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Empty Re: Série "Les Brigades du Tigre"

Message  Invité le Sam 18 Avr 2009 - 14:51

Je l'ai d'ailleurs vu mercredi dernier dans la saison 2 des Bleus (disponible sur M6 replay épisode devoir de mémoire), où il joue un homme atteint d'Alzeimher. Il y était remarquable de justesse et d'émotion.
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Série "Les Brigades du Tigre" - Page 2 Empty Re: Série "Les Brigades du Tigre"

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 14 Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 14  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum