CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR - LE MONDE DES AVENGERS
Bonjour,
Soyez le(la) bienvenu(e) sur le forum français de référence concernant Chapeau Melon et Bottes de cuir !
.
ATTENTION : Afin de pouvoir rester avec nous et éviter d'être automatiquement désinscrit au bout d'un mois, il vous est demandé au minimum de vous présenter dans le fil adéquat : https://avengers.easyforumpro.com/t145-presentez-vous
.
Merci ! Et bon forum !!
CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR - LE MONDE DES AVENGERS
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-39%
Le deal à ne pas rater :
SEB Beertender machine à bière + 1 fût Heineken (et autres promos ...
110.49 € 179.99 €
Voir le deal

Romans de SF

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Aller en bas

Romans de SF - Page 4 Empty Re: Romans de SF

Message  Estuaire44 Jeu 17 Déc 2020 - 14:51

Une belle idée de cadeau !

Estuaire44
Empereur
Empereur

Date d'inscription : 10/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Romans de SF - Page 4 Empty Re: Romans de SF

Message  Dearesttara Mer 24 Fév 2021 - 20:29

Fini le premier livre Hypérion de Dan Simmons. La structure en 6 nouvelles reliées vaguement par un fil rouge (menace galactique à neutraliser, blabla) déconcerte au premier abord car cela veut dire qu'on ne va pas attaquer le gros de l'aventure avant le 2e livre. Et surtout suivre des personnages qui n'intéragissent que peu, tout à leurs récits. Mais si les 640 pages font office de prélude, il doit s'agir du plus magnifique prélude qui soit, à l'ampleur wagnérienne dans ses aspects symphonique, apocalyptique et surtout de worldbuilding.

Car il faut admettre que les vingt planètes du Retz sont d'une richesse inépuisable, d'une Tau Ceti tentaculaire à une Lusus ultraurbaine en passant par l'orgueilleuse Brassia, sans oublier la mystérieuse Hypérion. Simmons construit son univers quasiment ligne par ligne, chaque nouveau paragraphe est l'occasion d'une idée brillante, souvent originale, bourrée de fulgurances dignes du cinéma (coup de coeur pour la forêt de flammes). Le niveau de détail est extrêmement élevé, qui à être parfois un peu lourd, mais il faut l'avouer en refermant ce premier tome : on aura rarement vu un monde aussi brillamment riche, détaillé, divers sous toutes ses coutures.

Hypérion ne se résume pas à du worldbuilding de qualité. Simmons ne choisit pas la facilité avec une structure "à sketches" habituellement inégale. Mais les étoiles s'alignent et c'est un déferlement ininterrompu de récits captivants et aussi variés que leurs personnages auquel on assiste. La cauchemardesque expédition anthropologique narrée par Hoyt ou l'odyssée poétique et vulgaire de Silenus (souvent irritant mais b ordel, il est complètement allumé) mettent la barre déjà haut mais on passe au niveau supérieur avec l'histoire du colonel Kassad, véritable récit de guerre où Eros et Thanatos s'entremêlent dans un jeu pervers et souvent explicite (le passage survivaliste dans l'espace est à couper le souffle, littéralement). Du côté émotion, le destin de Rachel Weintraub, relecture horrifiante du Benjamin Button de Fitzgerald, mais en plus cruel, est un récit déchirant, le combat désespéré d'un père face au Temps lui-même. C'est sans doute le plus mémorable alors qu'il est le plus avare en action.
Également enthousiaste du récit de Brawne Lamia, qui assure le spectacle, commençant en enquête hardboiled classique, avant de virer vers le thriller paranoïaque, l'invasion cyberpunk et se boucler dans la pure tragédie (quoiqu'un peu facile, mais inviter Keats lui-même dans un monde futuriste demeure une des trouvailles les plus bizarres mais ô combien réussie d'Hypérion).
Au milieu de tout cela, la géniale idée d'auteur qu'est le Gritche plante un pilier ténébreux qui parcourt toute la saga. Sommité monstrueuse digne des pires cauchemars, il est à la fois absent et présent, partout et nulle part. Dans le domaine vilain de fiction, il se pose en majesté dans les hautes marches. J'attends aussi beaucoup de la dimension Cyberpunk, que n'aurait sans doute pas reniée Gibson.

Deux réserves seulement. La première est le récit final de Merin Aspic et son amour à travers le temps avec Siri (j'avoue que le nom m'a un peu sorti du livre par son humour involontaire). Ni Merin ni Siri ne sont suffisamment déssinés pour autoriser l'émotion de leur histoire d'amour en pointillés, même si cela prépare le terrain au twist final dégainé par le taiseux consul. Enfin, une certaine faiblesse des personnages féminins, en grande minorité et plus sexualisées que leurs homologues masculins, est à relever. Moneta est un cliché assez facile de l'action girl érotique, Brawne, seule héroïne du récit, est comme par hasard l'objet d'un récit centré sur sa love story, sa badasserie et la nature singulière de son amant ne suffisent pas à pallier une sexualisation opportuniste. Tandis que les femmes Weintraub se cantonnent respectivement à une victime et une mère passives. Gladstone fait exception pour son côté femme de tête parfois impitoyable, mais elle demeure un personnage mineur. J'espère aussi que la résolution du mystère du Templier sera à la hauteur.

J'ai déjà commandé les 3 autres livres, mais Hypérion, dès son premier tome, témoigne du génie de Dan Simmons dans l'art si difficile du worldbuilding, ici poussé à des hauteurs célestes, et d'un sens de la narration hors du commun par sa richesse, sa variété, son intensité. Je me pose bien sûr la question des tomes suivants. Maintenant que les récits sont terminés, on va devoir passer au feuilleton, à moins d'une autre surprise. J'ai déjà hâte de pénétrer dans les Tombeaux du Temps (****)
Dearesttara
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 30
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Romans de SF - Page 4 Empty Re: Romans de SF

Message  Estuaire44 Mer 24 Fév 2021 - 20:58

J'ai bien aimé que le côté "film à sketchs" du livre donne lieu à des histoires de style très variées, chacune relevant d'un style de SF distinct. Cela finit par faire du livre comme une encyclopédie du genre, particulièrement riche et évocatrice. Les trois autres livres sont de facture plus classique mais savent répondre avec talent aux différentes questions restées en suspens. Un très bel ensemble ! Merci pour la critique !
Estuaire44
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 52
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

Dearesttara aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Romans de SF - Page 4 Empty Re: Romans de SF

Message  Camarade Totoff Jeu 25 Fév 2021 - 12:32

Splendide critique et d'autant plus qu'elle donne envie de lire ce livre !

Misère ! Mais il va me falloir plusieurs vies pour tout ça !
Camarade Totoff
Camarade Totoff
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 41
Localisation : Vitry sur Seine
Date d'inscription : 26/02/2015

Dearesttara aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Romans de SF - Page 4 Empty Re: Romans de SF

Message  Dearesttara Jeu 25 Fév 2021 - 22:08

Oui, une vie est à la fois beaucoup et bien peu pour lire tous ces trésors ! Le grand atout de la SF et de la Fantasy est aussi son inconvénient : avec toutes les suites en plusieurs livres, il faut bien plus de temps pour lire une saga qu'un roman "classique" le plus souvent unitaire. Je compte lire un jour tout le cycle de La Roue du Temps mais ça fait 14 gros livres Joint
Dearesttara
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 30
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Estuaire44 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Romans de SF - Page 4 Empty Re: Romans de SF

Message  Estuaire44 Jeu 25 Fév 2021 - 22:18

Quand je pense à tous les livres qu'il me reste encore à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.

Jules Renard
Estuaire44
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 52
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

Dearesttara aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Romans de SF - Page 4 Empty Re: Romans de SF

Message  Dearesttara Jeu 25 Fév 2021 - 23:21

Depuis toujours l'une de mes citations préférées.  love
Dearesttara
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 30
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Romans de SF - Page 4 Empty Re: Romans de SF

Message  Philo Ven 26 Fév 2021 - 10:46

Camarade Totoff a écrit:
Splendide critique et d'autant plus qu'elle donne envie de lire ce livre !

Misère ! Mais il va me falloir plusieurs vies pour tout ça !

Tu ne le sais pas encore, mais tu en auras d'autres ))
Philo
Philo
Fondateur
Fondateur

Age : 69
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2005

http://theavengers.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Romans de SF - Page 4 Empty Re: Romans de SF

Message  Camarade Totoff Mar 13 Avr 2021 - 11:50

Ce soir sur TF1, et la semaine prochaine, rediffusion du film "Le Labyrinthe".

L'occasion de dire que "Le Labyrinthe" est le titre du premier volet de la trilogie de James Dashner et non de la trilogie elle-même qui, elle, s'appelle L'Epreuve. A juste titre d'ailleurs car les jeunes gens qui sont les héros de cette saga souffrent énormément.

J'ai bien aimé cette trilogie qui, sans atteindre les sommets, est agréable à lire, intéressante à suivre, assez intelligente (jusqu'où est-on près à aller pour "sauver" l'humanité ? Peut-on rester humain en faisant des choses effroyables mais au nom d'un idéal plus grand ? ) et comporte des personnages assez attachants. Pour le coup, le premier film adapte plutôt bien le roman. C'est beaucoup moins vrai après.

Dans le second volet, regardez-bien la tête de "l'homme-rat" (Janson), c'est Aidan Gillen alias Petyr Baelish.

(***)
Camarade Totoff
Camarade Totoff
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 41
Localisation : Vitry sur Seine
Date d'inscription : 26/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Romans de SF - Page 4 Empty Re: Romans de SF

Message  Estuaire44 Mar 13 Avr 2021 - 12:33

J'ai bien aimé le mystère du premier roman, après la résolution en revient à un certain classicisme. Pas vu les films
Estuaire44
Estuaire44
Empereur
Empereur

Age : 52
Localisation : Villejuif (94)
Date d'inscription : 10/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Romans de SF - Page 4 Empty Re: Romans de SF

Message  Dearesttara Lun 31 Mai 2021 - 1:44

Terminé La chute d'Hypérion, 2e volet de la tétralogie de Dan Simmons. Effectivement, on revient à une écriture plus classique, mais ô combien dynamique, l'auteur n'hésitant pas à multiplier les sauts et boucles temporelles (je renonce à rétablir la timeline du Gritche) et à diviser son récit en un enchevêtrement de storylines secondaires à la fois indépendantes et reliées derrière la grande épopée narrée par Keats. Le brio de la forme se reflète avec le fond, avec une réflexion métaphysique vertigineuse - coup de coeur pour l'interprétation du sacrifice d'Abraham - et un pessimisme envers les IA (qui semblent se foutre royalement des lois d'Asimov).

La 1re partie déconcerte quelque peu par son tempo très retenu. Action en suspens, pélerins à la ramasse, Keats écoutant sagement les conseils de guerre. C'est comme dans le 1er volet, le style puissamment évocateur de Simmons qui en est la sève, avec cette description de l'Empire des hommes au bord de la destruction et de pélerins aussi valeureux que largués. Ce fascinant témoin passif qu'est Keats regardant l'humanité avec une irritation mêlée de compassion. Bon, on peut sourire de l'ubiquité bien pratique du Gritche, prétexte facile à dynamiser un récit lent - le Gritche serait-il le jumpscare de cette authentique planète terreur qu'est Hypérion ? Mais combien de monstres de fiction peuvent prétendre insuffler une peur aussi profonde rien qu'à leur mention (Stephen King applaudit dans le lointain), même si de plus en plus répétée ?

Mais c'est dans la 2e partie que Simmons se déchaîne. S'appuyant sur 1000 pages de préparation, il nous conte cette poignée d'heures au cours duquel le destin de l'humanité se joue. 360 pages, pas plus de 8 heures, Simmons nous fait son 24 heures chrono, joignant tous les fils narratifs dans une chevauchée dionysiaque au bout de la nuit. Les twists fracassants se succèdent et les scènes cultes se multiplient - le volet Cyberpunk est juste grandiose. J'avoue honteusement n'avoir pas vu venir la révélation finale de Moneta alors que c'était juste logique, et préparé depuis le 1er tome. On décèle rétrospectivement un satané pari de Simmons, car en définitive, les pèlerins auront à peine influencé le cours des évènements, pendant que c'était Keats qui se tapait tout le boulot. On peut voir ça comme un défaut, mais il me semble que Simmons ne croit pas en un héroïsme belliqueux et triomphal (Kassad prend cher) ni en une rédemption par l'art (Silenus tête à claques jusqu'au bout).

Que raconte La chute d'Hypérion ? Un crépuscule des dieux, des humains ballotés par le destin, impuissants face à la marée du temps, qui ne peuvent résister qu'en demeurant fidèles à leurs valeurs. C'est l'amour de Brawne, la confiance de Sol, la détermination de Kassad, la sagesse de Duré, la rédemption du consul, le sens du sacrifice de Keats, qui font que chacun traverse leurs épreuves individuelles, et changent la face du monde. C'est la conclusion que je tire de ce livre, changer soi-même pour changer le monde... sans qu'on l'ait cherché. Une morale taoïste assez surprenante, mais qui fait sens. Mais surtout La chute d'Hypérion couronne sa réussite par sa véritable héroïne : Meina Gladstone.

Propulsée au rang de personnage majeur, Gladstone, plus Churchillienne que jamais (quel discours final !), prend les plus terribles décisions avec un stoïcisme déchirant. Meneuse du monde au destin inhumain et lourd, elle assume seule son fardeau, jusqu'à son gambit final, l'un des plus dévastateurs coups politiques que l'imagination humaine pouvait rêver. Elle est l'âme de ces premiers cantos d'Hypérion, sa roue motrice. Ni idéalisée ni corrompue, Gladstone fait juste son job, rongée par un doute perpétuel qu'elle garde pour elle. Quel personnage ! Derrière le fracas des batailles et d'un worldbuilding en folie, Simmons nous aura raconté la lutte déchirante d'une femme qui aura aimé son espèce jusqu'au bout, malgré les erreurs. L'épilogue enfin apaisé clôt magistralement ce récit foisonnant... et on se demande avec curiosité quelle histoire va bien pouvoir raconter le 3e tome après la fermeture de tous les dossiers ! (****)
Dearesttara
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 30
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Estuaire44 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Romans de SF - Page 4 Empty Re: Romans de SF

Message  Camarade Totoff Mar 1 Juin 2021 - 13:19

Critique superbe qui me fait ajouter ce voulûmes à la liste des livres à lire avant de mourir (elle enfle dangereusement).

Lecture d'Hypérion en cours. J'ai un peu de mal à suivre mais j'aime beaucoup les histoires. Ah! Pensez à rajouter Chaucer sur la liste aussi.
Camarade Totoff
Camarade Totoff
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 41
Localisation : Vitry sur Seine
Date d'inscription : 26/02/2015

Dearesttara aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Romans de SF - Page 4 Empty Re: Romans de SF

Message  Dearesttara Mar 1 Juin 2021 - 16:19

Heureux que tu aies commencé à lire Hypérion, cher Camarade, c'est une magnifique découverte pour ma part. En espérant lire bientôt ta critique !
Bon, je vais faire un p'tit break avec un court roman de fantasy, critique évidemment à suivre.
Dearesttara
Dearesttara
Empereur
Empereur

Age : 30
Localisation : Charenton (94)
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Romans de SF - Page 4 Empty Re: Romans de SF

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum