CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR - LE MONDE DES AVENGERS
Bonjour,
Soyez le(la) bienvenu(e) sur le forum français de référence concernant Chapeau Melon et Bottes de cuir !
.
ATTENTION : Afin de pouvoir rester avec nous et éviter d'être automatiquement désinscrit au bout d'un mois, il vous est demandé au minimum de vous présenter dans le fil adéquat : https://avengers.easyforumpro.com/t145-presentez-vous
.
Merci ! Et bon forum !!
CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR - LE MONDE DES AVENGERS
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -33%
DYSON V7 MOTORHEAD ORIGIN Aspirateur balai sans fil
Voir le deal
229.99 €

Série ''Castle''

Page 7 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Aller en bas

Série ''Castle'' - Page 7 Empty Re: Série ''Castle''

Message  Camarade Totoff le Lun 2 Mar 2020 - 14:14

9/23 : L’Élève et le Maître (Disciple) ****

Scénario : David Amann
Réalisation : Rob Bowman

Résumé
Toute l’équipe reçoit un choc violent lorsqu’une victime ressemblant à Lanie est retrouvée morte. Le malaise s’accroît lorsque la légiste s’aperçoit qu’elle a été copiée dans ses moindres détails. L’enquête amène à interroger Kelly Niemann, une plasticienne froide et à l’esprit acéré. Mais Castle pense qu’il y a quelqu’un d’autre, et bien pire.

Critique
Si on croyait avoir déjà trouvé l’épisode « noir » de Castle, il faut réviser le jugement parce que celui-ci réussit à mettre la barre un cran plus haut. La sophistication des crimes, qui transforment des laissés pour compte en sosie de Lanie puis d’Esposito, avant de les faire disparaître d’une manière épouvantable, met mal à l’aise.

Devant cette histoire aussi noire, que bien élaborée puisque les détails manquent, que le risque de manipulation est permanent puis la suggestion pas si folle que le Triple Tueur puisse être impliqué (alors qu’il est présumé mort mais tout ramène à lui. Est-ce un hommage ou un complot de sa part ?), Rob Bowman opte pour une photographie obscurcie et une prédilection pour les scènes nocturnes (la découverte des corps sur le port puis sur le bateau, l’arrestation d’un suspect) avec cet absolu contre-point que constitue le cabinet du docteur Niemann, bien éclairé lui mais bien éclairé à la lumière artificielle. Le blanc du décor ne fait que mieux ressortir le roux de la chevelure de Niemann.

Annie Wersching est excellente dans ce rôle très ambigu. La scène d’interrogatoire entre elle et Stana Katic se fait dans une ambiance lourde où chaque mot est pesé. Le duel est à l’arme blanche, froid et acéré. En opposition, William Mapother campe une personnalité crapuleuse, joviale, souriante mais justement du sourire qui fait froid dans le dos. Le moment le plus fort est peut-être le désarroi de Lanie et d’Esposito à qui Tamala Jones et Jon Huertas donnent beaucoup de crédibilité. Mention spéciale à la première qui utilise à plein le temps de jeu qu’on lui donne. Si Lanie ne craque pas, elle chancelle. Et notre raison avec elle.

Informations supplémentaires :
« Nous nous reverrons », la chanson que le Dr Neiman laisse pour Castle et Beckett, est peut-être la plus connue pour son utilisation à la fin du Docteur Folamour, ou Comment j’ai appris à ne plus m’en faire et à aimer la bombe (1964) lorsque la bombe nucléaire explose.
Annie Wershing/Kelly Neiman : actrice américaine, principalement vue à la télévision : Star Trek Enterprise (2002), Charmed (2004), Supernatural (2007), 24 heures chrono (2009-2010), Body of Proof (2013), Vampire Diaries (2015-2016), Timeless (2017-2018), Runaways (2017-2019).
William Mapother/Carl Matthews : acteur américain né William Reibert. On l’a vu au cinéma dans Né un 4 juillet (1989), Mission : Impossible 2 (2000), Minority Report (2002), World Trade Center (2006). Il tourne aussi pour la télévision : Les Experts (2002), NCIS (2004), Lost (2004-2010), Esprits criminels (2008), Justified (2012), Mad Men (2013), Constantine (2015), Supergirl (2016), Blacklist (2018).
Absence de Susan Sullivan et Molly C. Quinn

Camarade Totoff
Prince(sse)
Prince(sse)

Date d'inscription : 26/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Série ''Castle'' - Page 7 Empty Re: Série ''Castle''

Message  Camarade Totoff le Ven 6 Mar 2020 - 13:35

10/23 : Le bon, la brute et le bébé (The Good, the Bad and the Baby) ***

Scénario : Terri Edda Miller
Réalisation : John Terlesky

Résumé
Un homme s’écroule dans une église, blessé à mort. Il a un bébé dans les bras. Castle et Beckett doivent résoudre l’énigme de sa mort et de la disparition de cet enfant.

Critique
C’est un classique des séries télés où un couple a la vedette : les héros doivent s’occuper d’un bébé. Dans ces cas-là, au moins un des deux n’a aucune expérience ni aucune appétence pour les enfants. Classique certes mais avec du classique, on a fait Versailles.

L’histoire est bien menée entre le passé criminel de la victime qui paraissait avoir replongé, les indices qui paraissent sans lien entre eux et le mystère du braquage qui n’a pas eu lieu.

Évidemment, le vrai intérêt de l’épisode c’est le bébé et le rapport entre nos héros et lui ainsi que leur propre approche de la question de la parentalité. Nathan Fillion nous fait bien rire avec le craquage complet de Castle tout en rendant compte de l’inquiétude de l’écrivain devant l’apparente réserve de sa compagne face au bébé. Évidemment que les services sociaux ne peuvent pas s’en occuper (même si la scène est bien écrite et évite le cliché de l’incompétence) ; les héros sont là pour ça ! L’enfant est également la source de gag entre ses pleurs à chaque fois que Ryan veut le prendre ou Lanie qui donne des informations tout en le berçant !

Pas d’intrigue secondaire mais une bonne blague de Castle qui lui revient en pleine figure !

Informations supplémentaires :
Au Canada, cet épisode a été diffusé exceptionnellement sur CTV Two afin de diffuser les American Music Awards en simultané sur CTV.
L’église dans laquelle la victime entre au début de l’épisode est la même église où Ryan et Jenny se marient dans « Sexpionnage » (4-11).
Kristen Ariza, qui joue la représentante des services à l’enfance, est une amie de Seamus Dever. Des années plus tôt, ils étaient apparus ensemble dans une pièce ; lors d’une représentation un soir, par une coïncidence amusante, Stana Katic se trouvait par hasard dans le public.
De nombreux comtés (et autres juridictions de services à l’enfance) ont des foyers d’accueil spécialisés dans les « services d’hébergement ». Ce sont les foyers qui s’occupent des enfants en cas d’urgence, parfois avant la fin des formalités administratives et souvent jusqu’à ce que le tribunal détermine le placement à long terme de l'enfant (adoption, retour au parent biologique ou au membre de la famille, ou à une famille d’accueil de longue durée), en moyenne 2 à 4 mois. Les organismes de garde d’enfants organisent souvent leurs foyers d’accueil afin qu’au moins un titulaire de permis pour chaque groupe d’âge soit disponible, plutôt que de laisser tous sortir de la ville en même temps comme c’est le cas dans cet épisode.
Teri Reeves, qui joue Miranda Vail, est apparue dans Once upon a time (Dorothy, 5-19).
Camarade Totoff
Camarade Totoff
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 40
Localisation : Vitry sur Seine
Date d'inscription : 26/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Série ''Castle'' - Page 7 Empty Re: Série ''Castle''

Message  Camarade Totoff le Lun 9 Mar 2020 - 14:30

11/23 : Tout feu, tout flamme (Under Fire) ****

Scénario : Andrew W. Marlowe et David Amann
Réalisation : Paul Holahan

Résumé
Alors qu’ils enquêtent sur la mort d’un pompier, Ryan et Esposito se retrouvent piégés dans un immeuble en flamme.

Critique
Un épisode extrêmement fort où la tension et l’émotion coexistent et se renforcent l’une l’autre.

La scène d’ouverture a fixé le cadre : tempo calme, musique douce, héros en grand danger. L’absence de tension dans la mise en scène de Paul Holahan décuple celle qui ressort du jeu et du décor (il est visible qu’un immeuble brûle derrière Beckett) : ce décalage crée l’angoisse.

Avec son sadisme accoutumé, Andrew W. Marlowe, associé ici au talentueux David Amann, réussit à mêler une enquête pour meurtre commise sur le site d’un incendie criminel (il fallait y penser quand même !) dans un immeuble appartenant à un ancien mafieux (!) avec une enquête sur un incendiaire « fantôme » en générant une tension de plus en plus grande qui culmine dans l’enfermement de Ryan et d’Esposito dans un immeuble en flammes. Ajoutons que Jenny, l’épouse de Ryan, est sur le point d’accoucher (prestation toute en dignité et en émotion de Juliana Dever) et on a une situation très chargée en émotion. Il y a aussi une noirceur différente. L’interrogatoire du premier suspect, innocent bien que ce soit un ancien incendiaire, met sérieusement mal à l’aise par la suavité avec laquelle celui-ci parle du « fantôme ». Il parle d’un « artiste » et de la « musique de l’incendie » ; c’est d’autant plus atroce que ça sonne juste et que l’acteur, judicieusement filmé en gros plan, susurre plus qu’il ne parle et montre combien son personnage savoure ce qu’il dit, combien il prend plaisir à parler du feu.

C’est la réussite des scénaristes (qui parviennent même à insérer un peu d’humour, comme avec le site des « fétichistes du feu » (sic)), et celle du réalisateur, de ne jamais sacrifier l’angoisse à l’émotion ; quand Ryan arrive à joindre son épouse et qu’ils choisissent le prénom de l’enfant à venir alors que lui va certainement mourir, le spectateur ne peut qu’avoir les larmes aux yeux. A cinq minutes de la fin de l’épisode, on croit sérieusement que Ryan et Esposito ne s’en sortiront pas.

Informations supplémentaires :
L’actrice invitée Wendy Davis a joué un personnage principal dans American Wives (2007), série sur laquelle fut invité Seamus Dever dans la deuxième saison en tant que Dr. Chris « Getty » Ferlinghetti.
Wendy Davis/Della Burton : actrice américaine, surtout active à la télévision : Profiler (1998), Angel (2002), American Wives (2007-2013), Esprits criminels (2014), NCIS (2016)
Nicholas Bishop/ Chef Miller : acteur britannique vu à la télévision dans Hartley Cœurs à vif (1999), Body of Proof (2011-2012), NCIS : Los Angeles (2013), Covert Affairs (2014),
Absence de Susan Sullivan et Molly C. Quinn
Camarade Totoff
Camarade Totoff
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 40
Localisation : Vitry sur Seine
Date d'inscription : 26/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Série ''Castle'' - Page 7 Empty Re: Série ''Castle''

Message  Camarade Totoff le Ven 13 Mar 2020 - 14:08

12/23 : Un monde d’illusions (Deep Cover) ***

Scénario : Terence Paul Winter
Réalisation : Thomas J. Wright

Résumé
Castle et Beckett sont appelés sur une scène de crime qui ne colle pas. Un ordinateur dissimulé les amène jusqu’à un certain Anderson Cross dans lequel Castle reconnaît son père !

Critique
Mêler policier et espionnage est un exercice toujours délicat où le cliché affleure. D’ailleurs, Terence Paul Winter en est bien conscient car il passe vite sur le sujet (fond mystérieux, cryptage informatique, faille de sécurité) pour se focaliser sur le vrai sujet : les retrouvailles entre Richard Castle et Jackson, son père.

On s’amuse un peu lorsque Castle bafouille en cherchant à dissimuler maladroitement l’implication de son père puis en présentant celui-ci à sa fiancée qui prend la chose assez mal et on la comprend ! C’est assez tendu entre tout ce beau monde !! Néanmoins, l’épisode évite le sordide ou l’espionnite primaire en ajoutant une vraie dose de sentiment. Susan Sullivan en est le véhicule et l’interaction avec James Brolin est réelle et efficace. Les deux acteurs chevronnés donnent à voir la réelle tendresse entre leurs personnages rendant crédible qu’il y ait eu un vrai lien amoureux (quoique bref) entre eux ; ce qui fait de Richard l’enfant de l’amour.

Informations supplémentaires :
Castle a d’abord dit à Becket qu’ils ne pouvaient pas se marier en septembre car il devait voyager ce mois-ci. Les seuls jours où il serait disponible ce mois-là seraient les lundis. La série était diffusée le lundi soir en Amérique du Nord.
Absence de Molly C. Quinn et Penny Johnson Jerald
Camarade Totoff
Camarade Totoff
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 40
Localisation : Vitry sur Seine
Date d'inscription : 26/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Série ''Castle'' - Page 7 Empty Re: Série ''Castle''

Message  Camarade Totoff le Lun 16 Mar 2020 - 14:22

13/23 : La rançon de la gloire (Limelight) ***

Scénario : Rob Hanning
Réalisation : Bill Roe

Résumé
Castle et Beckett enquêtent sur la mort d’une jeune starlette mais celle-ci s’avère bien vivante !

Critique
Un épisode bien plus profond qu’il n’en a l’air sur la célébrité surtout pour une jeune star et sur la réputation. Entre fans givrés, manager gourmand, paparazzi, tout ce monde autour de la dénommée Mandy, on comprend qu’elle se sente seule ! Révélatrice, amusante, et pleine d’émotion est la scène où elle écoute d’un air blasé Alexis vider son sac et raconter toute sa vie personnelle !

L’histoire est bien écrite entre la morte qui ne l’est pas mais quelqu’un a quand même été tué donc qui était visé ? Depuis toujours, les histoires de doubles font de bonnes histoires. La question de qui dit la vérité est encore plus cruciale et l’enquête est intéressante puisque la police pose des questions concernant une mort alors qu’elle sait que cette victime est toujours vivante mais celle qui est interrogée le sait -elle ? Le final est un chef-d’œuvre entre le grand moment de solitude que vit l’assassin démasqué et son mobile des plus pathétiques mais qui sonne atrocement juste.

Si l’intrigue secondaire sur la lettre de recommandation pour Pï n’attire pas plus l’attention que ça, la question du statut public de Richard Castle et partant de Kate Beckett et leur rapport à l’image et à la vie privée est posée. Et trouve une réponse.

Informations supplémentaires :
Lola Glaudini/Marylin Sutton : actrice américaine, surtout présente à la télévision : New York Police Blues (1996-1999), Monk (2003), Esprits criminels (2005-2006), Blue Bloods (2011), FBI : Duo très spécial (2012), Unforgettable (2014), MARVEL : Les agents du SHIELD (2016-2018), Ray Donovan (2018-2019).
Alexandra Chando/Mandy Sutton : actrice américaine, vue dans les séries As the world turn (2005-2010), The Lying Game (2011-2013), Vampire Diaries (2017).
Absence de Susan Sullivan
Camarade Totoff
Camarade Totoff
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 40
Localisation : Vitry sur Seine
Date d'inscription : 26/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Série ''Castle'' - Page 7 Empty Re: Série ''Castle''

Message  Camarade Totoff le Ven 20 Mar 2020 - 13:47

14/23 : Habillé pour le cimetière (Dressed to Kill) **

Scénario : Elizabeh Beall
Réalisation : Jeannot Szwarc

Résumé
La mort de l’assistante de la papesse de la mode, Mathilda King, amène Castle et Beckett à se plonger dans un univers de glamour et de coups-bas.

Critique
Un épisode plaisant avec de bonnes séquences mais qui fait trop révérence au modèle dont il s’inspire, évidemment Le Diable s’habille en Prada. Du coup, rien de surprenant, y compris l’assassin qui ne sert pratiquement qu’à ça.

Entre le roman/film et l’épisode, on retrouve la rivalité entre assistantes, les conditions de travail dantesque et, surmontant le tout, le dragon qui préside aux destinées du magazine imaginaire « Modern Fashion ». Il faut reconnaître à Frances Fisher une forte personnalité et elle s’empare du rôle de Mathilda King (alias Anna Wintour) avec autorité mais aussi en sachant y apporter une touche d’émotion lors de la séance de pose avec Stana Katic.

Pour le reste, c’est résolument sans surprise y compris l’intrigue secondaire où Castle et Martha recherchent une salle pour le mariage après que Madame Mère ait assommé sa bru avec des catalogues de mariage. Heureusement que quelques touches d’émotion et toujours un peu d’humour soient présents pour rehausser ce défilé un peu décevant.

Informations supplémentaires :
Frances Fisher/Mathilda King : actrice américaine, vue au cinéma dans Heat (1987), Pink Cadillac (1989), Impitoyable (1992), Streaptease (1996), Titanic (1997), Jugé coupable (1999), Le royaume (2007) La défense Lincoln (2011) et à la télévision dans The Edge of Night (1976-1980), Equalizer (1986-1987), New York Police Judiciaire (1993), X-Files (2001), Urgences (2005), Cold Case (2008), Les Experts (2011), Résurrection (2014-2015), Esprits criminels (2016), Watchmen (2019)
Rob Estes/Julian Bruckner : acteur américain, surtout vu à la télévision : Des jours et des vies (1986-1987), 21 Jump Street (1989), Les dessous de Palm Beach (1991-1995), Melrose Place (1993-1999), Susan ! (1999-2000), The Evidence (2006), Women’s Murder Club (2007-2008), 90210 Beverly Hills-Nouvelle génération (2008-2010), La diva du divan (2012), Les Experts (2015), Major Crimes (2017).
Absence de Molly C. Quinn et Penny Johnson Jerald
Camarade Totoff
Camarade Totoff
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 40
Localisation : Vitry sur Seine
Date d'inscription : 26/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Série ''Castle'' - Page 7 Empty Re: Série ''Castle''

Message  Camarade Totoff le Lun 23 Mar 2020 - 15:01

15/23 : Bienvenu dans l’âge ingrat (Smells Like Teen Spirit) ***

Scénario : Dara Resnik Creasey et Chad Murray Creasney
Réalisation : Kevin Hooks

Résumé
Castle et Beckett enquêtent sur la mort très étrange d’une lycéenne qui aurait été tuée par une force télékinésique !

Critique
Carrie es-tu là ? La référence au célèbre roman de Stephen King est d’autant plus autorisée que le scénario l’assume carrément et que Ryan va même jusqu’à sortir ledit roman des affaires d’une lycéenne. Une nouvelle fois, Castle joue avec le fantastique rationnalisé qui a tellement réussi au genre policier. Et on rit de voir ces tandems de croyants ayant invariablement tort (Castle et Ryan) vs les sceptiques qui ont toujours raison (Beckett et Esposito). Pour voir l’inverse, se reporter à X-Files ou Supernatural !

Evidemment que la jeune Jordan n’a pas le moindre pouvoir télékinésique (la visite à l’institut de recherche est un dérivatif un peu vain) et pourtant Beckett va peiner à trouver une explication rationnelle. Dans ces cas-là, la policière se raccroche aux éléments tangibles et ceux-ci mènent à l’étrange comptabilité de la victime et à des bons au porteur émis par le gouvernement allemand ! Tout ceci est parfaitement logique et le spectateur savourera avec Beckett (mine gourmande parfaitement réussie par Stana Katic) la résolution du mystère devant un Castle déconfit (parfaite réussite là aussi de Nathan Fillion).

Le scénario gagne une profondeur supplémentaire par la peinture sans concession qu’il fait d’une certaine jeunesse dorée (classique mais efficace) mais aussi par les témoignages émouvants de leurs victimes. Les jeunes acteurs réussissent très bien à nous toucher.

Intrigue secondaire : les héros recherchent « leur » chanson pour le mariage. Ils la trouvent dans une dernière scène qui ne manque pas d’émotion.

Informations supplémentaires :
La chanson qui joue pendant la scène de danse à la fin est « In My Veins » d’Andrew Belle. C'est la même chanson qui a souligné la scène très émotionnelle à la toute fin du dernier épisode de la saison 4.
Le titre original fait référence à la chanson Nirvana « Smells Like Teen Spirit »
Hannah Marks/Jordan Gibbs : actrice américaine, vue à la télévision dans Numb3rs (2005), Esprits criminels (2006), Weeds (2008-2009), La diva du divan (2011-2013), Grimm (2012), Awkward (2014-2015), Dirk Gently, détective holistique (2016-2017)
Absence de Susan Sullivan, Molly C. Quinn et Penny Johnson Jerald
Camarade Totoff
Camarade Totoff
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 40
Localisation : Vitry sur Seine
Date d'inscription : 26/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Série ''Castle'' - Page 7 Empty Re: Série ''Castle''

Message  Camarade Totoff le Jeu 26 Mar 2020 - 14:15

16/23 : La chambre 147 (Room 147) ****

Scénario : Adam Frost
Réalisation : Bill Roe

Résumé
Un comédien, Justin Marquette, est retrouvé mort dans la chambre 147 d’un hôtel. Une femme vient avouer le crime avec force détails. Sauf qu’elle est innocente et que deux autres personnes viennent avouer le même crime ! La police remonte jusqu’à un étrange institut.

Critique
Le coup du meurtre dans une chambre d’hôtel, quel polar ne l’a pas fait ? Mais que pas moins de trois personnes, toutes innocentes, viennent avouer le même crime dans les mêmes termes (sauf un détail que va remarquer Castle), c’est du lourd !

La première partie de l’épisode frôle la comédie avec les deux premiers aveux (qui, mécaniquement, prennent de moins en moins de temps) apportant la petite touche de folie propre à la série. Lorsque le scénariste estime que le spectateur a assez de détails sur le meurtre, il fait avancer son intrigue en reliant les témoins et en ajoutant un nébuleux « Institut des Horizons Lointains » dont le gourou, magnifiquement campé par un John Getz des plus patelins (du moins, quand il est en position de force) a une bonne tête de coupable. Cette deuxième partie, plus strictement policière, n’a pas la même force mais la mécanique de la résolution du crime est tout de même très intéressante.

L’intrigue secondaire de l’épisode apporte le dernier point. Elle concerne Alexis qui a rompu avec Pï mais refuse de rentrer à l’appartement familial. On a une très belle scène entre Stana Katic et Molly C. Quinn qui créent une connexion aussi crédible qu’entre la jeune actrice et Nathan Fillion. Ce sont de beaux moments touchants, humains, chaleureux et qui sonnent justes. La toute dernière scène donne vraiment le sourire.

Informations supplémentaires :
Retour de Phil Lamarr (Dr Holloway)
John Getz/Gustavo Bauer : acteur américain, vu au cinéma dans La Mouche (1986), Né un 4 juillet (1989), Zodiac (2007), The Social Network (2010) et à la télévision dans Another World (1964), Rafferty (1977), Wonder Woman (1977), Roseanne (1989), Arabesque (1995, 1996), JAG (1999), Les Experts : Miami (2003), A La Maison-Blanche (2006), How I met your mother (2008), NCIS (2010), NCIS : Los Angeles (2013), NCIS : Nouvelle-Orléans (2016), Timeless (2016-2018), Harry Bosch (2017-2018)
Alexis Gilmore/Anita Miller : actrice américaine, vue surtout à la télévision : New York section criminelle (2006), New Amsterdam (2008), Ghost whisperer (2010), Les Experts (2012), Person of interest (2014), Les Experts : Cyber (2015), Bones (2017), Bull (2019).
Kelly Kruger/Laura Westbourne : actrice canadienne, vue à la télévision dans Titans (2000), Les feux de l’amour (2002-2019), Esprits criminels (2006), Bones (2007), Rizzoli & Isles (2013), Amour, gloire et beauté (2014-2017), iZombie (2019).
Absence de Susan Sullivan
Camarade Totoff
Camarade Totoff
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 40
Localisation : Vitry sur Seine
Date d'inscription : 26/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Série ''Castle'' - Page 7 Empty Re: Série ''Castle''

Message  Camarade Totoff le Ven 27 Mar 2020 - 14:08

17/23 : Lazare (In the Belly of the Beast) ***

Scénario : David Amann et Andrew W. Marlowe
Réalisation : Rob Bowman

Résumé
A la demande des Stups, Beckett infiltre un cartel de drogue en remplaçant une certaine Helena, une coursière. Mais Becket découvre que cette dernière était en fait une tueuse ! Démasquée par un ancien ennemi, elle passe très près de l’exécution.

Critique
Cet épisode prend place dans le long fil rouge de « l’héritage » de Kate Beckett, depuis la mort de sa mère et les développements que la série a brillamment su faire depuis. Le corollaire de la mise en avant de Stana Katic est le rôle anecdotique joué par Nathan Fillion. C’est très dommage quand même.

Le coup de l’infiltration qui ne se passe pas comme prévu, ou l’épreuve imposée à une recrue, n’ont rien d’original et c’est le choix et le jeu des acteurs qui décident de la réussite de l’épisode. Là, il n’y a aucune faute ; entre l’onctueux Al Sapienza, le rude Kenneth Johnson, le brutal Jonathan Adams, il faut bien tout le talent de Stana Katic pour exister et l’actrice canadienne y parvient parfaitement en faisant ressentir au spectateur toutes les émotions traversées par son personnage, notamment l’éprouvante séance de torture. Quant au final, explosif, il appelle évidemment une suite ; en sachant qu’elle sera à quitte ou double.

Informations supplémentaires :
L’une des raisons pour lesquelles le capitaine Fowler recrute Beckett pour la mission d'infiltration est qu’elle parle le russe. Stana Katic est polyglotte et, bien que le russe n’en fasse pas partie, parle couramment cinq langues étrangères.
Stana Katic a réalisé presque toutes ses propres cascades pour les scènes de torture de l’eau et était ravie de le faire.
Carlos Gomez/le capitaine Fowler : acteur américain, surtout présent à la télévision : China Beach (1989), Un flic dans la mafia (1990), Urgences (1995-1996), Charmed (1999), Invisible Man (2001), NCIS (2003), Esprits criminels (2006), Shark (2006-2007), The Glades (2010-2013), Madam Secretary (2016), NCIS : Nouvelle-Orléans (2017, 2018), Elementary (2019)
Kenny Johnson/Harden : acteur américain, il tourne essentiellement pour la télévision : Santa Barbara (1992), Sliders, les mondes parallèles (1996), Pensacola (1998-2000), The Shield (2002-2006), Smallville (2005), Saving Grace (2007-2010), Sons of Anarchy (2009-2012), Dexter (2013), Chicago Fire (2014-2015), Bates Motel (2014-2017), SWAT (depuis 2017).
Jonathan Adams/Vulcan Simmons : acteur américain, surtout présent à la télévision: Mes plus belles années (2002-2005), Bones (2005-2006), NCIS (2007), Women’s Murder Club (2007-2008), NCIS : Los Angeles (2009), Revenge (2012-2013), The Orville (2017)
Absence de Tamala Jones et Molly C. Quinn
Camarade Totoff
Camarade Totoff
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 40
Localisation : Vitry sur Seine
Date d'inscription : 26/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Série ''Castle'' - Page 7 Empty Re: Série ''Castle''

Message  Camarade Totoff le Lun 30 Mar 2020 - 14:16

18/23 : La voie du ninja (The way of Ninja) ***

Scénario : Christine Roum, d’après une histoire de Shawn Waugh et Christine Roum
Réalisation : Larry Shaw

Résumé
Une danseuse japonaise est retrouvée morte poignardée d’une étrange façon. Castle imagine qu’il s’agit d’un ninja. Et il n’a pas tort !

Critique
Une amusante façon de traiter du sujet sérieux des yakuzas (le crime organisé japonais) en tachant de ne pas faire trop « folklorique » ; ce qui est louable.

La résolution du mystère se fait, une fois n’est pas coutume, grâce au travail du légiste, aujourd’hui représenté par Perlmutter. Les échanges incisifs entre lui et Castle sont de la plus belle eau et on a un Nathan Fillion des plus enthousiastes. Castle est ainsi quasiment en transe quand un « ninja » lui dérobe l’arme du crime et il n’hésite pas à flirter avec une charmante demoiselle dans le « bar à hôtesses » où l’enquête les a mené. C’est d’ailleurs un des moments les plus drolatiques avec Ryan très gêné et dont la pudibonderie irlandaise est jouissive. L’infiltration, qui lui vaudra une explication de gravure, valait la peine.

L’habillage « ninja » est ainsi suffisamment bien fait pour que le fond plus classique de l’histoire ne pèse pas trop lourd.

Informations supplémentaires :
Contrairement à l’agacement d’un personnage japonais, les ninjas historiques viennent bien de l’archipel nippon. Leur nom voudrait dire « combattant de l’ombre » et renverraient à des troupes de soldats vaincus, sans seigneurs (entre les VIIIème et IXème siècle) et ayant développé pour survivre des techniques de combats particulières. Ils disparaissent avec la stabilisation politique de l’Ère Edo au XVIIème siècle. Ils ont été très popularisés par le cinéma contemporain.
Absence de Tamala Jones, Susan Sullivan et Molly C. Quinn
Camarade Totoff
Camarade Totoff
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 40
Localisation : Vitry sur Seine
Date d'inscription : 26/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Série ''Castle'' - Page 7 Empty Re: Série ''Castle''

Message  Camarade Totoff le Mar 31 Mar 2020 - 13:44

19/23 : L’Agneau de Wall Street (The Greater Good) ***

Scénario : David Grae
Réalisation : Holly Dale

Résumé
Le meurtre d’un banquier d’affaires amène Castle et Beckett à enquêter à Wall Street mais, surtout, à faire connaissance avec la sœur de Gates !

Critique
La série a suffisamment de métier pour pouvoir s’amuser avec des « figures imposées » comme le diptyque banquier d’affaires/drogue avec une combinaison Venezuela/virement de fonds suspects. Ajoutons le bureau du procureur pour pimenter. Rien qu’avec ces paramètres on a douze scenarii tous différents ! Mais, avec Castle, non seulement on a l’humour (Castle dit ainsi que c’est la « main invisible du marché » qui a tué la victime et que c’est pour cela qu’il n’y a pas de traces !) mais aussi un petit plus.

Ce « supplément d’âme » est apporté par l’arrivée d’Elizabeth, la jeune sœur de Victoria Gates. Certes, que la relation soit glaciale au départ est un poncif mais c’est le talent des comédiennes de parvenir à dépasser le facile. Penny Johnson Jerald profite de temps de jeu avec plus que de l’informatif à donner ; elle peut enrichir son personnage. L’explication qu’elle donne à Beckett est conforme à celui-ci ; ce qui ne veut pas dire qu’elle est simple et encore moins évidente. L’actrice humanise donc « Iron Gates ». Avoir fait appel à Salli Richardson-Whitfield est aussi une excellente idée car elle est très juste, parfaitement crédible en substitut du procureur mais, également, en sœur. Dommage qu’on ne la revoie pas ultérieurement.

L’intrigue secondaire est par contre franchement mineure : Castle et Beckett cherchent à faire la liste des invités à leur mariage et arrivent à 500 noms ! Et la scène finale, pour mignonne qu’elle soit, est un peu ridicule quand même.

Informations supplémentaires :
La société bancaire d’investissement dans l’épisode s’appelle J.P. Harding ; une référence à peine voilée à J.P. Morgan. Le personnage de Jamie Burman, est le PDG de cette société fictive quand Jamie Dimon est le PDG de J.P. Morgan.
Salli Richardson-Whitfield/ Elizabeth Weston : actrice américaine, vue au cinéma dans La couleur de l’arnaque (1996), Anaconda- A la poursuite de l’orchidée de sang (2004), Je suis une légende (2007) et à la télévision dans Les dessous de Palm Beach (1992), Star Trek : Deep Space Nine (1993), Le Caméléon (1998), Associés pour la loi (1999-2002), Les Experts : Miami (2003), Docteur House (2005), Bones (2006), Eureka (2006-2012), Esprits criminels (2009), NCIS (2013, 2014, 2015).
Laurie Fortier/Stephanie Goldmark : actrice américaine tournant pour la télévision : Sliders, les mondes parallèles (1996), Les Experts : Miami (2005), Docteur House (2007), Stalker (2014).
Kevin Kilner/Jamie Berman : acteur américain dont la longue carrière est principalement consacrée à la télévision : Cosby Show (1989), Les contes de la crypte (1990), Arabesque (1992, 1993), Invasion planète terre (1997-2001), Les Experts : Miami (2002), Les frères Scott (2005-2006), Ghost Whisperer (2007), Dollhouse (2009), FBI : Duo très spécial (2010-2011), House of Cards (2013-2014), Unforgettable (2016), Blacklist (2017), NCIS (2019), Bull (2020).
Absence de Molly C. Quinn.
Camarade Totoff
Camarade Totoff
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 40
Localisation : Vitry sur Seine
Date d'inscription : 26/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Série ''Castle'' - Page 7 Empty Re: Série ''Castle''

Message  Camarade Totoff le Jeu 2 Avr 2020 - 13:57

20/23 : Le meurtre du samedi soir (That ‘70s Show)**

Scénario : David Amann
Réalisation : John Terlesky

Résumé
Le corps d’un parrain de la Mafia new-yorkaise réapparaît alors qu’il avait été coulé dans du béton en 1978. Problème pour Castle et Beckett, leur unique témoin est bloqué psychologiquement dans ces années-là !

Critique
Un épisode résolument mineur mais très amusant autour des années 70 et qui permet de mesurer combien de progrès ont été accomplis, notamment dans la manière de s’adresser aux femmes !

Le scénario est en partie prévisible puisqu’il ferme rapidement toutes les portes pour ne plus laisser à Beckett que l’obligation de souscrire au délire de son chéri : faire croire au dénommé Harold, le consiliere de la victime, que l’action se déroule en 1978 ! Reconnaissons à David Amann d’avoir eu l’audace d’aller jusqu’au bout du délire en faisant monter progressivement les enchères. C’est hilarant, certes, mais c’est mince.

Néanmoins, il y a une vraie enquête, et un dénouement inattendu et, surtout, très émouvant par la sincérité que Jon Polito donne à son personnage. L’acteur est l’atout maître de l’épisode. Il fait sourire dans son blocage psychologique, rire aussi ; il montre Harold tout aussi dangereux que touchant, jouant sur une très large gamme avec justesse.

Informations supplémentaires :
La photo de Louie « The Lip » Maneri est une photo de Nathan Fillion déguisé.
Lorsque Castle et Beckett vont interroger Harold pour la première fois, Harold prend Castle pour le capitaine du poste. Pour maintenir la ruse, il est réalisé une plaque signalétique de bureau « Captain Castle ». À l’avenir, la plaque réapparaîtra sur le bureau de Castle au loft.
Le titre original fait référence à la série That 70’s Show (1998-2006). Laura Prepon, qui a joué Donna Pinciotti dans cette série, apparaît dans Castle (3-11) dans le rôle de Natalie Rhodes, l’actrice choisie pour le rôle de Nikki Heat dans l’adaptation cinématographique du livre de Castle Vague de chaleur.
Kojak est référencé dans cet épisode, un sosie apparaît même au commissariat. Susan Sullivan, qui joue Martha Rogers, est apparue dans deux épisodes en 1976 et 1977.
Jopn Polito/ Harold Metzger : acteur américain (1950-2016), il fut prolifique sur les deux écrans. Au cinéma, il a joué dans Un tueur dans la ville (1982), Highlander (1986), Miller’s Crossing (1990), Le grand saut (1994), The Big Lebowsky (1998), Le tailleur de Panama (2001), Mémoire de nos pères (2006), American Gangster (2007), Big Eyes (2014). Pour la télévision, il joua dans Un flic dans la Mafia (1988), Les contes de la crypte (1991), Homicide (1993-1994), Dream On (1995-1996), Le Caméléon (1996, 2000), MilleniuM (1998), Desperate Housewifes (2005), Modern Family (2014-2016)
Camarade Totoff
Camarade Totoff
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 40
Localisation : Vitry sur Seine
Date d'inscription : 26/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Série ''Castle'' - Page 7 Empty Re: Série ''Castle''

Message  Camarade Totoff le Lun 6 Avr 2020 - 14:37

21/23 : Sport de rue (Law and Boarder) **

Scénario : Jim Adler
Réalisation : Thomas J. Wright

Résumé
Castle et Beckett enquêtent sur la mort d’un champion de skate-board mais ce meurtre fait ressortir une autre affaire.

Critique
Une histoire intéressante, bien construite, mais à qui il manque le nécessaire grain de folie pour une série comme Castle ; les éléments de l’enquête (un jeune défavorisé promis à un bel avenir, une vengeance liée à un événement survenu dans le passé) pourraient figurer dans n’importe quelle série policière. Ici, le sport fait figure de décor mais un décor, ça se change. Embaucher Thomas J. Wright pour ça, c’est indigent car le réalisateur est capable de bien mieux. La scène d’ouverture avec cette poursuite entre un motard et un skater, de nuit qui plus est, frappe d’entrée par son dynamisme, sa fluidité et sa photographie réussie. Malheureusement, à part bien filmé les scènes du festival de rue, il n’a pas grand-chose d’autre à se mettre sous la dent.

L’indigence du scénario se lit en creux dans la présence de deux intrigues secondaires qui prennent tout de même un temps considérable. La première concerne le côté mauvais perdant de Richard Castle (mais ce n’est pas nouveau) et la seconde porte sur l’identité du témoin de Castle à son mariage. Aucune originalité là non plus, c’est un décalque de la saison 4 autour du mariage de Ryan. Décevant quoique les acteurs demeurent amusants.

Informations supplémentaires :
Le mot « Quixotic », qui permet à Beckett de l’emporter au Scrabble, est un adjectif faisant référence à celui qui agit de manière trompeuse, similaire à Don Quichotte, le personnage principal du roman de Miguel de Cervantes du même nom.
Absence de Penny Johnson Jerald
Camarade Totoff
Camarade Totoff
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 40
Localisation : Vitry sur Seine
Date d'inscription : 26/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Série ''Castle'' - Page 7 Empty Re: Série ''Castle''

Message  Camarade Totoff le Mar 7 Avr 2020 - 14:18

22/23 : Veritas (Veritas) ***

Scénario : Rob Hanning et Terence Paul Winter
Réalisation : Rob Bowman

Résumé
Kate Beckett engage la lutte finale contre le sénateur Bracken mais elle est bientôt soupçonnée de l’assassinat de Vulcan Simmons et traquée par la police.

Critique
Acta est fabula ; la pièce est jouée. Cet épisode clôt le fil rouge de l’affaire Johanna Beckett qui a constitué une autre épine dorsale, avec le « Caskett », de la série. Alors que la fin de saison approche, en clôturant cette enquête, c’est une partie de Castle qui s’achève. C’est aussi l’avant-dernier épisode supervisé par Andrew W. Marlowe comme showrunner. Quelque part, il termine ce qu’il a commencé.

L’épisode n’est pas sans quelques faiblesses comme le nouveau numéro de portable de Castle trop vite trouvé par « M. Smith » ; comme le fait que Simmons laisse partir Beckett alors qu’il a voulu la tuer dans l’épisode 6-17 ou l’opportune preuve découverte à moins de cinq minutes de la fin.

Tout cela est vrai mais n’altère pas un récit dense, noir, qui sait plonger nos héros (car, cette fois, Castle n’est pas mis de côté et participe à l’action même si Beckett a les meilleures scènes) dans la détresse sans jamais les rendre totalement impuissants. C’est par leur intelligence et leur opiniâtreté qu’ils s’en sortent ; pas de deux ex machina sorti de nulle part et la victoire finale montre aussi le réalisme de l’histoire : on n’est pas chez Fu Manchu qui ressuscite au besoin et des trucs et astuces du feuilleton ! Les confrontations entre Beckett et Bracken sont brillantes et la dernière, en plus d’être violemment ironique, a belle saveur.

Informations supplémentaires :
Veritas est le mot latin pour « vérité » ; le mot apparaît sur la pierre tombale de Johanna Beckett, et le titre pourrait éventuellement faire référence à Kate révélant finalement la vérité sur le rôle du sénateur Bracken dans la mort de sa mère.
Stana Katic a aimé que Beckett puisse résoudre le meurtre de sa mère. C’est « une catharsis, importante pour l’évolution du personnage » selon Rob Bowman.
Alex Fernandez/Marcus Sullivan : acteur américain, surtout présent à la télévision : JAG (1999), Le monde de Joan (2003), FBI : Portés Disparus (2004, 2005), Les Experts : Miami (2006), Prison Break (2007), Rizzoli & Isles (2011), NCIS (2011), Devious Maids (2013-2015), Timeless (2016), SWAT (2019)
Absence de Susan Sullivan et Molly C. Quinn[/i][/i]
Camarade Totoff
Camarade Totoff
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 40
Localisation : Vitry sur Seine
Date d'inscription : 26/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Série ''Castle'' - Page 7 Empty Re: Série ''Castle''

Message  Camarade Totoff le Jeu 9 Avr 2020 - 14:06

23/23 : Le Grand Jour (For Better or Worse) ****

Scénario : Terri Edda Miller et Andrew W. Marlowe
Réalisation : John Terlesky

Résumé
A trois jours de se marier, Kate Beckett découvre qu’elle l’est déjà ! Venue faire signer les papiers du divorce à un certain Rogan O’Leary, elle se retrouve, et Richard avec elle, embarquée dans une délirante épopée !

Critique
Pour leur ultime épisode, le couple Miller/Marlowe se lâche ! Divisé en deux partie, leur scénario assume les clichés et embarque ses héros dans une farandole de catastrophes bien cramées. Par contre, fidèles à leur sadisme légendaire, ils frappent encore plus fort pour un final qui fait, du coup, d’autant plus mal que le spectateur commençait à souffler.

Le coup du (de la) fiancé(e) déjà marié(e), c’est déjà vu ; la présence d’Eddie McClintock nous fait par exemple penser à Bones avec Angela ou, sur grand écran, à Uma Thurman dans Un mari de trop et on pourrait multiplier les exemples. La première partie accumule les embûches sur le chemin de Beckett et l’on se dit à chaque fois « Non, c’est pas possible ! » et pourtant si ! On est obligé de rire mais l’humour n’empêche pas l’émotion et entendre Castle remonter le moral de sa fiancée avec quelque chose comme « On ne laisse pas tomber si on veut une fin heureuse » (ce que Blanche-Neige n’aurait pas renié dans Once upon a time) fait chaud au cœur. Logiquement, à la mi-temps, les héros reprennent l’initiative et emportent la victoire, non sans nous avoir bien fait rire avec le coup du mafieux et avoir aussi fait ressentir beaucoup d’émotion et d’amour.

C’est donc sur un ultime coup de maître que le créateur de la série quitte ses fonctions de showrunner. Il sera remplacé à ce poste par David Amann.

Informations supplémentaires :
Lorsque Beckett appelle Castle pour lui parler de la faveur que Rogan veut d’elle en échange de la signature des papiers du divorce, la plaque signalétique de « Captain Castle » vue dans « Le meurtre du samedi soir » est visible sur son bureau.
L’une des accusations portées sur la fiche de Rogan est d’avoir « usurper l’identité d’un agent du FBI ». Eddie McClintock, qui joue Rogan, a joué un agent du FBI dans Bones (2005).
Eddie McClintock/Rogan O’Leary : acteur américain, il tourne principalement pour la télévision : Diagnostic : Meurtre (1997), Friends (2002), Desperate Housewifes (2006), Bones (2007, 2017), Warehouse 13 (2009-2014), Les Experts (2010), Mentalist (2013), McGyver (2018)
Scottie Thompson/Tildy McGuire : actrice américaine, vue à la télévision dans Brotherhood (2006), NCIS (18 épisodes, 2006-2016), Trauma (2009-2010), Nikita (2012), Blacklist (2014), Zoo (2015), NCIS : Los Angeles (2020).
Le coffret DVD comporte un bonus « les coups de cœur » sur les cinq ans écoulés. On notera que Stana Katic n’y apparaît presque pas, signe des tensions entre l’actrice et Nathan Fillion. Elle a toutefois une séquence bonus à elle. Toutes ses scènes pour ces bonus ont été tournées au moment du dernier épisode.
Camarade Totoff
Camarade Totoff
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 40
Localisation : Vitry sur Seine
Date d'inscription : 26/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Série ''Castle'' - Page 7 Empty Re: Série ''Castle''

Message  Camarade Totoff le Jeu 10 Sep 2020 - 13:26

Saison 7

1/23 : Sans relâche (Driven) ****

Scénario : David Amann
Réalisation : Rob Bowman

Résumé
Après que la voiture de Castle ait été retrouvée en flammes, une vaste enquête est lancée pour le retrouver mais les éléments recueillis font douter les enquêteurs. Puis, soudain, Castle ressurgit !

Critique
David Amann démarre fort cette nouvelle saison ! Son scénario est dense, avec un départ extrêmement dynamique et nerveux, une relance surprenante à mi-épisode qui voit Richard Castle passer de victime à suspect, et un final doux-amer qui laisse de nombreuses questions en suspens.

Stana Katic est particulièrement mise en valeur dans cet épisode et elle montre différents visages de Kate Beckett : policière tenace, femme amoureuse, femme au bord de la (et piquant une) crise de nerfs, femme qui doute. Un jeu fin et subtil, profondément émouvant et qui donne une vraie épaisseur humaine au scénario. Peu présent, Nathan Fillion apporte néanmoins sa pierre à la dernière partie. Son interprétation, inhabituellement sobre de Castle, apporte à la fois lui aussi une émotion vraie et une certaine ambiguïté sur la possible simulation de l’écrivain.

Pour démarrer la saison, rien de plus efficace que de confier la réalisation à Rob Bowman. On n’est jamais déçu de son travail. Il donne une vraie intensité au démarrage de l’épisode quand il apparaît possible de retrouver vite le disparu et ne laisse jamais retomber le rythme. On appréciera aussi son travail sur les tons. La photographie est assombrie tout du long s’accordant avec la tonalité de l’histoire. Même les scènes à l’hôpital baignent dans une pâle lumière bleutée et absolument pas dans une large luminosité à laquelle on aurait pu s’attendre et qui aurait symbolisé la fin du cauchemar. Rien de tel donc ici.

Informations supplémentaires :
Première partie d’un double épisode.
Dans la version originale, il est possible d'entendre parfaitement Kate parler quelques secondes en français.
Vincent Cardano, le gangster joué par Don Stark, a déjà joué dans Castle (5-4).
C’est l’épisode le mieux noté de cette saison.
Matt Letscher/Henry Jenkins : acteur américain, il tourne surtout pour la télévision : Docteur Quinn, femme médecin (1994), Presque parfaite  (1995-1997), Providence (2002), Esprits criminels (2005), Les Experts : Miami (2007), Brothers & Sisters (2009-2010), Scandal (2012-2013), The Carrie Diaries (2013-2014), Flash (2015-2016), DC : Legends of Tomorrow (2016-2017), Narcos : Mexico  (2018-2020).
Camarade Totoff
Camarade Totoff
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 40
Localisation : Vitry sur Seine
Date d'inscription : 26/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Série ''Castle'' - Page 7 Empty Re: Série ''Castle''

Message  Camarade Totoff le Ven 18 Sep 2020 - 13:57

2/23 : Montréal (Montreal) ****

Scénario : Andrew W. Marlowe
Réalisation : Alrick Riley

Résumé
Pendant qu’il enquête avec Beckett sur la mort d’un fabriquant de jouet, Castle cherche à comprendre ce qui lui est arrivé durant les deux mois précédents.

Critique
Scénario diabolique avec deux intrigues solides qui ne se montent pas sur les pieds, bien au contraire.

En effet, en reprenant leurs enquêtes conjointes, Castle et Beckett cherchent à retrouver une « normalité » mais, en incluant cette autre enquête, à Montréal (où Castle se rendra réellement, contrairement à John Steed), c’est à un refus de ce retour souhaité que le spectateur assiste. Avec une précision sadique, le scénario nous pousse à vouloir savoir tout en proclamant que c’est la volonté de Castle que d’avoir voulu oublier ! Chacun de leur côté, Nathan Fillion et Stana Katic sont remarquables à jouer les émotions contradictoires de leurs personnages. Très touchant. Evidemment, la série va « oublier » ce fil rouge quelque temps.

L’enquête du jour aligne les éléments les plus perturbants (un patron qui se grime, un chien, un appartement secret…) de manière presque ludique…jusqu’à un élément, découvert par Castle, qui va soudain faire le lien.

Informations supplémentaires :
Il a été mentionné dans les épisodes précédents que Castle était copain de poker avec James Patterson. La star invitée Gina Ravera joue Naomi Cross, la nièce du personnage le plus célèbre de Patterson, Alex Cross, dans Le collectionneur (1997).
Gin Ravera/Marsha Stoller : actrice américaine, vue à la télévision dans Le prince de Bel Air (1990), Melrose Place (1992), Star Trek : la nouvelle génération (1993), Les dessous de Palm Beach (1993-1994), Charmed (2003), The Closer (2005-2009), Urgences (2006-2008), Les Experts (2012), Arrow (2018), Station 19 (2020).
Retour de Matt Letscher.
Camarade Totoff
Camarade Totoff
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 40
Localisation : Vitry sur Seine
Date d'inscription : 26/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Série ''Castle'' - Page 7 Empty Re: Série ''Castle''

Message  Camarade Totoff le Ven 2 Oct 2020 - 13:37

3/23 : Une force invisible (Clear and Present Danger) ****

Scénario : Chad Gomez Creazey et Dana Resnik Creasey
Réalisation : Kate Woods

Résumé
Un homme meurt violemment agressé dans son appartement par…une force invisible !

Critique
Le premier véritable épisode de la saison 7 reprend les fondamentaux de la série pour nous livrer un grand spectacle : enquête policière délirante, science et fiction mêlée, un duo complice et beaucoup d’humour.

Les scénaristes connaissent suffisamment la série pour ne pas s’attarder sur le Diable (premier coupable envisagé par Castle !) mais c’est pour mieux nous envoyer…l’homme invisible ! Pour une fois, Kate Beckett est obligée d’admettre que « c’est bizarre » mais l’enquêtrice tenace qu’elle est n’est pas du genre à jeter la proie pour l’ombre quand bien même elle se fait agresser…par une force invisible !! La scène est spectaculaire, bien photographiée et très bien chorégraphiée : on y croit à cette force invisible ! Comme nous ne sommes pas dans Fringe, une solution « réaliste » sera proposée mais qui n’est pas moins inquiétante. Quelque fois, on se demande si en termes de maléfices, l’humanité n’est pas meilleure que le Diable.

Le fil rouge de cet épisode concerne notre couple vedette qui essaye de renouer avec sa vie d’avant ; ce qui passe par des relations intimes. Excellente idée que d’avoir traité ce thème délicat mais sérieux avec humour et détachement.

Informations supplémentaires :
Au cours de leur enquête, Castle et Beckett apprennent que la victime a affirmé avoir conclu un accord avec le Diable à la croisée des chemins pour son talent de joueur de billard. Il s’agit d’une référence vague à la légende urbaine selon laquelle le guitariste de blues Robert Johnson a vendu son âme en échange de ses compétences de musicien.
Pour parler de la même chose dangereuse, Henry la compare à l’Anneau Unique alors que Beckett fait référence à Oppenheimer.
Rebecca Wisocky/Dr Elena Sarkov : actrice américaine tournant principalement pour la télévision : New York section criminelle (2002, 2005), New York Police Judiciaire (2003), New York Unité spéciale (2003, 2006), NCIS (2006), Bones (2009), Mentalist (9 épisodes, 2010-2013), American Horror Story (2011), Devious Maids (2013-2016), Once upon a time (2014), NCIS : Los Angeles (2017), Star Trek : Picard (2020).
Tate Ellington/Henry Wright : acteur américain, vu à la télévision dans The Good Wife (2010), The Glades (2012), NCIS : Los Angeles (2014), Aquarius : the summer of love (2015), Quantico (2015-2016), The Brave (2017-2018), The Affair (2019).
Camarade Totoff
Camarade Totoff
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 40
Localisation : Vitry sur Seine
Date d'inscription : 26/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Série ''Castle'' - Page 7 Empty Re: Série ''Castle''

Message  Camarade Totoff le Lun 5 Oct 2020 - 14:17

4/23 : Un problème enfantin (Child’s Play) **

Scénario : Rob Hanning
Réalisation : Rob Bowman

Résumé
Un jeune Russe vendeur de glaces est retrouvé assassiné. L’enquête amène Castle et Beckett dans une école élémentaire car il y a eu un témoin, un enfant. Mais lequel ?

Critique
Un épisode ludique, touchant quoique sans surprise. En effet, comment croire que Castle ne trouvera pas le témoin qu’il recherche ? De même, s’il est normal que Beckett suive des pistes « classiques », il est tout aussi évident qu’elle ne pourra qu’approcher la vérité et qu’il lui faudra ce témoignage si précieux.

Cependant, l’épisode reste plaisant à suivre. Voir Nathan Fillion s’amuser comme un gosse au milieu de ces gamins est un pur bonheur. C’est drôle et l’inventivité de Castle est sans limite même si les mioches lui ont font voir de toutes les couleurs ! L’échange entre l’écrivain et l’institutrice est un beau moment d’échanges.

Dernier élément, l’inversion des rôles entre Alexis et son père est une façon comique de parler du trauma que fut la disparition inexpliquée de Richard. L’humour ne fait pas disparaître la douleur mais ça aide à la supporter.

Informations supplémentaires :
Il est plusieurs fois référence à l’Abkhazie. Située en Géorgie, cette province autonome a fait sécession en 2008 en proclamant son indépendance. Il s’en est suivie une courte mais violente guerre entre la Géorgie et la Russie. La république d’Abkhazie n’est reconnue depuis que par Moscou.
À la scène finale, Richard fait référence à l’enlèvement d'Alexis et au fait qu’elle a été retenue captive à Paris (5-15 et 16).
Absence de Penny Johnson Jerald.
Camarade Totoff
Camarade Totoff
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 40
Localisation : Vitry sur Seine
Date d'inscription : 26/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Série ''Castle'' - Page 7 Empty Re: Série ''Castle''

Message  Camarade Totoff le Ven 9 Oct 2020 - 13:36

5/23 : Un buzz foudroyant (Meme Is Murder) ****

Scénario : Jim Adler
Réalisation :  Bill Roe

Résumé
Castle et Beckett enquêtent sur la mort d’une influenceuse sur un réseau social et se confrontent à un meurtrier 2.0.

Critique
Après avoir vu cet épisode, le spectateur y réfléchira à deux fois avant de poster quoi que ce soit sur n’importe quel réseau social (celui de l’épisode est fictif mais renvoie à tous ceux qui existent réellement) ainsi qu’avant de louer son appartement.

Si le terme « influenceuse » n’est pas prononcé ici (en VF), c’est qu’en 2016, il n’existait pas ! La première victime donnait son avis sur n’importe quoi en faisant de l’humour ; c’est devenu un métier quatre ans plus tard ! L’enthousiasme du geek qu’est Richard Castle montre que le phénomène des réseaux sociaux était encore tout nouveau mais, avec lucidité, Jim Adler en montre toute la dangerosité et la perversité et encore les patrons du réseau sont ici coopératifs ! Ce n’est pas Mark Zuckerberg qui aurait levé le petit doigt pour aider la police : pas assez rentable.

Le jeu de piste avec les photos fait penser à un épisode de NCIS (6-6) donc daté de 2009. Les joies d’internet et les jeux pervers entre des psychopathes et la police débutaient. Entre ces deux dates, Internet s’est développé de manière exponentielle avec de nouveaux usages, créant de nouveaux besoins. Castle veut faire de la publicité et c’est bien le fond de commerce de tant de « stars » de ces nouveaux écrans. On écoutera avec attention la diatribe cinglante et acide de Beckett contre les réseaux sociaux toujours valable. De même que l’identité du meurtrier et ses motivations sont à la fois simples à comprendre d’un point de vue psychologique mais prennent une autre allure à la lumière de ces nouveaux médias. Un épisode utile qui questionne le Web, ses usages mais aussi et surtout ses utilisateurs.

Informations supplémentaires :
Castle fait la promotion du roman « Raging Heat », qui existe réellement. Traduit par « Colère ardente », c’est le 6ème tome des aventures de Nikki Heat.
Abby Smith a la même adresse que Javier Esposito, E. 11th Street, New York NY qui a été donné dans 5-11.
Camarade Totoff
Camarade Totoff
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 40
Localisation : Vitry sur Seine
Date d'inscription : 26/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Série ''Castle'' - Page 7 Empty Re: Série ''Castle''

Message  Camarade Totoff le Lun 12 Oct 2020 - 14:09

6/23 : De parfaits inconnus (Time of Our Lives) ****

Scénario : Terri Edda Miller
Réalisation : Paul Holahan

Résumé
Alors qu’il se trouve avec Beckett sur une affaire, Richard Castle est assommé et se réveille dans un monde où Beckett ne le connaît pas !

Critique
Un épisode astucieux, plein de malice et d’humour mais aussi de tendresse. Il faut aimer ses personnages pour leur écrire une si belle et intéressante histoire.

Castle est-il réellement passé dans une autre dimension ? Cette question absconse, sauf ici, n’aura évidemment jamais de réponse. Les « réalistes » diront qu’il s’est tout simplement assommé dans le hangar et que sa riche imagination a tout brodé à partir de l’artefact inca. Les « rêveurs » objecteront que c’est tout de même curieux que Castle se retrouve séparé de Beckett alors que le matin même, ils avaient ri du fait qu’ils étaient « néfastes » l’un pour l’autre.

L’habileté de la scénariste consiste également à projeter Castle dans la même enquête que celle du « monde réel » (c’était aussi techniquement plus simple !) ; ce qui, du coup, lui permet de stupéfier la police avec ses connaissances de l’affaire. L’incrustation de Castle dans le travail de la police malgré les efforts (de moins en moins fermes) de la Beckett alternative pour l’en exclure donnent des scènes très drôles. Tout comme son déphasage entre ce qu’il croit être vrai et ce qu’il vit avait permis à Nathan Fillion de montrer un Castle totalement perdu, poussant un véritable cri du cœur quand il se fait jeter. Avec la scène où il parle avec Alexis (dans un monde ou dans un autre, la complicité Nathan Fillion/Molly C. Quinn, superbe en brune, est totale), ce sont des moments très touchants. Drame, humour, tendresse, amour : cet épisode joue sur la gamme complète et touche au cœur.

Informations supplémentaires :
La chanson que Castle diffuse avec son baladeur pour danser avec Kate à leur mariage est In my veins, d’Andrew Belle. Ce titre ponctuait déjà en 2012 plusieurs scènes de l'épisode 4-23, qui est celui où ils devenaient amants ; elle était entendue ensuite pendant la scène de bal qui conclue l’épisode 6-15 : c’est à ce moment qu’ils la choisissaient pour leurs noces.
Dans l’épisode 6-16, Beckett ne voulait pas entendre parler de théories d’univers alternatifs.
Dans l’univers parallèle, Beckett avoue à Castle qu’ils se sont déjà rencontrés une fois auparavant, alors qu’elle attendait à l’une de ses dédicaces pour un roman de Derek Storm. Au début de l’épisode, la vraie Beckett raconte à Castle qu’elle a reçu une invitation de mariage de son ex, l’agent du FBI Will Sorensen. Dans l'épisode 1-9, Sorensen avait demandé à Beckett si elle avait dit à Castle qu’elle avait déjà fait la queue lors d’une séance de dédicaces et comment ses livres l’avaient aidée à surmonter le meurtre de sa mère.
Le générique est différent du générique habituel.
Jeffrey Nordling/Marcus Lark : acteur américain, vu à la télévision dans La Belle et la Bête (1988), Star Trek : Deep Space Nine (1993), Melrose Place (1997), Deuxième Chance (1999-2002), Cold Case (2004), Dirt (2007-2008), 24 heures chrono (2009), Desperate Housewifes (2009-2010), Body of Proof (2011-2012), Arrow (2012, 2014), The man in the High Castle (2018)
Daniella Alonso/Maria Sanchez : actrice américaine, vue au cinéma dans La colline a des yeux 2 (2007) et à la télévision dans New York section criminelle (2001), New York Police Judiciaire (2003), Les frères Scott (2004-2005), Friday Night Lives (2007-2008), Les Experts (2009), Rizzoli & Isles (2012), Revolution (2012-2014), Seal Team (2018), The Fix (2019), Dynastie (2019-2021).
Camarade Totoff
Camarade Totoff
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 40
Localisation : Vitry sur Seine
Date d'inscription : 26/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Série ''Castle'' - Page 7 Empty Re: Série ''Castle''

Message  Camarade Totoff le Ven 23 Oct 2020 - 13:06

7/23 : Les mystères de l’Ouest (Once Upon a Time in the West) **

Scénario : Terence Paul Winter
Réalisation : Alrick Riley

Résumé
Une jeune femme meurt empoisonnée alors qu’elle revenait d’un ranch en Arizona où des touristes vivent comme au temps du Far West. Castle et Beckett s’y rendent sous la couverture d’une lune de miel.

Critique
Un épisode thématique ludique et bien mené quoique sans réelle surprise. On y passe en revue les éléments folkloriques du western mais ce n’est justement que du folklore.

La progression de l’enquête est bien trop linéaire pour intéresser vraiment ; heureusement que l’humour est, lui, bien présent. L’enthousiasme (et la maladresse) de Castle fait sourire de bout en bout tant Nathan Fillion y met de l’énergie. La soirée romantique qui tourne au fiasco est aussi une scène drolatique.

L’intrigue secondaire est bien plus intéressante. Consternés de ne pas avoir été invité au mariage de leurs amis, Ryan et Esposito font la gueule et vont se plaindre tout du long…jusqu’à ce que Gates ne les remette doucement mais fermement en place !

Informations supplémentaires :
Les crotales (ou serpents à sonnettes) ont le sang froid et ne seraient pas dans le désert la nuit.
Le générique est à thématique western.
Camarade Totoff
Camarade Totoff
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 40
Localisation : Vitry sur Seine
Date d'inscription : 26/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Série ''Castle'' - Page 7 Empty Re: Série ''Castle''

Message  Camarade Totoff le Ven 13 Nov 2020 - 13:56

8/23 : Chevalier blanc (Kill Switch) ***

Scénario : David Amann
Réalisation : Jeannot Swarcz

Résumé
Alors que la police enquête sur la mort d’un contrôleur financier fédéral, Esposito, qui suivait un suspect, se retrouve piégé au milieu d’une prise d’otages dans le métro.

Critique
Un épisode très efficace qui renouvelle plutôt bien la figure imposée du flic pris en otage dans un endroit clos.

David Amann équilibre son récit entre les scènes dans le métro de plus en plus tendues (bonne réalisation du vétéran Jeannot Swarcz) et l’enquête de Castle, Beckett et Ryan. Ce faisant, le scénariste parvient à donner plus de temps de jeu à Jon Huertas, impeccable sans sacrifier notre couple vedette. Il réserve aussi un peu de temps à l’humour mais au début et à la fin de l’épisode, pour ne pas affadir son propos.

La méthode pour réussir l’enquête est simple mais il est bon de le rappeler : toujours partir de la victime. Lorsque Castle et Beckett sont bloqués sur le cas de Jared Stone, ils font marche arrière pour reprendre l’enquête initiale ; ce qui permet à David Amann de nous infliger une ultime relance, qui fait encore plus sens en 2020, puisqu’il parle d’une épidémie !

Informations supplémentaires :
Au début de l’épisode, alors que Beckett et Castle approchent de la scène du crime, ils se comparent à d’autres couples d’enquêteurs, et Beckett commente que Castle « lui rappelle toujours » Hooch de Turner et Hooch (1989). Elle fait d’abord une comparaison entre les deux dans 1-10.
Les coordonnées géographiques fournies dans cet épisode (40,675928, -74,043152) correspondent en fait à un emplacement dans la rivière Hudson, juste au sud de la Statue de la Liberté.
Will Rothhaar/Jared Stone : acteur américain, vu dans les séries Docteur Quinn, femme médecin (1995), JAG (1995, 1997, 1998), Buffy contre les vampires (1997), Urgences (2001), Les Experts (2004, 2010), Esprits criminels (2005), Ghost whisperer (2009), Les Experts : Miami (2011), Les Experts : Manhattan (2012), Grimm (2014-2015).
Jessica Camacho/Marisa Aragon : actrice américaine, vue dans les séries [i]Dexter
(2010), Nikita [i]
(2013), NCIS : Los Angeles (2014), Sleepy Hollow (2015-2016), Flash (2017-2018), Watchmen (2019).
Absence de Susan Sullivan et Molly C. Quinn.
Camarade Totoff
Camarade Totoff
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 40
Localisation : Vitry sur Seine
Date d'inscription : 26/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Série ''Castle'' - Page 7 Empty Re: Série ''Castle''

Message  Camarade Totoff le Mer 2 Déc 2020 - 14:04

9/23 : Action ! (Last Action Hero)***

Scénario : Christine Roum
Réalisation : Paul Holahan

Résumé
Castle et Beckett enquêtent sur le meurtre d’un acteur autrefois célèbre dans une saga de films d’action dont Castle était grand fan.

Critique
Dans le lot des très bons épisodes de la série, il y a ceux qui se moquent d’autres genres. Il manquait le film d’action et c’est pas mal du tout.

Quand il joue Castle fan, Nathan Fillion est habité par une folie douce contagieuse qui fait rire à tout coup. Lorsque son personnage est invité à sortir avec ses acteurs fétiches, c’est même carrément l’extase qu’il nous joue ! Le clou de l’épisode, c’est évidemment cette véritable opération commando avec de vraies morceaux d’humour à l’intérieur !!

Christine Roum enveloppe son propos avec une enquête policière solide quoique classique et veut trop en faire avec le mobile du meurtre et, du coup, l’assassin est moyennement convainquant. Un point sonne juste toutefois : tous les personnages de l’épisode sont d’anciens acteurs voulant relancer leurs carrières en rejouant les personnages qui les ont rendus célèbres. C’était déjà le thème de « Pas de bol, y’a école » la saison précédente (6-3) mais c‘est un fait que la Renommée est une divinité capricieuse.

Informations supplémentaires :
A travers le film « Les Increvables », c’est la saga « The Expendable » qui est visée (2010, 2012, 2014). Le personnage joué par Kathleen York est, lui, inspiré d’Indiana Jones.
Ted McGinley/Broke Harmon : acteur américain surtout présent à la télévision : Happy Days (1980-1984), L’île fantastique(1982), La croisière s’amuse (1983-1987), Dynastie (1986-1987), Mariés, deux enfants (1989-1997), A la Maison-Blanche (2000-2001), La star de la famille (2003-2006), Mentalist (2012), Hawaï-Five-0 (2019)
Kathleen York/Kat Kingsley : actrice et chanteuse américaine, surtout active à la télévision : Dallas (1984-1985), Les contes de la crypte (1989), Murder One (1995-1996), Ultimes recours (1998-1999), A la Maison-Blanche (2000-2006), Newport Beach (2004-2005), NCIS (2007), Les Experts : Miami (2009), The Client List (2012), Jane the Virgin (2015, 2016), In the Dark (2019-2020).
Krista Allen/Naomi Duvray : actrice américaine, vue dans les téléfilms Emmanuelle (1994) et dans les séries Les dessous de Palm Beach (1996), Des jours et des vies (1996-1999), X-Files (2000), Les Experts (2000, 2001), Alerte à Malibu (2000-2001), What About Brian (2006-2007), Perception (2012), Modern Family (2017)
Camarade Totoff
Camarade Totoff
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 40
Localisation : Vitry sur Seine
Date d'inscription : 26/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Série ''Castle'' - Page 7 Empty Re: Série ''Castle''

Message  Camarade Totoff le Ven 18 Déc 2020 - 14:02

10/23 : Un Noël dans la Mafia (Bad Santa)
***

Scénario : Chad Murray Creasey et Dara Resnik Creasey
Réalisation : Bill Roe

Résumé
Alors que les preuves accusent le bras droit du mafieux Dino Scarpella, ce dernier demande à Castle d’enquêter pour lui et en fait un « membre honoraire » de la Mafia !

Critique
Faire rire avec la Mafia, c’est osé et utiliser la vieille ficelle de Roméo et Juliette, c’est facile ; l’un dans l’autre, on a un épisode de bonne facture.

L’enquête est solide et c’est un de ces épisodes où le sujet est réellement important. Le segment secondaire sur Lanie et Esposito confrontés aux parents de cette dernière est amusant mais n’est que cela. Tout comme le coup du poème de Noël dont on n’avait jamais entendu parler dans la famille Castle depuis six ans. Tout le sel de l’intrigue est dans cette enquête de Richard Castle adoubé par le parrain Scarpella auquel Paul Ben-Victor apporte une indéniable épaisseur, une réalité très convaincante. L’acteur fait sourire et fait peur dans la même scène avec une belle efficacité.

Avec ironie, on peut donc dire que c’est grâce à la Mafia que la police résout l’enquête ! Seulement, on ne dîne pas avec le Diable même avec une longue cuillère sans qu’il y est des conséquences.

Informations supplémentaires :
Au début de l'épisode, Castle mentionne que Beckett a raté son bal pour écouter un slam de poésie, un fait à son sujet qu'il a appris dans « Bienvenu à l’âge ingrat » (6-15).
Paul Ben-Victor/Dino Scarpella : acteur américain à la longue carrière principalement consacrée à la télévision : Cagney et Lacey [i](1987), [i]Rick Hunter (1990), X-Files (1994), Invisible Man (2000-2002), Alias (2005), US Marshall (2008-2012), Les Experts : Manhattan (2011), Vegas (2013), Chicago Med (2016), L’arme fatale (2017), Bull (2019)
Camarade Totoff
Camarade Totoff
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 40
Localisation : Vitry sur Seine
Date d'inscription : 26/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Série ''Castle'' - Page 7 Empty Re: Série ''Castle''

Message  Camarade Totoff le Mer 6 Jan 2021 - 13:57

11/23 : Castle, détective privé (Castle p.i.)
***

Scénario : Rob Hanning
Réalisation : Milan Cheylov

Résumé
Alors qu’il est censé ne plus pouvoir travailler avec la police, Richard Castle se pointe sur la scène de crime de Beckett…comme détective privé ! Les deux époux vont alterner entre collaboration et rivalité.

Critique
Richard « Sherlock » Castle, il fallait y penser ! Mais qui mieux qu’un détective pour enquêter avec ou contre la police ? Ce ne sont pas Magnum et Katsumoto qui diront le contraire !

Tout le sel de l’épisode est dans le parallélisme des enquêtes de Castle et de Beckett avec des croisements habiles car ils ne font pas plaqués. Le spectateur s’amuse de voir Ryan dit « Bébé Castle » faire dans le « bizarre » à la place de l’écrivain. Le ton est donné avec cette scène où Ryan et Esposito se demandent si leur ami ne serait pas capable de résoudre l’enquête avant eux. Autre grand moment, quand chacun des époux croit que l’autre sait quelque chose et essaye de le savoir. C’est vraiment très drôle. Le scénariste ajoute même un peu de tension quand il est évoqué que Castle pourrait être avec le tueur et ne le sait pas. Évidemment, on a Gates dans le rôle de la « méchante » voulant à tout prix écarter Castle mais en vain bien sûr ! Milan Cheylov orchestre ce pas de deux avec brio. Le tempo est excellent. L’épisode marque aussi une étape dans la série car le côté « détective » va avoir tendance à prendre le pas sur « l’écrivain ».

Informations supplémentaires :
Pour encourager Castle à poursuivre son aventure en tant que détective privé, Beckett lui offre une loupe et un deerstalker, dont il est enthousiasmé en raison de son association avec Sherlock Holmes. Le deerstalker n’est jamais réellement mentionné dans aucune des histoires de Conan Doyle, et est en grande partie devenu associé à Holmes en raison des représentations graphiques.
Alimi Ballard/Frank Jackson : acteur américain, il tourne essentiellement pour la télévision : Amoureusement vôtre (1994-1995), Sabrina, l’apprentie sorcière (1997-1998), Dark Angel (2000-2001), Les Experts (15 épisodes, 2003-2015), Numb3rs (2005-2010), NCIS (3 épisodes, 2011), Rizzoli & Isles (2012), Esprits criminels (2016), SWAT (2019).
Camarade Totoff
Camarade Totoff
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 40
Localisation : Vitry sur Seine
Date d'inscription : 26/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Série ''Castle'' - Page 7 Empty Re: Série ''Castle''

Message  blackwarrior le Dim 10 Jan 2021 - 19:34

j'aimais bien Castle et surtout la romance entre les deux persos..et stana katic est super mignonne
même si la dernière saison est bien mauvaise.
blackwarrior
blackwarrior
Apprenti(e)
Apprenti(e)

Age : 48
Localisation : douceur angevine
Date d'inscription : 09/01/2021

TorriGilly aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Série ''Castle'' - Page 7 Empty Re: Série ''Castle''

Message  TorriGilly le Dim 10 Jan 2021 - 19:46

blackwarrior a écrit:j'aimais bien Castle et surtout la romance entre les deux persos..
Tout pareil ! cheers Il y avait l'apparence d'une vraie alchimie entre ces deux là. Comme quoi, Nathan Fllion et Stana Katic sont de bons acteurs, quand on sait qu'ils ne pouvaient pas se voir.
Pire scène ever : la toute dernière, qui tombe comme un cheveu sur la soupe... Evil or Very Mad
TorriGilly
TorriGilly
Duc(hesse)
Duc(hesse)

Age : 29
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 04/01/2010

https://www.instagram.com/torrigilly/

Revenir en haut Aller en bas

Série ''Castle'' - Page 7 Empty Re: Série ''Castle''

Message  Camarade Totoff le Lun 11 Jan 2021 - 13:23

TorriGilly a écrit:
Tout pareil ! cheers Il y avait l'apparence d'une vraie alchimie entre ces deux là. Comme quoi, Nathan Fllion et Stana Katic sont de bons acteurs, quand on sait qu'ils ne pouvaient pas se voir.
Pire scène ever : la toute dernière, qui tombe comme un cheveu sur la soupe... Evil or Very Mad

Je vais copier, c'est mal je sais, mais je suis 100% d'accord avec mes prédécesseurs !
Camarade Totoff
Camarade Totoff
Prince(sse)
Prince(sse)

Age : 40
Localisation : Vitry sur Seine
Date d'inscription : 26/02/2015

TorriGilly aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Série ''Castle'' - Page 7 Empty Re: Série ''Castle''

Message  blackwarrior le Lun 11 Jan 2021 - 17:40

et vous en pensez quoi des deux séries post castle celle avec stana katic "Absentia" (j'ai regardé le début ça m'a vite saoûlé) et nathan fillion "the rookie" (celle là par contre j'adore)
blackwarrior
blackwarrior
Apprenti(e)
Apprenti(e)

Age : 48
Localisation : douceur angevine
Date d'inscription : 09/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

Série ''Castle'' - Page 7 Empty Re: Série ''Castle''

Message  TorriGilly le Lun 11 Jan 2021 - 19:59

Je n'ai regardé aucune des deux mais j'en ai des bons retours hein
TorriGilly
TorriGilly
Duc(hesse)
Duc(hesse)

Age : 29
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 04/01/2010

https://www.instagram.com/torrigilly/

Revenir en haut Aller en bas

Série ''Castle'' - Page 7 Empty Re: Série ''Castle''

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum